Alek Squinquargesimus/Dark Malak

Ash - Posté le 05 octobre 2011

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Quelii
Taille 2 mètres
Fonctions Chevalier Jedi
Jedi Gardien
Apprenti Sith de Dark Revan
Seigneur Noir des Sith
Arme Sabre laser
Maître Dark Revan
Apprenti Dark Bandon
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi
Revanchistes
Empire Sith de Revan

Alek Squinquargesimus/Dark Malak

Ash - Posté le 05 octobre 2011

Squinquargesimus n'est pas le patronyme d'Alek mais le nom de son village natal. C'est une coutume sur Quelii car les habitants ne possèdent pas de nom de famille.
Chevalier Jedi de la République, puis Seigneur Noir des Sith de la Guerre Civile des Jedi, il fut le disciple de Revan avant de le trahir, puis fut finalement tué par celui-ci à bord de la Forge Stellaire.

"Il faut parfois pénétrer au cœur des ténèbres pour sauver la Lumière"
- Alek Squinquargesimus

 

Alek Squinquargesimus était un humain qui vécut près de quatre millénaires avant l'avènement de l'Empire Galactique. S'il reste connu à ce jour, c'est surtout à cause de son basculement vers le Côté Obscur de la Force qui fit de lui le terrible Seigneur Noir des Sith Dark Malak. La raison de sa chute, ainsi que celle de son ami et maître Revan, vers les ténèbres était principalement liée à sa grande compassion pour les formes de vie, compassion qui le poussa à s'engager dans l'un des conflits majeurs les plus meutriers que la galaxie eût jamais connus, les Guerres Mandaloriennes. Progressivement, à l'instar de Revan, Alek perdit petit à petit de son respect pour la vie au point d'en devenir l'un des plus dangereux Sith de l'Histoire. Il fallut attendre la rédemption de Revan pour que les agissements de Malak ne trouvassent un terme à bord de la Forge Stellaire, station spatiale Rakata à bord de laquelle il affronta son ancien ami et maître avant d'être tué de ses mains.

 

 

I. Alek, le Chevalier Jedi

 

 

Alek, natif de la planète Quelii, était un humain rescapé de la destruction de son monde par les Mandaloriens. Alors qu'il était encore tout jeune, il assista à l'horreur de la guerre, les Mandaloriens ayant entrepris de conquérir la galaxie sous l'impulsion de Mandalore l'Ultime, leader ayant pris la tête des Mandaloriens à la fin de la Grande Guerre des Sith suite au décès de Mandalore l'Indomptable sur Dxun. Alek vit sa planète tomber à cause de l'invasion mandalorienne, mais par chance il parvint à s'échapper de justesse. Cependant, il garda un souvenir douloureux de cette expérience tout au long de sa vie. Peu de temps après, il fut repéré par les Jedi, qui décelèrent une forte sensibilité à la Force chez le jeune homme. Alek suivit donc un entraînement rude dans l'Enclave Jedi de Dantooine aux côtés de plusieurs Padawans, notamment de Revan, dont il était le plus proche ami. Il termina sa formation avec succès et obtint le rang de Chevalier Jedi. Ce fut une réelle fierté pour Alek, car il n'avait pas oublié ses difficultés passées et il savait que cette formation était une épreuve délicate.

Lorsque les Néo-croisés mandaloriens firent leur apparition, sévissant dans les systèmes proches de la frontière avec l'espace républicain, Alek sentit son lourd passé revenir à la surface. Son ami Revan s'en alla requérir l'envoi d'un groupe de combat Jedi auprès du Conseil Jedi face à l'invasion imminente, mais celui-ci refusa, ne voulant pas s'engager dans un conflit destructeur, surtout si peu de temps après la Guerre d'Exar Kun. Avec une pointe d'amertume, il rassembla lui-même des combattants : ses compagnons et lui se firent appeler les Revanchistes et décidèrent de lutter contre la menace mandalorienne pour le bien de la galaxie. Alek Squinquargesimus fut naturellement l'un des premiers à s'enrôler dans la milice de son ami et en devint même l'un des leaders. Plusieurs Jedi influents s'engagèrent auprès de Revan, notamment l'Exilée, mais aucun n'entretenait avec le Revanchiste une relation comparable à celle qui l'unissait à Alek. Ce dernier l'appelait même « Maître », titre qui témoignait bien de son admiration.

Les Revanchistes entreprirent donc d'enrayer la menace mandalorienne, mais leurs troupes n'étaient jamais assez nombreuses dans ce conflit. De fait, certains de leurs Jedi décidèrent de tenter de recruter de nouveaux partisans. Alek, alias Squint, était l'un d'entre eux. Sur Taris, alors qu'il tentait d'enrôler de nouveaux Jedi, il sauva Zayne Carrick de l'une de ses innombrables tentatives infructueuses pour capturer Marn Hierogryph. Il confia alors au Padawan sa vision de la guerre mandalorienne, mais ce dernier ne comprit pas sa réflexion qu'il qualifia de « pas très Jedi ». Squint parcourut plusieurs mondes de la sorte, à la recherche de volontaires pour le front, mais les recrues se faisaient rares car le Conseil Jedi restait fermement persuadé que les Revanchistes étaient dans l'erreur. Le Conseil Jedi estimait en réalité que les Sith étaient la principale préoccupation des Jedi, et non les Mandaloriens.

Mon imageAlek venant juste de sauver Zayne Carrick.


Alek mit à profit tous ses enseignements dans de multiples combats et il démontra bien qu'il était certainement l'un des meilleurs Jedi de son temps. Cependant, alors qu'il était en mission sur Suurja, Squint fut la victime d'une embuscade et se fit capturer par les Mandaloriens. Ces derniers l'envoyèrent sur Flashpoint, une station sous leur contrôle regorgeant de prisonniers de guerre. Il subit alors les expérimentations de Demagol, un Mandalorien qui cherchait à comprendre la nature de la Force pour le compte de ses frères. Alors qu'Alek commençait à perdre espoir, une jeune femme arriva sur la station, Jarael. Celle-ci avait aidé Zayne Carrick dans sa quête de justice, mais avait été capturée par les Mandaloriens. Squint resta auprès d'elle, mais ne se doutait pas que ses compagnons viendraient la sauver. Ce qu'ils firent avec succès peu de temps après grâce à un plan très ingénieux. Alek put donc s'enfuir, mais avant de partir il proposa à Zayne de le rejoindre. Ce dernier refusa tout comme lors de leur première rencontre. Sur le trajet menant à Coruscant, Demagol, détenu à présent par Alek, tomba mystérieusement dans un profond coma et ne fut donc d'aucune utilité. Néanmoins, Squint garda pour le reste de sa vie un souvenir déplaisant du Mandalorien. En effet, à cause de ses expériences, ses cheveux ne repousseraient plus jamais. Tandis que la guerre suivait son cours, Alek, désormais libre, reprit ses diverses missions de recrutement au service du Revanchiste.

