Bataille de Géonosis [-22]

Pash Cracken - Posté le 23 août 2011

Date -22
Lieu Géonosis
Acteurs Ancienne République
Confédération des Systèmes Indépendants
Conséquences Victoire républicaine
Début de la Guerre des Clones
Catégorie Évènements

Bataille de Géonosis [-22]

Pash Cracken - Posté le 23 août 2011

Bataille qui opposa la République aux Séparatistes sur la désertique Géonosis et qui marqua le début de la Guerre des Clones.

L'affrontement connu sous le nom de Bataille de Géonosis ne fut pas qu'une simple bataille isolée à l'instar de la Bataille de Naboo de l'an -32. Bien au contraire, il s'agit à la fois du point final venant ponctuer la Crise Séparatiste, mais également l'amorce du conflit majeur connu sous le nom de la Guerre des Clones, puisque cela fut la toute première bataille qui opposa la Grande Armée de la République à l'Armée Droïde Séparatiste de la toute nouvelle Confédération des Systèmes Indépendants. À la vérité, il fallait bien l'avouer, il s'agissait de la première bataille rangée à laquelle les Jedi durent participer depuis presque un millénaire, l'assaut mené par la République sur la planète Géonosis étant la conséquence inévitable d'une décadence du système républicain en plein morcellement et de la faillite d'un gouvernement miné par la corruption et ayant peine à maintenir une certaine unité sur toute la galaxie connue.

 

 

I. Prélude

 

Dix ans après la Bataille de Naboo de -32, la République connaissait des divisions en son sein depuis près de deux. En effet, depuis l'an -24, de nombreux systèmes planétaires rejoignirent un mouvement séparatiste menée par le Comte Dooku, un ancien Jedi et politicien idéaliste. La Fédération du Commerce, la Guilde du Commerce ou encore le Techno-Syndicat rejoignirent également le mouvement sécessionniste. Les tensions montèrent rapidement, et la guerre fut envisagée par le Chancelier Palpatine comme unique option alors que de plus en plus de planètes se ralliaient à la bannière de Dooku. La sénatrice Padmé Amidala, leader de l'opposition à l'utilisation de la violence pour résoudre cette crise, se trouva être à ce moment-là la cible d'attentats, et ce alors qu'un vote décisif en faveur ou non de la création d'une armée pour protéger la République devait se tenir à la capitale. Obi-Wan Kenobi fut chargé d'enquêter sur les tentatives d'assassinat visant la sénatrice.

 

Ses recherches le conduisirent sur la planète Kamino. Il y découvrit que feu le Maître Jedi Sifo-Dyas avait passé commande d'une armée de clones pour la République. Il ne lui fallut pas longtemps pour découvrir que le modèle, un chasseur de primes du nom de Jango Fett, était lié aux tentatives d'assassinat. Il le poursuivit jusque sur la planète Géonosis. Là-bas, il surprit une réunion entre les principaux leaders séparatistes. Outre le fait de voir la nouvelle Confédération des Systèmes Indépendants se créer, Kenobi découvrit que c'était eux, plus particulièrement Nute Gunray, qui avaient commandité les attentats et se préparaient à une guerre contre la République.

 

Meeting séparatiste.
Meeting séparatiste sur Géonosis.

 

Obi-Wan Kenobi prévint le Conseil Jedi et la chancellerie de la situation avant d'être capturé par les Géonosiens. Anakin Skywalker et Padmé Amidala, alors sur Tatooine, décidèrent d'aller le sauver, tandis que les Jedi partirent prendre livraison de l'armée de clones. Au Sénat, Palpatine accepta les pleins pouvoirs temporaires jusqu'à ce que la crise fût résolue, et décida de la création d'une Grande Armée de la République, pour contrer la menace séparatiste.

 

Après une brève bataille dans l'usine de droïdes de combat, Skywalker et Amidala furent faits prisonniers à leur tour. C-3PO, qui accompagnait les deux jeunes gens avec R2-D2, se retrouva séparé en deux : sa tête ayant été échangée avec celle d'un droïde de combat. Durant les tests de fonctionnement, il sema la confusion et fut envoyé en révision. Il y retrouva R2-D2, et parvint à se concentrer suffisamment pour tirer sur le boulon d'entrave qui retenait le petit droïde. Après un bref procès, Skywalker, Amidala et Kenobi furent condamnés à mort pour espionnage.

