Anakin Skywalker/Dark Vador

Mister Fatality - Posté le 16 mars 2013

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Tatooine
Taille 1.35 mètre (enfant)
1.85 mètre (jeune homme)
2.02 mètres (comme Dark Vador)
Fonctions Apprenti Padawan
Chevalier Jedi
Seigneur Sith
Arme Sabre laser
Maîtres Qui-Gon Jinn
Obi-Wan Kenobi
Ki-Adi-Mundi (temporaire)
Palpatine (Maître Sith)
Apprentie Ahsoka Tano (Apprentie Padawan)
Galen Marek (Apprenti Sith secret)
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi

Anakin Skywalker/Dark Vador

Mister Fatality - Posté le 16 mars 2013

Considéré comme l'Élu de la Prophétie, Anakin passa du statut d'esclave sur Tatooine à celui de Chevalier Jedi au service de la République durant la Guerre des Clones. Maître d'Ahsoka Tano, il bascula du Côté Obscur pour devenir Dark Vador, bras droit de l'Empereur Palpatine, avant d'obtenir la rédemption grâce à son fils Luke lors de la Bataille d'Endor.

Anakin Skywalker naquit bien avant la période sombre de la galaxie, et rencontra le Jedi Qui-Gon Jinn lorsqu'il n'était qu'un esclave. Il le ramena sur Coruscant dans le but de le former comme un Jedi. Il entra dans l'Ordre, et fut rapidement reconnu comme possédant l'un des plus grands potentiels Jedi qui ait jamais existé. Il devint le Padawan d'Obi-Wan Kenobi et participa avec son mentor à de nombreuses batailles et missions. Il était considéré par la Prophétie comme étant l'Élu, celui qui apporterait l'équilibre dans la Force et qui détruirait la menace des Sith. Anakin était le père des jumeaux Luke et Leia, le grand-père de Jacen, Jaina et Anakin Solo ainsi que de Ben Skywalker, et l'ancêtre de Cade Skywalker.


I. Enfance

"Je suis une personne, et je m'appelle Anakin !"
- Anakin Skywalker à Padmé Amidala

a. Jeunesse

Anakin naquit 41 ans avant la célèbre Bataille de Yavin. Shmi Skywalker, sa mère, affirma que le garçon n'avait pas de père, malgré son incapacité à expliquer les raisons de cette immaculée conception. De nombreuses hypothèses avaient été soulevées, mais seules deux paraissaient plausibles : la première, délivrée par Qui-Gon Jinn, était qu'Anakin été né de la volonté de la Force elle-même, poussé à être l'Élu qui rétablirait la paix dans la galaxie. La seconde était qu'un sombre Seigneur Sith, Dark Plagueis, avait réussi à créer la vie à l'aide des midi-chloriens durant une expérience d'immortalité. Cependant, la seule chose sûre était qu'Anakin était destiné à devenir un Jedi très puissant. Shmi surnomma son enfant Ani, surnom qui fut bientôt reprit par presque toutes ses connaissances. Shmi accoucha de son fils sur Tatooine, mais elle ne l'éleva pas sur cette planète. Cependant, lorsqu'Anakin eut trois ans, elle décida de retourner sur la planète désertique, et sa mère devint une esclave de Gardulla la Hutt. Cependant, dans un pari lors d'une course de podracing, Gardulla perdit Shmi et Anakin, qui devinrent la propriété de Watto, un brocanteur Toydarien.

Mon image
Anakin, âgé de trois ans, retourne, avec sa mère, sur Tatooine.



Anakin se révéla être un enfant prodige, très doué en mathématiques, et ayant un talent inné pour la mécanique. En triant les pièces détachées dans la décharge de la boutique de Watto, Anakin trouva, avec son ami Kitster Banai, les vieux restes d'un droïde protocolaire de Cybot Galactica, une des plus grosses entreprises commerciales de droïdes. Sans que Watto le sache, il emporta ces pièces dans le taudis dans lequel il résidait, et parvint à le réparer afin que le futur droïde les aide, lui et sa mère, dans les tâches ménagères quotidiennes. Shmi, bien que soulagée par la perspective de l'aide apportée par ce droïde, était inquiète quant à la découverte du vol des pièces détachées par son fils, et le mit en garde. Anakin s'était servi de nombreuses pièces détachées de droïdes en tout genre, et les avait reliées entre elles. Cependant, le garçon ne trouva pas de carters pour l'habiller, mais le baptisa tout de même C-3PO. Suite à ce travail titanesque, Ani gagna la réputation de pouvoir tout réparer. Cependant, ses talents ne s'arrêtaient pas là. En effet, il possédait également de véritables dons de pilotage, et participa à quelques courses de podracers. Il utilisa un vieux module accidenté qu'il parvint à réparer. En effet, Ani était le seul humain à pouvoir participer à un sport de ce genre, capable de gérer si bien les grandes vitesses, aidé par ses capacités surhumaines dues à son taux élevé de midi-chloriens. Il utilisa, pour ses moteurs, de vieux Radon-Ulzer 620C que Watto considérait comme hors d'usage. Il mit beaucoup de temps à peaufiner son module, car il dut refaire une grande partie des câblages. Ce podracer, confectionné avec amour par le garçon, le conduirait, sans qu'il le sâche, à sa liberté.

Ani était un garçon très généreux, et risqua régulièrement sa propre santé dans le but d'aider les autres. En effet, il était très peu prévoyant envers les conséquences de ses actes. A l'âge de cinq ans, Anakin escalada une immense dune de sable, dans le but de faire fuir un troupeau de Banthas loin des chasseurs, malgré le fait qu'il faillit s'évanouir plusieurs fois à cause de la chaleur et de la fatigue accumulées par son effort. Quelques temps plus tard, lors d'un troc avec des Jawas, le garçon tomba sur un Tusken blessé. Malgré les réticences des voyageurs, Ani s'occupa de lui jusqu'à ce que son peuple revienne le chercher. Peu de temps avant la célèbre Classique de la Boonta, Ani, Kitster et plusieurs autres enfants pavinrent, en se déguisant en Jawas, à libérer des enfants emprisonnés par Sebulba, qui comptait les vendre à Gardulla la Hutt.

À huit ans, Anakin prit conscience de l'existence des Sith. En fouillant dans la décharge de la boutique de Watto, Ani trouva un antique droïde de guerre. Le garçon, par inadvertance, actionna un hologramme fait d'inquiétants cris et hurlements et mentionnant le mot Sith. Perplexe, Anakin décida d'interroger un ex-membre du Corps de Chasseurs Républicains, un groupe de pilotes fidèles à la République. Il lui expliqua que 4000 ans plus tôt, les Sith se battirent entre eux, les conduisant à leur perte. Cependant, une croyance voulait qu'un Sith ait survécu. Anakin, éberlué, ne savait pas encore que l'existence de ce dernier Sith ferait basculer sa vie.

b. Découverte de l'Élu

"Anakin, la vie a placé ce choix devant toi. C'est à toi seul de décider.
- Shmi Skywalker à son fils Anakin

À l'âge de neuf ans, alors qu'il travaillait dans la boutique de Watto, il vit entrer deux humains, un Gungan et un droïde astromécanicien. Le premier humain, nommé Qui-Gon Jinn, était à la recherche d'un générateur hyperdrive pour son vaisseau qui avait été endommagé. Quant à la jeune fille, Anakin fut tellement fasciné par sa beauté et son élégance qu'il lui demanda si elle était un Ange. Il avait apprit, peu de temps auparavant, la présence d'Anges sur une des lunes de Iego, de somptueuses créatures qui inspiraient le respect de par leur grâce et leur beauté. Cependant, Padmé n'était pas un Ange, mais une reine, la reine de Naboo, Padmé Amidala. Cependant, elle était accoutrée comme une simple suivante. Qui-Gon, même s'il trouva ce qu'il cherchait chez Watto, ne put obtenir le générateur par manque de devises adéquates, n'ayant que des dataries républicaines sur lui, et Padmé et lui ressortirent de la boutique. Alors qu'Anakin avait fini de travailler, il les rejoignit et empêcha le Gungan Jar Jar Binks de se faire rosser par Sebulba. Une tempête de sable fit rage, et Ani leur proposa de les accueillir chez lui, malgré leur manque certain d'argent.

Le groupe accepta et le garçon les emmena chez lui. Un peu plus tard, au cours du dîner, Shmi expliqua que chaque esclave, c'est-à-dire Anakin et elle, avaient un mouchard implanté dans leur corps, afin qu'ils ne s'enfuient pas. En effet, si un esclave tentait de fuir, son module exploserait. Padmé, un peu naïve, avança que la République disposait de lois interdisant l'esclavage, mais se fit apprendre que les mondes de la Bordure Extérieure se moquaient des lois républicaines. Anakin, gêné, changea de discussion. Le garçon demanda au groupe s'ils avaient déjà participer à une course de podracers, et ceux-ci répondirent par la négative. Très fier, Ani leur apprit qu'il était le seul humain à être capable de piloter un tel engin. Qui-Gon avait compris qu'il avait affaire à un enfant hors du commun. Lorsqu'Anakin demanda au Jedi s'il était venu là pour libérer tous les esclaves de Tatooine, Jinn répondit par la négative, qu'il était ici uniquement pour trouver un générateur hyperdrive.

Lorsqu'il apprit que Qui-Gon était un Maître Jedi, Anakin vit ses rêves refaire surface dans sa tête. En effet, Ani rêvait de s'envoler visiter d'autres planètes et lunes, dans le but de mener ses propres aventures, comme il l'avait si souvent entendu chez les voyageurs qui faisaient une halte sur la planète désertique. Il écouta les explications de Qui-Gon sur leur fuite de Naboo après avoir libéré la reine, et sur le fait que l'hyperdrive avait été touché par les tirs de la Fédération du Commerce. Anakin se proposa de suite de participer à la prochaine Course de la Boonta dans le but de remporter l'argent et de permettre au groupe d'acheter la pièce qui leur manquait. Malgré les premiers refus de sa mère, Shmi finit par accepter lorsque celui-ci lui rappella que le plus grand problème dans l'univers était le manque d'entraide. Shmi parvint à convaincre Qui-Gon, qui était également opposé à ce plan, en expliquant que seul Anakin était apte à les aider. Qui-Gon rendit donc visite à Watto, et tous deux tombèrent d'accord sur un pari : si Anakin gagnait, le Toydarien garderait l'argent remporté par le garçon, et il fournirait les pièces détachées dont Jinn avait besoin. En revanche, si Anakin venait à perdre, ils lui donneraient la Nef Royale de la reine de Naboo. De son côté, Padmé resta furieuse contre le Jedi, qui avait placé leur avenir entre les mains d'un petit garçon de neuf ans.

Mon image
Quelques jours avant la course, Anakin et Kitster préparent le module d'Anakin.



Quelques jours avant la course, Anakin, très stressé par la pression qui pesait sur ses épaules, décida néanmoins d'arranger son podracer avant le début de la course. Il peaufina quelques réglages et régla quelques parties mécaniques avec son ami Kitster, qui adorait le podracing. La veille du départ, Anakin retrouva ses amis qui le rejoignirent autour de son podracer. Cependant, ses amis ne pensaient pas que Skywalker serait en mesure de gagner la course, sauf Kitster, son meilleur ami. Ani, frustré, déclara que son module marcherait. Qui-Gon lui offrit la seule pièce qui lui manquait pour que son podracer démarre : une cellule d'énergie. Afin de prouver que les réparations mécaniques qu'il avait effectuées sur les vieux moteurs qu'il avait récupérés avaient porté leurs fruits, Anakin démarra le module après quelques réglages. Heureux de voir son podracer démarrer, Anakin rentra chez lui pour la nuit. Qui-Gon retrouva le garçon et lui préleva un peu de sang, qu'il envoya à son Padawan, Obi-Wan Kenobi, afin qu'il l'examine. Ce dernier lui apprit que le taux d'Anakin était supérieur à 20000 midi-chloriens par cellule, preuve incontestable de sa grande connexion à la Force. Le lendemain matin, Ani découvrit son podracer entièrement peint par R2-D2. Qui-Gon et Jar Jar se rendirent auprès de Watto dans le but de faire un nouveau pari : si Anakin gagnait, lui et sa mère seraient affranchis. Sinon, Watto gagnerait le podracer. Le Toydarien refusa d'affranchir ses deux esclaves en cas d'une victoire du garçon, et décida de laisser le hasard choisir entre Shmi et Anakin. Si la face du dé était bleue, le garçon serait libre. Si elle était rouge, ce serait sa mère. Il lança le dé, et la face tomba du côté bleu. Watto, furieux, s'en alla, cependant convaincu de la victoire du favori, le Dug Sebulba.

Quelques minutes avant la course, Anakin plaça son podracer sur la ligne de départ, plus stressé que jamais. En effet, la victoire de cette course changerait sa vie, même s'il ne le savait pas encore. Avant le départ, Sebulba, le favori de cette course, sabota le module d'Anakin. Lorsque Jabba déclencha le gong, annonçant le début de la course, tous les participants démarrèrent à grande vitesse, sauf Anakin. En effet, du fait du sabotage du Dug, le module n'avait pas démarré. Malgré la tension qui envahit Qui-Gon, le garçon parvint à relancer son podracer, et partit à la conquête d'une première place, derrière Sebulba, qui avait prit la tête de la course. Ani parvint à rattraper son retard en doublant successivement Wan Sandage et Neva Kee, puis Clegg Holdfast et Dud Bolt. Sebulba, quant à lui, était toujours en tête, poursuivi cependant par trois concurrents. Dans le Canyon des Voleurs, Anakin doubla à nouveau deux concurrents, et s'élança à toute vitesse dans les périlleux virages du Défilé, de l’Aiguille ou de l’Homme Mort, et s’attaqua finalement à la Plaine Désertique. En passant dans le Canyon de l'Arche, Anakin dépassa un nouveau concurrent et se rapprocha d'un second, et ils s'avançèrent dans la Gorge de Jag Crag. A cet instant, Skywalker était en sixième position, devancé par Tyerell, Beedo, Pagalies, Gasgano et, toujours devant, Sebulba. Dans une grotte, l'accélérateur de Tyerell se bloqua, et il s'écrasa sur une stalactite, permettant à Anakin de passer en cinquième position. Entamant son deuxième tour, Ani coupa en deux un droïde qui tentait de nettoyer une partie du circuit.

Mon image
Anakin, maîtrisant parfaitement son module, n'a aucun mal à passer les divers obstacles du circuit.

À la sortie du Canyon des Voleurs, Anakin passa au-dessus de Mandrell et, dans le canyon suivant, doubla Pagalies grâce à une périlleuse pirouette. Désormais troisième, le garçon était cependant toujours devancé par Mars Guo et par Sebulba. Skywalker vit l'actuel second de la piste exploser : en effet, Sebulba avait lancé une pièce métallique à l'intérieur du moteur de Guo. À cause d'une pièce de cette explosion qui avait envoyé un câble de contrôle derrière les moteurs, Anakin perdit du temps à le remettre en place à l'aide d'une pince magnétique, et se fit doubler par trois concurrents. Le garçon reprit cependant sa deuxième place dans la Gorge de Jag Crag. Lorsqu'ils entamèrent le dernier tour, Anakin se rapprocha dangereusement du Dug, et ce dernier, qui avait ralenti, utilisa son lance-flammes contre le garçon. Anakin, qui avait déjà subi cette attaque lors d'une autre course, relâcha rapidement la pression, et ils repartirent comme des flèches dans la Mesa des champignons. Sebulba envoya Anakin sur une rampe de service, et le garçon décolla. Gardant son calme, Ani utilisa tout son savoir-faire de pilotage pour atterrir devant le Dug. Dans le Canyon de l'Arche, le réacteur gauche du podracer de Skywalker surchauffa, en raison du sabotage occasionné par Sebulba avant la course. Cependant, transférant son énergie vers le réacteur droit, il parvint à se remettre dans la course. Alors que Sebulba tentait de rentrer dans le module d'Anakin, les deux podracers restèrent accrochés, à la plus grande frayeur de Shmi et de Qui-Gon, qui regardaient la course depuis un holocam. Le Dug tenta de faire jouer la carrure de son module en sa faveur, mais Ani accéléra dans le même temps, envoyant Sebulba s'écraser dans le sable. Ani, triomphant, passa la ligne d'arrivée, sous le regard époustouflé des gradins. Cependant, la plupart des spectateurs furent déçus, ayant voté pour le favori. Shmi descendit rapidement des gradins et fut très heureuse de retrouver son fils en vie après une course aussi dangereuse. Qui-Gon, lui, veilla à ce que le contrat fût rempli par Watto. Lorsque Qui-Gon apprit la nouvelle à Ani, il n'en revint pas, et fut confronté à un terrible choix : quitter sa mère et partir pour devenir un Jedi, ou rester sur Tatooine et veiller sur sa mère. Il décida de suivre le premier choix, après des séparations difficiles entre le garçon et sa mère. Cependant, il lui promit qu'il reviendrait un jour pour la libérer de Watto.

Mon image
Anakin gagne la course après une dure lutte contre le favori, Sebulba.



Anakin partit donc vers son destin, vers le destin d'un futur grand Jedi. Mais pour le moment, il n'avait toujours que neuf ans et fut ramené au vaisseau par Qui-Gon. Cependant, lors de leur arrivée aux approches de la Nef Royale, Qui-Gon sentit, à l'aide de la Force, la présence d'une menace. Qui-Gon ordonna à Ani de se coucher, l'empêchant d'être renversé par le speeder de Dark Maul, venu pour tenter de tuer le Jedi et ramener la reine sur Naboo. Le combat s'engagea entre Jinn et Maul, tandis que le garçon courait vers le vaisseau. Lorsqu'il fut entré, Ani expliqua la situation aux pilotes et à Kenobi, qui supervisèrent les opérations. Ils se placèrent au-dessus du combat, prêts à décoller, et, lorsque le Jedi sauta sur la rampe d'embarquement, ils partirent à toute allure en direction de la planète capitale Coruscant. C'est suite à cette escarmouche entre Qui-Gon et le Seigneur Sith qu'Anakin fit la connaissance de celui qui deviendrait son mentor : Obi-Wan Kenobi. Lors du trajet, Anakin, n'étant pas habitué aux voyages spatiaux, eut froid et peur. Padmé Naberrie, qui avais prit son vrai nom dans le but de couvrir sa véritable personnalité - la reine de Naboo -, réconforta le garçon. Pour la remercier, Skywalker lui offrit un porte-bonheur en ivoire de Japor, qu'il avait lui-même sculpté. Époustouflée par ses talents manuels, Padmé le remercia : elle gardera son porte-bonheur toute sa vie.

