Bouclier planétaire

Dark Vectivus - Posté le 21 juillet 2012

Constructeurs CoMar
DefenStar Limited
Hibomehrt-Wyrrgex
Kuat Drive Yards
Taim & Bak
Divers
Type Système de protection à échelle planétaire
Catégorie Technologies
Affiliations Alliance Rebelle
Alliance Galactique
Ancienne République
Empire Galactique
Nouvelle République
Vestiges de l'Empire
Variable

Bouclier planétaire

Dark Vectivus - Posté le 21 juillet 2012

Système de protection consistant en un champ d'énergie de grande puissance, destiné à protéger partiellement ou totalement des planètes.

L'application la plus usuelle de la technologie des champs énergétiques est sans conteste le bouclier déflecteur, dont la particularité, pour peu qu'il bénéficie d'un apport énergétique important, est de protéger tout et n'importe quoi. Si les boucliers déflecteurs à proprement parler servent à protéger l'intégrité de la structure d'un vaisseau, que ce soit un chasseur stellaire ou un bâtiment de guerre de fort tonnage, leur technologie peut également s'appliquer à des zones bien plus importantes telles des planètes ; on parle alors de boucliers planétaires.

 

 

I. Caractéristiques

 

Les boucliers planétaires possèdent à peu de choses près les mêmes caractéristiques que leurs équivalents montés sur des vaisseaux stellaires, projetant plusieurs couches de particules énergétiques afin de dissiper les décharges de turbolasers, protégeant ainsi des mondes entiers contre toute attaque orbitale et bombardement. De plus, ils peuvent protéger un monde des effets dévastateurs de certains corps célestes tels les pluies de météorites, de comètes ou les chutes d'astéroïdes, tout objet entrant en contact avec un de ces dispositifs étant littéralement vaporisé sur place. Même le simple frôlement d'un vaisseau avec un bouclier planétaire peut occasionner des dommages considérables au malencontreux appareil.

 

Les boucliers planétaires sont très variables d'un monde à l'autre, ne recouvrant parfois qu'une portion d'une planète ou l'englobant totalement, comme cela est le cas pour la capitale Coruscant. Pour que de tels systèmes de défenses puissent envelopper une planète, les boucliers planétaires ont besoin de nombreuses infrastructures disséminées en réseau sur toute la surface d'un monde, réseau qui comprend des générateurs de boucliers, ainsi que des projecteurs et des tours de déflexion. En général, cela nécessite des sommes proprement astronomiques pour mettre en place et entretenir des dispositifs de protection à l'échelle planétaire, et c'est sans doute pour cela que l'on ne retrouve de tels aménagements que sur des planètes carrefours ou très peuplées comme Coruscant, où une simple frappe à la surface pourrait entraîner la mort de millions de personnes. Mais même en ne protégeant que partiellement une planète, les boucliers planétaires restent à ce jour les systèmes de protection les plus performants qui soient, aucun bouclier déflecteur installé sur un vaisseau n'étant capable de rivaliser en puissance avec le bouclier d'un monde.

 

Utilisant les mêmes systèmes de projection de particules et de rayons que les boucliers déflecteurs, les boucliers planétaires ne se distinguent de leurs cousins qu'en termes de puissance et, par conséquent, d'efficacité. Toutefois, le dispositif est si gourmand en énergie que, même s'il est alimenté par plusieurs centrales énergétiques, un bouclier planétaire ne peut pas être maintenu levé en permanence, même à puissance minimale. Et puisque certains modèles de boucliers planétaires mettent en moyenne une demi-heure pour s'activer, ces systèmes sont couplés en général à des réseaux de pièces d’artillerie, comme des turbolasers planétaires w-165 ou des canons ioniques v-150, qui maintiennent un adversaire en respect jusqu'à ce que les boucliers d'une planète soient levés.

 

Un bouclier planétaire protégeant une portion d'une planète encaisse sans broncher un tir orbital.
Un bouclier planétaire protégeant une portion d'une planète encaisse sans broncher un tir orbital.

 

Puisque ces boucliers sont invisibles, à part au moment de l'activation ou de la désactivation où ils offrent un reflet bleuté, les pilotes de vaisseaux comptent essentiellement sur leurs senseurs pour savoir si un bouclier planétaire est activé ou non. Mais en situation de guerre, comme ce fut le cas lors de la Guerre Civile Galactique, les senseurs de vaisseaux peuvent être facilement brouillés par les adversaires, ce qui empêche de savoir exactement où se trouvent les limites d'un bouclier, ce qui peut engendrer une collision avec ce dernier. Une telle chose a failli se produire lors de la Bataille d'Endor lorsque la flotte de l'Alliance Rebelle faillit percuter le bouclier protégeant la seconde Étoile de la Mort en construction.