 

 

II. La menace mandalorienne se confirme

 

Continuant à recruter des volontaires afin d'aligner le plus de Jedi possibles contre les Mandaloriens, Revan et Alek se rebellant ouvertement contre le Conseil, Alek ressentit à travers la Force, alors qu'il était en mission sur Cathar avec Revan, l'attaque mandalorienne qui dévasta Serroco. C'est alors que, par la suite, apparut une nouvelle menace que perçurent certains Revanchistes à travers la Force. Le Seigneur Arkoh Adasca, dirigeant d'Adascorp, rassembla les représentants des factions les plus influentes de l'époque. Revan fut naturellement convié mais ne se déplaça pas pour autant. Cependant, il n'ignora pas les visions de ses pairs et, sentant l'importance de la découverte d'Adasca, envoya son ami Squint à sa place. Ce dernier eut ainsi l'occasion de revoir Zayne et Jarael et leur confia sa certitude selon laquelle le Padawan Carrick n'avait pas tué les jeunes élèves Jedi sur Taris. À la suite de cet échange, Adasca dévoila les tenants et les aboutissants de sa machination, qui consistait à utiliser les Exogorths comme des armes. Squint ne pensait pas possible d'attribuer cette force à une seule entité, ce qui serait trop de pouvoir. Mais avec le recul, il considéra cette arme novatrice comme pouvant être la clé des Guerres Mandaloriennes, ce qui choqua Jarael. Saul Karath, représentant de la République, enchaîna en déclarant que les Revanchistes étaient des « francs-tireurs » ne représentant plus le Conseil Jedi. L'Amiral proposa un siège au Sénat ou une influence au gouvernement plus importante au dirigeant d'Adascorp. À l'évidence, il n'avait pas du tout compris l'objectif d'Adasca. C'est alors qu'arriva Mandalore l'Ultime, dernier invité à cette réunion. Alek eut le réflexe immédiat de dégainer son sabre laser en vue de tuer Mandalore, ce qui mettrait fin à la guerre et vengerait nombre de personnes. Mais le seigneur Adasca l'informa que Mandalore était son invité au même titre que lui et qu'il était sous sa protection.

Face à cette agression, Mandalore répliqua par la provocation. Puis, après un bref affrontement, Adasca monopolisa l'attention grâce à une démonstration. Il s'ensuivit une négociation très inégale. D'un côté, l'offre de Karath, et de l'autre Mandalore, proposant la direction de tout l'effort de production de l'armée mandalorienne au détenteur des Exogorths. Alek assista impuissant à la folie d'Adasca, qui avança même l'idée de posséder son propre Ordre Jedi. Alors que les négociations étaient en pleine ébullition, Zayne et son ancien maître Lucien Draay étaient enfermés dans une salle isolée de la plate-forme d'observation. Après s'être débarrassés des droïdes HK-24, ils montèrent un plan avec Rohlan Dyre et Onasi afin de semer la discorde et d'empêcher un éventuel arrangement entre Mandalore l'Ultime et Adasca. Ils y parvinrent en déclenchant une altercation, celle-ci étant facilitée par la tension intense entre les factions. Alek, qui avait deviné la diversion, participa immédiatement à l'affrontement qui s'ensuivit. Ce fut la parfaite occasion de s'échapper tous ensemble de l'Héritage Arkanien. Cependant, le vaisseau de Squint fut détruit dans l'une des zones d'atterrissage durant le combat, empêchant de ce fait leur fuite. Maître Draay leur proposa alors son transport, mais à la condition que Zayne Carrick se laisse emmener sur Coruscant avec lui. Fort heureusement, un vaisseau appartenant à des connaissances de Zayne arriva à temps pour sauver Alek et ses compagnons. Lucien Draay fut donc mis en échec une nouvelle fois dans sa traque. Zayne apprit ainsi que Marn Hierogryph était le chef de la résistance faisant face à l'invasion sur Taris. Quant à Adasca, il fut dévoré par ses Exogorths, qui s'attaquèrent à son installation grâce aux efforts de Gorman Vandrayk, ancien responsable du projet.

Zayne et ses amis élaborèrent un plan à leur arrivée sur Taris afin de prendre contact avec la résistance. La force mandalorienne en présence était importante et il fallait donc être prudent. Zayne Carrick utilisa l'armure de Rohlan Dyre, celui-ci l'ayant reçue de Mandalore lors de leur rencontre sur l'Héritage Arkanien. Zayne atterrit dans la Ville Basse tandis qu'Alek et les autres restèrent dans le vaisseau. Jarael ne parvenait pas à se remettre du départ de Campeur et elle s'inquiétait à l'idée de ne pas le revoir. Dans le but de se divertir, Jarael affronta Squint dans un duel armé à bord du vaisseau, et ce dernier fut vaincu à sa grande surprise et s'étonna de la puissance de la jeune femme. Après ce court entraînement, Squint avoua ses sentiments à Jarael et donna sa vision de l'amour en ces temps troubles. L'amour permettait de se raccrocher à quelque chose selon lui, et l'union de deux personnes sensibles à la Force pouvait conduire à la naissance d'un Jedi exceptionnel. Mais Jarael n'était pas prête à s'engager, elle était en réalité perdue, pourtant Alek pressentit qu'il n'était peut-être pas l'homme qu'il lui fallait et il lui fit comprendre subtilement.

Mon imageAlek s'entraînant avec Jarael au maniement des armes.


Plus tard, Alek participa au sauvetage du jeune Zayne sur Jebble à l'aide de Jarael à bord du Moomo Williwaw. Zayne Carrick avait quitté Taris accompagné de Céleste Morn, une espionne du Covenant dont il ignorait alors la vraie nature, et Marn Hierogryph. Ils étaient à la recherche d'un ancien artefact Sith, la Talisman de Muur, qui était responsable de l'épidémie qui avait conduit à la prolifération des rakghoules dans les profondeurs de Taris. Le détenteur de ce talisman pouvait à sa guise transformer les personnes de son choix en rakghoules mais celles-ci gardaient leurs connaissances techniques même à la suite de leur transformation, comme la capacité de conduire un véhicule. Une base mandalorienne avait été créée à la surface de Jebble, cependant l'épidémie des rakghoules gagna cette planète à cause de la présence du Talisman de Muur. Tous les mandaloriens présents dans cet avant-poste furent contaminés, se tranformant en monstres, tout comme les habitants de la ville basse de Taris. Alors que Zayne, Alek et leurs amis s'échappèrent à bord du Moomo Williwaw, une flotte mandalorienne commandée par Cassus Fett fit son apparition en orbite de la planète. Carrick les prévint donc de l'état de la planète, Cassus prit l'avertissement très au sérieux et bombarda la planète. A la suite de cette aventure, et de la mort apparente de Céleste Morn, Zayne Carrick demanda le soutien de Squint ainsi que celui du reste de l'équipage afin de détruire le Covenant. Ces derniers acceptèrent, ayant compris la menace que représentait cette organisation.

Mon imageAlek en mission sous l'identité du Capitaine Malak.

De son côté, Lucien Draay, l'un des membres du Covenant, fut admis au Conseil des Jedi de Coruscant. Bénéficiant d'une nouvelle influence, il préconisa le rappel et, si la situation l'exige, l'arrestation des revanchistes, jugeant ces derniers comme des menaces. Alek, ayant accepté la demande d'aide de Zayne, partit en mission sur Coruscant accompagné de Shel Jelavan dont le frère avait été tué par Lucien et ses acolytes. Alek contacta les maîtres Tokare et Lamar afin de les rencontrer, mais par mesure de sécurité suite à la motion de Draay, il prit l'identité du Capitaine Malak et camoufla son apparence par des tatouages bleus au niveau de son crâne. L'entrevue se passa dans une cantina des bas-fonds de Coruscant, là ils parlèrent bien entendu du massacre des Padawans de Taris et de l'évidence qui en découlait : Zayne était innocent. Alek certifia aux maîtres cette vérité en leur racontant leur histoire et l'implication du Covenant. Mais les Jedi encore sceptiques annoncèrent que la preuve indéniable serait le témoignage d'un des membres de cette organisation. Xamar surprit cette conversation, terrorisé par la prophétie mettant en scène sa propre mort et face au comportement de Lucien à son égard, il décida d'approuver et d'aider Zayne. Il était d'accord alors pour tout révéler au Conseil des Jedi, mettant ainsi fin à l'existence secrète du Covenant. Sa seule condition était l'immunité pour Krynda Draay. Il s'ensuivit le témoignage d'Alek qui vint corroborer la version des faits de Zayne et confirmer les dires de Xamar. Alek annonça ensuite à Jarael qu'il voudrait être appelé Malak à présent, et ce jusqu'à la fin de la Guerre. Après avoir reçu l'avertissement concernant les revanchistes, il quitta la ville planète et ses amis.

