Bataille d'Obroa-Skai [+28]

Pash Cracken - Posté le 03 novembre 2012

Date An 28
Lieu Obroa-Skai
Acteurs Nouvelle République
Consortium de Hapes
Yuuzhan Vong
Conséquences Victoire néo-républicaine et hapienne
Catégorie Évènements

Bataille d'Obroa-Skai [+28]

Pash Cracken - Posté le 03 novembre 2012

Embuscade tendue aux Yuuzhan Vong qui se soldat par la victoire de la Nouvelle République, la mort de 10000 guerriers Vong et d'un commandant suprême.

Lorsque les Yuuzhan Vong commencèrent à envahir la galaxie, la Nouvelle République fut prise de court face à leur puissance dévastatrice, leur technologie et leur cruauté implacable. Les deux premières années de la guerre furent particulièrement difficiles pour les peuples de la galaxie. Les Yuuzhan Vong gagnèrent du terrain et parvinrent même à conquérir Coruscant, la capitale galactique. Après la perte de nombreux mondes et la destruction d’une grande partie de sa flotte, la situation de la Nouvelle République était précaire. Il lui fallait renverser le cours de la guerre pour espérer survivre car dans le cas contraire sa civilisation serait condamnée à l'oubli.

 

 

I. Prélude à la bataille

 

Une opportunité se présenta lors de la 3ème année de l’invasion, lorsque les Services de Renseignements apprirent que le Seigneur Suprême Shimrra, dirigeant de tous les Yuuzhan Vong, devait se rendre à Obroa-Skai, une planète contenant des archives fournies et des bibliothèques sans commune mesure avec n'importe quel autre temple du savoir de la galaxie. L'occasion était trop belle pour qu'elle fût manquée, puisque le chef suprême des envahisseurs allait enfin être à portée des armes des défenseurs de la galaxie.

 

Forte des informations fournies par les Renseignements de la Nouvelle République, Jaina Solo, tout juste revenue de Hapes où elle avait fait halte avec les survivants du commando de Myrkr afin de panser leurs blessures et honorer la mémoire de son défunt frère, Anakin Solo, concocta un stratagème des plus audacieux pour porter un coup fatal aux extragalactiques. Car sans son leader, l'organisation de l'armée des Vong s'écroulerait comme un château de cartes. Seulement, en raison des précieuses informations contenues dans les archives d'Obroa-Skai, alors en cours de traduction en langage Yuuzhan Vong par les prêtres extragalactiques, le système grouillait de bâtiments de guerre liés à un yammosk pour les coordonner. Mais il en fallait plus pour faire renoncer une Jedi et, de connivence avec le Général Keyan Farlander, Jaina décida d'un plan d'action pour jeter à bas leurs ennemis.

 

 

II. Déroulement de la bataille

 

Jaina Solo, Lowbacca et leurs amis Jedi se rendirent sur place en premier à bord de la frégate Yuuzhan Vong volée lors de la mission sur Myrkr, baptisée Ksstarr et renommée Supercherie. Pour échapper aux senseurs adverses, Jaina plaça la frégate près de la géante gazeuse Obroa-held, se servant de sa masse comme d'un bouclier pour éviter toute détection longue portée. Il fallait attendre l'arrivée de Shimrra et de la flotte l'escortant avant de déclencher l'opération et cette longue attente fut l'occasion pour Jaina, impatiente d'en découdre, de songer à ce que la guerre lui avait pris et enseigné. C'est alors qu'apparut la flotte Vong : un énorme vaisseau ovoïde de commandement et son escorte, composée de huit frégates de bonne tailles, de deux transporteurs et d'innombrables coraux skippers et appareils de patrouille.

 

La suite des événements s'enchaîna sans temps mort. Envoyant un signal subspatial aux forces néo-républicaines patientant à un peu moins de quatre années-lumière d'Obroa-Skai pour leur signifier le déclenchement du piège, Jaina conduisit la Supercherie vers la formation Yuuzhan Vong en se faisant passer, ce qu'elle était dans une certaine mesure, pour un bâtiment endommagé. Peu après, la flotte de la Nouvelle République, commandée par Keyan Farlander depuis le croiseur MC80B Mon Adapyne, surgit, comme si elle poursuivait la frégate en fuite. Le but était de faire croire aux Vong que la Nouvelle République avait remonté la trace de la soi-disant frégate pilotée par Jaina pour la détruire et qu'elle ne s'attendait pas à rencontrer une flotte Vong. Ce subterfuge visait surtout à empêcher les Vong de se regrouper de manière à former une masse compacte d'appareils protégeant le navire principal de leur flotte, les extragalactiques ne devant se rendre compte du piège qu'au tout dernier moment. Le yammosk faisant confiance au Supercherie, il autorisa la frégate à se placer à l’arrière du vaisseau-amiral Vong.