Mon image
Anakin, se faisant réconforter par Padmé, offre à Amidala un porte-bonheur de sa confection.



Ils arrivèrent finalement, après ces quelques soucis, sur la planète capitale. Qui-Gon demanda au Conseil Jedi de tester les aptitudes du garçon. Les Jedi présents - dont Yoda, Mace Windu, Ki-Adi-Mundi, Plo Koon et Depa Billaba - furent surpris par la forte connexion entre Anakin et la Force. Cependant, le Conseil n'autorisa pas la formation d'Ani à cause de son âge trop élevé. Les Jedi craignaient que les expériences du jeune garçon, ainsi que la colère et la peur qu'il avait connues, ne viennent troubler sa formation. Jinn prit la défense d'Anakin, indiquant que son Padawan en titre, Obi-Wan, était désormais prêt à affronter seul les missions du Conseil. Kenobi confirma qu'il était fin prêt, mais le Conseil refusa de nouveau, annonçant qu'eux seuls avaient le droit de décider ou non si un Padawan était prêt. Anakin, n'ayant aucun endroit où se rendre, suivit les deux Jedi sur Naboo, où les attendaient une mission, ainsi qu'une confrontation cruciale.

Ils demandèrent l'aide des Gungans auprès du Boss Rugor Nass, leur chef. Padmé révéla, lors de cette rencontre, sa véritable identité de reine, et se mit à genoux, bientôt imitée par toutes les personnes présentes. Il accepta de les aider, préparant son armée afin de vaincre la Fédération du Commerce. Une bataille commença peu après entre les droïdes de la Fédération du Commerce et les Gungans, tandis que les Naboo, les Jedi et Anakin se rendirent au Palais Royal de Theed, déserté par le gros des troupes parti se battre dans les plaines contre les Gungans. Lorsqu'ils entrèrent dans le hangar, Qui-Gon demanda à Ani de se cacher, et de ne surtout pas sortir de ca cachette. Le garçon fila et entra dans un chasseur N-1, bien décidé à respecter l'ordre de Qui-Gon. Ce dernier et Kenobi, suite à l'irruption de Dark Maul dans le hangar, engagèrent le Sith dans un combat épique. Par mégarde, après avoir aidé le groupe de la reine contre des droïdekas, Anakin fut emporté par son chasseur dont le pilotage automatique était activé, et le vaisseau décolla, se rendant vers le vaisseau amiral de la Fédération du Commerce. Reprenant les commandes manuelles, Ani fut propulsé avec R2-D2 au beau milieu de la bataille spatiale. Touché par le tir d'un chasseur droïde Vautour, Anakin pénétra dans l'enceinte du gigantesque vaisseau, et plaça, sans faire exprès, deux torpilles dans les générateurs. Il eut tout juste le temps de sortir avant que le vaisseau n'explose, paralysant les droïdes en train de se battre sur Naboo.

Lors de son retour sur Naboo, Anakin aperçut les visages mornes des habitants, ainsi que celui-ci d'Obi-Wan qui lui apprit que Qui-Gon avait été tué par Dark Maul. La fête de la libération de Naboo fut de ce fait bien triste. Une fois la paix revenue sur Naboo, le nouveau Chancelier Suprême, Palpatine, se rendit sur Naboo. Ani rencontra alors le Chancelier Palpatine, qui lui affirma que celui-ci suivrait sa formation de Jedi de très près. Ce fut le début d'une longue amitié entre Anakin et Palpatine. De son côté, Kenobi parvint à convaincre Yoda de le laisser former Ani, malgré le fait que le Maître Jedi craignait pour Kenobi que le jeune garçon ne soit difficile à former, surtout pour un si jeune Chevalier qu'il était. De plus, Yoda percevait un grand danger dans l'initiation du garçon. Néanmoins, Obi-Wan fut autorisé à former Anakin comme Padawan. Une fois les célébrations sur Naboo achevées, Anakin accompagna Obi-Wan sur Coruscant pour entamer sa formation de Jedi.

Lorsqu'Anakin atteignit l'âge de l'adolescence, il devint arrogant et fier de lui, sûrement à cause de son changement rapide de classe, le propulsant sur le devant de la scène, lui qui avait eu un passé d'esclave. Ses talents et qualités, bien qu'indéniables, nourrirent son ego, le détachant des autres apprentis du Temple. Il considérait Obi-Wan comme inférieur de par ses aptitudes, et avait souvent tendance à négliger les règles en place. Cependant, malgré les réprimandes de Kenobi, son ami, Palpatine, lui assurait qu'il avait bien fait, ce qui ne fit en aucun cas changer le comportement du jeune homme au fil des années.


II. L'apprenti d'Obi-Wan

Anakin et Obi-Wan eurent une relation très difficile au début. En effet, Obi-Wan, considérant le grand potentiel d'Anakin comme dangereux, continuait de le former uniquement afin de respecter sa promesse envers Qui-Gon, malgré ses doutes à propos de ses capacités à former le jeune homme. D'un autre côté, Skywalker, de par ses grandes qualités de Jedi, refusait de montrer ses faiblesses, et refusait de parler à Kenobi de ses erreurs. Malgré cela, Ani considérait son mentor comme le père qu'il n'avait jamais eu. Lors de cette période difficile de l'adolescence d'Anakin, Obi-Wan et lui formèrent une relation particulière mais solide. Malgré sa formation qui lui prenait une grande partie de son temps, Anakin ne renonça pas à son passe-temps favori, le bricolage. Rapidement, les salles du Temple furent envahies par ses créations de droïdes et, à l'âge de douze ans, alors qu'il cherchait toujours plus de sensations fortes, il participa à une course illégale et très dangereuse dans les niveaux inférieurs de la Cité Galactique. Lors de cette course, il faillit être tué, mais Obi-Wan intervint à temps et réprimanda une nouvelle fois son apprenti.

Mon image
Sous les yeux de son maître, Obi-Wan, et du Chancelier Palpatine, Anakin s'entraîne au sabre laser avec des sphères d'entraînement.



Trois années après leur première rencontre, les deux Jedi furent envoyés en mission, consistant à enquêter sur le chef d'une secte, nommé Kad Chun. Cette secte regroupait des idéalistes corrompus, et, lors de l'enquête, ils comprirent que ce n'était pas Kad le chef de cette secte, mais bien Vox, son père. Les deux Jedi tuèrent l'homme, et pardonnèrent à Kad les horribles actes qu'ils prévoyaient de faire. Ils furent ensuite affectés à une deuxième mission, cette fois sur le monde éloigné de Zonama Sekot. Leur objectif était de retrouver la Jedi Vergere, qui n'avait pas donné de nouvelles depuis qu'elle était partie sur cette planète, c'est-à-dire un an auparavant. La planète n'était répertoriée que depuis 200 ans, soit très récemment dans l'histoire galactique, mais elle acquit rapidement la réputation de produire des vaisseaux d'une qualité exceptionnelle. Attiré par ces faits, Wilhuff Tarkin tenta de s'approprier un de ces vaisseaux en vue d'une utilisation personnelle. Obi-Wan et Anakin découvrirent que la planète était dotée d'une conscience, et qu'elle construisait des vaisseaux dans des cosses. Ils découvrirent également ce qui était advenu de Vergere : elle avait été enlevée, des mois plus tôt, par une espèce étrange, qui s'avéra être les Yuuzhan Vong, qui feraient parler d'eux quelques décennies plus tard. Cette mission permit à Kenobi et à Skywalker d'en apprendre beaucoup sur eux et de tisser des liens encore plus forts. Suite à cette mission, Obi-Wan se débarassa de la tristesse qu'il avait accumulée depuis la mort de Qui-Gon, se concentrant de nouveau sur sa promesse : la formation d'Anakin.

Au cours d'une nouvelle étape de la formation d'Anakin, Kenobi emmena son apprenti sur la planète glaciaire Ilum, 28 ans avant la Bataille de Yavin. La planète était parsemée de cavernes à cristaux regorgeant de cristaux de sabres laser. C'est pour qu'Anakin fabrique son propre sabre qu'Obi-Wan avait conduit son élève en ce lieu. Lors de la création de son arme, Anakin eut des vision de Dark Maul, le Seigneur Sith qui avait tué Qui-Gon. Anakin parvint à vaincre le spectre et, lorsqu'il se réveilla, son sabre laser était terminé, éclairant les parois de la caverne d'un bleu étincelant. Il ressortit de la grotte et se fit féliciter par son maître, puis ils quittèrent la planète en direction de la planète capitale, Coruscant.

Mon image
Dans une des cavernes à cristaux d'Ilum, Anakin construit son sabre laser.



À l'âge de treize ans, Anakin fut envoyé avec son mentor sur Nar Shaddaa afin d'enquêter sur un marchand d'esclaves nommé Krayn. Ce dernier enleva Anakin après avoir attaqué le transport des deux Jedi. Kenobi fit son possible pour retrouver son apprenti et retrouva, pendant ces recherches, Siri Tachi, qui avait fait semblant de quitter l'Ordre pour infiltrer l'organisation de Krayn. Grâce à son aide, Obi-Wan retrouva Anakin. Skywalker, bouillant de fureur en revoyant son ancienne situation dans les yeux de ces esclaves, perfora la poitrine de Krayn d'un coup de son nouveau sabre laser, libérant par la même occasion les nombreux esclaves. Ils retournèrent sur Coruscant, et Tachi, expliquant la situation au Conseil, regagna sa place au sein de l'Ordre Jedi.

Le Conseil Jedi ne les laissa pas souffler pour autant et envoya de nouveau Kenobi et Skywalker en mission, dans le but de trouver ce qui était arrivé au vaisseau républicain Radiant IX, qui avait envoyé un message d'alerte en signalant sa présence dans le Système Hoth. Les deux Jedi retrouvèrent le vaisseau et y pénétrèrent. Un bruit se fit entendre et l'impulsivité d'Anakin se fit sentir lorsque celui-ci ouvrit une porte malgré le désaccord d'Obi-Wan. Celle-ci explosa et Alysun Celz, la pilote du vaisseau, fit son apparition, armée. Kenobi la contrôla rapidement et demanda des explications. Elle lui déclara qu'elle les avait pris pour Et Rex, un Jedi qu'elle déclarait comme déchu. Obi-Wan laissa Anakin surveiller Alysun tandis qu'il se chargerait de voir ce qui avait causé le crash du vaisseau sur l'astéroïde où il se trouvait. Celz tenta de séduire Anakin et lui demanda de partir avec elle, déclarant que son ami ne reviendrait sans doute pas. Trompé, Anakin apprit que le lieu dans lequel ils se trouvaient était appelé la Lune Empoisonnée. À peine Anakin avait-il compris la réalité de la situation qu'Alysun le foudroya avec des éclairs Sith. Obi-Wan vint à sa rescousse mais se fit frapper par ces éclairs, et ce fut Et Rex qui les sauva grâce à des mynocks. Ils redécollèrent du vaisseau en direction de Coruscant, emmenant Alysun Celz afin de la traduire en justice.

Mon image
Anakin et Obi-Wan, foudroyés par la Force obscure d'Alysun Celz.



Un peu plus tard, alors qu'Obi-Wan avait emmené Anakin sur Ragoon VI dans le cadre de sa formation Jedi, ils se firent attaquer par un homme qui avait pour mission de les tuer. Ils firent une enquête plus poussée sur cet homme et découvrirent qu'il collectionnait des objets Sith et avait été extrêmement riche, malgré l'inexistence de revenus réguliers. Anakin découvrit une course illégale de podracer sur la planète Nierport VII, la planète natale de l'homme, mais au lieu de prévenir Obi-Wan, il rejoignit la course en tant que participant. Cependant, Obi-Wan, ne sachant pas que son apprenti y participait, apprit que les modules avaient été sabotés, les freins devant mal réagir. C'est ainsi que Kenobi ne put qu'assister, horrifié, à la course de podracers, voyant Anakin prendre rapidement les devants. À la fin de la course, malgré le sabotage, Ani utilisa la Force et ses talents de pilote pour arrêter le module. Les deux Jedi continuèrent leur enquête sur l'étrange homme qui les avait attaqués, et apprirent qu'il cherchait à avoir la mainmise sur un commerce de bacta par le biais d'une entreprise minière. Skywalker se fit capturer par cet homme et il apprit avec Obi-Wan qu'il s'appelait Granta Omega, et qu'il tentait d'impressionner un Seigneur Sith en tuant le jeune Padawan. Cependant, les deux Jedi parvinrent à s'enfuir après avoir détruit l'exploitation minière d'Omega. Mais ce dernier échappa à l'explosion. Suite à cet incident, Kenobi et Anakin retournèrent sur Coruscant.

Ils furent ensuite envoyés en mission secrète sur Barlok, dans le but de surveiller le Maître Jedi Jorus C'Baoth et sa Padawan, Lorana Jinzler. Ces deux Jedi étaient partis assister à des négociations entre l'Alliance des Corporations et le gouvernement planétaire. Ces négociations se seraient mal terminées si le Maître Jedi C'Baoth n'était pas intervenu. Cependant, à leur retour, Mace Windu leur demanda à nouveau d'accompagner C'Baoth dans son projet avec le Vol vers l'Infini. Ce projet consistait à emmener de nombreux Maîtres et Chevaliers Jedi, ainsi qu'environ cinquante mille hommes et femmes à bord d'un vaisseau et de les emmener au-delà des mondes républicains, dans le but de chercher d'autres systèmes. Anakin et Obi-Wan accompagnèrent Jorus C'Baoth jusqu'à la dernière escale du vaisseau sur un monde républicain, et s'y arrêtèrent. Durant le trajet à bord du Vol vers l'Infini, Kenobi et C'Baoth eurent de nombreuses disputes quant aux décisions prises par Jorus mais, malgré cela, Anakin considérait le meneur de ce projet comme un leader, un chef incontesté.

Mon image
Anakin, Obi-Wan et Yoda lors de leur mission sur Mawan

27 ans avant la Bataille de Yavin, alors qu'Anakin avait désormais quatorze ans, lui et Obi-Wan furent envoyés en mission sur Andara afin d'enquêter sur la disparition du fils d'un sénateur. Arrivés sur la planète, accompagnés de Siri Tachi et de Ferus Olin - Padawan qu'Anakin n'appréciait pas -, les deux mentors se firent passer pour les parents des deux élèves, leur permettant d'infiltrer un groupe d'étudiants dans une école sénatoriale. Olin se fit enlever durant cette mission et Anakin, qui était au courant, n'avertit pas son maître. Furieux, Kenobi réprimanda fortement son apprenti. Cette dispute éloigna pour la première fois les deux Jedi. Un an après cet incident, ils furent envoyés, avec les Maîtres Jedi Yoda et Yaddle, sur la planète tropicale Mawan en mission de négociation afin de stopper une guerre civile dévastatrice entre trois gangs rivaux. Ces trois gangs, dirigés par Decca le Hutt, Feena Shan et un dénommé Striker, ont forcé la population à se réfugier sous terre afin de se protéger des combats. La planète avait été, en réalité, piégée par Granta Omega, le fils de Xanatos, qui fut le grand échec de Qui-Gon Jinn. Il captura Anakin et tenta de lui faire quitter l'Ordre en lui offrant des visions de sa mère esclave, ainsi que de nombreux petits enfants, sur sa planète natale. Comprenant qu'Ani ne cèderait pas, Omega organisa une rencontre entre Skywalker et Yaddle. Omega avait posé une bombe contenant un gaz très toxique, le dihexalon, qui menaçait de tuer des milliers d'innocents. Yaddle se sacrifia et s'enferma, avec la bombe, dans un bouclier formé grâce à la Force. Grâce à cet acte héroïque, Anakin et Obi-Wan parvinrent à ramener la paix sur Mawan. Cependant, Anakin se sentit coupable de la mort du haut membre du Conseil Jedi.

La mort de Yaddle eut des conséquences sur la relation entre Obi-Wan et Anakin, le jeune apprenti se sentant coupable de ce décès. Cependant, ils furent affectés à une nouvelle mission sur Vanqor, dans le Système Uziel. Les deux Jedi se réconcilièrent à cette occasion, après l'enlèvement d'Anakin par Jenna Zan Arbor, qui s'était échappée alors qu'elle était censée être en détention. Celle-ci, une savante fanatique, avait établi ses activités sur ce monde dans le but de perfectionner la Zone d'Auto-Confinement, une drogue qu'elle avait elle-même créée. Après une lutte acharnée face à un nid complet de gundarks, Kenobi et Skywalker furent récupérés par plusieurs autres Jedi, dont Siri Tachi et Ferus Olin. Obi-Wan et Ani parvinrent également à empêcher une guerre entre Vanqor et Typha-Dor, mais la scientifique fanatique Jenna Zan Arbor parvint à s'échapper.