Suite à cette aventure, Malak retourna sur Cathar où il avait autrefois enquêté avec son ami Revan sur le massacre orchestré par les mandaloriens. Cependant ils furent traqués à sa surface par un groupe de Jedi mené par Vrook Lamar. Ceux-ci désiraient la dissolution des revanchistes, ne considérant plus les mandaloriens comme une menace. Mais Revan, qui trouva un masque ayant appartenu à une guerrière mandalorienne, eut une vision dans laquelle cette femme demandait à Cassus Fett de ne pas massacrer tous les habitants de Cathar, qu'ils étaient déjà vaincus ... Mais Fett refusa et causa ainsi nombre de morts inutiles. Ceci enragea profondément Revan qui rejeta l'ordre des Jedi, il s'engagea ensuite à défaire les mandaloriens jusqu'au dernier. Revan enfila donc le masque en souvenir de ce jour et de son engagement, néanmoins il fut sanctionné de façon officielle par le Conseil qui désapprouvait complètement sa croisade et par conséquent, celle de son groupe dont Malak faisait partie.

Malak prit contact plus tard avec Jarael sur Word Tandell grâce à Marn. Il lui raconta les détails de leur sanction ainsi que la signification de son nom « Malak ». Il voulait qu'on se souvienne de lui et de ses actions sous ce nom puisque plus personne ne pouvait se souvenir de son identité sur Quelii. Malak proposa à la jeune femme de le suivre au front car les revanchistes avaient besoin de guerriers comme elle pour gagner ce conflit. Marn et Zayne étaient eux aussi invités à rejoindre Revan et ses troupes. De plus, Malak apprit la sensibilité de Jarael à la Force, ce qui le ravit au plus haut point. Cependant Rohlan Dyre déclara qu'elle ne partirait pas, qu'elle ne le pouvait pas. Alors que Malak raisonnait Dyre, ce dernier lui flanqua un puissant coup de poing dans la mâchoire, l'appelant par son vieux surnom Squint. Malak fonça sabre à la main sur Rohlan qui s'envola en tirant sur le Jedi. Jarael, paniquée, implora Malak d'arrêter mais celui-ci continua dans sa lancée, persuadé du mauvais de Dyre comme il l'avait précédemment signalé à son amie sur le Moomo Williwaw. Le Jedi enragé poursuivit sa lutte et parvint à couper les blasters du mandalorien en deux. Cependant il fut calmé par l'arrivée de Telletoh et de l'un des revanchistes, Ferroh. Ce dernier lui rappela qu'ils ne pouvaient se permettre un scandale, étant données leurs relations houleuses actuellement avec le Conseil. Zayne fut touché de la venue de Malak mais il l'informa que lui et ses compagnons ne le rejoindraient pas. Carrick annonça ensuite à la grande surprise de Malak sa liaison avec Jarael. Peu de temps plus tard, devant ce refus, Malak salua ses amis et quitta Word Tandell, sa présence ici n'étant plus nécessaire.

Mon imageMalak affrontant Rohlan Dyre dans un duel acharné.

 

 

III. Vers la fin des Guerres Mandaloriennes

 

Malak et Revan étaient devenus des héros parmi les troupes républicaines, considérés comme les Jedi qui avaient eu le courage de s'opposer aux leurs pour le bien de la Galaxie. Ils remportaient batailles sur batailles, si bien qu'ils firent reculer les mandaloriens comme jamais personne ne l'avait fait auparavant. Malak était estimé tel un excellent leader mais avait également ébloui ses hommes par ses talents au combat. Les revanchistes libérèrent Taris du joug mandalorien dans leur reconquête fulgurante. Cependant ils commencèrent à changer, en adoptant les caractéristiques de leurs ennemis et en se transformant également psychologiquement. Ils étaient devenus différents, bien loin de ce qu'ils étaient lorsqu'ils s'étaient engagés dans cette croisade. Ce changement inquiétait les membres du Haut Conseil Jedi, car le conflit avait écrasé la personnalité des Jedi et ces derniers le prouvèrent bien sur le front par leurs tactiques sans pitié. Toutefois, d'un point de vue pragmatique, la majeure partie des habitants de la galaxie les considéraient comme les héros tant attendus, capables de repousser la menace d'invasion mandalorienne. Au cours de cette conflagration galactique que furent les Guerres Mandaloriennes, Malak et Revan apprirent l'existence de la Forge Stellaire, grâce à un droïde gardien.

 

Celui-ci conservait un artefact indispensable à la localisation de la Forge Stellaire dans les anciennes ruines de Dantooine, la Forge étant une station spatiale bâtie des siècles avant l'avènement de la République par les Rakata et capable de produire de grandes quantités de vaisseaux et d'armes en un temps record. Après avoir prouvé leur valeur par une série d'épreuves, Revan et son ami purent pénétrer dans la pièce scellée contenant l'artefact en question, mais Alek éprouva des craintes à l'idée de cette découverte, redoutant un bannissement définitif de l'Ordre Jedi. Néanmoins, les conseils de Malak tombèrent dans l'oreille d'un sourd et Revan brava l'interdit en franchissant le seuil de la pièce avec son ami à ses côtés. Désormais, et cela Malak le savait, il n'y aurait plus d'échappatoire, plus aucun moyen de revenir en arrière. Ils y découvrirent une carte stellaire Rakata d'une conception très étonnante indiquant quatre autres mondes : Kashyyyk, Manaan, Korriban et Tatooine. Les deux Chevaliers comprirent que l'accès à la Forge Stellaire nécessitait de réunir les informations la concernant sur les différents mondes représentés. Mais à cette époque ils ne le pouvaient pas, en raison de leur engagement dans le conflit avec les Mandaloriens. Toutefois, dans la dernière année du conflit contre Mandalore l'Ultime, Revan put trouver la carte stellaire localisée sur Kashyyyk.

Mon imageAlek prévenant Revan des risques qu'ils encourent en empruntant cette voie.


Lasses de cette guerre, les troupes du Revanchiste ne voyaient pas venir la fin du conflit. Revan décida donc qu'il leur fallait une bataille décisive qui sonnerait la défaite de la force mandalorienne. Ce combat se présenta, la base mandalorienne de Malachor V, véritable forteresse, offrait la chance aux revanchistes de terminer ce qu'ils avaient commencé. Cependant cette planète d'apparence hostile abritait l'Académie Sith de Trayus qui avait traversé les époques depuis le règne de Marka Ragnos. Cette Académie était sous l'influence néfaste du Côté Obscur de la Force et à l'instant où Revan et Malak posèrent le pied à la surface, elle scella leur destin. Le changement des deux Jedi amorcé pendant les Guerres Mandaloriennes fut définitivement terminé. Mandalore vaincu par le sabre de Revan, Malak et le revanchiste retournèrent à bord de leur vaisseau. Revan s'autoproclama nouveau Seigneur Noir des Sith et Malak devint son apprenti. Il s'ensuivit la destruction de la flotte Mandalorienne dans une bataille meurtrière qui atteignit son paroxysme avec le déclenchement d'un générateur gravifique par l'Exilée. Une grande partie de la flotte républicaine succomba à cette explosion, la partie qui était jugée par Revan comme inapte à le suivre pour la suite de ses projets. À partir de ce jour, la voie choisie par les deux Jedi allait inexorablement les broyer et la galaxie allait très bientôt en subir les conséquences. Sitôt les Guerres Mandaloriennes terminées, tout le monde pensa que Malak et Revan allaient revenir our être acclamés en héros, mais il n'en fut rien. À la place, ils déclarèrent qu'ils allaient partir traquer les derniers Mandaloriens dans les Régions Inconnues, aux confins de la galaxie. Ils disparurent donc pendant près d'une année de l'espace connu avec la flotte républicaine les accompagnant. De tous les Revanchistes, seule l'Exilée revint sur Coruscant pour répondre de ses actes.