 

Les boucliers de niveau planétaire se déclinent généralement en deux catégories. La première, celle des boucliers englobants, offre une protection intégrale contre toute agression mais interdit du même coup la possibilité d’une riposte sous forme d’un tir de barrage émanant de sous la surface du bouclier, excepté en quelques rares zones. Ce genre de bouclier planétaire peut être modulé et incurvé de manière à épouser parfaitement la forme d’objets situés par exemple en orbite, comme cela fut le cas pour la seconde Étoile de la Mort, et tenter de franchir un tel type de champ d’énergie est aux risques et périls de l’importun trop téméraire pour se croire à l’abri de ses effets. La seconde catégorie, celle des boucliers à modulation, est bien plus polyvalente puisque ce modèle de bouclier planétaire peut détourner la puissance de certaine de ses sections afin de fournir un gain d’énergie supplémentaire à des portions du bouclier affaiblies ou soumises à un bombardement plus intense. S’ils peuvent infliger des dommages aux appareils tentant de les traverser, les boucliers à modulation en occasionnent moins que les boucliers englobants.

 

Un projecteur de bouclier recouvre des installations de son champ d'énergie.
Un projecteur de bouclier recouvre des installations de son champ d'énergie.

 

Théoriquement, seules des stations de combat spatiales comme les sphères à torpilles ou les Étoiles de la Mort sont aptes à pénétrer le formidable écran de protection d’un bouclier planétaire, les sphères à torpilles déchaînant un déluge de projectiles contre le bouclier afin de le saturer et le faire s’effondrer tandis que, pour les Étoiles de la Mort, une simple salve de leur superlaser suffit amplement à pénétrer le bouclier, mais aussi à réduire en poussière la cible visée. Hors, dans le cas d’une campagne de conquête, la destruction des boucliers planétaires ne doit pas nécessairement entraîner de manière irréversible l’annihilation de la planète, et c’est pour cela que, afin de s’assurer de la victoire sans coup férir ou peu s’en faut, les militaires ont souvent eu recours au sabotage des boucliers en guise de prélude à l’invasion d’une planète, avec des agents infiltrés chargés de la désactivation partielle ou complète du système de protection. L’histoire galactique en est ponctuée d’exemples, comme lors de la conquête de Mon Calamari de l’an -19 permise par un sabotage du bouclier planétaire par des Quarren. Et si d’aventures un pouvoir militaire désire tout de même la dévastation d’un monde mais qu’il ne dispose ni de sphères à torpilles ni d’une Étoile de la Mort, le sabotage du bouclier planétaire demeure le moyen le plus sûr pour préparer un bombardement orbital, comme cela fut hélas le cas pour la planète Caamas.

 

 

II. Histoire 

 

Durant des siècles, si ce n’est davantage, la technologie des boucliers se contenta de fournir une protection aux engins spatiaux, les armes de ces appareils n’étant pas assez puissantes pour infliger des dégâts conséquents à la surface des planètes depuis l’orbite. Mais cet état de fait changea environ 10000 ans avant la Bataille de Yavin quand les vaisseaux de combat de l’Empire Kumauri firent leur apparition : ces bâtiments avaient la capacité d’utiliser les astéroïdes qu’ils propulsaient vers la surface des mondes ciblés. Cette remise en question des tactiques de guerre en vigueur et les rivalités incessantes, et armées, qui opposèrent Coruscant et Alsakan pour revendiquer la gouvernance de la République servirent de catalyseur au développement fulgurant de nouvelles technologies défensives. C’est ainsi que les premiers boucliers planétaires furent créés.

 

Mais il fallut attendre encore quelques siècles pour que l’on passe de la théorie à la pratique, et c’est vers l’an 9400 avant la Bataille de Yavin que les boucliers planétaires, qui étaient des boucliers englobants, furent déployés. Il s’agissait de systèmes vraiment basiques en comparaison de modèles plus sophistiqués développés ultérieurement, car en raison de leur nature il n’offrait qu’une barrière d’énergie sans possibilité pour des pièces d’artillerie terrestre de faire feu au travers pour riposter. Il fallut encore patienter encore quelques milliers d’années pour que les boucliers à modulation, qui octroyaient la capacité de tirer au travers de sous la ligne d’horizon du champ d’énergie, fissent leur apparition à l’époque des Guerres Mandaloriennes. Couplés à des réseaux de batteries terrestres, ces boucliers planétaires offraient un système de défense idéal et laissaient les vaisseaux alliés décoller de sous la surface des couches d’énergies successives d’un tel dispositif pour partir à l’assaut des engins hostiles dans l’espace. Ce système ne changea que fort peu durant les quatre millénaires suivants.

 

Le projecteur de bouclier planétaire de Bothawui à l'époque de la Grande Guerre Galactique.
Le projecteur de bouclier planétaire de Bothawui à l'époque de la Grande Guerre Galactique.