 

 

II. Bataille

 

a. Survie dans l'arène

 

Après s'être déclaré leur amour dans le cadre romantique du chariot d'exécution, Skywalker et Amidala furent conduits dans l'arène d’exécution Petranaki, où se trouvait déjà Kenobi attaché à une colonne d'exécution. Ils furent attachés à des poteaux devant des milliers de Géonosiens et les leaders de la Confédération des Systèmes Indépendants. Trois créatures furent alors introduites pour la mise à mort : un nexu, un acklay et un reek.

 

L'acklay s'attaqua à Kenobi et tenta de le transpercer avec ses griffes acérées, mais ne parvint qu'à briser la chaîne qui le retenait et à faire tomber le poteau d'exécution. Kenobi réussit à s'emparer d'un aiguillon de domptage géonosien et à tenir la créature en respect pendant quelques instants. Il tenta de blesser son adversaire en lui lançant l'aiguillon dans le cou. Mais l'acklay se reprit vite et détruisit l'arme. Le Jedi ne put plus compter que sur son agilité pour survivre.

 

Les condamnés à mort face aux bêtes de l'arène Petranaki.
Les condamnés à mort face aux bêtes de l'arène Petranaki.

 

De l'autre côté, le nexu prit Amidala pour cible, après avoir tué l'un de ses dompteurs. Celle-ci était parvenue à se libérer de ses menottes grâce à une épingle à cheveux, et à monter au sommet du poteau où elle était attachée. Elle s'y croyait en sécurité, mais le nexu parvint à grimper et à la blesser d'une griffure dans le dos. Cependant, elle réussit à se balancer à ses chaînes pour donner un coup au nexu qui le mit à terre. L'animal resta alors à tourner autour du poteau sans oser remonter.

 

Enfin, le reek décida de charger Skywalker. Le jeune homme l'évita en sautant sur son dos. S'ensuivit alors un rodéo pendant lequel le Jedi tenta de prendre le contrôle de la bête, sans succès au départ. Après s'être fait traîner dans le sable, il parvint à remonter sur le dos du reek et à se servir de ses chaînes comme rênes. Voyant une porte de sortie potentielle, il fit foncer le reek sur le nexu, ce qui tua la créature sur le coup. Amidala sauta alors sur le dos de la monture depuis le haut du poteau. Anakin permit également à son maître de les rejoindre. Le vice-roi Nute Gunray, dans la tribune d'honneur, s'indigna, mais Dooku le rassura et appela des droïdekas qui vinrent encercler les trois condamnés afin d'en finir rapidement.

 

b. L'intervention Jedi

 

Dans l'idée de sauver les trois prisonniers, Mace Windu avait rassemblé 212 Jedi et partit pour Géonosis, menant la flotte de chasseurs Delta-7 des Jedi. Arrivés en orbite, ils furent pris pour cible par les batteries de défense planétaires. Windu et Luminara Unduli durent donc s'infiltrer à la surface de la planète pour neutraliser ces canons anti-orbitaux. À bord de chars TX-130S, Unduli et Windu se frayèrent un chemin dans les défenses séparatistes, principalement des STAP, des droïdes Hailfire et des CAB, et parvinrent à détruire les trois canons orbitaux. Le dernier canon se situait dans une base de la Confédération des Systèmes Indépendants, aussi Windu se chargea-t-il de ce dernier à pied, en le neutralisant au sabre laser, ainsi que la garnison droïde et géonosienne protégeant l'installation. La flotte Jedi put alors se poser sur une aire d'atterrissage d'un avant-poste séparatiste sécurisé par Windu et, après un périple à bord de Transports de Troupes Républicains, le corps expéditionnaire Jedi put s'infiltrer dans l'arène Petranaki, à point nommé.

 

En effet, alors que la situation semblait désespérée pour les trois condamnés, Mace Windu se faufila dans la tribune d'honneur et plaça son sabre laser sous la gorge de Jango Fett. Sûrs d'eux-mêmes, Windu et Dooku s'assurèrent mutuellement que l'autre camp n'avait aucune chance. Ce fut alors que les Jedi révélèrent leur présence partout dans l'arène en allumant leurs sabres laser. Cela fit fuir les Géonosiens venus assister au spectacle. Les droïdes de combats ne tardèrent pas à arriver, et un combat titanesque s'engagea dans l'arène. Au cours de la bataille dans l'enceinte de l'arène, Fett tenta de tuer Windu, mais le Jedi réussit à sauter hors de portée. Des sabres furent donnés à Kenobi et à Skywalker pour qu'ils puissent se défendre, et ceux-ci se délivrèrent de leurs menottes pour se joindre à la bataille. Padmé Amidala de son côté récupéra un blaster de droïde pour apporter sa contribution. Les droïdes B1 et B2 se firent, dans un premier temps, dominer par les Jedi. Coleman Trebor sauta même dans la tribune d'honneur pour tenter de tuer Dooku, mais il se fit abattre par Fett en quelques tirs.