 

 

IV. La voie des Sith

 

 

Lors de leur périple dans l'espace intersidéral, Malak et Revan découvrirent un mal pire que les Mandaloriens lorsqu'ils atteignirent la planète Dromund Kaas : l'Empire Sith ressuscité. Cet empire avait été fondé par les survivants Sith de la Grande Guerre de l'Hyperespace ayant fui le massacre de Korriban et des autres mondes Sith perpétré par la République. Dans le plus grand secret, la civilisation des Sith avait su se relever et créer un empire à l'efficacité redoutable, bâtissant notamment une flotte et entraînant une armée gigantesque dans le but de prendre sa revanche sur la République et ses protecteurs Jedi. Lorsque Malak et Revan rencontrèrent l'Empereur Sith, les deux jeunes gens possédaient déjà une disposition d'esprit froide et intransigeante, propice à les faire basculer définitivement dans le Côté Obscur de la Force, ce qui arriva lors de cette rencontre. Corrompus par l'Empereur Sith, Malak et Revan devinrent des Seigneurs Sith à part entière et prirent le titre de Dark Revan et Dark Malak, ce dernier devenant l'apprenti du premier non sans une pointe de frustration.

 

Devenus les nouveaux serviteurs de l'Empereur Sith, celui-ci ordonna à Malak et Revan de mettre la main sur les cartes stellaires restantes et de localiser l'emplacement de la Forge Stellaire, le but avoué de l'Empereur Sith étant de profiter de l'apport virtuellement illimité en vaisseaux, droïdes et armes de guerre que pouvait procurer la station spatiale des Rakata afin d'accélérer les préparatifs de guerre et prendre sa revanche sur la République plus tôt que prévu. Dès lors, Malak suivit son maître dans cette mission, et ensemble ils découvrirent les informations des différentes cartes nécessaires à la localisation de la Forge. Leur voyage leur permit également d'approfondir leurs connaissances du Côté Obscur, notamment sur Korriban au contact des gloires Sith disparues. À la suite de cette quête, ils rassemblèrent les données des cartes stellaires qui leur indiquèrent un monde alors inconnu des archives. Malak et Revan se rendant sur place, ils trouvèrent une immense infrastructure dominant le vide spatial et puisant son énergie de l'étoile du système solaire. Ils surent tout de suite qu'ils avaient trouvé la Forge Stellaire et que la fin de la République était proche.

 

Les Jedi déchus Malak et <strong><a class=Revan, les nouveaux Seigneurs Sith." />
Les Jedi déchus Malak et Revan, les nouveaux Seigneurs Sith.

 

Le monde inconnu qu'indiquaient les cartes stellaires était un monde Rakata essentiellement recouvert d'océans et parsemé de plages dorées. Cette planète portait le nom de Lehon, nom qui ne lui fut donné que plus tard. Ce monde en apparence sauvage n'était pourtant pas dénué de technologies car lorsque Malak et Revan se rendirent à sa surface, leur vaisseau s'écrasa à cause d'un champ disrupteur. Après leur arrivée mouvementée sur la planète, les deux Sith furent attaqués par un groupe de Rakata, peuple vivant sur cette planète. Cependant ces derniers s'inclinèrent devant tant de puissance et aidèrent Revan, qui avait appris à maîtriser leur langage très rapidement. Les Rakata, manipulés habilement par les Sith, menèrent Malak et Revan aux portes du Temple des Anciens et coupèrent le champ de protection interdisant son accès. Les deux Seigneurs Sith en profitèrent pour couper le champ disrupteur situé à l'intérieur du Temple des Anciens pour que la flotte du Revanchiste pût approcher et accompagner ses deux leaders sur la Forge Stellaire. Les vaisseaux Sith furent ensuite équipés d'émetteurs empêchant leur chute sur le monde paradisiaque, le champ disrupteur étant à présent inefficace contre eux.

De ce périple sur ce monde inconnu, Revan et son apprenti en tirèrent beaucoup d'enseignements. Mais plus important que tout, et ce alors que leur quête les avait menés droit à la Forge Stellaire, les deux Sith eurent des visions de leur propre empire, s'émancipant de ce fait de leur maître qu'était l'Empereur Sith. Ainsi, au terme de ce voyage, et préférant agir pour leur propre compte, Revan et Malak prirent le contrôle de la Forge Stellaire, cette immense usine d'armements, et ils ne perdirent pas de temps en entamant la construction de l'armée la plus puissante de tous les temps. Revan profita des plans du Léviathan, unique vaisseau de la classe Interdictor, dont les schémas techniques avaient été fournis par l'Amiral Saul Karath, pour construire une armada dont ce modèle de vaisseau serait le fer de lance. Les Sith augmentèrent également leur nombre de vaisseaux de classe Centurion. Une fois prêts, les Sith reprirent le contrôle de Korriban en l'an -3959 et créèrent une nouvelle Académie Sith à partir des cendres de la précédente. Cette académie accueillerait une nouvelle génération de Jedi Noirs qui assurerait une lutte équitable face aux Jedi.

 

Puis Malak et Revan revinrent dans l'espace connu avec leur armée, non pas comme des héros, mais comme les nouveaux conquérants qui allaient asservir la galaxie. La Guerre Civile des Jedi venait de commencer. Vers le début de ce nouveau conflit, Malak voyait une faiblesse dans la manière d'agir de Revan, qui avait choisi délibérément de préserver des infrastructures républicaines comme des chantiers navals dans le but de préparer la République à repousser l'assaut de l'Empire Sith ressuscité, quitte à devoir créer son propre empire pour le repousser. Mais Malak ne considérait que la force brute et la tension atteignit un point tel entre les deux hommes qu'elle dégénéra en un duel au sabre laser. Le duel fut remporté par Revan, qui frappa à cette occasion Malak au niveau de la mâchoire inférieure, obligeant par la suite l'Apprenti Sith à porter une prothèse métallique équipée d'un synthétiseur vocal conférant à Malak un timbre de voix électronique. Ce duel remit Malak à sa place, certes, mais sa rancune, magnifiée en tant que Sith, n'en demeurait pas moins vivace. Ce n'était que partie remise.

 

Mon imageLe Léviathan, le vaisseau amiral de Dark Malak.