 

L'un des plus petits modèles de système de protection de l’Histoire, si on le compare aux autres boucliers planétaires existants, était le DSS-02 construit par Kuat Drive Yards, qui fut notamment utilisé par la Rébellion sur Hoth pour défendre sa Base Écho, ce type de bouclier pouvant protéger une zone d'approximativement 50 kilomètres de diamètre. Si cette unité de protection était idéale pour dévier les tirs d'un destroyer stellaire Impérial effectuant un bombardement orbital, elle ne pouvait rien garantir contre une attaque de troupes terrestres et de barges de débarquement qui atterriraient au-delà du périmètre du champ d'énergie. Pour remédier à cette défaillance, les bases militaires avaient recours à des postes défensifs tels des batteries antivéhicules ou des canons anti-infanterie, obligeant ainsi un adversaire à engager le combat comme ce fut le cas lors de la Bataille de Hoth où les TB-TT du Général Veers durent se frayer un chemin à travers les tranchées rebelles jusqu'au générateur du bouclier pour le détruire. Si la Rébellion n'avait pas bénéficié de son DSS-02 sur Hoth, il est plus que probable que sa base sur le monde glaciaire aurait été rasée en un clin d'œil avant même que la majorité du personnel ne pût être évacuée. De même, des millénaires plus tôt au cours de la Grande Guerre Galactique, afin d’établir une tête de pont dans la Bordure Médiane, l’Empire Sith ressuscité dut recourir à cette tactique de contournement en lançant un assaut terrestre contre les générateurs du bouclier protégeant la planète Bothawui, mais il dut renoncer au prix de pertes colossales à neutraliser ce système de défense face à la détermination de la légion républicaine menée par le Maître Jedi Belth Allusis.

 

L'un des plus formidables boucliers planétaires jamais construits fut celui d'Endor. Assemblé en secret à la surface de la lune forestière, le générateur SLD-26 de CoMar était doté d'une vaste parabole de 60 mètres de diamètre comprenant sur sa périphérie huit autres paraboles plus petites, faisant toutefois une dizaine de mètres chacune, ceci afin de projeter jusqu'à une orbite basse son puissant champ de déflexion autour du chantier de la seconde Étoile de la Mort. Lorsque l’Empereur Palpatine conçut son piège tendu à la Rébellion à Endor, il escomptait probablement le fait que les Rebelles, dès leur sortie de l’hyperespace, viendraient s’écraser comme des mouches contre ce bouclier planétaire ceignant sa station de combat, leurs senseurs ayant été bloqués dès leur phase d’approche de la seconde Étoile de la Mort. Ainsi, ce bouclier aurait revêti un rôle non plus défensif mais offensif, du moins si Lando Calrissian n’avait pas eu l’intuition, au vu du brouillage des détecteurs rebelles, que le bouclier était toujours actif. Cependant, même si sa puissance rendait inconcevable toute attaque frontale, le bouclier planétaire d'Endor fut victime du sabotage d'un commando rebelle, allié aux Ewoks, qui fit exploser le noyau du réacteur, ce qui eut pour effet l'anéantissement complet du système de protection de la station de combat. L'attaque contre la superarme impériale put alors commencer.

 

Projection holographique du bouclier planétaire protégeant la seconde Étoile de la Mort.
Projection holographique du bouclier planétaire protégeant la seconde Étoile de la Mort.

 

Les seuls autres modèles capables d'être comparés au SLD-26 d'Endor étaient ceux installés sur Coruscant, qui pouvaient faire figure d'exception parmi les boucliers planétaires car étant les rares modèles capables de fonctionner en continu, la capitale disposant d'énormes ressources énergétiques, suffisantes pour tenir un siège, et cela fut démontré par le Grand Amiral Thrawn lui-même qui assiégea la ville-planète à l'aide d'astéroïdes camouflés. Toutefois, s'ils se révélèrent étonnamment efficaces contre les attaques de Thrawn, les boucliers planétaires de la capitale ne purent rien pour empêcher les Yuuzhan Vong de conquérir la capitale, les envahisseurs extragalactiques ayant réussi à saturer les boucliers de la planète par un bombardement trop important de projectiles et, même, de leurs propres vaisseaux organiques. Par ailleurs, les assauts directs contre les boucliers planétaires de Coruscant ne furent pas la seule solution pour les mettre à mal. En effet, quelques années plus tôt, alors que l’influence de la Nouvelle République croissait et que son objectif principal était l’annexion de Coruscant, l’Escadron Rogue eut l’idée de contourner le problème posé par les systèmes défensifs énergétiques coruscanti en utilisant les miroirs orbitaux de la capitale afin de générer un orage qui perturba les boucliers planétaires et permit aux troupes néo-républicaines de s’emparer de la ville-planète.