 

Les Jedi bataillent dans l'arène Petranaki.
Les Jedi bataillent dans l'arène Petranaki.

 

L'acklay se joignit au combat, semblant vouloir régler ses comptes avec Kenobi. Ce dernier, armé cette fois-ci contre la créature, le tua le plus rapidement possible pour lui éviter de trop grandes souffrances. Jango Fett, impatient d'en découdre, sauta dans l'arène et tenta une nouvelle fois de tuer Windu. Mais le reek venait perturber ses plans et chargea le chasseur de primes. Le choc mit hors d'état le jet-pack dorsal du chasseur de primes mandalorien. Celui-ci tua la créature lorsqu'elle le chargea une deuxième fois. Mais ce fut alors au tour du Jedi au sabre laser mauve de s'attaquer à lui. N'ayant plus d'échappatoire à cause de son jet-pack neutralisé, Jango Fett tenta de l'abattre au blaster, mais Windu parvint à sa hauteur et le décapita d'un coup de sabre laser, sous les yeux horrifiés de son fils Boba. Pendant ce temps, Anakin et Padmé se servaient du chariot d'exécution pour se protéger des tirs.

 

Les deux parties séparées de C-3PO arrivèrent également dans l'arène. Sa maladresse ne le rendit pas dangereux. D'une impulsion de Force, Kit Fisto fit tomber le B1 avec la tête du droïde de protocole, tandis que son corps fut séparé de la tête de droïde B1 par un tir de laser dévié. R2-D2 profita du tumulte de la bataille alors pour rassembler les deux parties du corps. Les droïdes continuèrent d'arriver en masse dans l'arène et, petit à petit, les Jedi se firent dépasser par le nombre et par les armes soniques imparables des Géonosiens. Les pertes furent lourdes, et bientôt seuls 15 survivants se retrouvèrent encerclés par des centaines de droïdes. Dooku ordonna alors un cessez-le-feu et leur offrit un reddition. Mace Windu refusa au nom de tous la proposition du leader séparatiste de peur qu'ils ne fussent utilisés comme otages. Les droïdes mirent en joue les derniers survivants et se préparèrent à tirer.

 

c. L'attaque des clones

 

Entre-temps, suite à la proclamation des pleins pouvoirs conférés à Palpatine, Yoda était parti de son côté pour Kamino et prit livraison de l'armée de clones. Les vaisseaux et les canonnières de la nouvelle Grande Armée de la République parvinrent à rejoindre la surface de la planète Géonosis grâce au sabotage des défenses ennemies par Windu et Unduli. Avec quatre canonnières TIO/BA, Yoda arriva par surprise dans l'arène Petranaki et récupéra les survivants pendant que les clones décimaient les droïdes de combat. Il n'y eut bientôt plus âme qui vive dans l'arène, et la bataille se déplaça dans les plaines voisines. Les survivants Jedi rejoignirent l'aire d'atterrissage de l'armée et prirent la tête des régiments de clones. Yoda, lui, supervisait la bataille depuis le poste de commandement avancé. Douze vaisseaux Acclamator déposèrent les troupes au sol sur l'aire de la bataille, qui se déroulait sur cinq front séparés de 20 kilomètres.

 

Le déploiement de la Grande Armée de la République sur Géonosis.
Le déploiement de la Grande Armée de la République sur Géonosis.

 

 

Les armées droïdes et clones se firent face et tirèrent à volonté. Aucun des deux camps ne possédait de réelle stratégie, car pris tous les deux par surprise, mais la République pensait qu'une attaque soudaine suffirait à écraser les Séparatistes. Des acklays et des nexus entraînés se joignirent au combat. À bord de canonnières et de chars à répulsion, Mace Windu de son côté détruisit plusieurs vaisseaux ennemis, et protégea les puissants chars SPHA-T, capables d'abattre de volumineux vaisseaux. La bataille se déroula également dans les complexes séparatistes, où les escouades de commandos clones, comme ceux de l'Escouade Delta, s'étaient infiltrées dans les cavernes géonosiennes et dans la fabrique de droïde pour saboter des équipements, et récupérer les coordonnées de fuite de la flotte séparatiste. Le Géonosien Sun Fac fut tué par l'Escouade Delta à cette occasion. Mais de nombreux commandos tombèrent lors de la bataille, car plus utilisés en tant que soldats qu'en tant que guerriers spécialisés.