Les temps qui suivirent furent consacrés à la recherche de Jenna Zan Arbor. Grâce à des informations recueillies, ils apprirent qu'elle se cachait sur Romin, une planète située dans la Bordure Médiane, un véritable repaire pour les contrebandiers et mercenaires. Afin d'infiltrer la planète, Anakin, Obi-Wan, Siri et Ferus se déguisèrent en voleurs à la recherche d'un refuge. Ils découvrirent rapidement que Jenna s'était alliée à Roy Teda, le monarque de la planète, ainsi qu'avec Granta Omega. Lors de cette mission, ils furent contactés par Arbor et par Teda, qui croyaient vraiment à la fausse identité des Jedi, et leur demandèrent de l'aide pour quitter la planète. Jenna reconnut finalement Anakin et Roy le fit arrêter, mais les renforts appelés par Obi-Wan, comprenant Mace Windu et d'autres Maîtres, arrêtèrent Roy et Jenna. Malgré la fuite de ceux-ci, les Jedi placèrent une balise de repérage sur la coque du vaisseau qu'ils avaient emprunté. Quelques semaines plus tard, ils retrouvèrent leurs traces sur Falleen. Jenna et Roy étaient parvenus à modifier une usine de Blackwater Systems dans le but de produire en masse la drogue créée par Jenna. Lorsque les Jedi infiltrèrent le bâtiment, ils ne purent qu'assister à une nouvelle fuite d'Arbor et de Teda, puis à l'explosion de l'usine. Sur Coruscant, Sano Sauro - ami de Granta Omega - et Bog Divinian, deux sénateurs, avaient commencé à rallier d'autres membres du Sénat à leur groupe anti-Jedi. Ce n'était cependant qu'un plan pour les deux fugitifs, qui poursuivaient un but plus important : l'assassinat du Chancelier Suprême Palpatine. En effet, suite à cet assassinat, les Jedi auraient prouvé leur incapacité à défendre la République. Les Jedi revinrent sur la planète capitale et, grâce à leurs efforts, ils parvinrent à empêcher cet assassinat, malgré une nouvelle échappée belle de la part d'Arbor et de Teda. Malheureusement, 21 sénateurs n'eurent pas la chance de Palpatine et moururent sous le feu des blasters de droïdes programmés par Roy Teda. La situation devenant critique, les Jedi décidèrent d'agir et vite.

Huit Jedi furent lancés aux trousses des fugitifs, dont Anakin, Obi-Wan, Siri et Ferus. Ils arrivèrent sur Korriban et les traquèrent jusqu'à la Vallée des Seigneurs Noirs. La confrontation finale avec Granta Omega eut lieu dans cette vallée, et Omega parvint à tuer, d'un tir de son blaster, Darra Thel-Tanis. De leur côté, les Padawans avaient été troublés par la Force obscure présente dans la Vallée des Seigneurs Noirs. Aussi, au lieu de s'aider mutuellement, ils se battirent entre eux. À cause de ce manque de travail en équipe, ils tombèrent dans de nombreux pièges qu'ils auraient pu aisément contourner en temps normal. Ils retrouvèrent Omega mais la confrontation fut une catastrophe, et leur adversaire put s'enfuir. Granta fut poursuivi par Obi-Wan, et le Jedi, après un long duel, eut raison du fugitif et le tua d'un coup de sabre. Jenna parvint cependant à s'échapper une nouvelle fois. Ferus Olin, se reprochant la mort d'un Padawan qu'il n'avait pas bien protégé, démissionna de l'Ordre Jedi.

Mon image
Obi-Wan et Anakin lors de leur confrontation face à Granta Omega.



Quelques temps plus tard, une crise, qui deviendrait un peu plus tard une terrible guerre, éclata. En effet, la République était en train de se diviser en deux camps : les Républicains loyalistes, fidèles à la République, et les Séparatistes, qui obtinrent le soutien de plus en plus de planètes et de mondes. Palpatine, quant à lui, prolongea son mandat le temps que cette crise soit résolue. Durant cette période de troubles, Anakin et Obi-Wan se virent attribuer de nombreuses missions diplomatiques, notamment une auprès du roi d'une planète qui souhaitait rejoindre la République. Leur représentant, Shar-Mar Ma-Dred, se rendit donc sur Coruscant dans le but d'y rencontrer les deux négociateurs Jedi. Kenobi prévint Anakin que les Kashirim - natifs de Kashir, la planète négociant avec la République - considéraient le vol comme une preuve de respect envers leur culture. Anakin, surpris, ne fit cependant pas attention aux mises en garde de son maître et se fit voler son sabre laser. Découvrant cette vérité, Anakin refusa cependant de le révéler à Obi-Wan : en effet, envahi de honte, il tenta de le récupérer lui-même, mais dut rapidement laisser tomber. Lorsqu'il l'avoua à son mentor, ce dernier, qui l'avait récupéré grâce à la Force lors de la rencontre avec le roi de Kashir, lui rendit son arme. Suite à cet incident, ils furent assignés à une mission de protection auprès du sénateur Simon Greyshade, qui était sans cesse sous pression en raison d'une possible tentative d'assassinat sur sa personne. Simon avait été promu sénateur après l'assassinat de son cousin, Jheramahd. Alors qu'il était sous la protection des deux Jedi, Zalin Bey, le chef du corps de la Garde du Sénat, démarra une enquête sur le meurtre de Jheramahd. Ils retrouvèrent les deux coupables, Tsian et Keluda. La première fut tuée, et le second emprisonné. Ayant terminé leur mission, ils retournèrent au Temple, dans l'attente d'un nouvel ordre du Conseil Jedi.

Alors que la crise qui avait lieu avec les Séparatistes ne s'était pas arrangée, les deux Jedi durent utiliser leurs compétences et qualités, déjà prouvées, dans le but de sauver la République de cette lente désagrégation. La relation entre Anakin et Obi-Wan se renforca peu à peu au cours des nombreuses missions, les rendant de plus en plus complices. Durant ces temps de crise, ils furent envoyés sur Ansion avec Luminara Unduli et Barriss Offee afin que la planète reste affiliée à la République. En effet, si Ansion rejoignait les Séparatistes, ce serait quarante autres mondes qui les rejoindraient, ce qui entraînerait une perte considérable pour la République. Les talents de négociateurs des Jedi furent mis à rudes épreuves, mais la mission se révéla être un franc succès, malgré la certitude que le problème n'avait été qu'en partie résolu.

Mon image
Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi lors de leur mission diplomatique sur Ansion.




III. L'Attaque des Clones

Considérant l'ampleur de la crise menaçant la République, et après la tentative d'assassinat sur Padmé Amidala, le Chancelier Suprême Palpatine demanda au Conseil Jedi de protéger la sénatrice. En effet, Padmé était le leader du mouvement opposé à la création d'une Armée de la République dans le but de contrer les Séparatistes, considérant le fait qu'une armée ne pouvait qu'engendrer des morts. Anakin et son mentor étant revenus de leur mission sur Ansion, ils furent immédiatement affectés à cette tâche. En chemin dans les ascenseurs pour les appartements d'Amidala, Anakin fut très nerveux à l'idée de revoir celle qu'il avait pris, une décennie plus tôt, pour un ange. Lors de leurs retrouvailles, Amidala fut surprise de remarquer le changement du jeune Padawan. Encore plus impulsif que d'habitude, il alla même jusqu'à ignorer les ordres d'Obi-Wan en promettant à Padmé de retrouver les auteurs de la tentative d'assassinat, mais fut réprimandé par Obi-Wan, qui lui fit remarquer sa position d'apprenti. Padmé se retira peu après dans ses appartements privés afin de se reposer.

 

Les deux Jedi, quant à eux, vérifièrent les dispositifs de sécurité avec le capitaine Gregar Typho, chargé de la protection de Padmé. Durant cette soirée, Obi-Wan conseilla à Anakin de mieux contrôler ses sentiments afin qu'ils ne nuisent pas à sa formation et à sa carrière de Jedi. Avant qu'Anakin pût répondre, les deux Jedi furent surpris par une perturbation dans la Force et se précipitèrent dans la chambre d'Amidala. Tandis qu'Anakin trancha rapidement les deux Kouhuns en deux, Obi-Wan remarqua le droïde assassin qui venait de les lâcher et, sautant à travers la vitre, il s'y accrocha. Rassurant Padmé, Anakin se précipita à la recherche d'un speeder et grimpa à bord d'un airspeeder jaune pour continuer la poursuite. Il partit à la recherche de son maître et remarqua l'impulsivité soudaine dont son mentor avait fait preuve. Le droïde fut détruit par Zam Wesell et Obi-Wan se retrouva en chute libre. Mais le Maître Jedi fut rattrapé à temps par Anakin. Skywalker, aux commandes de l'airspeeder, se lança dans de nombreuses péripéties à travers la circulation aérienne de Coruscant. Cela ne fit qu'angoisser Obi-Wan, qui détestait ces prises de risques inutiles. Alors qu'Anakin se détourna de la piste de Zam Wesell pour suivre un raccourci, comme il l'affirma, il remarqua que ce n'était pas du tout la route qu'il souhaitait suivre. Obi-Wan ne manqua pas de rappeler à Anakin son manque de discernement mais fut interrompu par une nouvelle crise d'impulsivité de son apprenti, qui sauta dans le vide. Le jeune apprenti se réceptionna difficilement sur le toit de l'airspeeder Koro-2 de Zam Wesell, la chasseuse de primes qui avait tenté d'assassiner la sénatrice.

Wesell tenta de lui faire lâcher prise et accéléra à de nombreuses reprises, mais Anakin tint bon, malgré le fait qu'il ait glissé à un moment jusqu'à l'aile avant du vaisseau. Il évita les tirs de blaster de la tueuse et parvint à se hisser de nouveau sur le toit, au-dessus de la chasseuse de primes. Il dégaina son sabre laser et perfora le vaisseau, tentant de la tuer, mais il perdit, durant cette tentative, son arme, qui tomba à travers la circulation aérienne de la planète capitale. Heureusement pour lui, c'est son maître qui le rattrapa. Le jeune Padawan bloqua la main de la pilote, qui tira par maladresse sur les commandes de son propre vaisseau. Celui-ci prit feu et le Jedi lâcha prise afin d'éviter l'explosion. Cependant, le vaisseau ne fit que s'écraser et Zam parvint à s'enfuir, malgré la présence d'Anakin à ses trousses. Lorsque la chasseuse de primes pénétra dans le night-club Le Barbare, Obi-Wan retint son apprenti et, après lui avoir rendu son sabre, lui expliqua que désormais cela ne servait plus à rien de courir et qu'il suffisait d'être à l'affût. Tous les sens en alerte, ils pénétrèrent dans le night-club, et tandis qu'Obi-Wan partit vers le bar, Skywalker partit à la recherche de Wesell. Après de longues minutes de recherche, c'est Kenobi qui la retrouva, alors que celle-ci avait tenté de le tuer. Il lui trancha le bras à l'aide de son sabre laser et, grâce à Anakin, l'emmena à l'extérieur après avoir rassuré les personnes présentes dans le club. Anakin et Obi-Wan l'interrogèrent et cette dernière, alors qu'elle allait révéler le nom de celui qui l'avait enrôlée, se fit assassiner par une fléchette empoisonnée, propulsée par un étrange homme équipé d'un jetpack.

Mon image
Suite au meurtre de Wesell, Skywalker et Kenobi découvrent la raison de sa mort : une fléchette empoisonnée.



Anakin et Obi-Wan furent convoqués, suite à cette mission, par le Conseil des Jedi. Skywalker et Kenobi leur expliquèrent la situation et Yoda ordonna à Obi-Wan de retrouver le chasseur de primes qui avait tué Wesell, et plus important encore, découvrir pour le compte de qui il travaillait. Demandant des éclaircissements sur la situation concernant Amidala, il apprit que ce serait son Padawan, Anakin, qui l'accompagnerait durant son voyage de retour sur Naboo, sa planète natale, sur laquelle elle serait plus à l'abri des Séparatistes et des tentatives d'assassinat. Ne pouvant prévoir la réaction de Padmé lorsque celle-ci apprendrait qu'elle devrait retourner sur Naboo, Anakin expliqua qu'en tant que leader de l'opposition concernant la création d'une Armée de la République elle refuserait sans doute de retourner sur sa planète natale. Balayant cet argument, Yoda déclara que tant que le chasseur de primes serait en liberté, elle devrait se plier aux décisions des Jedi. Mace Windu lui conseilla de se rendre auprès du Chancelier Palpatine et de lui demander de parler avec elle de la situation.

 

Anakin exécuta les requêtes des Jedi et s'en alla parlementer avec Palpatine, qui était également un de ses amis. Le Chancelier complimenta maintes fois Skywalker pour la patience dont il avait fait preuve pour obtenir la première mission dont il devrait s'acquitter seul. Après cela, le jeune Padawan se dirigea vers les appartements de Padmé et, à son arrivée, il aperçut Padmé donnant des instructions à Jar Jar Binks, qui serait son représentant au Sénat durant son absence. Revenant auprès d'Anakin, elle lui révéla qu'elle détestait cette idée, mais prépara tout de même ses affaires. Durant cette conversation, Padmé se rendit compte du gain de maturité d'Anakin et le lui fit remarquer. Ce dernier en profita pour dévaloriser son maître qui, selon lui, ne le laissait pas évoluer. Lors de cette discussion, il se rendit compte à quel point il était amoureux d'elle, et ce malgré les règles Jedi qui interdisaient toutes attaches, surtout amoureuses.

Anakin, son mentor Obi-Wan, la sénatrice Amidala, Gregar Typho, ainsi qu'une des suivantes d'Amidala, se rendirent ensemble au spatioport afin que le Padawan et la sénatrice embarquent en toute discrétion. Avant de se quitter, Kenobi rappela à son apprenti qu'il ne devait rien faire sans avertir le Conseil Jedi. Le Padawan et la sénatrice, afin d'éviter d'être identifiés, étaient habillés comme deux réfugiés. Enfin seuls, Padmé et Anakin avouèrent leur peur : Anakin avait reçu sa première mission, et Padmé était sans cesse sous la menace d'une tentative d'assassinat. Durant le repas qu'ils prirent au cours de leur voyage en cargo, Padmé s'étonna du changement moral d'Anakin qui philosopha sur les règles des Jedi concernant l'interdiction d'aimer. Il lui révéla également que depuis dix ans qu'ils ne s'étaient pas revus, Skywalker avait pensé à elle tous les jours, remettant au goût du jour les sentiments qu'il éprouvait envers elle.

 

Suite à leur arrivée sur Naboo, Amidala, malgré les ordres des Jedi indiquant qu'elle devait rester hors de la vie politique pendant quelques temps afin d'éviter toute agression, ne put s'empêcher de se rendre au Palais Royal de Theed. Ils rencontrèrent la reine Jamillia, et Anakin, en retrait, assista à une longue conversation concernant une probable issue de cette crise par la voie diplomatique et non par la guerre. Malgré les demandes de conseil de Sio Bibble quant à la sécurité de Padmé, Anakin se fit remettre en place par Padmé qui expliqua aux conseillers présents qu'il n'était qu'un Padawan. Padmé décida ensuite qu'ils se rendraient dans la Région des Lacs, un endroit paisible dans lequel ils seraient en parfaite sécurité. C'est en ce lieu qu'Anakin et Padmé se rendirent, s'étant auparavant changés, considérant le peu de risques qu'ils encouraient en cet endroit. Padmé parla de son passé dans cette contrée. À ces propos, Amidala devint pensive, repensant aux périodes heureuses de la République, dans laquelle aucun conflit ne menaçait de déchirer la galaxie dans une terrible guerre. Padme laissa libre cours à ses sentiments, et laissa Ani lui offrir leur premier baiser. Cependant, elle se reprit et lui demanda d'arrêter. Cependant, suite à ce baiser, Skywalker vit qu'elle avait des sentiments envers lui et qu'il pourrait sans doute les exploiter.

Mon image
Anakin et Padmé partagent leur premier baiser.



Durant leur retraite, au cours d'une journée paisible, Padmé et Anakin se rendirent dans une prairie de la Rontrée des Lacs et s'y installèrent quelques temps afin d'y discuter. C'est durant ce moment qu'Anakin soutira des informations sur le premier amour de Padmé. À entendre le récit de Padmé, Anakin en devint jaloux, mais ils changèrent de sujet et discutèrent de la politique et de la défaillance du système politique en place dans la République, selon Anakin. Après cela, Anakin tenta d'apprivoiser un Shaak, un quadripode à la physiologie étrange, pour impressionner Padmé. Malgré son échec, ce fut un moment de bonheur entre les deux jeunes gens. Ils rentrèrent par la suite à la résidence de Varykino et y dînèrent en toute intimité. Pour cette occasion, Padmé se fit une joie de porter une tenue très attrayante : elle savait que leur relation était impossible, mais souhaitait tout de même attirer son attention en paraissant élégante aux yeux d'Anakin. Peu après, ils discutèrent une nouvelle fois de leur relation, qui était, selon elle, impossible, malgré les demandes répétées d'Anakin. Le lendemain, suite à une nuit remplie de cauchemars à propos de sa mère, et alors qu'il méditait, Anakin vit Padmé le rejoindre et lui demander des explications sur le cauchemar qu'il avait fait, l'ayant entendu parler. Il lui apprit alors qu'il ne pouvait pas rester sur Naboo suite à ces visions de sa mère, et qu'il devait se rendre sur Tatooine pour la sauver. Pleine de compassion, la sénatrice décida de l'accompagner.

S'étant posés sur la planète désertique que Skywalker connaissait bien pour y avoir vécu pendant de longues années, Padmé et Anakin se dirigèrent vers la boutique de Watto. En effet, le Toydarien, selon Anakin, était toujours propriétaire de sa mère. Le revendeur le reconnut à peine et lui apprit avec malheur qu'il l'avait vendue à un cultivateur, Cliegg Lars. Watto lui apprit même que Lars l'avait affranchie et s'était marié avec elle. Les deux jeunes gens se rendirent, suite aux explications du Toydarien, à la ferme des Lars. À leur arrivée, ils furent accueillis par C-3PO, le droïde protocolaire qu'Anakin avait réparé des années plus tôt. Le droïde les reconnut, mais lorsque le jeune Padawan lui apprit la raison de sa présence, C-3PO se fit moins loquace et les invita à entrer dans la demeure des Lars. Ils rencontrèrent alors Owen, Beru, la compagne d’Owen, et Cliegg qui les invita à le suivre afin de tout leur expliquer. Assis autour d'une table, le mari de Shmi leur raconta les événements : un matin, Shmi, comme d'habitude, s'était aventurée très tôt dehors afin de récolter des champignons sur les vaporateurs d’humidité. Cependant, une horde de Pillards Tuskens la capturèrent, et malgré une tentative de secours de la part de trente hommes, seuls quatre revinrent, dont Cliegg qui perdit une jambe dans l'affaire. Le jeune Jedi apprit également que ces événements s'étaient produits un mois plus tôt et qu'il y avait peu de chance qu'elle soit encore en vie. Anakin ressortit, bien décidé à partir chercher sa mère, et se fit rejoindre par Padmé au niveau de l’entrée de la ferme. Il lui demanda de rester ici le temps qu'il retrouve sa mère, malgré l'interdiction du Conseil des Jedi quant au fait de laisser la sénatrice seule. Mais Anakin avait fait son choix.