L'une des premières actions d'importance des deux Sith fut l'attaque menée contre les chantiers navals de la République sur Foerost, où les Sith s'emparèrent d'une flotte conséquente de navires de la République. Vers cette période, Dark Malak choisit le Léviathan et en fit son vaisseau amiral ; Saul Karath étant engagé à bord de ce vaisseau, il passa fatalement sous les ordres de l'impitoyable Sith. Ce dernier lui ordonna ultérieurement de bombarder Telos IV afin de s'assurer de sa loyauté aveugle envers les Sith. Saul Karath s'exécuta et il s'ensuivit un carnage qui marqua à jamais les esprits. Au cours de la Guerre Civile des Jedi, Dark Malak détruisit également plusieurs mondes, déchaînant sa furie destructrice. Il fut le responsable du bombardement de la planète Iridonia et les Sith menèrent aussi une attaque contre le paisible monde de Rodia.

 

Durant cette nouvelle guerre, Malak eut l'occasion de parfaire ses talents de combattant et il maîtrisait à présent des pouvoirs de la Force plus macabres les uns que les autres. Il était devenu une arme infaillible et impitoyable au service de son maître. Cependant, ce rang d'Apprenti Sith ne lui convenait définitivement plus. Plein d'arrogance, il se sentait bien meilleur que son maître. La haine de Dark Malak à l'égard de son maître nourrissait son ambition de renverser Revan afin d'endosser la manteau de Seigneur Noir des Sith. Mais l'impétueux apprenti n'était pas fou, car bien qu'il fût un bretteur exceptionnel, il savait que Revan serait un adversaire très coriace qui lui rendrait la tâche extrêmement délicate, d'autant que Malak avait conservé des séquelles douloureuses suite à sa dernière confrontation avec Revan. Dark Malak choisit donc de ne pas se précipiter et de patienter, et dès que l'occasion se présenterait il supprimerait son maître sans avoir à risquer une défaite.


V. Dark Malak, Seigneur Noir des Sith

1. Trahison

L'année suivant l'attaque d'Iridonia, les conditions idéales pour trahir Dark Revan furent réunies. Un groupe de combat Jedi mené par Bastila Shan reçut pour mission de capturer Revan et Malak. Bastila Shan était précieuse à la République car elle possédait un don très rare lui permettant d'influer sur les esprits de ses ennemis et de ses alliés. Elle pouvait semer les graines du doute chez l'ennemi et renforcer l'espoir et la vaillance chez ses compagnons. Ce don était le même que celui de Nomi Sunrider : la méditation de combat Jedi. Cela en fit une adversaire très dangereuse pour les Sith et un leader parfait pour une mission de capture comme celle-ci. Son groupe de combat parvint jusqu'à Revan qui se trouvait sur la passerelle de son vaisseau, mais le Revanchiste avait été séparé de son apprenti, la tâche s'annonçait donc difficile pour les neutraliser tous les deux. Cependant, alors que les Jedi se préparaient à l'affrontement, Dark Malak fit feu sur le vaisseau de son ancien maître, l'occasion tant attendue étant enfin arrivée. Le navire du Revanchiste céda sous les attaques du Léviathan. Malak devint donc le nouveau Seigneur Noir des Sith et supprima grâce à ce même assaut sa plus grande ennemie, du moins en apparence.

 

Dark Malak trahit <strong><a class=Revan en faisant feu sur le vaisseau de son maître." />
Dark Malak trahit Revan en faisant feu sur le vaisseau de son maître.

 

Dark Malak, ignorant la survie de Revan et Bastila, croyait être enfin parvenu à obtenir le rang qui lui revenait de droit. Il assuma donc ses nouvelles responsabilités et prit les commandes de la Flotte Sith. Il était à présent le Seigneur Noir et devait par conséquent prendre un apprenti, comme le voulaient les enseignements de son ancien maître. Il jeta son dévolu sur un farouche guerrier de l'Académie de Korriban qui nourrissait de grandes ambitions et une haine sans limites pour les Jedi. Il lui donna le nom de Dark Bandon et prit en charge sa formation. La guerre suivait son cours, Malak ne faisant preuve d'aucune pitié à l'égard de ses ennemis. Alors qu'il remportait déjà de nombreuses batailles, il passa un accord avec la Corporation Czerka. Celle-ci désirait une place importante dans le nouveau régime qui allait être instauré par les Sith. En compensation elle fournirait des équipements de qualité à l'armée de Malak et participerait ainsi à l'effort de guerre.

2. À la recherche de Bastila

Au grand dam de Malak, Bastila Shan survécut à la trahison du nouveau Seigneur Noir et sauva même la vie de Revan. Elle l'amena ensuite devant le Conseil des Jedi et ses membres reprogrammèrent son esprit afin qu'il abandonne son sombre passé. Dark Malak craignait le pouvoir de Bastila car elle était plus dangereuse qu'aucun autre Jedi et pourrait très bien causer la perte des Sith. C'est alors que commença la traque de Bastila. Cette terrible poursuite amena les forces de Malak en orbite de Taris. En effet, le Seigneur Noir avait retrouvé la jeune Jedi qui se trouvait à bord d'un croiseur Hammerhead, l'Endar Spire. Alors que Dark Bandon et un groupe de soldats pénétrèrent à bord du croiseur, Bastila Shan parvint à s'enfuir grâce à une nacelle de sauvetage. De nombreux soldats périrent sur l'Endar Spire en voulant retarder ou combattre les troupes de Malak, notamment Trask Ulgo qui fut tué par Bandon. Mais le groupe dirigé par ce dernier échoua et la nacelle de Bastila s'écrasa dans la Ville Souterraine de Taris.

Dark Malak ordonna la mise en place d'un blocus autour de la planète qui empêcherait une éventuelle fuite de la Jedi par l'espace. Bastila était désormais prisonnière sur Taris et les recherches pour la retrouver étaient lancées. Face à l'attaque de la base militaire située à la surface de Taris, le Sith décida de ne prendre aucun risque en ordonnant l'annihilation de la planète. Saul Karath hésita face à cette directive mais Malak lui rappela le sort funeste de son prédécesseur qui avait désobéi à un ordre direct. L'Amiral s'écrasa donc et obéit servilement au Seigneur Noir. La destruction de Taris fut ordonnée, les navires prirent position et bombardèrent la planète depuis l'orbite. De nombreux Tarisiens succombèrent mais Bastila, aidée de Revan et ses compagnons, parvint à s'échapper à bord de l'Ebon Hawk, un cargo dérobé à l'Échange. Cependant Malak ignorait le rôle de son ancien maître dans cette surprenante fuite. Ce dernier, bien qu'il fût amnésique, avait participé à l'évasion de la jeune Jedi et en avait permis par ses talents le bon déroulement.

Mon imageSaul Karath hésitant face à l'ordre impitoyable de Malak.


La destruction de Taris resta longtemps dans les mémoires comme le témoignage de la barbarie des Sith. Mais Dark Malak ne s'apitoya guère sur le sort des Tarisiens et retourna vite à sa croisade contre la République. La Forge Stellaire fonctionnait bien au-delà des espérances de Revan et elle serait l'instrument de la réussite de son ancien apprenti. Bastila Shan et ses compagnons firent route jusqu'à l'Enclave Jedi de Dantooine où ils purent tous se réfugier. Revan, ignorant tout de son passé, y suivit un entraînement et retrouva la voie des Jedi qu'il avait délaissée des années plus tôt. Le Conseil Jedi confia à Revan une mission, celle de retrouver la Forge Stellaire et d'arrêter Malak. Mais il le mit en garde, ses agissements pourraient avoir des conséquences innommables pour la galaxie. Revan allait être aidé de Bastila et de ses compagnons pour mener à bien cette quête. Et pour accomplir cette dernière, ils prirent l'Ebon Hawk, le cargo qui leur avait permis de se soustraire des griffes de Malak sur Taris.

