C-3PO

Dark Vectivus - Posté le 01 novembre 2012

Constructeur Cybot Galactica/Anakin Skywalker
Modèle Droïde protocolaire 3PO
Type Droïde protocolaire
Fonction Diplomatie
Relations humains/cyborgs
Taille 1.67 mètre
Équipement VerboBrain AA-1
Module de communication TranLang III
Senseurs auditifs
Photorécepteurs
Synthétiseur vocal
Transrécepteur de micro-ondes
Catégorie Droïdes
Affiliations Alliance Rebelle
Alliance Galactique
Ancienne République
Nouvelle République
Nouvel Ordre Jedi

C-3PO

Dark Vectivus - Posté le 01 novembre 2012

Célèbre droïde de protocole à la finition dorée, compagnon de R2-D2, il fut impliqué dans de nombreux conflits et événements majeurs, son destin étant lié à la lignée des Skywalker.

Dans une galaxie où les droïdes sont omniprésents et font partie du quotidien depuis des millénaires, accomplissant toutes les sortes de tâches imaginables, il est presque impossible pour une unité de sortir du lot par des actions hors du commun, et encore moins de développer une personnalité propre. Toutefois, il existait quelques exceptions, dont certaines eurent une influence sur la galaxie. Le droïde C-3PO faisait partie de ces exceptions. Ses origines pour le moins inhabituelles expliquent sans doute son caractère nerveux, un brin tatillon et pédant. Évidemment, les unités protocolaires 3PO étaient connues pour ce trait de caractère, à cause du module cognitif VerboBrain AA-1 de SyntheTech conférant à ces droïdes leurs capacités analytiques. Mais chez C-3PO, ce comportement était porté à l'extrême, le droïde y alliant aussi une tendance à la contradiction.

Comme son nom l'indique, C-3PO fut conçu pour interagir avec des êtres organiques, particulièrement les humains dont son squelette s'inspirait. Mais contrairement aux autres unités produites par Cybot Galactica, C-3PO eut une destinée particulière et très longue. Le droïde fut fabriqué sur le monde d'Affa en l'en 112 avant la Bataille de Yavin. On ne sait pas quelle fut sa vie à ce moment-là mais toujours est-il qu'il dut être remonté des décennies plus tard à la main grâce aux talents de mécanicien d'un petit esclave de Tatooine, Anakin Skywalker. Les pièces composant ce qui allait redevenir C-3PO furent récupérées par le jeune Skywalker, aidé de son ami Kitster Banai, dans la décharge de l'échoppe de Watto et, sans que celui-ci le sache, Anakin ramena les pièces dans sa maison afin de construire un droïde susceptible d'aider sa mère Shmi et lui dans leur travail quotidien. Mais bien avant de reformer une seule unité, les différentes pièces de C-3PO devaient sûrement provenir de dizaines d'anciens droïdes protocolaires détruits et dont les pièces se sont retrouvées chez Watto. Mais seule l'unité cognitive définissait vraiment le comportement du droïde. En cela, la première personnalité de C-3PO a pu survivre dans ce module, malgré la détérioration de son premier corps, Anakin lui ayant juste permis de pouvoir à nouveau interagir avec le monde réel. Même si Shmi eut quelques réticences au début, elle autorisa Anakin à remettre en état le droïde, mettant en garde son fils pour qu'il ne se fasse pas prendre lorsqu'il piochait des composants dans la réserve de Watto.

Mon image
C-3PO, non finalisé, présenté par Anakin Skywalker enfant à Padmé.



Ainsi C-3PO connut une nouvelle "existence", mais avant qu'Anakin puisse le finaliser, le petit esclave se retrouva prit dans des problèmes dont l'importance dépassait le simple cadre de la planète Tatooine. En effet, à cause d'un problème d'hyperdrive, le Maître Jedi Qui-Gon Jinn, Amidala et Jar Jar Binks se retrouvèrent dans l'échoppe de Watto pour lui acheter un générateur. Devant l'impossibilité de payer le Toydarien, et face à une tempête de sable qui s'annonçait, le trio fut emmené par Anakin jusqu'à sa maison, où le petit esclave présenta C-3PO à Padmé. Durant le séjour de la reine et de son entourage sur le monde désertique, C-3PO devint rapidement complice avec R2-D2, celui qui allait devenir son compagnon pour les décennies à venir. Partageant leurs expériences respectives, les deux droïdes aidèrent Anakin à préparer son podracer pour la Classique de la Boonta, C-3PO y apportant même une touche de couleur juste avant la course. Une fois Anakin vainqueur de la Boonta et affranchi, il dut partir pour le Temple Jedi avec Qui-Gon, qui avait senti en lui une affinité avec la Force. Aussi, le jeune Skywalker dut laisser sa mère ainsi que C-3PO sur Tatooine, assurant à ce dernier qu'il demanderait à sa mère de ne pas le vendre. Toutefois, le droïde protocolaire aurait aimé être un peu plus élaboré, en étant notamment doté d'une coque de protection pour ses circuits, avant que son créateur ne parte.