Mon image
Anakin, à l'extérieur de la demeure des Lars, prépare son départ pour rechercher sa mère.



Anakin prit le swoop d'Owen et partit donc seul à la recherche du camp des Tuskens. En échange de matériel, Anakin obtint des informations quant à la localisation du camp des Tuskens grâce à des Jawas. Il repartit donc et trouva le campement rapidement, au-delà du Pont B'Thazoshe. Il se glissa dans la tente où se trouvait sa mère et, soulagé, la retrouva vivante, malgré son état critique. Anakin détacha les liens qui lui entravaient les mains. Prenant sa mère dans ses bras, il fut heureux qu'elle le reconnaisse. Cependant, sa mère, dont l'état était déjà précaire, mourut dans ses bras. Impuissant, le jeune homme fut traversé par trois sentiments successifs : la tristesse, la haine et la soif de vengeance. Ces trois états conduisirent momentanément Skywalker sur le chemin du Côté Obscur de la Force. Il ressortit de la tente de sa mère, ne cherchant plus à se cacher des Tuskens. Bien au contraire. Il se saisit de son sabre laser et, malgré l'avertissement de la voix de Qui-Gon Jinn, qui lui parla depuis les profondeurs de la Force, il assassina tous les Tuskens du camp.

S'étant vengé des assassins de sa mère, Anakin retourna chez les Lars, le cadavre de sa mère avec lui sur le swoop. Un peu plus tard, alors qu'il bricolait afin d'oublier ce tragique événement, il se fit réconforter par Padmé. Skywalker, furieux contre lui-même, lui expliqua qu'il aurait dû être là pour la sauver et lui indiqua, dans un accès de colère, ses espoirs d'apprendre à préserver les gens de la mort. Ses sentiments reprirent le dessus et il expliqua ce qui s'était passé au camp des Tuskens : il les avait tous assassinés, femmes et enfants compris, avec un plaisir inexplicable. La mort de sa mère pesait lourd sur ses épaules et il avait ressentit le besoin de se venger sur ces êtres, qu'il comparait à des animaux. Peu après, les Lars, Padmé et Anakin, ainsi que C-3PO enterrèrent Shmi. Après un discours de Cliegg, ce fut au tour d'Anakin d'exprimer sa tristesse. Il s'excusa auprès de l'esprit de sa mère et lui promit de ne plus jamais faillir à sa tâche. R2-D2 vint les interrompre en expliquant à C-3PO qu'il avait reçu un message d'Obi-Wan Kenobi. Padmé et Anakin se rendirent au vaisseau et écoutèrent le message. Obi-Wan leur demandait de retransmettre son message au Conseil Jedi, étant donné que son propre transmetteur avait été endommagé au cours d’un combat spatial avec Jango Fett. Padmé et Anakin apprirent, ainsi que Yoda, Windu et tous les autres, que Jango Fett se trouvait sur Géonosis et que c'était sans aucun doute Nute Gunray, le vice-roi de la Fédération du Commerce, qui était l’instigateur des tentatives d’assassinat contre la sénatrice Amidala. Ils apprirent également que le mouvement séparatiste avait rallié à sa cause les Guilde du Commerce et l'Alliance des Corporations, juste avant que le message d’Obi-Wan ne soit interrompu. Mace Windu ordonna à Anakin de rester là où ils étaient, et qu'il devait à tout prix protéger la sénatrice : les Jedi se chargeraient eux-mêmes du Comte Dooku. Anakin ne put qu’approuver la décision du Maître Jedi.

Mon image
Anakin revient chez les Lars, le cadavre de sa mère dans les bras, sous le regard de Padmé et des Lars.



Mais face à cette décision, une fois la transmission coupée, Padmé protesta, indiquant que les Jedi n'arriveraient pas sur Géonosis à temps : en effet, ceux-ci devraient traverser la moitié de la galaxie. Padmé, tentant de convaincre Anakin, lui montra que la planète se trouvait à moins d'un parsec de Tatooine. Cela ne décida cependant pas le jeune Padawan qui, défaitiste, imagina le pire pour son maître. Pleine d’astuce, Padmé indiqua à Anakin que Maître Windu avait seulement ordonné à Anakin de veiller sur elle. Or elle-même se rendrait sur Géonosis, et Skywalker serait obligé de la suivre. Tous les deux partirent en compagnie de R2-D2 et C-3PO pour la planète Géonosis. À leur arrivée, ils se posèrent à l’intérieur d’une sorte de bouche d'évacuation, d'où sortait une fumée blanchâtre. Avant de partir à la recherche d’Obi-Wan, Padmé mit les choses au point : elle comptait régler ce conflit par la voie diplomatique, et il fallait donc qu'Anakin agisse en conséquence. Ils arrivèrent devant une porte qui s'ouvrit automatiquement devant eux, et celle-ci se referma derrière eux, ne leur laissant aucune échappatoire. Ils débouchèrent sur un long couloir, dont les murs, mouvant, se révélèrent être remplis de Géonosiens qui les attaquèrent.

Anakin dégaina son sabre laser et, tout en protégeant Padmé, courut vers le bout du corridor. Cependant, le bout de ce couloir était en fait une passerelle qui surplombait une usine de droïde. La passerelle se rétracta et, malgré le fait qu'Anakin ait pu se rattraper à la porte, Amidala tomba. Anakin, voyant sa bien-aimée sur les chaînes d’assemblage de droïdes géonosiennes, lâcha prise et se réceptionna sur le tapis roulant. De nombreux Géonosiens l'attaquèrent, mais il n'en fit qu'une bouchée. Padmé, un peu plus en aval de la chaîne d’assemblage, traversa des compresseurs et seule sa grande agilité la maintint en vie. Tandis qu'Anakin contrôlait la situation, Padmé avait été poussée à l'intérieur d'un grand récipient, dans lequel une machine versait de la lave. De son côté, Skywalker se fit surprendre par une barre métallique qui le projeta au sol. Une autre machine entrava son bras à l’intérieur d’un assemblage métallique. Par chance, R2-D2 et C-3PO les avait suivis dans l’usine de droïde et le petit droïde astromécano parvint à stopper le processus de fonderie et sauva la sénatrice. Le récipient tomba et Padmé put en ressortir. Anakin parvint, grâce aux machines, à découper le métal qui entravait sa main, mais le bout de son sabre laser fut lui aussi découpé dans la manœuvre, le rendant inutilisable. Padmé, encerclée par des Géonosiens, dut se rendre, ainsi qu'Anakin, lui-même encerclé par plusieurs droïdekas et Jango Fett en personne.

Les deux humains furent réunis lors d’un procès truqué par Poggle le Bref et par le Comte Dooku. La sanction, sans appel, les condamna à mort dans l'arène Petranaki, lieu de massacre de prisonniers. Peu après, alors que leur heure était venue, ils montèrent dans un char à répulsion, tiré par un orray, censé les emmener vers le centre de l'arène. Alors que tout espoir était perdu pour Padmé, elle révéla à Anakin sa souffrance depuis qu'Anakin était revenu dans sa vie : elle l'aimait profondément. Sur ces mots, ils s'échangèrent ce qui pouvait être leur dernier baiser, en entrant dans l'arène Petranaki, où ils étaient condamnés à y laisser leur vie. Les Géonosiens, situés dans les gradins, hurlèrent de plaisir en les voyant arriver dans l'arène. Ils furent emmenés jusqu'à de hautes colonnes où ils y furent enchaînés, juste à côté d'Obi-Wan, qui rappela à Anakin son erreur d'être venu jusqu'ici. Poggle le Bref salua la foule depuis sa loge et ordonna de libérer les fauves.

Mon image
Dans un dernier baiser, Anakin et Padmé entrent dans l'arène Petranaki où ils sont condamnés à mourir.



Suite à cet ordre, les grilles retenant les créatures s'ouvrirent, laissant apparaître un Reek, un Acklay et un Nexu. Dès leur entrée, les bêtes se firent frapper par un pique électrique afin de les énerver pour qu'elles soient plus agressives. L'Acklay avait été réservé pour Obi-Wan, le Reek pour Anakin et le Nexu était pour Padmé. Ces trois bêtes avancèrent vers la proie qui leur était prédestinée, sans arrêt piquées par les Géonosiens. Anakin demanda conseil à Obi-Wan, qui lui conseilla de rester calme, tandis que Padmé, elle, grâce à une épingle, était parvenu à se détacher et à grimper au sommet de sa colonne. L'Acklay frappa une première fois Kenobi, mais celui-ci para le coup. Le second cassa net la chaîne qui le retenait à la colonne. Le Reek chargea le poteau où était attaché Anakin, et ce dernier, agile, parvint à sauter au-dessus de la créature et à retomber sur son dos. Il enroula sa chaîne autour du cou de la bête et celle-ci se détacha. Quant au dernier, le Nexu, il tentait de grimper à la colonne pour rejoindre et dévorer Padmé, mais cette dernière, bien décidée à se défendre, le frappa avec la chaîne. Cependant, le Nexu lui entailla le dos après une nouvelle tentative. Anakin, se débattant toujours avec le Reek, fut projeté au sol mais, s'agrippant à grâce à la chaîne, parvint à le faire s'arrêter. Une fois ceci fait, le Padawan utilisa toutes ses qualités de Jedi pour le calmer et sauta sur son dos, enroulant sa chaîne autour de son cou. La bête étant domptée, il put partir aider Padmé et Obi-Wan, qui avaient toujours du mal à se débarrasser de leur adversaire.

Anakin fit charger son Reek et percuta de plein fouet le Nexu, qui tomba raide mort. Padmé sauta derrière le jeune Padawan et ils repartirent aider Kenobi. Celui-ci sauta également derrière les deux humains sur le dos du Reek, mais virent apparaître des droïdekas qui les encerclèrent rapidement. Heureusement, alors que la situation était critique, de tous côtés des Jedi apparurent dans les gradins pour prêter main forte à Padmé, Anakin et Obi-Wan. Lors de la bataille qui suivit dans l’arène entre les Jedi et les droïdes, Anakin et Obi-Wan récupérèrent rapidement un sabre laser chacun et se mêlèrent à la partie. Anakin, suivant sa mission, protégea Padmé du mieux qu'il put. Amidala récupéra un blaster et engagea également le combat, réquisitionnant le char d’exécution géonosien qui les avait emmenés dans l'arène un peu plus tôt. Skywalker sauta à l'arrière du véhicule et repoussa les différents tirs de blaster, découpant les droïdes se dressant sur son passage. Cependant, un tir tua l'animal qui tirait le véhicule, les faisant tomber. Padmé s'abrita derrière Anakin, dans le réceptacle du véhicule et continua à tirer, participant du mieux qu'elle pût à la destruction des droïdes qui venaient les affronter. Submergés par les droïdes, les Jedi furent rapidement décimés et encerclés. Dooku ordonna aux droïdes de stopper quelques instants leurs tirs et prit la parole. Il indiqua que, malgré une belle défense de leur part, les Jedi étaient condamnés, à moins qu'ils ne capitulent, ce que Mace Windu refusa catégoriquement. Les droïdes braquèrent de nouveau leurs blasters vers les Jedi, mais, surprenant tous les combattants, des canonnières TIO/BA, commandées par Maître Yoda, firent leur apparition, déposant de nombreux clones qui prêtèrent main forte aux garants de la paix. Le combat reprit mais, désormais en compagnie de soldats clones, les Jedi parvinrent à s'enfuir à bord des canonnières, laissant derrière eux l'arène d'exécution. Anakin grimpa à bord d'un des vaisseaux, accompagné de son mentor et de sa bien-aimée Padmé, participant à ce qui fut connu sous le nom de Bataille de Géonosis dans les plaines désertiques de la planète.

Mon image
Submergés par les droïdes, les Jedi, dont Anakin et Obi-Wan, se font encercler.



La bataille entre la République et les Séparatistes fut d’une violence inouïe. Au cours de l’affrontement, voulant à tout prix voir Dooku mort afin que la guerre ne se prolonge pas, Obi-Wan et Anakin le poursuivirent à bord de leur canonnière TIO/BA. Les deux chasseurs escortant le Sith se placèrent derrière le vaisseau clone et ouvrirent le feu. Padmé Amidala, suite à la secousse provoquée par un tir ennemi, tomba au sol sur le sable et Anakin, fou de douleur, demanda au pilote de se poser. Obi-Wan, loin d'être en accord avec cet ordre, refusa de laisser passer les sentiments personnels de son Padawan devant leur mission. Aussi, ils continuèrent de pourchasser le speeder de Dooku, et ce dernier entra dans un hangar. Les deux Jedi y furent déposés et, à la seconde où ils en descendaient, leur canonnière explosa sous le feu des chasseurs séparatistes. Ils rattrapèrent rapidement le Comte, sabres laser à la main. Anakin refusa de l'affronter à deux et fonça seul vers l'ancien Jedi. Celui-ci le foudroya d'un éclair Sith, le propulsant contre un mur. Le duel s'engagea alors entre Kenobi et Dooku, tandis qu'Anakin, toujours au sol, souffrait encore des éclairs de Force. Cependant, Dooku prit le dessus et ouvrit le bras d'Obi-Wan ainsi que sa cuisse. Refusant de voir son maître mourir, Anakin se releva et para l'attaque qui visait son mentor. Attrapant le sabre de Kenobi, Anakin dut affronter seul le Comte, deux sabres laser en main. Rapidement, Anakin vit l’un de ses sabres détruit par Dooku. Avec son sabre restant, Skywalker trancha le câble d'alimentation qui illuminait la pièce, la plongeant dans l'obscurité. Cependant, durant le combat contre Dooku, Anakin perdit son bras droit et, propulsé grâce à la Force, il fut envoyé par Dooku auprès de son maître. C’est alors qu’apparut maître Yoda, venu sauver Kenobi et Skywalker d'une mort certaine. Désirant le vaincre uniquement à l'aide de la Force, Dooku vit que Yoda était bien plus puissant que lui dans cet art. Dégainant leurs sabres laser, Dooku et Yoda s’affrontèrent lors d’un duel épique, Yoda sautant dans tous les recoins et repoussant Dooku jusqu'à ses plus extrêmes limites. Comprenant qu'il ne gagnerait pas, Dooku, à l'aide de la Force, plia une cuve afin qu'elle tombe sur Anakin et son mentor. Rengainant son sabre, Yoda parvint à empêcher celle-ci de s'écrouler sur les deux Jedi affaiblis. Profitant de ce moment, Dooku s'enfuit.

Mon image
Dans le hangar, Anakin se bat férocement contre le Comte Dooku.



Kenobi et Skywalker furent raccompagnés sur Coruscant pour être soignés au bacta, et Anakin bénéficia de la pose d’une main prothétique par la même occasion. Pendant qu'Anakin restait dans une cuve de bacta pour traiter ses blessures, plus importantes que celles de son maître, celui-ci se rendit voir Padmé afin qu'elle mette un terme à leur relation. Acceptant, elle déclara que, lorsqu'Anakin la raccompagnerait sur Naboo, elle y mettrait fin. Cependant, c'était tout simplement une excuse pour que Skywalker l'escorte jusqu'à sa planète natale car, une fois arrivés, les deux humains se marièrent devant deux témoins : C-3PO et R2-D2. Le lieu de leur mariage fut la résidence de Varykino, là où ils s'étaient embrassés pour la première fois. Cet acte d'amour signifiait également le manquement au Code Jedi, mais le jeune homme ne s'en souciait pas encore. Ainsi, alors qu’Anakin et Padmé se marièrent en secret, la Guerre des Clones venait de débuter.

Mon image
Sur Naboo, Anakin et Padmé se marient en secret.




IV. La Guerre des Clones

À venir...


V. La Revanche des Sith

Mon image

Anakin, durant cette longue guerre qui faisait toujours rage à travers la galaxie au terme de trois années d’intenses batailles, ne cessait de se rapprocher du Chancelier Palpatine. Ce ne fut donc pas une surprise de le voir s'en aller, avec son maître Obi-Wan Kenobi, en mission afin de le libérer lors de la Bataille de Coruscant de -19. En effet, alors que les deux Jedi étaient en mission dans la Bordure Extérieure, ils avaient dû revenir rapidement sur la planète capitale, qui subissait un assaut de la part des Séparatistes. Grievous, sur place, eut à affronter Mace Windu, mais le cyborg parvint à s'en tirer après avoir capturé Palpatine. À bord de leurs intercepteurs Jedi Actis Eta-2, ils prirent par à la bataille qui s'était engagée entre la République et les Séparatistes en orbite de Coruscant. Ils se dirigèrent rapidement vers le vaisseau du Général Grievous, mais, alors qu'ils croyaient avoir réussi le plus difficile, des chasseurs droïdes Vautour se lancèrent à leur poursuite. Anakin et Obi-Wan se débarrassèrent, avec l'aide de l'Escadron Sept, dirigé par le clone Odd Ball, de la première vague, mais la seconde, plus coriace, leur donna du fil à retordre : des missiles à tête chercheuse furent envoyés sur les Jedi et ils eurent du mal à s'en débarrasser. Obi-Wan, suite à cet incident, récupéra sur son vaisseau des droïdes buzz. Alors qu'il se savait perdu, son Padawan lui vint en aide et écrasa, à l'aide des ailes de son intercepteur, ces machines.