Dark Malak apprit quelques temps plus tard, grâce à un chasseur de primes du nom de Calo Nord, les détails de l'évasion de Bastila, notamment les compagnons qui l'avaient aidée dans cette fuite. Carth Onasi, soldat dont le mentor n'était nul autre que Saul Karath, avait appuyé la jeune Jedi. Mais il n'avait pas été le seul. En effet Revan avait également aidé Bastila. Par chance Calo Nord annonça cette nouvelle loin des oreilles indiscrètes de la passerelle du Léviathan où ils avaient entamé initialement leur discussion. Calo Nord s'engagea auprès du Seigneur Noir pour retrouver les fugitifs, mais contre une forte somme d'argent bien entendu. Cependant Karath assura à Malak que cet investissement était justifié. La révélation de la survie de Revan n'était pas sans inquiéter le Seigneur Noir des Sith : comment son ancien maître avait-il fait pour survivre à sa trahison ? Une telle nouvelle ne devait pas circuler au sein de son armée, le pouvoir de Dark Malak devant rester incontestable pour ses sujets.

Calo Nord échoua face à Revan et ses compagnons. Ayant pris connaissance de la mort du chasseur de primes, Malak décida d'envoyer son apprenti, Dark Bandon, afin de mener cette mission à bien. Il était clair qu'un chasseur de primes n'était pas assez puissant pour lutter contre de tels ennemis et le Seigneur Noir ne manqua pas de le stipuler à l'Amiral Karath. Néanmoins Dark Bandon connut la même fin funeste que Calo Nord et ses propres projets de trahison tombèrent donc dans l'oubli. Malak avait été assez vif d'esprit pour comprendre les ambitions de son apprenti, et grâce à cette mission il était parvenu à éloigner son élève tout en le testant. Mais ce dernier avait échoué à son tour. Alors que Revan poursuivait sa quête de la Forge, Malak et son armée attaquèrent l'Enclave paisible de Dantooine et causèrent la mort de nombreux Jedi. Le Sith captura également certains Jedi afin de les utiliser dans ses futures machinations. Cette attaque soudaine provoqua l'anéantissement de l'Enclave Jedi qui était à l'époque un symbole de paix. Il fallut attendre des années avant de la voir reconstruite.

Lors de son assaut sur Dantooine, Malak apprit la réhabilitation de Revan et la mission qui lui avait été confiée. Il ordonna donc à Saul Karath d'intercepter l'Ebon Hawk. L'Amiral se trouvait alors sur le Léviathan, en retrait de la Bataille de Dantooine. Ainsi l'Ebon Hawk fut pris au piège par le vaisseau Sith et ses occupants durent se rendre. Karath tortura ses prisonniers en attendant l'arrivée imminente du Seigneur Malak. Ce dernier, à la suite de la réussite de son assaut, avait pris une navette afin de revenir le plus rapidement possible à son vaisseau amiral. Cependant les fugitifs parvinrent à s'échapper grâce à un plan soigneusement calculé. Mais alors qu'ils se dirigeaient vers les hangars, Malak, tout juste arrivé, les surprit et bloqua leur fuite. Il reconnut son ancien maître en l'homme qui accompagnait la Jedi Bastila Shan. Revan n'était plus aussi fort selon le Sith mais son lien avec la Force était encore intense et perceptible. Dark Malak avoua donc toute la vérité à Revan sur son passé et prit grand plaisir à le faire quand il se rendit compte que ce dernier ne savait pas qu'il était manipulé.

Revan était décontenancé face à cette terrible nouvelle. Dark Malak enfonça son ancien maître en lui déclarant qu'il n'était qu'un pantin à la solde des Jedi et que Bastila l'utilisait à sa guise. Mais Revan avait changé et il pardonna à la jeune Jedi, se rendant compte de toute la complexité de la situation. Le Seigneur Noir méprisa cette marque de compréhension, son ancien mentor était devenu faible et ne méritait plus son titre. Tout allait se terminer à la manière des Sith : le maître contre l'apprenti. Ainsi Malak ne serait plus considéré comme un lâche par certains de ses soldats mais comme le Sith qui a abattu le Seigneur Revan dans un duel régulier. L'affrontement débuta lorsque le Seigneur Noir mit hors de combat les compagnons de Revan par la Force. Le duel fut féroce mais étonnamment court. Malak se retira dans une pièce voisine, coupant de ce fait l'élan de Revan qui était parvenu à tenir le Sith à distance par ses parades. Revan le rejoignit ensuite et ils reprirent le duel avec autant de violence. Dark Malak était vicieux et ses coups étaient redoutables. Il prit naturellement l'avantage et parvint à paralyser Revan.

3. Une nouvelle Apprentie

Cependant, alors que l'issue du combat entre Malak et Revan se précisait, Bastila intervint et blessa le Sith. Elle parvint ainsi à sauver ses compagnons mais au prix d'un sacrifice énorme. En effet Dark Malak allait enfin pouvoir jouir d'un contrôle sur la jeune Jedi et il attendait ceci depuis longtemps déjà. Il combattit Bastila avec toute la force de sa colère et la neutralisa. Carth Onasi et Revan s'échappèrent du vaisseau quant à eux, mais le Seigneur Noir des Sith avait tout de même remporté une grande victoire. Alors que les fuyards reprirent leur quête de la Forge Stellaire, Malak emmena Bastila Shan sur une lointaine planète paradisiaque inconnue des cartes spatiales conventionnelles.

Mon imageDark Malak et Bastila croisant le sabre dans les coursives du Léviathan.


À la surface de ce monde se trouvait le Temple des Anciens, édifice majestueux construit par les anciens Rakata. Cette planète allait être le théâtre de la chute de l'un des espoirs de la République vers le Côté Obscur. Dans les entrailles du Temple, Dark Malak tortura Bastila et lui montra l'étendue de ses pouvoirs. La Jedi résistait honorablement à la foudre Sith de Malak mais ce dernier était bien trop puissant pour elle. Selon le Sith, le Côté Obscur réclamait Bastila, sa chute était inévitable. Finalement après une semaine de tortures, alors que la Jedi était coupée de ses compagnons, elle succomba sous le regard satisfait de Malak et prêta serment d'allégeance au Seigneur Noir. Celui-ci allait ainsi pouvoir exploiter le pouvoir de méditation de Bastila, sa victoire sur la République ne faisant à présent plus aucun doute. De plus il se devait de trouver une nouvelle apprentie suite à la mort de Bandon, conformément aux enseignements de Revan. Bastila Shan était la parfaite candidate et il était parvenu à la faire plier.

La Forge Stellaire fonctionnait trois fois plus rapidement que prévu, le nombre de vaisseaux Sith devenant plus important de jour en jour. Bastila était très assidue dans son apprentissage, ses passions la dominaient dorénavant et elle exploitait tout son potentiel aux côtés de son Seigneur Noir. Toutes les pièces nécessaires à l'anéantissement de la République étaient donc réunies. Cependant Revan avait rejoint le monde des Rakata, et malgré les avertissements que Malak avait adressés à ses Jedis Noirs, ces derniers se firent tous tuer dans le Temple des Anciens. Mais Dark Malak vit là une occasion de tester sa nouvelle apprentie. Il l'envoya donc sur le toit du Temple attendre Revan avec pour mission de le tuer. Cette manoeuvre avait pour but en réalité de faire succomber complètement Bastila du Côté Obscur car, malgré son engagement, elle éprouvait des sentiments à l'égard de son ancien allié. Et ceci était inacceptable pour une Sith digne de ce titre.