 

La bataille s’engagea. Les utilisateurs de la Force profitèrent de la bataille pour s'immerger dans leur fusion mentale Jedi. Cette bataille était également l’occasion pour la Nouvelle République de tester son nouveau brouilleur de yammosk. La créature était censée coordonner toute la flotte Yuuzhan Vong et optimiser son efficacité. Un brouilleur perturberait les pilotes ennemis, peu habitués à l’autonomie d'action, et donnerait l’avantage à la Nouvelle République. Cependant, lors de l’activation du dispositif, les pilotes Vong n’eurent qu’une seconde de désarroi avant de reprendre leurs manœuvres terriblement synchronisées. Le désespoir s’abattit sur les Néo-républicains. Cependant, Jaina, après avoir été momentanément décontenancée, réalisa qu’il y avait probablement un deuxième yammosk. L’activation d’un deuxième brouilleur par l’Escadron Spectre confirma ses doutes, et le cours de la bataille s'inversa et tourna à l’avantage de la Nouvelle République.

 

Cependant, le vaisseau-amiral Vong restait un adversaire de taille. La Supercherie joua alors son rôle dans la bataille. Placée à l’abri de la bataille, derrière le vaisseau, la frégate tira des missiles ainsi que des leurres basals dovins sur des armes et des équipements du mastodonte. Ces leurres étaient censés faire passer leur cible pour des vaisseaux de la Nouvelle République. Faisant confiance à leurs instruments, les pilotes de Yorik-et attaquèrent les parties visées, causant d’importants dommages à leur propre camp avant de se ressaisir. Mais le coup fatal fut porté lorsque des renforts arrivèrent à point nommé pour achever les extragalactiques : deux dragons de combat hapiens et trois croiseurs Nova surgirent de l’hyperespace pour attaquer le vaisseau-étendard Yuuzhan Vong, mettant fin à la bataille et permettant la reconquête du système.

 

 

III. Conséquences de la bataille

 

La Nouvelle République perdit très peu de troupes, même si quelques vaisseaux subirent des dégâts, les plus gros dommages ayant été encaissés par un croiseur de classe Republic appelé le Tonnerre Distant. Cependant, il fut par la suite avéré que le Seigneur Suprême Shimrra n’était finalement pas sur place, mais un Commandant Suprême, Komm Karsh, un grade juste en dessous de celui de Maître de Guerre, se trouvait dans le vaisseau principal de l'armada détruite. Toutefois, cela ne signifiait pas qu'il s'agissait d'un coup d'épée dans l'eau mais marqua l'amorce d'une période charnière dans le conflit majeur : celle de la riposte. De plus, les deux transports de troupes de la flotte Yuuzhan Vong furent détruits, causant la mort de près de 10000 guerriers.

 

La Nouvelle République reprit confiance avec cette victoire, la première d'importance depuis bien longtemps, mais pas la dernière. Et l'élimination de la flotte commandée par le Commandant Suprême Karsh fut vécue comme un coup dur pour les envahisseurs puisqu'il s'agissait de l'unique armée de réserve dont ils disposaient pour envahir la galaxie. Dorénavant, les Vong ne pouvaient plus s'offrir le luxe de gaspiller des troupes dans des assauts frontaux comme celui de Coruscant. Du côté des forces alliées, la collaboration entre la Nouvelle République et les Hapiens, qui n'avaient subi pratiquement aucune perte lors de cette embuscade, rapprocha les deux gouvernements et les souda durablement pour le reste du conflit et au-delà, puisque le Consortium se joignit ultérieurement à l'Alliance Galactique. Quelques mois plus tard, après avoir marqué cet essai sur Obroa-Skai, la Nouvelle République le transforma en remportant la décisive Bataille d’Ebaq IX, qui renversa définitivement le cours de la Guerre des Yuuzhan Vong.

Source(s)

Walter Jon Williams, Cliff Nielsen, Le Nouvel Ordre Jedi tome 14 : La Voie du Destin, Fleuve Noir 2004
Walter Jon Williams, Cliff Nielsen, The New Jedi Order #14 - Destiny's Way, Del Rey 2003
Daniel Wallace, Jason Fry, The Essential Atlas, Del Rey 2009

Mis en ligne le 3 novembre 2012 à 20:43 par Pash Cracken.
Dernière modification le 3 novembre 2012 à 20:43.

Fiche consultée 882 fois.

Date An 28
Lieu Obroa-Skai
Acteurs Nouvelle République
Consortium de Hapes
Yuuzhan Vong
Conséquences Victoire néo-républicaine et hapienne
Catégorie Évènements

Haut