Les deux Jedi reprirent donc leur course folle et arrivèrent rapidement devant le vaisseau amiral de Grievous. Cependant, le bouclier déflecteur protégeant le hangar de la Main Invisible était toujours activé, et Anakin dut à nouveau prouver ses talents de pilote afin de le désactiver à coups de lasers. Ils réussirent à s'engager dans le hangar, alors qu'une porte de sécurité était en train de se renfermer, bloquant l'entrée de celui-ci. Une fois leur atterrissage un peu brusque effectué, Anakin et Obi-Wan eurent à affronter des droïdes de combat, mais ne mirent pas longtemps avant de les neutraliser. Après quelques désagréments, causés une nouvelle fois par des droïdes, ils arrivèrent à la passerelle d’observation dans laquelle avait été emprisonné le Chancelier. Durant ces retrouvailles, le Comte Dooku fit son apparition, narguant Anakin et son maître. Ceux-ci se mirent d'accord sur un point : contrairement à la dernière fois, ils l'attaqueraient en même temps. Le duel s'engagea donc entre les Jedi et le Seigneur Sith. Le combat fut très équilibré, mais Dooku envoya Kenobi, grâce à la Force, au sol et lui fit tomber une passerelle dessus. En aucun cas perturbé, Anakin reprit le combat et, laissant libre cours à sa rage, prit le dessus sur son opposant. C'est ainsi qu'il récupéra le sabre laser du Comte et, après un ordre du Chancelier Palpatine, Anakin décapita le leader séparatiste, malgré le trouble que cette action lui provoqua, action qu'il qualifia de contraire aux règles Jedi.

Le Chancelier Palpatine, désormais libre et accompagné de Skywalker, le pressa de partir, mais Anakin refusa de laisser périr son maître et prit Kenobi, qui était inconscient, sur ses épaules. Tous les trois tentèrent de passer par l'ascenseur qu'ils avaient utilisé pour venir, mais celui-ci était bloqué. Alors que R2 s'activait à le débloquer, le vaisseau subit un choc tel qu'il plongea tête en bas en direction de la planète, choc consécutif à un échange de feu avec un destroyer républicain. Ils réussirent à passer par la cage d'ascenseur, se trouvant en position horizontale. Les droïdes, aux commandes du vaisseau sous le regard nerveux de Grievous, parvinrent à résoudre le problème et le vaisseau se redressa et stabilisa son orbite. Cela ne fit pas les affaires de Skywalker et de Palpatine, qui tombèrent dans le vide car se trouvant toujours dans la cage d’ascenseur revenue en position normale. Anakin parvint à s'accrocher à un câble, soutenant Obi-Wan et le Chancelier, qui avait pour sa part agrippé la jambe du Jedi. C'est l'instant que choisit Obi-Wan pour se réveiller et en fut pris de panique. En plus de cela, l'ascenseur avait choisi de descendre, si bien qu'il fonçait droit sur eux. Le jeune Padawan demanda à R2-D2 de le stopper, mais celui-ci fut trop lent et les trois hommes durent lâcher prise. Ils réussirent à s'en tirer cependant et ordonnèrent au droïde de les rejoindre, tandis qu'ils s'engageaient dans un long couloir. À leur grande surprise, ils se firent bloquer par des rayons capteurs, puis encercler par des droïdes.

Les droïdes de combat les conduisirent devant le commandant des armées de la Confédération des Systèmes Indépendants, le cyborg Grievous. Les retrouvailles furent assez brèves, étant donné que Kenobi et Skywalker profitèrent d'une diversion de R2-D2 pour récupérer leurs sabres laser grâce à la Force et se libérer de leurs liens. Ils mirent un peu de temps à détruire les MagnaGardes, mais ils furent bientôt tous détruits. Il ne restait plus que le général, pris entre les deux Jedi. Grievous parvint à s'enfuir en détruisant une vitre. Kenobi demanda alors à son Padawan de diriger le vaisseau, alors en perdition, jusqu'à la surface de la planète capitale. Le vaisseau s'enflamma lors de son entrée dans l'atmosphère de Coruscant, mais Anakin posa le vaisseau partiellement détruit sur une zone industrielle abandonnée, aidé dans la manœuvre par des vaisseaux anti-incendie.

Mon image
Anakin pilote la Main Invisible et est aidé par les vaisseaux anti-incendie.



Anakin raccompagna le Chancelier jusqu'au Bâtiment Exécutif de la République, et Obi-Wan refusa de l'y accompagner, décrétant que c'était son heure de gloire et qu'il devait en profiter. De plus Obi-Wan devait s'en aller faire le rapport de la mission au Conseil Jedi. Alors qu'il marchait dans le hall du bâtiment républicain tout en discutant avec Bail Organa, Anakin aperçut Padmé, sa bien-aimée. Il quitta Organa et se hâta de la rejoindre. Celle-ci lui apprit qu'elle s'était inquiétée pour lui et lui déclara qu'elle était enceinte, ne sachant pas comment allait réagir son mari. Ce dernier fut très heureux de l'apprendre et rassura sa femme quant à ses inquiétudes pour le futur. Ils se rendirent ensuite dans les appartements d’Amidala, dans lesquels la sénatrice demanda à son mari que leur enfant vienne au monde sur Naboo, sa planète d'origine, qu'elle jugeait toujours aussi paisible malgré les temps de troubles que connaissait actuellement la galaxie. Skywalker fut émerveillé de voir sa femme épanouie et heureuse comme elle l'était à l'instant présent. Mais ces instants paisibles allaient bientôt toucher à leur fin.

Cette nuit-là, Anakin fit de terribles rêves, dans lesquels sa femme mourait durant l'accouchement. Lorsqu'elle alla le retrouver sur la terrasse de leurs appartements, Padmé apprit ce qui l'avait réveillé, malgré le fait qu'il refoulait sans cesse cette idée de la voir mourir, considérant cet instant comme un mauvais rêve. Ce rêve lui rappela celui qu'il avait fait peu de temps avant la mort de sa mère, l'inquiétant encore plus. Anakin décida de se rendre dans les Archives Jedi, afin de consulter de vieux holocrons créés par des Maîtres Érudits. Cependant, ce savoir était fermé à tous, sauf aux Maîtres Jedi. Il rendit alors visite à Yoda et décida de lui en parler. Celui-ci lui apprit que la mort était naturelle, faisant partie de la vie, et que ces rêves prémonitoires pouvaient le pousser sur le chemin du Côté Obscur de la Force. Yoda, ignorant le profond amour liant Anakin et Padmé, lui déclara qu'il devait s'entraîner à lâcher prise à propos de tout ce qu'il craignait de perdre, mais cette réponse ne convint pas à Skywalker. Après cela, Anakin rejoignit son maître qui lui résuma la situation.

Si les sièges prenant place dans la Bordure Extérieure se présentaient plutôt bien, au niveau politique, le Sénat était sur le point d'attribuer plus de pouvoirs au Chancelier Palpatine. Obi-Wan lui expliqua que le Chancelier désirait le voir, bien qu'il n'en ait pas donné la raison. Skywalker se rendit donc au bureau du Chancelier. Palpatine lui déclara qu'il avait besoin qu'Anakin devienne les yeux, les oreilles et la voix de la République. Ne comprenant pas bien de quoi il parlait, Anakin se fit apprendre qu'il était désormais le porte-parole de la République auprès des Jedi, lui offrant une place au sein du Conseil Jedi. Anakin prit donc pour acquis sa nomination au rang de Maître Jedi. Il se rendit alors devant les autres membres Jedi qui y siégeaient et se fit apprendre par Mace Windu qu'il serait accepté parmi eux, mais qu'il n'obtiendrait pas ce rang. Le jeune Skywalker s'énerva alors, pensant à la possibilité de s'instruire auprès des vieux holocrons des Archives Jedi qui venait de s'envoler.

Mon image
Yoda conseille Anakin au sujet de ses prémonitions.



Résigné, Anakin, sur l’invitation de Mace Windu, prit place dans son nouveau siège de membre du Conseil sans pour autant se voir accorder le rang de Maître Jedi. Il participa ainsi à sa première réunion pendant laquelle le chevalier Jedi Ki-Adi-Mundi déclara que toutes les planètes appartenant à la République avaient été fouillées mais qu'aucune ne contenaient de traces du Général Grievous. Yoda leur apprit alors que le cyborg ne pouvait se trouver que dans la Bordure Extérieure, et lui demande de fouiller les systèmes se trouvant dans cette région de la galaxie. Par ailleurs, Yoda décida de se rendre sur Kashyyyk lorsqu'il apprit que les Wookiees et leur monde étaient menacés par les droïdes. Anakin ressortit de la réunion avec Obi-Wan, et lui exprima son désaccord total avec le Conseil : selon lui, il ne pouvait pas appartenir au Conseil sans porter le titre de Maître, argumentant que c'était une première dans l'histoire des Jedi. Il pensait plus à son devoir d'acquérir ce titre afin d’accéder au savoir qui pourrait lui permettre de sauver Padmé. Obi-Wan, quant à lui, lui rappela que cette nomination était un grand honneur et que c'était également une première que le Conseil accepte un Jedi aussi jeune parmi eux. Pendant cette discussion, Kenobi aborda vaguement son lien trop fort avec le Chancelier Palpatine. Il lui confia par la suite sa première mission pour le Conseil, une mission officieuse : espionner les agissements du Chancelier afin de connaître ses plans. Cette idée révolta Skywalker qui perdit, à cet instant, tout respect envers les Jedi. Néanmoins, il accepta la mission du Conseil, sans le moindre enthousiasme.

De retour auprès de Padmé, il lui demanda conseil. Celle-ci se révéla être de l'avis des Jedi, prônant l'idée que le problème venait peut-être de la République et de celui qui en était le chef. Elle lui demanda par la même occasion d'obtenir une cessation des combats auprès du Chancelier, maintenant qu’il avait son attention, afin de tenter de régler le conflit de façon diplomatique, mais il refusa. Amidala prit alors conscience qu'Anakin avait changé depuis leur premier baiser sur Naboo. Il se rendit par la suite auprès de Palpatine, qui lui déclara connaître la mission de Skywalker qui était de le surveiller. Palpatine profita de son actuel manque de respect envers les Jedi et de ses difficultés quant à Padmé en lui racontant l'histoire de Dark Plagueis alors que les deux hommes se trouvaient à l’Opéra des Galaxies. Le Seigneur Noir des Sith Dark Plagueis avait réussi à créer la vie et à contrôler les midi-chloriens, de façon à empêcher la mort d'emporter ses proches. Anakin, très intéressé, demanda si l'acquisition de ce pouvoir était possible, mais Palpatine rétorqua que les Jedi ne pouvaient pas contrôler une telle puissance.

Mon image
Palpatine raconte l'histoire de Dark Plagueis à Anakin.



Anakin participa ensuite à une réunion du Conseil, durant laquelle Yoda et Windu déciderait du choix du Jedi qui partirait capturer le Général Grievous sur Utapau, où la République avait localisé sa base. Skywalker déclara que le Chancelier désirait le voir partir lui, mais Windu rétorqua que seul le Conseil déciderait du Jedi qui s'en irait, et non le Chancelier. Ce fut Obi-Wan qui fut chargé de cette mission. Avant que son ancien mentor ne parte, Anakin s'excusa auprès de lui, reconnaissant qu’il avait fait preuve d’arrogance ces derniers temps. Plus tard, Anakin eut de nouveaux des visions de Padmé, alors qu'Obi-Wan tentait de l'aider. Il demanda à sa femme si Kenobi était passé ce matin, et elle lui confirma sa venue, lui apprenant qu'il le trouvait très tendu ces temps-ci. Il déclara ne pas être celui que les Jedi croyaient être, qu'il souhaitait plus de pouvoir, malgré le fait que cela fût contraire aux règles. Une fois le combat entre Kenobi et Grievous engagé sur Utapau, Anakin fut chargé d'aller avertir le Chancelier de la situation sur Utapau. Palpatine en profita pour accroître à nouveau le trouble présent chez Anakin, répétant que le Conseil n'avait pas confiance en lui, car son pouvoir était si grand qu'il n'était pas en mesure de le contrôler. C'est à ce moment précis que le Chancelier se révéla sous sa véritable nature, proposant à Anakin l'apprentissage de la quintessence de la Force, le Côté Obscur. Il argumenta à nouveau contre les Jedi et tenta de le convaincre en déclarant que grâce au Côté Obscur, il pourrait sauver sa femme. Anakin découvrit, choqué, que Palpatine et Dark Sidious n’étaient qu’une seule et même personne. Il dégaina son sabre laser et tint le Seigneur Sith à distance. Mais tiraillé entre la tentation d’un plus grand pouvoir et son devoir de Jedi, Anakin hésita à frapper le Sith de son arme. Aussi, Anakin rengaina son arme et s'en alla le dénoncer à Mace Windu.


VI. Le choix du pouvoir
Anakin retourna au Temple Jedi pour trouver Maître Windu, apprenant par la même occasion que son ancien mentor avait triomphé du Général de la Confédération des Systèmes Indépendants. Anakin dévoila au Maître Jedi qu'il avait découvert que Palpatine était un Seigneur Sith, le Seigneur Sith que les Jedi s'épuisaient à chercher depuis si longtemps. Il déclara que c'était le Chancelier lui-même qui le lui avait dit. Anakin demanda alors à Windu de venir avec lui afin de capturer Palpatine, mais le Jedi refusa. Il lui demanda d'attendre son retour dans la chambre du Conseil, lui avouant que si sa révélation était exacte, sa confiance lui serait acquise. Terriblement déçu, il s'y rendit tout de même et patienta, se remémorant les paroles de Palpatine qui lui assurait que s’il mourait, ses chances de sauver Padmé seraient nulles.

Une fois encore, Anakin désobéit à Maître Windu et décida de se rendre au bureau du Chancelier. Il arriva rapidement au lieu du duel et constata que le Sith avait déjà éliminé Agen Kolar, Kit Fisto et Saesee Tiin, mais que Mace Windu était encore en vie et avait réussi à repousser Palpatine, à le désarmer et à plaquer son sabre laser contre sa gorge. Mace Windu demanda à son adversaire de se rendre, mais le Sith, maître en manipulation, confirma sa théorie de la prise du pouvoir des Jedi à d'Anakin, tandis que Windu rétorqua qu'il voulait uniquement voir la fin de l'oppression des Seigneurs Noirs. À ces mots, Palpatine envoya des éclairs de Force sur le Maître Jedi, qui parvint avec du mal à les renvoyer sur son adversaire. Anakin quant à lui ne savait plus qui écouter. Alors que Maître Windu voulait en finir une bonne fois pour toutes, jugeant Palpatine trop dangereux pour être laissé en vie, Anakin plaida en faveur du Chancelier pour que le maître Jedi l’épargne et le fasse passer en jugement. Mais alors que Mace Windu s’apprêtait à donner le coup de grâce à Palpatine, Skywalker dégaina son propre sabre laser et lui trancha le bras. Palpatine, qui avait joué la comédie, renvoya de nouveaux éclairs qui propulsèrent le Maître Jedi par la vitre brisée, l'envoyant à sa mort.

Mon image
Anakin prête allégeance à Dark Sidious.



Bien que perturbé par ce qu’il venait de faire, Anakin se laissa persuader par Sidious qu'à deux, ils pourraient sauver sa femme, et accepta de devenir son apprenti. Le Seigneur Noir des Sith lui déclara que « Dorénavant, il répondrait au nom de Dark Vador ». À partir de ce moment, la personnalité d’Anakin sombra pendant des années, occultée par sa facette obscure de Dark Vador. Toutefois, l’homme de bien qu’était Anakin n’était pas totalement mort pour autant.

 

 

VII. Au service de l'Empereur

 

Dark Vador naquit littéralement des cendres de celui qui fut connu comme le Jedi Anakin Skywalker. Après avoir empêché le meurtre de Palpatine, Seigneur Noir des Sith et instigateur de la Guerre des Clones, et causé du même coup la mort de Mace Windu, Anakin jurea allégeance au Seigneur Noir qui le baptisa de son nouveau nom de Sith, Dark Vador. La première tâche de Vador fut d'aller exterminer les Jedi au sein de leur Temple de Coruscant, accompagné pour cela de la redoutable 501ème Légion. De son côté, Palpatine envoya un ordre aux soldats clones de la Grande Armée de la République : sur de nombreux fronts de la Guerre des Clones, les soldats répondirent à l'ordre en trahissant leurs commandants Jedi. Avec le génocide du Temple perpétré par Dark Vador, connu sous le nom d'Opération Knightfall, l'Ordre 66 décima les rangs des Jedi en une seule journée. 

Anakin quitta ensuite le Temple en feu pour retrouver Padmé et lui assurer que leurs problèmes seraient bientôt terminés. En remplissant une dernière mission sur la volcanique Mustafar, il mettrait fin à la Guerre des Clones et la galaxie connaîtrait une nouvelle ère de stabilité. Lorsque Anakin débarqua sur le monde brûlant, il entra à grands pas dans le bunker de sécurité abritant le Conseil Séparatiste et verrouilla les portes. Quelques instants plus tard, les leaders Séparatistes gisaient morts à ses pieds. 

Mon image
Anakin perverti par le Côté Obscur de la Force.



La guerre était gagné mais Anakin ne pouvait se défaire de ses sentiments de perte. Il savait qu'il avait fait des choses horribles et avait plus que jamais besoin de la présence de Padmé. Aussi, quand le vaisseau de sa femme atterrit sur Mustafar, Anakin se précipita pour l'accueillir. Cependant, Padmé ne partageait pas son enthousiasme pour ce Nouvel Ordre qui imposait une nouvelle sorte de paix. Elle repoussa même la proposition d'Anakin de gouverner l'Empire comme reine à ses côtés. Et lorsqu'Obi-Wan Kenobi apparut à l'entrée du vaisseau, Anakin pensa comprendre : Obi-Wan avait retourné sa femme contre lui. La rage qui bouillonnait affectait lentement sa raison. Par le biais de la Force, Anakin saisit Padmé à la gorge mais la lâcha avant de la tuer. Il s'avança alors vers Obi-Wan

Les deux Jedi se livrèrent bataille à travers les coulées de lave, leurs sabres-lasers illuminant le paysage de magma. Le duel se poursuivit depuis le centre de contrôle jusqu'à une structure mécanique en train de fondre, puis à une instable plate-forme surplombant un lac de lave. Anakin, trop sur de sa puissance, risqua un ultime saut en direction de la position surélevée d'Obi-Wan. Il eut à en pâtir grandement: d'un seul coup, Obi-Wan sectionna le bras gauche et les deux jambes d'Anakin hauteur des genoux. Anakin gisait au bord de l'étendue de lave, incapable de bouger. La chaleur mit feu à ses vêtements. Tandis que les flammes léchaient ce qui restait de son corps, il maudit une dernière fois son ancien Maître. Et quand la douleur de sa peau craquelante devint trop intense, il sombra dans l'inconscience. 