 

De nombreuses pertes en soldats et en véhicules survinrent dans chaque camp, mais les clones avaient l'avantage du nombre et de l'équipement. De plus, les communications furent brouillées et les bombardements avaient incapacité les chasseurs. Les dirigeants séparatistes se rendirent vite compte que la situation était désespérée. Poggle le Bref et le Comte Dooku ordonnèrent donc la retraite, tandis que Nute Gunray commença à rappeler les sphères de contrôle de ses vaisseaux dans l'espace afin de minimiser les dégâts tout en engageant les droïdes de combat dans la bataille. Les vaisseaux séparatistes commencèrent alors à décoller de la planète. De son côté, dès le début des affrontements dans les plaines, alors que certains vaisseaux ennemis tentaient de gagner l'orbite, le sens de l'observation d'Anakin Skywalker lui permit de remarquer un point faible sur les vaisseaux du Techno-Syndicat. Les canonnières TIO/BA parvinrent alors à en détruire plusieurs, de même que les SPHA-T vinrent à bout de nombreuses sphères de contrôle de la Fédération du Commerce.

 

Les vaisseaux confédérés sont abattus en pleine retraite.
Les vaisseaux confédérés sont abattus en pleine retraite.

 

Dans l'espace, Adi Gallia et Siri Tachi furent averties par Nym que la Confédération des Systèmes Indépendants allait recevoir le renfort du Capitaine Cavik Toth et de sa flotte. Les deux Jedi durent d'abord faire face aux transports et aux bombardiers qui pourraient renverser le cours de la bataille. Ceux-ci furent rapidement éliminés, mais des destroyers, suivis par le vaisseau étendard de Toth se joignirent au combat, rendant la tâche plus ardue. Des renforts de dernière minute et une bonne gestion des forces permirent à la République de repousser la menace. Adi Gallia affronta Toth en duel et détruisit son vaisseau.

 

Devant l'imminence de la défaite, le Comte Dooku s'enfuit en emportant avec lui les plans de l’Étoile de la Mort. Escorté par deux chasseurs géonosiens Nantex, l'ancien Jedi chevaucha son speeder et se dirigea vers le hangar où se trouvait son vaisseau, à environ 40 kilomètres au nord-ouest de l'arène Petranaki. Il fut remarqué par Skywalker et Kenobi, qui le prirent en chasse à bord de leur canonnière TIO/BA, faute de munitions pour l'abattre. Les deux chasseurs d'escorte de Dooku commencèrent à canarder le véhicule républicain. Un choc éjecta Padmé et un clone. Skywalker tenta de persuader son maître et le pilote de faire demi-tour pour la récupérer, mais Kenobi réussit à le ramener à la raison, lui rappelant que capturer Dooku permettrait de mettre fin à la guerre. Les deux Jedi débarquèrent juste à temps dans le hangar avant que leur transport ne fût détruit. Pendant ce temps, Yoda ressentit les événements et demanda à ce qu'un vaisseau fût préparé le plus vite possible. Sa tâche de supervision de la bataille était terminée puisque l'armée droïde battait en retraite. De même, de son côté, Mace Windu avait remarqué la fuite de Dooku et la canonnière de Kenobi et Skywalker qui le suivait, et décida de se mêler de la partie ; cependant, Windu fut intercepté par un trio d'Acolytes Noirs à bord de blindés qui occupèrent le char de combat de Windu le temps que Dooku prît la fuite. Cette diversion réussit, mais les servants de Dooku ne s'en sortirent pas face au Maître Jedi.

 

Duel entre Dooku et Anakin Skywalker dans le hangar du voilier solaire.
Duel entre Dooku et Anakin Skywalker dans le hangar du voilier solaire.

 

Une fois Skywalker et Kenobi parvenus au hangar où stationnait le voilier solaire de Dooku, Anakin se lança seul dans le combat, aveuglé par la colère, mais fut remis à sa place par Dooku d'un éclair de Force. Obi-Wan fut contraint d'engager alors le combat seul face au Sith. Mais le Comte Dooku était un bretteur confirmé et blessa le Jedi à l'épaule et à la jambe. Alors qu'il s'apprêtait à abattre son sabre laser pour achever le Maître Jedi, Anakin reprit ses esprits et bloqua le coup, sauvant la vie de son maître. Après quelques passes d'armes, une feinte de Dooku lui permit de couper le bras droit d'Anakin et de l'envoyer à terre. Alors que tout semblait terminé, Yoda apparut dans le hangar. Le Comte Dooku tenta de tuer son ancien maître par des techniques de Force télékinétiques mais n'y parvint pas. Un nouveau duel au sabre laser s'engagea. Cette fois, Dooku fut surpassé. En faisant tomber un pilier sur les deux Jedi blessés, il réussit à gagner du temps pour s'enfuir et à rejoindre Coruscant. Yoda dut interrompre son combat pour écarter le pilier avant qu'il n'écrasât Anakin et Obi-Wan. Ce fut à ce moment que Padmé arriva, accompagnée d'un groupe de clones qui investirent le hangar, mais un peu tard pour rattraper Dooku.

