Bombardier Freefall

Dark Vectivus - Posté le 25 avril 2012

Constructeur Nubian Design Collective
Taille 30 mètres
Équipage 1 pilote
1 artilleur
1 navigateur
1 opérateur
Armement 2 canons laser
20 bombes protoniques
Troupes 10 passagers
Capacités 20 tonnes métriques
4 semaines d'autonomie
Hyperdrive x2 (de secours : x10)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable
Pirates
Cartel des Hutts

Bombardier Freefall

Dark Vectivus - Posté le 25 avril 2012

Bombardier en piqué rapide et redoutable utilisé dans les dernières années de l'Ancienne République.

De conception nubienne comme en témoigne son système de propulsion ionique composé de deux réacteurs parés de cônes sur leur partie avant, le bombardier de classe Freefall fut conçu et produit dans les dernières décennies de l’Ancienne République. Et le moins que l’on puisse dire, c’était que ce modèle de bombardier portait bien son nom (« Freefall » signifiant « Chute libre » en version originale) puisqu’il fut conçu comme un appareil d’attaque en piqué censé délivrer des bombes non guidées sur la cible visée. Construit par la société Nubian Design Collective, cet appareil d’une trentaine de mètres de long, en dépit de son aspect massif, s’avère être un engin de mort au potentiel offensif redoutable.

 

En raison de cette même taille et de son rôle spécifique, un bombardier Freefall doit compter sur un équipage de quatre personnes pour fonctionner de manière optimale : un pilote pour la manœuvre, un artilleur en charge des canons, un navigateur pour les réglages et la vérification du bon déroulement du vol, et enfin un opérateur formé au largage des bombes. Tout ce petit monde prend place dans l’espace de vie se trouvant dans la partie centrale du fuselage du bombardier, deux épais pylônes reliant les moteurs latéraux à l’habitacle principal. Cette zone médiane s’avère assez large pour embarquer une dizaine de passagers supplémentaires en plus des membres d’équipage, ainsi qu’une vingtaine de tonnes métriques de fret, et il reste encore assez d’espace pour le magasin à ogives contenant pas loin de 20 bombes protoniques. Outre cet arsenal impressionnant destiné à semer la mort dans son sillage, le bombardier Freefall dispose de deux canons laser montés sous le cockpit pour assurer sa propre protection.

 

Vue d'un bombardier Freefall.
Vue d'un bombardier Freefall.

 

Néanmoins, et c’est ce qui fait la force de cet appareil, un bombardier Freefall demeure suffisamment rapide grâce à ses moteurs, qui lui octroient une possibilité de pointes à 1000 km/h, pour éviter de constituer une cible de choix face à des chasseurs stellaires ou des pièces d’artillerie antiaériennes. Pour la vitesse hyperluminique, un Freefall compte sur un hyperdrive de classe 2 pour se rendre vers n’importe quel point de la galaxie, un hyperdrive de secours de classe 10 venant prendre la relève en cas d’avarie de l’hyperdrive principal. Fonctionnant en parfaite autonomie pendant une période de quatre semaines, le bombardier Freefall est disponible à la vente pour la somme de 70000 crédits à l’état neuf, 18000 crédits s’il est d’occasion. L’appareil le plus notable appartenant à cette gamme reste à ce jour le Freefall, un bombardier modifié dont le propriétaire était un certain Jinkins, un Bith au service du pirate Nym dans les dernières années de la République.

Source(s)

Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Rodney Thompson, Gary Astleford, The Clone Wars Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
LucasArts Entertainment, Jedi Starfighter, Ubisoft 2002

Mis en ligne le 25 avril 2012 à 14:21 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 25 avril 2012 à 14:21.

Fiche consultée 1082 fois.

Constructeur Nubian Design Collective
Taille 30 mètres
Équipage 1 pilote
1 artilleur
1 navigateur
1 opérateur
Armement 2 canons laser
20 bombes protoniques
Troupes 10 passagers
Capacités 20 tonnes métriques
4 semaines d'autonomie
Hyperdrive x2 (de secours : x10)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable
Pirates
Cartel des Hutts

Haut