Il s'éveilla dans une chambre de reconstruction chirurgicale sur Coruscant. Attaché sur une table, il regarda des droïdes médicaux souder des membres métalliques à ses moignons et emprisonner son torse dans un corset de protection. Pour finir, un masque noir descendit du plafond et se referma sur son visage ravagé. Assisté d'un appareil respiratoire, Dark Vador prit sa première inspiration sifflante.

Mon image
Palpatine et son nouvel apprenti.



L'Empereur Palpatine assistait personnellement à la renaissance de son élève. C'est avec un ricanement intérieur de satisfaction qu'il apprit à Vador la mort de Padmé, victime des blessures infligées par Anakin sur Mustafar. La douleur de Vador s'exprima de façon brutale et effrayante. Pour Palpatine, c'était la preuve incontestable que Vador ne pourrait jamais être détourné de la voie du côté obscur. 

Néanmoins, la reconstruction de Vador se révéla un cadeau empoisonné pour Palpatine. L'Empereur avait souhaité un élève, et non une blessure ambulante. Vador aurait à peine pu se maintenir en vie sans l'aide de la technologie et de la force brute du côté obscur. A cause de ses bras artificiels, il ne serait jamais capable de lancer des éclairs de Force. Son armure étouffante l'empêcherait de réaliser les acrobaties qui avalent fait de Dark Maul l'assassin idéal. 

Mais quand il pénétrait quelque part, Vador dominait par sa seule présence, utilisant sa stature de deux mètres et son horrible masque de mort pour terrifier son entourage et le réduire au silence. Dans l'action, Vador forçait ses subordonnés à l'obéissance, l'influence du côté obscur renforçant encore son obstination naturelle. Si la punition favorite de Vador par écrasement de la gorge lui permit d'obtenir une position de domination temporaire, elle lui valut également la haine tenace de pans entiers de l'armé et de la marine Impériales. Palpatine regrettait L'époque où le Comte Dooku avait su rallier la moitié de la galaxie sous sa bannière avec les seuls beaux discours des Sith. 

Aux yeux de l'Empereur, Dark Vador était abîmé. Palpatine se mit en secret à chercher un remplaçant en élargissant les rangs de ses adeptes du côté obscur. De ce réservoir de magiciens mineurs et de flagorneurs politiques, Palpatine espérait faire sortir le prochain Seigneur des Sith. 

Mais l'Empereur n'était pas le seul à ourdir des plans secrets... car la trahison est la voie des Sith. Vador, bien que perdu dans les profondeurs du côté obscur, entretenait une haine féroce à l'encontre de l'homme qui l'avait poussé sur ce chemin. Loin d'acquérir un pouvoir infini, il vivait maintenant dans une souffrance constante, coupé à jamais de tout contact humain. il ne pouvait se libérer de son enveloppe métallique qu'en s'enfermant dans une chambre médicale hyperbare et tous ses efforts pour guérir son corps disloqué à l'aide de la Force se soldaient par des échecs humiliants. Il avait rejoint Palpatine dans l'espoir de vaincre la mort et au lieu de cela, il avait tué sa femme, et détruit sa famille d'adoption : les Jedi. 

Palpatine jouait désormais le rôle de père pour lui et il ne pouvait échapper à son emprise. Quand Vador disait "oui mon maître," il ne pouvait s'empêcher de penser à Watto, le premier être à l'avoir tenu en esclavage. Vador imaginait le pouvoir qui pourrait être le sien s'il écrasait Palpatine et établissait son propre règne sur l'Empire. Mais d'abord, il lui fallait posséder son propre élève. Seul, il ne pouvait espérer vaincre le plus puissant Seigneur des Sith que la galaxie ait jamais connu. 

L'Ordre jedi avait été décimé et ses rates survivants se cachaient. Quand les inquisiteurs de Palpatine entendaient parler de jedi fugitifs, Vador recevait souvent l'ordre de traquer et d'éliminer la menace. Ses anciens compagnons lui rappelaient la vie qu'il avait eue autrefois et qu'il ne pourrait jamais retrouver. Quand il les exécutait, il se sentait à la fois coupable et soulagé. 

Palpatine ordonna la poursuite de la construction de l'Étoile de la Mort, une station spatiale de combat de la taille d'une lune assez puissante pour détruire une planète entière. La super arme intéressait peu Vador qui préférait les machines qu'il pouvait manipuler lui-même, comme les commandes de son prototype de chasseur TIE. L'Étoile de la Mort, qui tâchait de copier le pouvoir destructeur du côté obscur de la Force par la simple technologie, semblait n'être que l'expression de la vanité de Palpatine. Pire encore, le Grand Moff Tarkin récemment promu, supervisait tous les aspects de l'Étoile de la Mort, ce qui faisait de Vador le subordonné du Grand Moff, chaque fois que leurs chemins se croisaient sur le site de construction. Tarkin faisait partic de ceux (avec le Prince Xizor des syndicats du crime organisé) que Palpatine utilisait pour contrôler le pouvoir de Vador. 

Après presque deux décennies de sabotages et de travaux retardés, l'Étoile de la Mort fut enfin pratiquement terminée. La Princesse Leia Organa, jeune, sénatrice d'Alderande, devint une agitatrice politique connue pour son opposition revendiquée à Palpatine. Vador rencontra la princesse alors qu'elle remplissait une "mission humanitaire" sur la planète occupée de Ralltlir, sans se douter que Leia quittait Ralldir avec des informations secrètes sur I'arme absolue de Tarkin. Peu après, une force de frappe Rebelle intercepta tous les schémas de la station de combat depuis Toprawa, dont une liste de ses points faibles potentiels. Sur 1'ordre de Palpatine, Vador se lança à la poursuite des plans dérobés. 

Le destroyer stellaire Devastator rattrapa la corvette de la Princesse Leia, le Tantive IV, au-dessus de Tatooine, une planète sur laquelle Vador avait juré de ne jamais revenir après la mort de sa mère. Vador quitta I'espace de Tatooine aussi vite que possible après avoir capturé la princesse et tué presque tout l'équipage du vaisseau 

Mon image
Dark Vador entrant dans le Tantive IV.



Vador rejoignit l'Étoile de la Mort avec sa captive mais, même sous la torture, elle ne donna aucun renseignement. Elle fit preuve d'une force de volonté inexplicable et apparemment infinie. Frustré, Tarkin utilisa l'obstination de la princesse comme prétexte pour détruire sa planète d'Alderande, depuis longtemps berceau de l'insurrection politique. 

Tandis qu'elle s'attardait dans le système d'Alderaan, l'Étoile de la Mort captura un cargo Corellien délabré, le Faucon Millenium, qui venait d'échapper au blocus Impérial sur Tatooine. Dark Vador était sensible aux fluctuations de la Force : dès l'instant où le vaisseau apponta sur l'aire d'atterrissage de la station, il sentit la présence d'Obi-Wan Kenobi. Ils ne s'étaient pas revus depuis leur confrontation sur Mustafar

Sachant qu'il devait affronter Obi-Wan seul, Vador attendit son ancien Maître dans un couloir désert et engagea avec lui un duel au sabre-laser. Pour Vador, l'issue ne faisait aucun doute et, dans un large mouvement de faux, sa lame fendit Obi-Wan en deux. Mais il n'avait pas tué son ennemi... du moins pas totalement. Car Obi-Wan avait perfectionné une mystérieuse discipline de la Force, fusionnant son esprit avec l'autre monde, et était devenu encore plus puissant que de son vivant. Ce que Vador allait toujours ignorer, dès qu'Obi-Wan aurait un rôle à jouer dans ses prochaines confrontations avec Luke Skywalker

Obi-Wan mort, Vador se crut totalement victorieux. La destruction de la base des Rebelles, localisée grâce à un mouchard placé à bord du cargo Corellien qui ramena la princesse rescapée sur Yavin 4, serait le point culminant d'une journée triomphale et démontrerait la supériorité de Vador sur le bureaucratique Tarkin. 

Tandis que l'Étoile de la Mort orbitait autour de la géante gazeuse de Yavin, plusieurs escadrons de chasseurs décollèrent de la quatrième lune. Les antiques Y-wings et les plus récents X-wings Incom T-65 semblaient n'avoir aucune chance contre une arme aussi énorme mais Vador ne partageait pas l'optimisine arrogant de Tarkin quand à l'infaillibilité de la station. Quand il était pilote de combat durant la Guerre des Clones, Anakin Skywalker avait abattu bien des cibles plus grandes en se fiant uniquement à son instinct et à sa témérité. Vador suivit le déroulement de la bataille de très près. 

Lorsque les Rebelles se mirent à lâcher leurs bombes dans l'une des tranchées de L'Étoile de la Mort, Vador ordonna à ses pilotes personnels de l'accompagner pour un combat de vaisseau à vaisseau. Vador balaya dédaigneusement les deux premières vagues d'attaquants Rebelles, mais il eut du mal avec Luke Skywalker, le pilote de X-wing commandant la troisième vague. "C'est à croire qu'il est protégé par la Force," fur tout ce qu'il put dire tandis qu'il essayait de surmonter la sensation confuse que le sang des Skywalker coulait dans le coeur du pilote, tout en sentant vaguement l'influence d'Obi-Wan. Il tira quelques salves, faisant sauter le drome astromech de Luke, R2-D2, mais le destin intervint avant qu'il puisse aligner sa cible sur son viseur. Le Faucon Millenium surgit en rugissant au-dessus de la tranchée, semblant tout droit sorti de nulle part, détruisit l'un des ailiers de Vador et poussa l'autre à entrer en collision avec le TIE du Sombre Seigneur. Son vaisseau partit en tournoyant dans l'espace interstellaire et, le temps que Vador reprenne les commandes du chasseur, l'Étoile de la Mort s'était transformée en supernova. 

Durant son voyage de retour vers l'espace Impérial, Vador rencontra un certain nombre de difficultés, parmi lesquelles une halte dans les étendues sauvages de Vaal. A son arrivée sur Coruscant, il s'était déja juré de punir les Rebelles de Yavin pour ce qu'ils lui avaient fait subir. L'Empereur Palpatine, quoique furieux de la perte de l'Étoile de la Mort, accepta de confier à Vador le commandement du premier super destroyer stellaire sorti des docks d'assemblage impériaux : un titanesque vaisseau que Vador baptisa Executor. Utilisant l'Executor comme instrument de sa vengeance, Vador se prépara à vitrifier la base de Yavin. 

Les Rebelles allaient bientôt sentir sa colère, mais Vador se lançait aussi dans une quète personnelle : il voulait absolument connaître, l'identité de l'as de l'Alliance chez qui la Force s'était manifestée avec tant de puissance pendant la poursuite dans la tranchée de l'Étoile de la Mort. Vador laissa un chapelet de corps dans son sillage mais le supplice d'un Rebelle capturé permit bientôt de connaître le nom du pilote : Skywalker. Vador eut tôt fait de réunir assez d'éléments pour être certain que Luke Skywalker était son fils, devenu adulte environ 20 ans après la mort de Padmé. Vador dissimula soigneusement cette information l'Empereur Palpatine

Alors que ses destroyers stellaires subjuguaient les Rebelles avec le blocus du système de Yavin, Vador démantela une révolte dirigée contre lui dans les rangs de l'Empire. Plusieurs amiraux importants, lassés par les exécutions injustifiées du Sombre Seigneur, s'étaient ligués pour intriguer en secret contre lui. Vador se servit de son laquais, le loyal Amiral Griff, comme d'un agent double pour révéler la trahison des comploteurs. 

Peu après, le super destroyer stellaire Executor décolla des docks stellaires de Fondor et s'élança en grondant vers la base Rebelle. Un sursaut d'héroisme des pilotes de L'Alliance permit à la majeure partie de L'équipe de Yavin de fuir dans hyperespace. Furieux d'avoir à retarder sa vengeance, Vador ordonna à son équipage d'expédier des droides sondes dans les coins les plus reculé de l'espace. Ces derniers se mirent à signaler toute transmission étrange susceptible d'indiquer l'emplacement des Rebelles. Vador suivait routes les pistes depuis le pont de l'Executor, avec une force d'intervention de cinq destroyers stellaires impériaux qui l'accompagnaient et formaient l'Escadron de la Mort. 

Vador manqua ses proies de très peu sur le monde boueux de Mimban. Là, Luke Skywalker et la Princesse Leia Organa avaient atterri en catastrophe durant une mission secrète pour la Rébellion avant d'être capturés par le gouverneur Impérial de la planète, qui prévoyait de les livrer à Vador. Ils réussirent cependant à se faufiler dans la jungle avant 1'arrivée du Seigneur des Sith. Vador retrouva les fugitifs dans les ruines d'un temple, mais il perçut à nouveau la présence d'Obi-Wan planant autour de son fils. Dérouté par l'entité spectrale, Vador marqua un temps d'arrêt qui permit à Luke et Leia de s'échapper de Mimban. C'est un Vador bouillonnant de rage qui reprit sa chasse aux Rebelles... 

Trois ans après la destruction de l'Étoile de la Mort, l'un des droides sonde de Vador signala une colonie suspecte sur la sixième planète du système de Hoth. Suivant une intuition nourrie par la Force, Vador fonça sur cette piste malgré le scepticisme de l'Amiral Ozzel, commandant de l'escadron de la Mort. Quand le rapport du droide s'avéra exact, Vador en profita pour faire une démonstration de la punition encourue par ceux qui mettraient son autorité en question et du mépris total qu'il avait pour ceux qui ne comprendraient jamais les voies de la Force. A travers un écran, par Télékinésie, Vador serra la traché d'Ozzel, soi-disant pour le chatier d'avoir maladroitement déployé la flotte à son arrivée dans le système de Hoth. Tandis que le corps d'Ozzel s'écroulait sur le pont, Vador octroya au capitaine de l'Executor, Firmus Piett, le grade d'Amiral. 

Hoth était un monde glacé d'étendues blanches. Vador donna l'ordre au Géndral Veers de percer le bouclier énergétique de la base Rebelle au niveau du sol avec des AT-AT et des snowtroopers. En dépit de la résistance des snowspeeders ennemis et des soldats dans les tranchées, la Force Blizzard de Veers ne fit qu'une bouchée des Rebelles et détruisit le générateur du bouclier en poussière. Les troupes de Vador débarquèrent triomphalement. 

Cependant, plusieurs personnages clés s'étaient échappés, dont le fils de Vador, Luke Skywalker. Vador suivit la meilleure piste dont il disposait. LeFaucon Millenium, le cargo qui l'avait déshonoré durant la poursuite dans la tranchée de l'Étoile de la Mort, avais été repéré faisant route vers la ceinture d'astéroïdes du système de Hoth. Vador détourna l'Escadron de la Mort vers le maelström de roches, causant de graves dommages à sa flotte. Seul un appel holographique de L'Empereur Palpatine réussit à détourner Vador de son obsession. Quittant le champ d'astéroïdes afin que l'Executor puisse bénéficier d'une transmission nette, Vador ouvrit un canal de communication avec la salle du trône Impérial sur Coruscant. Palpatine parla sans salutations ni cérémonies. 'Nous avons un nouvel ennemi," dit-il, Luke Skywalker." 

Vador réagit avec mesure et prudence. Il connaissait l'identité de Skywalker depuis la Bataille de Yavin mais n'avait pas souhaité révéler L'étendue de ses informations à son Maitre. Si Luke pouvait être converti au Coté obscur, il pourrait fournir à Vador le levier nécessaire pour enfin renverser l'Empereur. Vador opta pour une vérité partielle en expliquant que Skywalker pouvait devenir un allié de la cause des Sith si ceux-ci arrivaient à le faire passer de leur côté. Palpatine accepta le principe de la conversion de Skywalker et Vador sourit intérieurement : ses espoirs se réaliseraient bientôt. 

La flotte Impériale avait fait des progrès insignifiants dans ses efforts pour déloger le Faucon Millenium du champ d'astdroides. Vador décida donc de faire appel à son propre groupe d'agents indépendants, parmi lesquels le légendaire Boba Fett. Ses subordonnés firent la grimace à l'idée de coopérer avec des chasseurs de primes des bas-fonds, mais l'instinct de Vador se révéla une fois de plus excellent quand Fett parvint à déterminer la très probable destination du Faucon : la Cité des Nuages de Bespin. 

L'administrateur de la Cité des Nuages, Lando Calrissian, exprima sa réticence à travailler avec l'Empire mais Vador le ramena dans le droit chemin en menaçant la liberté et la vie des cinq millions d'habitants de la Cité. Après avoir soigneusement dissimulé l'Executor de l'autre côté de Bespin, les troupes d'assaut de Vador tendirent leur piège au Faucon et à ses passagers. 

S'emparer de Han Solo, de la Princesse Leia, du Wookiee Chewbacca et de leur droide de protocole ne fut pas difficile mais Vador voulait Luke Skywalker et il savait, depuis le supplice à infligé à sa mère par les Hommes des Sables, que la souffrance des êtres aimés pouvait atteindre les adeptes de la Force par-delà les amides lumières. Vador soumit Solo et les autres à la torture, sachant que leur douleur agirait comme un appel muet. 

Luke Skywalker arriva à la Cité des Nuages, exactement comme prévu. Les agents Impériaux attirèrent le jeune Rebelle dans la salle de congélation des installations. Vador espérait enfermer Luke dans une plaque de carbonite jusqu'à ce qu'il puisse être amené dans un endroit Sécurisé, mais son fils se révéla plus ingénieux que Vador ne l'avait prévu. Durant le duel le sabre que Luke maniait, et qui avait déja frayé un chemin durant la Guerre des Clones aux mains d'Anakin Skywalker, atteignit sa conclusion dans un puit d'aération de la Cité des Nuages. 