Après le départ d'Anakin pour Coruscant, Shmi attendit des mois, puis des années, que son fils reprenne contact avec elle, même si elle savait qu'ils menaient désormais des existences bien différentes. C-3PO aussi témoignait un certain regret quant au départ de son créateur, mais ce qui le préoccupait surtout c'était sa propre "nudité", non pas tant pour une question esthétique que pour une question pratique : en effet, les circuits abrités dans la fragile structure du droïde pouvaient lui causer de gros problèmes dans son travail. Tant que celui-ci se cantonnait à l'intérieur de la maison de Shmi, C-3PO n'avait rien à craindre, mais dès qu'il devait effectuer des corvées dehors, dans la poussière de Tatooine, son délicat mécanisme était à la merci des éléments. C'est pourquoi, deux ans après le départ d'Anakin, Shmi décida de doter C-3PO d'une coque de protection bricolée. Le résultat de cet étrange patchwork fut une "peau" terne et éraflé, bien loin du lustre des unités 3PO habituelles, mais cela n'était pas réellement important puisque C-3PO était protégé des incursions du sable dans ses circuits. C-3PO continua de servir Shmi Skywalker, l'aidant à nettoyer des puces informatiques pour arrondir les fins de mois de sa maîtresse durant son rare temps libre, jusqu'à ce que l'humaine et le droïde changent d'endroit et d'existence.

Mon image
C-3PO sur Tatooine, habillé de sa coque grise provisoire.



En effet, Cliegg Lars, un fermier vivant dans une ferme d'humidité à plusieurs kilomètres de Mos Eisley, fut charmé par Shmi et l'acheta à Watto pour l'affranchir et l'épouser. Ainsi, lorsque Shmi déménagea pour la ferme des Lars, C-3PO l'accompagna tout naturellement. C-3PO n'existait que depuis cinq années standard quand il dut partir pour la ferme d'humidité, mais même si les étendues désertiques semblaient être un cadre nouveau pour lui, il rencontra à la ferme des unités droïdes assez familières avec qui il travailla durant les cinq années suivantes. Cliegg comprenait l'utilité des droïdes protocolaires, car pouvant maîtriser plusieurs langues dont le Bocce, utilisé pour la programmation des vaporateurs, et C-3PO se trouva dès le début le bienvenu pour assurer le bon fonctionnement des cultures hydroponiques car, après tout, parlant plus de six millions de formes de communication, très utile pour modifier les programmes des vaporateurs. Ainsi, C-3PO s'habitua et apprécia sa petite vie sereine dans le cadre familial de la ferme, même si parfois il hésitait à inspecter les vaporateurs les plus éloignés à cause des pillards Tuskens et des ferrailleurs jawas.

Cependant, un incident vint bouleverser la vie à la ferme. Environ dix ans après le départ d'Anakin, Shmi fut enlevée par des Tuskens alors qu'elle effectuait sa récolte habituelle de champignons sur les vaporateurs. Dès lors, C-3PO vit l'angoisse s'emparer de ses maîtres humains, et développa même sa propre forme de chagrin et d'anxiété, sentiment qui fut renforcé quand Cliegg rentra à la maison avec une jambe en moins, après une tentative infructueuse pour sauver sa femme. C'est alors que des invités impromptus firent leur apparition : Padmé Amidala et son créateur Anakin Skywalker. Si C-3PO fut ravi en reconnaissant les deux jeunes gens, sa joie se transforma en consternation quand il lui apparut évident que le jeune Jedi cherchait sa mère. Ne sachant trop quoi faire face à cette situation, le droïde préféra les conduire à ses maîtres qui lui révélèrent le destin de Shmi. Ne s'avouant pas vaincu, Anakin partit à la recherche de sa mère, C-3PO venant tenir compagnie à Padmé durant l'absence du Jedi. Durant cette brève absence, Padmé put confier ses sentiments compliqués sur Anakin, révélant que lui aussi se sentait confus, et C-3PO s'avéra être un bon confident, du moins dans la mesure de ses capacités de droïde.

Mon image
C-3PO assistant aux funérailles de Shmi Skywalker.



Lorsque Skywalker revint avec le corps de sa mère, C-3PO participa aux funérailles de cette dernière, et lorsque Padmé et Anakin reçurent un message d'Obi-Wan Kenobi, ils apprirent en même temps que les officiels de la République que les Séparatistes avaient fondé la Confédération des Systèmes Indépendants et étaient en train de créer une vaste armée sur Géonosis. Lorsque la sénatrice et son protecteur Jedi partirent pour Géonosis afin de délivrer Obi-Wan, capturé par Dooku, Owen Lars donna C-3PO à Anakin, comme un ultime cadeau de sa mère, et le droïde accompagna R2-D2 et ses nouveaux propriétaires sur le monde des Géonosiens. Arrivés à destination, alors que Padmé et Anakin étaient partis pour retrouver Kenobi, C-3PO et R2-D2 furent laissés sur le yacht de la sénatrice. Dès lors, C-3PO et son compagnon reprirent leur conversation arrêtée dix ans plus tôt, et se chamaillèrent quant à la meilleure façon d'agir, C-3PO trouvant que son ami réfléchissait un peu trop pour un simple droïde R2. Finalement, frustré, C-3PO ne put faire autrement que de suivre l'entêté R2-D2 jusqu'au plus profond de l'usine de droïdes. Dans cette fonderie, C-3PO fut confronté à la vision de machines créant d'autres machines, voyant cela comme une perversité.