Bastila ayant attendu Revan à l'endroit que lui avait précisé Malak, elle provoqua son ancien compagnon dans un combat mais se fit battre. Malgré le fait qu'elle ait déchaîné ses passions et utilisé toute la puissance de sa colère, elle avait perdu face à un serviteur de la Lumière. Revan lui proposa de se repentir mais Bastila s'enfuit à bord de son vaisseau et rejoignit la Forge Stellaire. Là elle avoua son échec à son maître et lui raconta les détails du combat. Malak était déçu mais n'eut pas le temps de s'appesantir sur la situation. La Forge était attaquée par la flotte républicaine prévenue par Revan. Ce dernier, avec un groupe de combat, parvint peu de temps plus tard à atterrir sur la Forge. Ils avaient pour objectif de supprimer la menace que représentaient le Seigneur Malak et la Forge Stellaire. Mais le Seigneur Noir des Sith ignorait la présence de Revan parmi ces Jedi, et il ne s'inquiéta donc pas de l'issue de l'affrontement en envoyant des droïdes de la Forge contre eux, malgré les doutes du Maître Sith venu apporter l'information à Malak.

Pendant ce temps, alors que la Bataille de la Forge Stellaire battait son plein, Bastila utilisait son pouvoir de méditation de combat contre ses anciens alliés républicains, suivant aveuglément les ordres de Dark Malak. Elle était d'une étonnante efficacité depuis sa salle de contrôle et la bataille tourna vite en la faveur des Sith grâce à elle. Mais Revan était à bord de la station, accompagné de combattants très expérimentés. Ceux-ci réduisirent en pièces les droïdes de Malak qui se rendit compte de la présence de son ancien mentor sur la station. Le Sith décida donc d'envoyer toutes les forces en présence contre lui afin qu'il ait le temps de préparer les défenses de la station. Malak ne devait pas échouer maintenant, il était si proche de son but qu'il ne se le pardonnerait pas.

Mon imageBastila Shan utilisant sa méditation de combat au profit des Sith.



VI. Un destin tragique

1. Un Empire qui s'effondre

Dark Malak ordonna également à son apprentie de tuer Revan. Bastila craignait le pouvoir de ce dernier mais elle accepta et promit à son maître de ne pas le décevoir une seconde fois. Cependant le Seigneur Noir savait que même si Bastila échouait, elle lui permettrait de gagner suffisamment de temps pour préparer au mieux les défenses de la Forge. Revan de son côté neutralisa, à l'aide de ses compagnons, l'ensemble des forces qui avait été envoyées pour l'anéantir. Il avait vaillamment combattu et avait même détruit les droïdes perfectionnés de la Forge Stellaire. Puis il se retrouva une fois de plus face à Bastila Shan, cette jeune Jedi qui l'avait tant aidé et qui était à présent au service de l'ennemi. Il s'ensuivit un affrontement entre les deux anciens amis qui eut pour conséquence l'échec de Bastila. Celle-ci comprit enfin son erreur et revint du Côté Lumineux, auprès de l'homme qu'elle aimait. Plus rien n'empêchait Revan d'affronter Malak désormais, et il s'en alla à sa rencontre pour mettre fin à toute cette guerre et ainsi éliminer la menace Sith.

Alors que le Seigneur Malak terminait de préparer son affrontement avec Revan, ce dernier apparut derrière lui, prêt à en découdre. Simultanément deux Jedi attaquèrent Malak (ils faisaient sûrement partie du groupe ayant atterri sur la station). Le Seigneur Noir les foudroya et les transperça proprement de sa lame écarlate. Revan se risqua tout de même à ramener le Sith du Côté Lumineux de la Force mais Malak était trop enlisé dans le Côté Obscur pour se repentir. Et avant que le duel ne s'engage, le Seigneur Sith laissa Revan aux prises avec la production illimitée de droïdes de la Forge et il s'échappa par un ascenseur. Son plan venait de se mettre en marche et il aurait certainement raison de l'ancien Revanchiste. L'ascenseur étant bloqué, Revan fut contraint d'affronter les puissants droïdes chargés de le tuer. Cependant il parvint à se défaire de ces tueurs mécaniques et emprunta l'ascenseur qui avait emmené Malak à la plate-forme d'observation de la Forge Stellaire. Il retrouva Dark Malak, les bras croisés, face aux immenses baies vitrées qui permettaient au Sith de suivre la bataille destructrice qui se déroulait.

Mon imageMalak assistant à la bataille en cours depuis la plate-forme d'observation de la Forge Stellaire.


Malak fut surpris de découvrir que Revan avait survécu. Ainsi donc il n'avait pas perdu de sa puissance malgré son allégeance au Côté Lumineux. Le Jedi était parvenu à déjouer toutes les défenses de la Forge et avait tué ses meilleurs éléments en si peu de temps. Ce n'était pas sans l'inquiéter mais Malak se croyait à l'abri d'une défaite : il était le Seigneur Noir des Sith et ne pouvait être vaincu. Dark Malak envisagea de prendre Revan en tant qu'apprenti mais il se rendit compte que c'était impossible, car rien n'empêcherait Revan, déjà très puissant, de le trahir comme le Sith à l'armure rouge l'avait fait un an auparavant. De plus Revan confirma sa foi en le Côté Lumineux. Il n'était plus l'allié du Côté Obscur désormais et combattrait le Sith jusqu'à la mort. Revan résista ensuite aux tentatives de déstabilisation du Seigneur Malak et se mit en garde pour le combat. L'heure de l'affrontement décisif avait sonné.

2. Duel final

"Je... c'est impossible ! Je ne peux pas être vaincu ! Je... je suis le Seigneur noir des Sith."
- Dark Malak

La confrontation fut violente et les coups échangés furent précis et rapides. Les deux experts qu'étaient Revan et Malak prouvèrent une fois de plus leur talent au combat. Alors que Dark Malak portait des coups très lourds, Revan jouait sur son agilité. Les deux côtés de la Force s'opposèrent donc une fois de plus mais cette fois cette rivalité ancestrale eut raison d'une grande amitié. Malak, mis en défaut, s'échappa de l'emprise de Revan et rejoignit une petite installation contenant ce qui semblait être un cadavre. Mais ce dernier n'en était pas un, le Seigneur Noir révélant ensuite à son adversaire ses machinations macabres. Malak avait capturé certains Jedi lors de son assaut sur l'Enclave Jedi de Dantooine et se servait de ces malheureux. La Forge Stellaire, instrument du Côté Obscur, corrompait les restes de ces Jedi et les faisait vaciller entre la vie et la mort. Dark Malak, quant à lui, recevait les vestiges corrompus du grand pouvoir que ces combattants possédaient autrefois. Et Revan était condamné à subir le même sort si jamais il échouait dans sa tâche. Il serait le trophée de son ancien apprenti qui l'utiliserait afin de parvenir à réaliser ses desseins.

Dark Malak s'acharnait sur Revan, ne lui laissant pas une seule seconde de répit. Mais le Jedi était coriace et il parvenait toujours à repousser le Sith. Celui-ci s'épuisait et il interrompait régulièrement le combat pour reprendre des forces en absorbant l'essence de l'un des Jedi captifs. Cependant Revan gérait parfaitement son combat et bientôt il ne resta plus aucun Jedi à qui soutirer l'énergie. L'inévitable arriva : Dark Malak fut touché par la lame de Revan et tomba à genoux face à son adversaire, main sur la poitrine. Lui le Seigneur Noir des Sith, chargé de faire renaître son Ordre, avait été vaincu par un Jedi. Le Sith n'en revenait pas et, dans ses dernières paroles, il fut pris de remords. Que serait-il arrivé si Revan l'avait écouté dans les entrailles des ruines de Dantooine ? Serait-il toujours un Jedi au service de la République ? Mais il ne pouvait pas rejeter la faute, il s'était enlisé si loin dans le Côté Obscur qu'il était devenu un monstre de haine. Revan regrettait ses agissements et la chute de son ancien ami mais le passé ne pouvait être changé. Le corps du Seigneur Sith disparut ensuite dans l'explosion de la Forge Stellaire, mais son histoire tragique resta gravée dans les mémoires de ses contemporains.