Mon image
Dark Vador affrontant son fils Luke Skywalker.



Vador en profita pour livrer l'information qu'il avait gardée secrète dans l'attente du moment propice. Il avoua être le père de Luke, révélant du même coup qu'Obi-Wan Kenobi lui avait toujours menti. Vador sentait que Luke percevait la Vérité, tout comme il sentait que Luke était véritablement son fils. Mais plutôt que de se rendre, Luke choisit de se jeter dans le vide. Vador jura quand il vit son fils plonger dans le puit d'aération. Même si la Force lui murmurait que Luke n'était pas mort, son fils était à présent complètement hors d'atteinte. Frustré, Vador retourna à bord de l'Executor. Par chance, leFaucon Millenium était le seul à pouvoir effectuer un sauvetage et les techniciens Impériaux avaient désactivé l'hyperdrive du cargo, peu après son arrivée. Avec un peu de patience, Luke Skywalker retomberait dans ses griffes. 

Le Faucon récupéra Luke accroché à une antenne sous le ventre de la métropole flottante. Vador établit un lien mental avec son fils tandis que le vaisseau s'élançait vers l'espace. Invoquant son sens du destin, Vador offrit à Luke la promesse d'une nouvelle vie a son service du côté obscur. Des unités d'abordage des escadrons d'assaut se prèparaient à investir le Faucon dès que les rayons tracteurs de l'Executor amèneraient le vaisseau à leur portée. Mais brusquement, le vaisseau passa dans l'hyperespace en dépit du sabotage Impérial. 

L'Amiral Piett s'attendait à mourir suite à l'échec de la mission mais, contrairement à son habitude, Vador l'épargna. La rencontre avec son fils avait ranimé les braises de l'humanité dormante de Vador et l'équipage de l'Executor remarqua dans les manières du Sombre Seigneur une distance pensive. Heureux que l'intérêt de leur maître soit détourné de leurs propres échecs, les membres de l'équipage de l'Executor s'empressèrent d'attirer l'attention de Vador sur des cibles extérieures comme le Prince Xizor. 

Chef du conglomérat criminel du Soleil Noir, Xizor souhaitait éliminer Vador depuis longtemps pour servir l'Empereur et devenir le deuxième homme le plus puissant de la galaxie. Lorsque Xizor essaya d'utiliser Luke Skywalker comme élément de marchandage, Vador rassembla sa flotte et extermina le prince vaniteux à bord de son luxueux satellite. 

Vador poursuivit sa quête de Skywalker tout en sachant que l'Empereur avait ses propres plans pour les Rebelles. Palpatine avait I'intention d'attirer l'Alliance dans un piège sur Endor après leur avoir permis de se procurer des informations sur l'Étoile de la Mort en construction là-bas. Vador sentit que le temps lui était compté. 

Palpatine était sûr de lui, assurant son apprenti qu'il avait prévu tout ce qui se produirait bientôt. Il s'installa même à bord de l'Étoile de la Mort, malgré l'attaque imminente des Rebelles contre la station. Vador restait prudent. Il se tenait au courant des rapports d'espionnage qui suggéraient que la flotte de l'Alliance s'était regroupée sur Sullust. A l'arrivée d'une navette impériale sur le site de construction de la station de combat, Vador sentit la Force qui rayonnait d'un de ses passagers. Comme Palpatine l'avait promis, le fils de Vador était revenu chercher son père. Vador ordonna aux contrôleurs de l'Executor de laisser la navette gagner la surface d'Endor sans encombre. 

Cependant, l'attitude omnisciente de Palpatine perturbait Vador. Il sentit qu'il était inutile de lui cacher l'arrivée de Skywalker. Quand il lui rapporta la nouvelle, son maître lui répondit d'un simple et froid "oui, je sais." Luke était le pantin de Palpatine, il viendrait à Vador et celui-ci le mènerait jusqu'à la salle du trône de l'Étoile de la Mort, pendant que la flotte Rebelle tomberait dans un piège inévitable et mortel. Correctement aiguillonné, Luke pourrait devenir le nouvel élève Sith de Palpatine

Vador qui n'avait que trop conscience de la "règle des deux" Sith qui n'autorisait qu'un seul élève et un seul maître à tout moment, avait ses propres projets pour Luke. Cependant, l'omniscience de Palpatine avait changé la donne. Vador n'osait plus nourrir des idées de rebellions, du moins pas tant que l'Empereur semblait au faîte de sa puissance. 

Comme il l'avait prédit, Luke se rendit au commandant de la garnison d'Endor. S'il avait accepté la vérité sur sa relation filiale à Vador, il refusait l'inévitabilité du côté obscur. Il exhorta son père, à renoncer é son allégeance envers Palpatine, persuadé qu'il y avait encore du bon dans le coeur noir de Vador. 

Mon image
Confrontation finale entre Vador et Luke Skywalker



Presque touché, Vador repensa à l'époque où il avait quelqu'un pour le protéger, quelqu'un pour l'obliger à rester sur le chemin le plus difficile. "Obi-Wan, autrefois, a eu la même idée que toi," dit-il d'un ton rêveur avant d'essayer d'expliquer à son fils la nature de sa dépendance à la Force : "Tu ne connais pas le pouvoir du côté obscur," commença-t-il. "je dois obéir à mon maître." Luke le contredit en déclarant qu'alors un père serait forcé de tuer son fils et, presque immediatement, Vador se moqua de cet analyse imbécile. Puis, déclarant que Palpatine montrerait à Luke la vraie nature de la Force, il partit pour l'Étoile de la Mort avec son prisonnier. 

Vador mena Luke à la salle du trône de la station de combat. L'Empercur Palpatine contemplait la scène depuis son siège de commandement, satisfait de savoir que les rouages du destin se mettaient en place. Il défit les liens de Luke au moyen de la Force et renvoya ses gardes du corps. Le jeune jedi était libre d'attaquer. 

Pour tourmenter Luke, Palpatine lui montra le spectacle qui se déroulait derrière la baie panoramique : la bataille spatiale entre la flotte Rebelle et la marine Impériale avait commencé et chaque éclair brillant signalait la mort de centaines de camarades de Luke. Cette vision fit bouillir le sang de Luke, réveillant le tempérament de feu qui caractérisait les Skywalker. 

Palpatine tapota le sabre-laser confisqué à Luke reposant sur le bras de son fauteuil, puis donna l'ordre aux artilleurs de l'Étoile de la Mort de braquer les super lasers de la station sur les croiseurs Rebelles en orbite et de faire feu. Face à cette dernière provocation, Luke ne put qu'agir. Et s'il frappait en proie à la colère, comme Anakin Skywalker l'avait fait dans une tentative désespérée pour arrêter Mace Windu, il appartiendrait à jamais au côté obscur... 

Luke fit finalement voler le sabre vers sa main au moyen de la Force. Vador attendait à côté et dévia la lame verte de Luke avant qu'elle ne fende en deux la tête de Palpatine. L'Empereur ricana de plaisir. La bataille entre Luke et Vador fit rage dans toute la salle du trône. Vador pressait Luke de toutes parts mais Luke résistait, se dissimulant même sous un escalier dérobé quand l'attaque devint trop intense. Vador reprit l'offensive, mais cette fois avec des mots. Sentant que son fils lui cachait quelque chose, il le sonda mentalement et arriva à une inéductable et incroyable déduction : Padmé avait donné naissance à des jumeaux ! 

Une fille. Il ne savalt rien d'elle mais le sang des Skywalker laissait penser qu'elle pouvait devenir une élève honorable. Peut-être pourrait-elle fournir la pièce manquante pour réaliser le projet de Vador... Ils pourraient alors régner sur la galaxie comme père et fille. Le cri de pure rage de Luke ébranla Vador. Il ne put que détourner les coups de son fils qui avançait sur lui, comme poussé par line vague d'énergic de la Force. Reculant jusqu'à l'extrémité de la passerelle courant au-dessus du puits central, Vador cria de surprise quand Luke trancha sa main droite, qui tenait son sabre-laser. 

L'Empereur descendit les marches en applaudissant au spectacle. Vador repensa à sa mission de sauvetage à bord du Invisible Hand, quand Palpatine avait tranquillement disposé de la vie du Comte Dooku pour amener Anakin là où il le souhaitait... La scène, se répétait aujourd'hui, à la différence que c'était maintenant Vador qui devait mourir. 

Tandis qu'il se préparait à la fin, son fils eut une réaction impensable pour un homme venant de goûter au côté obscur: Luke rejeta son sabre, prêt à risquer sa vie plutôt que de rejoindre ses ennemis. Palpatine se pencha alors vers le jeune Jedi, le visage tordu par la haine. Si Luke refusait de devenir son apprenti et s'il devait se contenter de cet estropié de Vador, alors Palpatine allait évacuer sa frustration dans un flot de souffrance électrique. 

Luke s'effondra sur la passerelle, des éclairs de Force bleus rampant sous sa peau tandis que des milliers de volts jaillissaient des doigts desséchés de l'Empereur. Vador réussit à se relever et prit position derrière Palpatine. Levant les yeux vers le seul à pouvoir l'aider, Luke supplia son père en criant. Vador fixait le vide, son masque ne trahissant rien des émotions qui agitaient ses pensées. S'il ne faisait rien, son fils serait mort dans quelques instants. 

Soudain, il prit sa décision. Il souleva Palpatine très haut au dessus de sa tête. Une partic de lui se demandait ce qu'il faisait tandis qu'une autre s'étonnait de la facilité de ce choix. Vador fit un effort surhumain pour atteindre le puits central alors que la noire énergie de l'Empereur crachait son électricité sur sa tête et son torse, carbonisant ce qui restait de son corps. 

Enfin, il atteignit le garde-fou. Avec ce qui lui restait de forces, il jeta l'Empereur dans le réacteur d'hyper-matière. Le corps de Palpatine explosa dans un rugissement d'énergie. Par son acte, Vador avait enfin accompli la prophétie de L'Elu. Il avait détruit les Sith et rétabli L'équilibre, de la Force

Luke traina son père mourant vers une baie d'envol. Les attaques des Rebelles avaient endommagé l'Étoile de la Mort et le hangar s'effritait au-dessus de leurs têtes. Vador savait qu'il ne quitterait pas la station vivant et qu'il ne connaîtrait jamais sa fille. Durant le peu de temps qui lui restait, il voulait contempler le fils qui l'avait sauvé avec les yeux d'Anakin Skywalker. 

Luke déverrouilla le masque qui était devenu un symbole du Mal dans tout l'Empire. Il le retira dans un chuintement de dépressurisation. L'air sembla froid aux poumons d'Anakin alors qu'il prenait une faible inspiration, sans l'aide d'aucun appareil. Ses lèvres, qui avaient perdu leurs terminaisons nerveuses, réussirent à esquisser un faible sourire. 

"Tu avais raison à mon sujet," murmura-t-il à son fils, stupéfait qu'un être qu'il connaissait depuis si peu de temps air pu le surprendre à ce point. Les pensées d'Anakin se tournèrent vers Obi-Wan, Padmé et Shmi. Tandis que ses yeux se fermaient, il se fondit dans la Force, ayant appris à maîtriser la technique de préservation de soi dans l'autre monde. 

Mon image
Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi et Maître Yoda.



Les derniers vestiges de Dark Vador, son armure, son masque et sa cape furent brûlés lors de funérailles jedi traditionnelles dans les forêts d'Endor. Alors que des flocons de cendres s'élevaient depuis le bûcher fumant et voletaient vers les étoiles, Luke sut que son père avait racheté ses fautes. Il en eut la preuve peu après quand il vit les apparitions fantomatiques d'Obi-Wan, Yoda et Anakin Skywalker durant la fête dans le village des Ewoks. Trois des plus grands de tous les jedi étaient à nouveau unis, sous forme d'êtres étincelants dans la lumière de la Force.



VIII. Sauvé par son fils

"Luke, aide-moi à retirer... ce masque."
- Dark Vador à son fils Luke Skywalker

De très longues années s'écoulèrent, durant lesquelles Dark Vador instaura la terreur dans la galaxie, bras droit de son nouveau maître Palpatine. Son attachement au Côté Obscur, qui faisait de lui ce Sith si puissant, fut cependant brisé par son propre fils, Luke. En effet, à bord de la seconde Étoile de la Mort, Vador et lui s’engagèrent dans un duel au cours duquel Vador prit aisément le dessus. Mais son fils, malgré sa courte formation, fit preuve d'une grande habileté. Le Seigneur Sith déclara que si Luke ne souhaitait pas rejoindre le Côté Obscur, sans doute sa sœur, Leia, accepterait. Ceci mit le jeune Jedi dans une telle fureur que cela décupla sa force, retranchant Vador jusque dans ses plus extrêmes limites. Luke parvint à lui couper le bras, le mettant hors d'état de nuire. Palpatine se mêla au combat, souhaitant que le fils tue son père afin de basculer du Côté Obscur, mais Luke refusa et lâcha son sabre. L'Empereur, fou de rage, le foudroya grâce aux éclairs de Force, mais le jeune Skywalker fut très résistant. Vador, voyant son fils sur le point de mourir, retrouva la foi envers les Jedi et se saisit de Palpatine, l'envoyant dans un puits abyssal où son corps se désintégra dans un nuage d'énergie. Grâce à ce geste, Vador accomplit la Prophétie qui le désignait comme celui qui détruirait les Sith et rétablirait l'équilibre dans la Force. Qui-Gon Jinn ne s'était donc pas trompé, des décennies plus tôt, lorsqu'il avait rencontré le jeune garçon sur Tatooine. Il était revenu Anakin Skywalker.

Son fils tenta de l'emmener jusqu'à son vaisseau, mais Anakin s'écroula. Il demanda alors à Luke de lui enlever son masque, afin qu'il puisse le voir avec ses véritables yeux, pour la première fois de sa vie. Le Jedi déclara que ça le tuerait, mais Anakin resta sur sa position, rétorquant que plus rien n'empêcherait sa mort à présent. Il découvrit alors un visage d'une pâleur cadavérique, orné d'une énorme cicatrice sur le crâne. La dernière requête d’Anakin fut que son fils parte, le laissant mourir. Luke souhaitant le sauver, son père lui apprit qu'il l'avait déjà fait en le faisant revenir dans le droit chemin. Sur ces mots, Anakin Skywalker, un Jedi hors pair puis le Seigneur Noir des Sith le plus connu de l'histoire de la galaxie, s'éteignit dans les bras de son fils.

Mon image
Anakin Skywalker meurt dans les bras de son fils, Luke Skywalker, après avoir gagné sa rédemption.

Source(s)