Source(s)

Episode IV : Un Nouvel Espoir, Lucasfilm 1977
Episode V : L'Empire Contre-Attaque, Lucasfilm 1980
Episode VI : Le Retour du Jedi, Lucasfilm 1983
Tom Veitch, Cam Kennedy, L'Empire des ténèbres tome 1 : La Résurrection de l'Empereur, Delcourt 2006
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire TPB, Dark Horse 1993
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire #4, Dark Horse 1992
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire Ltd. Ed. HC, Dark Horse 1993
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II TPB, Dark Horse 1995
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II Ltd. Ed. HC, Dark Horse 1996
Tom Veitch, Jim Baikie, Empire's End TPB, Dark Horse 1997
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II 2nd Edition TPB, Dark Horse 2006
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire 3rd Edition TPB, Dark Horse 2003
Tom Veitch, jan Duursema, Dark Empire Trilogy HC, Dark Horse 2010
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Horse Classics - Dark Empire #4, Dark Horse 1997
John Jackson Miller, Brian Ching, Luke Skywalker, Last Hope for the Galaxy, Dark Horse 2008
Kevin J. Anderson, John Alvin, L'Académie Jedi tome 1 : La Quête des Jedi, Fleuve Noir 2003
Troy Denning, Cliff Nielsen, Le Nouvel Ordre Jedi tome 9 : Étoile après Étoile, Fleuve Noir 2004
Michael A. Stackpole, Paul Youll, Les X-Wings tome 2 : Le jeu de la mort , Fleuve Noir 2005
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 2 : La Bataille des Jedi, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 3 : L'Ultime Commandement, Fleuve Noir 2004
Sean Williams, Jon Foster, Le Nouvel Ordre Jedi tome 15 : L'Hérétique de la Force I - Les Vestiges de l'Empire, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Drew Struzan, La Main de Thrawn tome 1 : Le Spectre du Passé, Fleuve Noir 2003
Timothy Zahn, Drew Struzan, La Main de Thrawn tome 2 : Vision du Futur, Fleuve Noir 2003
Karen Traviss, Jason Felix, L'Héritage de la Force tome 8 : Révélation, Fleuve Noir 2010
Kevin J. Anderson, John Alvin, Jedi Academy #1 - Jedi Search, Bantam Spectra 1994
Karen Traviss, Jason Felix, Legacy of the Force #8 - Revelation, Del Rey 2008
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #2 - Dark Force Rising, Bantam Spectra 1993
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #3 - The Last Command, Bantam Spectra 1994
Timothy Zahn, Drew Struzan, The Hand of Thrawn #1 - Specter of the Past, Bantam Spectra 1998
Timothy Zahn, Drew Struzan, The Hand of Thrawn #2 - Vision of the Future, Bantam Spectra 1999
Troy Denning, Cliff Nielsen, The New Jedi Order #9 - Star by Star, Del Rey 2002
Sean Williams, Jon Foster, The New Jedi Order #15 - Force Heretic I: Remnant, Del Rey 2003
Michael A. Stackpole, Paul Youll, X-wing #2 - Wedge's Gamble, Bantam Spectra 1996
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
W. Haden Blackman, The New Essential Guide to Vehicles and Vessels, Del Rey 2003
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Revenge of the Sith: Incredible Cross Sections, Dorling Kindersley 2005
Bill Smith, The Essential Guide to Weapons and Technology, Del Rey 1997
Peter Schweighofer, Bill Smith, Star Wars Sourcebook (Second Edition), West End Games 1994
Michael Allen Horne, Dark Empire Sourcebook, West End Games 1993
Jason Fry, Paul R. Urquhart, The Essential Guide to Warfare, Del Rey 2012
Steve Honeywell, Star Wars: Rebellion: Prima's Official Strategy Guide, Prima Publishing 1998
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Attack of the Clones: Incredible Cross Sections, Dorling Kindersley 2002
Daniel Wallace, Jon Foster, Coruscant and the Core Worlds, Wizards of the Coast 2003
Sterling Hershey, Ramon Perez, Hideouts & Strongholds, West End Games 1998
Petroglyph, Empire at War : Forces of Corruption, LucasArts 2006
Petroglyph, Empire at War, LucasArts 2006
Bioware, The Old Republic, LucasArts 2011
La Bataille de Bothawui sur Star Wars: The Old Republic.com (France)

Mis en ligne le 21 juillet 2012 à 15:05 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 21 juillet 2012 à 15:05.

Fiche consultée 2051 fois.

Constructeurs CoMar
DefenStar Limited
Hibomehrt-Wyrrgex
Kuat Drive Yards
Taim & Bak
Divers
Type Système de protection à échelle planétaire
Catégorie Technologies
Affiliations Alliance Rebelle
Alliance Galactique
Ancienne République
Empire Galactique
Nouvelle République
Vestiges de l'Empire
Variable

Haut