Mon imageLa Mort d'un tyran.



VII. Héritage

Dark Malak laissa une galaxie en ruines après sa mort. Ses attaques meurtrières avaient marqué les esprits et avaient causé la destruction de nombreuses cultures. Les dégâts matériels étaient réparables mais les pertes en vies étaient irremplaçables. La galaxie se souvenait de l'ancien Seigneur Sith comme étant une brute sanguinaire alors que Revan, lui, était admiré pour son génie militaire et son courage. Dark Malak avait condamné, par ses actions, les mondes à l'obscurité. Il était devenu un ennemi bien plus terrible que les Mandaloriens qu'il combattit autrefois et ses entreprises eurent pour principales conséquences des génocides et une désorganisation de l'ordre. Mais les heures sombres de cette galaxie n'étaient pas encore totalement terminées.

Cinq années après la mort du Seigneur Malak, l'Exilée découvrit sur Korriban le tombeau oublié de Ludo Kreshh, un Sith ayant vécu à l'époque de l'Empire Sith de Marka Ragnos et qui fut tué par Naga Sadow. La Jedi eut, à l'intérieur de ce tombeau, une vision du jeune Alek en train de recruter des combattants pour le compte des Revanchistes durant les Guerres Mandaloriennes. Il s'ensuivit un affrontement entre l'apparition de Malak et l'Exilée. Cette dernière était une duelliste chevronnée et elle vainquit l'apparition du Jedi. Cependant, celle-ci était la preuve que Malak avait laissé une empreinte indélébile dans l'Histoire de l'Ordre Sith et qu'il méritait bien sa place en ce lieu au plus près des anciennes gloires Sith.


VIII. Équipement

Mon image

Les Seigneurs Sith arborent souvent des artefacts précieux ou des bures extraordinaires leur conférant grand pouvoir. Dark Malak ne faisait pas partie de ces guerriers, il avait une confiance absolue en ses talents et ne jugeait pas nécessaire de porter de tels accoutrements. Néanmoins il portait tout de même un équipement performant, notamment une armure couleur sang qui contribuait grandement à son aspect menaçant. Cette armure ne le gênait guère dans ses combats et mettait en évidence ses formes musclées. Il portait avec ceci une cape sombre et des bottes noires. Le Seigneur Sith utilisait comme ses pairs un sabre laser, une arme redoutable symbole d'une lutte ancestrale entre le Bien et le Mal. Cette dernière avait été modifiée par son propriétaire afin de générer une lame écarlate plus longue que la normale.

Alors qu'il n'était encore que l'Apprenti Sith de Dark Revan, Malak fut grièvement mutilé par son maître lors d'un duel. Le Sith subit une ablation de la mâchoire inférieure mais cette blessure le marqua également psychologiquement. En effet, il prit cette différence pour une faiblesse et en voulut à son maître. On lui installa une mâchoire d'acier afin de cacher sa mutilation ainsi qu'un vocodeur pour qu'il puisse à nouveau parler. Par conséquent, à chaque fois que Malak prenait la parole, il s'exprimait avec une voix mécanique dépourvue d'émotion. Ce détail contribua à la déshumanisation du Sith et accentua sûrement la peur qu'il inspirait.

Source(s)

John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 3 : Au coeur de la peur, Delcourt 2008
John Jackson Miller, Dustin Weaver, Chevaliers de l'Ancienne République tome 4 : L'invasion de Taris, Delcourt 2008
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 1 : Il y a bien longtemps..., Delcourt 2007
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 2 : Ultime Recours, Delcourt 2007
John Jackson Miller, Scott Hepburn, Vector tome 1, Delcourt 2009
Mick Harrison, Dustin Weaver, Vector tome 2, Delcourt 2009
John Ostrander, jan Duursema, Vector tome 3, Delcourt 2009
John Jackson Miller, ron Chan, Knights of the Old Republic #42 - Masks , Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #6 - Commencement Part 6, Dark Horse 2006
John Jackson Miller, Dustin Weaver, Knights of the Old Republic #8 - Flashpoint Part 2, Dark Horse 2006
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #10 - Flashpoint Part 4, Dark Horse 2006
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #15 - Days of Fear Part 3, Dark Horse 2007
John Jackson Miller, Dustin Weaver, Knights of the Old Republic #22 - Knights of Suffering Part 1, Dark Horse 2007
John Jackson Miller, Scott Hepburn, Knights of the Old Republic #28 - Vector Part 4, Dark Horse 2008
John Jackson Miller, alan Robinson, Knights of the Old Republic #31 - Turnabout, Dark Horse 2008
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #40 - Dueling Ambitions Part 2, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 5 : Sans Pitié !, Delcourt 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #47 - Demon Part 1, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic #48 - Demon Part 2, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 6 : Ambitions contrariées, Delcourt 2010
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 8 : Destroyer TPB, Dark Horse 2010
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 7 : La Destructrice, Delcourt 2010
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 9 : Demon TPB, Dark Horse 2010
John Ostrander, jan Duursema, Vector Volume 2 : Legacy TPB, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Douglas Wheatley, Vector Volume 1 TPB, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 1 : Commencement TPB, Dark Horse 2006
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 2 : Flashpoint TPB, Dark Horse 2007
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 3 : Days of Fear, Nights of Anger TPB, Dark Horse 2008
John Jackson Miller, Dustin Weaver, Knights of the Old Republic Volume 4 : Daze of Hate, Knights of Suffering TPB, Dark Horse 2008
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 6 : Vindication TPB, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Knights of the Old Republic Volume 7 : Dueling Ambitions TPB, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Brian Ching, Chevaliers de l'Ancienne République tome 8 : Démon, Delcourt 2010
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
John Jackson Miller, Rodney Thompson, Knights of the Old Republic Campaign Guide, Wizards of the Coast 2008
Daniel Wallace, Jason Fry, The Essential Atlas, Del Rey 2009
Ryder Windham, Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force, Del Rey 2007
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The New Essential Chronology, Del Rey 2005
Rodney Thompson, Eric Cagle, Jedi Academy Training Manual, Wizards of the Coast 2009
W. Haden Blackman, The New Essential Guide to Weapons and Technology, Del Rey 2004
David Hodgson, Knights of the Old Republic: Prima's Official Strategy Guide, Prima Games 2003
Pablo Hidalgo, Chris Trevas, The Essential Reader's Companion, Del Rey 2012
BioWare Corp, Knights Of The Old Republic, LucasArts Entertainment 2003
Obsidian, Knights Of The Old Republic II : The Sith Lords, LucasArts 2005
Darth Malak dans la Databank

Mis en ligne le 5 octobre 2011 à 18:45 par Ash.
Dernière modification le 5 octobre 2011 à 18:45.

Fiche consultée 5728 fois.

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Quelii
Taille 2 mètres
Fonctions Chevalier Jedi
Jedi Gardien
Apprenti Sith de Dark Revan
Seigneur Noir des Sith
Arme Sabre laser
Maître Dark Revan
Apprenti Dark Bandon
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi
Revanchistes
Empire Sith de Revan

Haut