Episode I : La Menace fantôme, Lucasfilm 1999
Episode II : L'Attaque des Clones, Lucasfilm 2002
Episode III : La Revanche des Sith, Lucasfilm 2005
Episode IV : Un Nouvel Espoir, Lucasfilm 1977
Episode V : L'Empire Contre-Attaque, Lucasfilm 1980
Episode VI : Le Retour du Jedi, Lucasfilm 1983
Haden Blackman, Matthew Fillbach, Clone Wars Episodes tome 1 : Heavy Metal Jedi, Delcourt 2005
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 7 : Les Cuirrassés de Rendili, Delcourt 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars tome 8 : Obsession, Delcourt 2005
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 2 : Victoires & Sacrifices, Delcourt 2004
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 3 : Dernier combat sur Jabiim, Delcourt 2004
Ron Marz, Rick Leonardi, Le Côté Obscur tome 5 : Le Destin de Dark Vador, Delcourt 2005
Thomas Andrews, Adriana Melo, Rebellion tome 2 : Echos du passé, Delcourt 2007
Haden Blackman, Michel Lacombe, X-Wing Rogue Squadron tome 1 : Rogue Leader, Delcourt 2006
Lucas Marangon, Brandon Badeaux, Jedi tome 7 : Nomade, Delcourt 2008
Henry Gilroy, Scott Hepburn, The Clone Wars #6 - Slaves of the Republic Part 6, Dark Horse 2009
Henry Gilroy, Scott Hepburn, The Clone Wars #5 - Slaves of the Republic Part 5, Dark Horse 2009
Henry Gilroy, Scott Hepburn, The Clone Wars #4 - Slaves of the Republic Part 4, Dark Horse 2009
Henry Gilroy, Lucas Marangon, The Clone Wars tome 1 : Mission 1 - Esclaves de la République, Delcourt 2009
The Clone Wars Aventures tome 1 : Les Chantiers de la destruction, Delcourt 2008
Henry Gilroy, Ronda Pattison, The Clone Wars Aventures tome 2 : Point d'impact, Delcourt 2009
Henry Gilroy, Brian Koschak, The Clone Wars #10 - Hero of the Confederacy Part 1, Dark Horse 2009
John Ostrander, c.p. Smith, Republic #46 - Honor and Duty Part 1, Dark Horse 2002
Haden Blackman, Tomás Giorello, Republic #52 - The New Face of War, Dark Horse 2003
Haden Blackman, Brian Ching, Republic #55 - The Battle of Jabiim Part 1, Dark Horse 2003
Haden Blackman, Brian Ching, Republic #56 - The Battle of Jabiim Part 2, Dark Horse 2003
Haden Blackman, Brian Ching, Republic #57 - The Battle of Jabiim Part 3, Dark Horse 2003
Haden Blackman, Brian Ching, Republic #58 - The Battle of Jabiim Part 4, Dark Horse 2003
John Ostrander, jan Duursema, Republic #59 - Enemy Lines, Dark Horse 2003
John Ostrander, jan Duursema, Republic #70 - The Dreadnaughts of Rendili Part 2, Dark Horse 2004
John Ostrander, jan Duursema, Republic #71 - The Dreadnaughts of Rendili Part 3, Dark Horse 2004
Henry Gilroy, Brian Koschak, The Clone Wars #11 - Hero of the Confederacy Part 2, Dark Horse 2009
Henry Gilroy, Brian Koschak, The Clone Wars #12 - Hero of the Confederacy Part 3, Dark Horse 2010
Thomas Andrews, Adriana Melo, Empire #29 - In the Shadows of their Fathers Part 1, Dark Horse 2005
Ron Marz, Tales #9, Dark Horse 2001
Kevin Rubio, Tales #12, Dark Horse 2002
Rob Williams, Michel Lacombe, Tales #23, Dark Horse 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Obsession #2, Dark Horse 2004
Haden Blackman, Brian Ching, Obsession #4, Dark Horse 2005
Henry Gilroy, Brian Koschak, The Clone Wars Volume 3 - Hero of the Confederacy TPB, Dark Horse 2010
Ryder Windham, Pop Mhan, Jedi Quest #1, Dark Horse 2001
Ryder Windham, Pop Mhan, Jedi Quest #2, Dark Horse 2001
Ryder Windham, Pop Mhan, Jedi Quest #3, Dark Horse 2001
Ryder Windham, Pop Mhan, Jedi Quest #4, Dark Horse 2001
Henry Gilroy, Brian Koschak, The Clone Wars tome 3 : Mission 3 - Héros de la Confédération, Delcourt 2011
Mike W. Barr, Matthew Fillbach, The Clone Wars - The Starcrusher Trap, Dark Horse 2011
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures - The Phantom Menace TPB, Dark Horse 2000
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures TPB, Dark Horse 2011
Haden Blackman, Rick Lacy, Omnibus: Menace Revealed, Dark Horse 2009
Jason Hall, Digital Chameleon, Hasbro/ToysRus exclusive #2 - Most Precious Weapon, Dark Horse Comics 2002
Jason Hall, Manuel Garcia, Hasbro/ToysRus exclusive #3 - Practice Makes Perfect, Dark Horse Comics 2002
Henry Gilroy, Lucas Marangon, The Clone Wars Volume 1 - Slaves of the Republic TPB, Dark Horse 2009
Henry Gilroy, Shawn Fillbach, The Clone Wars - Crash Course, Dark Horse 2008
Scott Allie, Adriana Melo, Empire Volume 6 - In The Shadows of Their Fathers TPB, Dark Horse 2006
Jeremy Barlow, Dustin Weaver, Omnibus: At War with the Empire Volume 2, Dark Horse 2011
Kia Asamiya, Kevin Rubio, Tales Volume 3 TPB, Dark Horse 2003
Lucas Marangon, Brandon Badeaux, Tales Volume 6 TPB, Dark Horse 2006
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars Volume 2: Victories and Sacrifices TPB, Dark Horse 2003
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars Volume 3: Last Stand on Jabiim TPB, Dark Horse 2004
Haden Blackman, Matthew Fillbach, Clone Wars Adventures Volume 1 TPB, Dark Horse 2004
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars Volume 6: On the Fields of Battle TPB, Dark Horse 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars Volume 7: When They Were Brothers TPB, Dark Horse 2005
Miles Lane, Nicola Scott, Free Comic Book Day 2005: Brothers in Arms, Dark Horse 2005
John Ostrander, Luke Ross, Republic: Honor and Duty TPB, Dark Horse 2006
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I : Révélations, Delcourt 2012
Mike W. Barr, Matthew Fillbach, The Clone Wars Aventures tome 6 : Le Destructeur d'étoiles, Delcourt 2012
John Ostrander, jan Duursema, Omnibus: Clone Wars Volume 1 - The Republic Goes to War, Dark Horse 2012
Collectif, The Clone Wars: Coup de main sur Maarka, Delcourt
John Ostrander, jan Duursema, Omnibus: Clone Wars Volume 2 - The Enemy on all Sides, Dark Horse 2012
John Ostrander, jan Duursema, Omnibus: Clone Wars Volume 3 - The Republic Falls, Dark Horse 2012
Randy Stradley, Gabriel Guzman, Dark Times #24 - Fire Carrier Part 2, Dark Horse 2013
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi Edition Spéciale 2 : Les Disciples Noirs, Pocket Junior
James Luceno, David Stevenson, Dark Lord : L'ascension de Dark Vador, Fleuve Noir 2007
James Kahn, Odile Ricklin, Episode VI : Le retour du Jedi, Fleuve Noir 2002
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme, Fleuve Noir 1994
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II : L'Attaque des clones, Fleuve Noir 2002
Donald F. Glut, Odile Ricklin, Episode V : L'Empire contre-attaque, Fleuve Noir 1999
Greg Bear, Jean-marc Toussaint, Planète rebelle, Fleuve Noir 2002
David Sherman, Steven D. Anderson, L'épreuve du Jedi, Fleuve Noir 2006
Todd Strasser, Episode I : Journal d'Anakin Skywalker, Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II : L'Attaque des Clones (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I : La Menace Fantôme (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III : La Revanche des Sith (Junior), Pocket Jeunesse
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III : La Revanche des Sith, Fleuve Noir 2005
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme (Nouvelle édition), Fleuve Noir 2002
Karen Traviss, John Van Fleet, The Clone Wars tome 1 : The Clone Wars, Fleuve Noir 2008
Alan Dean Foster, Steven D. Anderson, Tempête Intergalactique, Fleuve Noir 2007
James Luceno, Steven D. Anderson, Labyrinthe du Mal, Fleuve Noir 2007
Karen Miller, Gabrielle Brodhy, The Clone Wars tome 2 : En Territoire Inconnu, Fleuve Noir 2009
Karen Traviss, Craig Howell, The Clone Wars #3 - No Prisoners, Del Rey 2007
Karen Miller, Craig Howell, The Clone Wars #4 - Gambit : Stealth, Del Rey 2010
Karen Traviss, Gabrielle Brodhy, The Clone Wars tome 3 : Pas de Prisonniers, Fleuve Noir 2009
Karen Miller, Gabrielle Brodhy, The Clone Wars tome 4 : Gambit : infiltré, Fleuve Noir 2010
Jonathan Loizel, Star Wars - The Clone Wars : le roman du film, Hachette Jeunesse 2008
Jonathan Loizel, The Clone Wars tome 4 : Un nouveau disciple, Hachette Jeunesse 2010
Karen Miller, Gabrielle Brodhy, The Clone Wars tome 5 : Gambit : Siège, Fleuve Noir 2010
Elizabeth Hand, Boba Fett #6 - Pursuit, Scholastic 1999
Jude Watson, Jedi Quest #0 - The Path to Truth, Scholastic 1999
Jude Watson, Jedi Quest #1 - The Way of Apprentice, Scholastic 2002
Jude Watson, Jedi Quest #2 - The Trail of the Jedi, Scholastic 2002
Jude Watson, Jedi Quest #3 - The Dangerous Games, Scholastic 2002
Jude Watson, Jedi Quest #4 - Master of Disguise, Scholastic 2002
Jude Watson, Jedi Quest #5 - The School of Fear, Scholastic 2003
Jude Watson, Jedi Quest #7 - The Moment of Truth, Scholastic 2003
Jude Watson, Jedi Quest #8 - The Changing of the Guard, Scholastic 2004
Jude Watson, Jedi Quest #9 - The False Peace, Scholastic 2004
Ryder Windham, The Rise and Fall of Darth Vader, Scholastic 2007
Ryder Windham, The Life and Legend of Obi-Wan Kenobi, Scholastic 2008
James Luceno, David Stevenson, Dark Lord: The Rise of Darth Vader, Del Rey 2006
Todd Strasser, Episode I Journal: Anakin Skywalker, Scholastic 1999
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I: The Phantom Menace (junior novelization), Scholastic 1999
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 2000
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II: Attack of the Clones (junior novelization), Scholastic 2002
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II: Attack of the Clones, Del Rey 2003
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III: Revenge of the Sith, Del Rey 2005
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III: Revenge of the Sith (junior novelization), Scholastic 2005
James Kahn, Episode VI: Return of the Jedi, Ballantine Books 1983
David Sherman, Steven D. Anderson, Jedi Trial, Del Rey 2005
James Luceno, Steven D. Anderson, Labyrinth of Evil, Del Rey 2005
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice Special Edition: The Followers, Scholastic 2002
Greg Bear, David Stevenson, Rogue Planet, Del Rey 2001
Alan Dean Foster, Steven D. Anderson, The Approaching Storm, Del Rey 2003
Karen Traviss, John Van Fleet, The Clone Wars #1 - The Clone Wars, Del Rey 2008
Karen Miller, The Clone Wars #2 - Wild Space, Del Rey 2008
Karen Miller, Craig Howell, The Clone Wars #5 - Gambit: Siege, Del Rey 2010
A.L. Singer, Episode I Adventures #14 - Podrace to Freedom, Scholastic 2000
A.L. Singer, Star Wars Adventures #12 - Podrace to Freedom, Scholastic 2003
Terry Brooks, Episode I : La Menace fantôme, Pocket 2012
Ryder Windham, Biographie de Dark Vador, Hachette 2012
Ryder Windham, Biographie d'Obi-wan Kenobi, Hachette 2012
Michael Reaves, Gene Moloica, The Last Jedi, Del Rey 2013
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Andy Mangels, The Essential Guide to Characters, Del Rey 1995
Ryder Windham, Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force, Del Rey 2007
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The New Essential Chronology, Del Rey 2005
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: The Visual Guide, DK Publishing 2008
Rodney Thompson, Gary Astleford, The Clone Wars Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Visual Guide Ultimate Battles, DK Publishing 2009
James Luceno, Revenge of the Sith: The Visual Dictionary, Dorling Kindersley 2005
Stephen J. Sansweet, Star Wars Encyclopedia, Del Rey 1998
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The Essential Chronology, Del Rey 2000
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars Official Episode Guide Series 1 & 2, Sunbird 2010
Daniel Wallace, The Jedi Path: A Manual for Students of the Force (real-life book), 2010
Raymond L. Velasco, A Guide to the Star Wars Universe (First Edition), Ballantine Books 1984
George Lucas, Star Wars Episode I The Phantom Menace: Illustrated Screenplay, Random House 1999
David West Reynolds, Episode I: The Visual Dictionary, DK Publishing 1999
David West Reynolds, Attack of the Clones: The Visual Dictionary, DK Publishing 2002
David West Reynolds, Star Wars: The Visual Dictionary, DK Publishing 1998
Ryder Windham, James Luceno, The Complete Visual Dictionary, DK Publishing 2006
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Incredible Vehicles, Dorling Kindersley 2011
Daniel Wallace, Le Manuel du Jedi, Larousse 2011
Ryder Windham, Tsuneo Sanda, The Comics Companion, Dark Horse 2006
Pablo Hidalgo, Chris Trevas, The Essential Reader's Companion, Del Rey 2012
Pablo Hidalgo, La Menace Fantôme 3D, Nathan 2012
Ryder Windham, Episode I Who's Who: A Pocket Guide to Characters of The Phantom Menace, Running Press 1999
Ryder Windham, Josh Ling, Aurra Sing: Dawn of the Bounty Hunters, Chronicle Books 2000
J.W. Rinzler, The Art of Star Wars Episode III: Revenge of the Sith, Del Rey 2005
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Star Wars Épisode II, les lieux de l'action, Nathan 2003
Steve Melching, Dave Filoni, The Clone Wars S01E02 - L'Aube du Malveillant, 2008
Steve Melching, Henry Gilroy, The Clone Wars S01E03 - L'Ombre du Malveillant, 2008
Steve Melching, Justin Ridge, The Clone Wars S01E05 - Les Bleus, 2008
George Krstic, Rob Coleman, The Clone Wars S01E06 - La Chute du Droïde, 2008
Henry Gilroy, Rob Coleman, The Clone Wars S01E07 - Duel de Droïdes, 2008
Henry Gilroy, Jesse Yeh, The Clone Wars S01E11 - La Capture du Comte Dooku, 2009
Henry Gilroy, Justin Ridge, The Clone Wars S01E12 - Le Général Gungan, 2009
Henry Gilroy, Rob Coleman, The Clone Wars S01E13 - Le Crash, 2009
Henry Gilroy, Steward Lee, The Clone Wars S01E14 - Les Défenseurs de la Paix, 2009
Henry Gilroy, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E15 - Intrusion, 2009
Drew Z. Greenberg, Steward Lee, The Clone Wars S01E16 - L'Ennemi Caché, 2009
Henry Gilroy, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S01E17 - Le Virus de l'Ombre Bleue, 2009
Brian Larsen, Jesse Yeh, The Clone Wars S01E18 - Les Mystères des Mille Lunes, 2009
George Krstic, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E19 - Tempête sur Ryloth, 2009
Henry Gilroy, Rob Coleman, The Clone Wars S01E21 - Liberté sur Ryloth, 2009
Brian Larsen, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S01E22 - Prise d'Otage, 2009
Tim Burns, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E04 - Détruisez le Malveillant, 2008
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E04 - Chapitre 24, 2005
Henry Gilroy, Justin Ridge, The Clone Wars S02E01 - Le Vol de l'Holocron, 2009
Henry Gilroy, Rob Coleman, The Clone Wars S02E02 - La Dangereuse Cargaison, 2009
Henry Gilroy, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E03 - Les Enfants de la Force, 2009
Brian Larsen, Steward Lee, The Clone Wars S02E04 - Un Espion au Sénat, 2009
Brian Larsen, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E05 - Atterrissage Mouvementé, 2009
Brian Larsen, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S02E06 - L'Usine d'Armement, 2009
Brian Larsen, Steward Lee, The Clone Wars S02E07 - L'Héritage de la Terreur, 2009
Brian Larsen, Steward Lee, The Clone Wars S02E08 - Les Vers Parasites, 2009
Brian Larsen, Giancarlo Volpi, The Clone Wars S02E09 - L'Intrigue de Grievous, 2010
Drew Z. Greenberg, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S02E11 - Le Sabre Laser Perdu, 2010
Melinda Hsu, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S02E12 - Le Complot de Mandalore, 2010
Henry Gilroy, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E13 - Le Voyage de la Tentation, 2010
Brian Larsen, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S02E16 - Le Chat et la Souris, 2010
Carl Ellsworth, Steward Lee, The Clone Wars S02E17 - Les Chasseurs de Prime, 2010
Brian Larsen, Giancarlo Volpi, The Clone Wars S02E18 - La Bête de Zillo, 2010
Steven Melching, Steward Lee, The Clone Wars S02E19 - La Bête de Zillo contre-attaque, 2010
Doug Petrie, Steward Lee, The Clone Wars S02E20 - Piège Mortel, 2010
Brian Larsen, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S02E21 - R2 rentre au bercail, 2010
Dave Filoni, Dave Filoni, The Clone Wars S02E22 - La traque mortelle, 2010
Cameron Litvack, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S03E02 - Les ARC Troopers, 2010
Katie Lucas, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S03E07 - Assassin, 2010
Daniel Arkin, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S03E10 - Heroes on Both Sides, 2010
Katie Lucas, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S03E14 - Witches of the Mist, 2011
Christian Taylor, Steward Lee, The Clone Wars S03E15 - Les Grands Seigneurs, 2011
Christian Taylor, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S03E16 - L'Autel de Mortis, 2011
Christian Taylor, Steward Lee, The Clone Wars S03E17 - Les Fantômes de Mortis, 2011
Matt Michnovetz, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S03E18 - La Citadelle, 2011
Matt Michnovetz, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S03E19 - Contre-attaque, 2001
Matt Michnovetz, Steward Lee, The Clone Wars S03E20 - Sauvetage dans la Citadelle, 2011
Bonnie Mark, Dave Filoni, The Clone Wars S03E21 - La Padawan perdue, 2011
Bonnie Mark, Dave Filoni, The Clone Wars S03E22 - La Chasse au Wookiee, 2011
Jose Molina, Duwayne Dunham, The Clone Wars S04E01 - Guerre aquatique, 2011
Jose Molina, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E02 - L'Attaque Gungan, 2011
Jose Molina, Danny Keller, The Clone Wars S04E03 - Prisonniers, 2011
Daniel Arkin, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E04 - Le Guerrier de l'ombre, 2011
Matt Michnovetz, Steward Lee, The Clone Wars S04E07 - L'Obscurité sur Umbara, 2011
Henry Gilroy, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S04E11 - L'Enlèvement, 2011
Henry Gilroy, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E12 - Les Esclaves de la République, 2011
Henry Gilroy, Danny Keller, The Clone Wars S04E13 - Les Évadés de Kadavo, 2012
Christian Taylor, Dave Filoni, The Clone Wars S04E14 - Un Ami dans le besoin, 2012
Brent Friedman, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S04E15 - Manigance, 2012
Brent Friedman, Bosco Ng, The Clone Wars S04E16 - Amis et ennemis, 2012
Brent Friedman, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E17 - La Boîte, 2012
Brent Friedman, Danny Keller, The Clone Wars S04E18 - Crise sur Naboo, 2012
Katie Lucas, Bosco Ng, The Clone Wars S04E21 - Les Frères, 2012
Chris Collins, Steward Lee, The Clone Wars S05E01 - Retour en force, 2012
Chris Collins, Dave Filoni, The Clone Wars S05E02 - Une guerre sur deux fronts, 2012
Chris Collins, Steward Lee, The Clone Wars S05E03 - Les Meneurs, 2012
Chris Collins, Kyle Dunlevy, The Clone Wars S05E04 - La Reconquête, 2012
Chris Collins, Bosco Ng, The Clone Wars S05E05 - Points de rupture, 2012
Lucasarts, Star Wars Épisode III : La Revanche des Sith, Activision 2005
LucasArts, Episode I - La Magie Révélée, LucasArts 1999
Michael Carriglitto, Star Wars : Poison Moon, Dark Horse Comics extra #44-#47

Mis en ligne le 16 mars 2013 à 15:05 par Mister Fatality.
Dernière modification le 16 mars 2013 à 15:05.

Fiche consultée 8134 fois.

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Tatooine
Taille 1.35 mètre (enfant)
1.85 mètre (jeune homme)
2.02 mètres (comme Dark Vador)
Fonctions Apprenti Padawan
Chevalier Jedi
Seigneur Sith
Arme Sabre laser
Maîtres Qui-Gon Jinn
Obi-Wan Kenobi
Ki-Adi-Mundi (temporaire)
Palpatine (Maître Sith)
Apprentie Ahsoka Tano (Apprentie Padawan)
Galen Marek (Apprenti Sith secret)
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi

Haut