 

 

III. Conséquences

 

L'Armée Droïde Séparatiste se déploya dans la galaxie pour continuer la campagne, tout comme la toute nouvelle Armée Clone. Yoda ne considéra pas l'issue de la Bataille de Géonosis comme une victoire de la République. En effet, une grande partie de l'armée séparatiste s'était enfuie, et avec elle la plupart des leaders de la Confédération des Systèmes Indépendants. Le Général Grievous avait également participé aux combats dans les catacombes, mais en tuant tous les Jedi, comme Ur-Sema Du, et clones qu'il croisa, personne ne put signaler son existence et il demeura inconnu aux yeux de la République jusqu'à ce qu'il se révélât ultérieurement sur la planète Hypori.

 

Les pertes furent lourdes du côté républicain. Les Jedi perdirent énormément de membres ce jour-là, amenuisant encore leurs rangs déjà clairsemés. Les autres Jedi dispersés dans la galaxie et les survivants de la Bataille de Géonosis prirent la direction de la Grande Armée pour en devenir les Généraux Jedi ou les Commandants Jedi pour toute la période du conflit. Sur un plan plus personnel, Mace Windu regretta de ne pas avoir tué Dooku quand il en avait eu l'occasion dans l'arène Petranaki, et son ancienne Padawan Depa Billaba, sur Haruun Kal, ne manqua de lui souligner le fait suivant : si la République avait décidé de bombarder l'arène Petranaki, une guerre d'ampleur galactique et des millions de vies auraient pu être épargnées au prix de seulement quelques dizaines de Jedi. D'un point de vue symbolique, cette bataille marqua le début de la Guerre des Clones, qui allait durer plusieurs années et faire de nombreux morts. Cette guerre, déclenchée par Dark Sidious, avait pour but de le faire accéder au pouvoir suprême. Ainsi, la Bataille de Géonosis fut donc un succès dans l'avancement de son plan.

 

La Guerre des Clones commence.
La Guerre des Clones commence.

 

 

Forces en présence :

 

République :

  • 192000 soldats clones (72000 morts, 8000 blessés, 12000 gravemment blessés)
  • 10000 commandos clones
  • 1600 canonnières TIO/BA
  • 400 transports TLO/BA
  • 2160 RT-TT
  • 100 SPHA-T
  • 12 croiseurs Acclamator
  • 3 croiseurs Mere
  • 212 Jedi (200 morts)

Confédération :

  • 1000000 de droïdes de combat B1 (plus de la moitié échappée)
  • 100000 super droïdes de combat B2
  • 3000 droïdekas
  • 15000 droïdes araignées nains DSD1
  • 4 canons soniques
  • 4100 droïdes Hailfire
  • 7500 droïdes araignées de localisation OG-9
  • 286 transports interstellaires Hardcell du Techno-Syndicat (169 échappés)
  • 41 croiseurs Diamond de la Guilde du Commerce (36 échappés)
  • 60 sphères de contrôle Lucrehulk de la Fédération du Commerce (46 échappées)

Source(s)

Episode II : L'Attaque des Clones, Lucasfilm 2002
Ryder Windham, Ben Dewey, The Clone Wars - Strange Allies, Dark Horse Comics 2011
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Incredible Vehicles, Dorling Kindersley 2011
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Star Wars Épisode II, les lieux de l'action, Nathan 2003
LucasArts, Republic Commando, Activision 2005
Ensemble Studios, Galactic Battlegrounds : Clone Campaigns, LucasArts 2002
Pandemic Studios, Battlefront II, LucasArts 2005
Pandemic Studios, The Clone Wars, LucasArts 2003

Mis en ligne le 23 août 2011 à 17:21 par Pash Cracken.
Dernière modification le 23 août 2011 à 17:21.

Fiche consultée 3737 fois.

Date -22
Lieu Géonosis
Acteurs Ancienne République
Confédération des Systèmes Indépendants
Conséquences Victoire républicaine
Début de la Guerre des Clones
Catégorie Évènements

Haut