Mais le droïde protocolaire ne put étendre plus longuement sa réflexion car il fut poussé par son petit acolyte dans le vide, attrapé en plein vol par un droïde TCP. Après avoir été jeté par ce dernier, C-3PO se retrouva sur une chaîne de montage, et sa tête fut fauchée et isolée du reste de son corps. Si sa partie crânienne fut intégrée au corps d'un droïde de combat B1, une tête appartenant à ce dernier type de modèle fut placée par inadvertance sur le corps du pauvre droïde protocolaire. Dans un tel état, les événements qui suivirent cette "transformation" se déroulèrent dans la plus grande confusion pour C-3PO, chacun des éléments séparés du droïde se retrouvant envoyés dans l'arène Petranaki pour combattre les Jedi. C-3PO méprisant toute activité guerrière, il lutta du mieux qu'il put contre la programmation des éléments des droïdes de combat. Si la tête placée sur son corps fut rapidement ôtée par un tir réfléchi de blaster, la tête de C-3PO montée sur le corps du droïde de la Fédération du Commerce dut attendre l'intervention des dons de télékinésie de Kit Fisto pour être neutralisée. Alors qu'il pensait que tout était fini pour lui, C-3PO fut secouru par R2-D2, qui arracha la tête de l'armature du droïde de combat et la ressouda à son corps décapité, même si C-3PO trouva fort déplaisant d'être traîné comme un boulet dans le sable de l'arène.

Enfin, après que la bataille se soit déportée dans les plaines proches de l'arène, C-3PO retrouva la pleine possession de ses moyens et apprit à respecter son ami pour cela, même si son caractère fit qu'il essaya de ne pas le montrer. Une fois la bataille terminée sur Géonosis et la Guerre des Clones commencée, C-3PO et son ami astromécano accompagnèrent Padmé et Anakin sur Naboo et furent les témoins de leur mariage secret. Par la suite, alors qu'Anakin se devait de combattre les Séparatistes sur les différentes lignes de fronts, C-3PO fut confié à la charge de la sénatrice Amidala. Dans son nouveau rôle d'assistant sénatorial, C-3PO eut également la charge de servir d'intermédiaire entre la reine Jamillia et les Jedi, comme cela fut le cas dix semaines après la Bataille de Géonosis quand C-3PO aida à préparer un briefing juste avant la mission sur Ohma-D'un. Mais même en tant que droïde de protocole d'une sénatrice, ce qui rentrait dans sa programmation, C-3PO semblait être poursuivi par une sorte de malédiction, comme si le destin s'acharnait à le plonger au cœur des événements galactiques.

Mon image
C-3PO et R2-D2 accompagnant Padmé et Maître Yoda sur Ilum.



En effet, à l'époque de la Bataille de Muunilinst, le yacht d'Amidala dut faire un détour, sur la demande de Maître Yoda, vers Ilum afin de secourir Luminara Unduli et Barriss Offee. Si Yoda élimina la majeure partie des droïdes caméléons et sortit les deux Jedi des décombres de la caverne à cristaux d'Ilum, Padmé Amidala ne fut pas en reste et élimina un trio de ces machines, utilisant même C-3PO comme un leurre pour attirer les tirs des droïdes camouflés. Si tout se finit bien, C-3PO aurait préféré éviter de se retrouver sous la neige pour servir sa maîtresse. Son allure de droïde recyclé avec sa coque grise éraflée ne convenant pas réellement à son rôle auprès d'une officielle de la République, C-3PO finit par acquérir au service d'Amidala durant toute la guerre ce qui allait constituer son allure définitive, c'est-à-dire une coque dorée et étincelante. D'ailleurs, il put amplement montrer le changement à son créateur alors que C-3PO était à la recherche d'Amidala dans les rues de Coruscant, cette dernière s'adonnant à une de ses habituelles rencontres clandestines avec Anakin. Peu de temps après, ce fut encore C-3PO qui apprit la bonne nouvelle à Amidala qu'Anakin avait été adoubé, en lui présentant sa tresse de Padawan coupée.

Malgré la guerre qui s'était étendue à toute la galaxie, C-3PO continua d'accompagner la sénatrice dans des missions diplomatiques pour tenter de rallier des mondes neutres à la République, comme cela fut le cas pour Bri'ahl. Comme à l'accoutumée, C-3PO et R2-D2 s'attirèrent des ennuis sur place, mais des ennuis qui eurent une conséquence plutôt bénéfique. En effet, en s'éloignant trop du palais présidentiel sur Bri'ahl où Amidala parlementait avec le président Vuul, les deux droïdes, à bord d'un traîneau à répulsion, percutèrent un arbre dans la forêt environnante. Si R2-D2 ne souffrit pas trop de la collision, il n'en alla pas de même pour le droïde protocolaire, qui se retrouva décapité, ce qui ne l'empêcha pas de continuer à asticoter son compère astromécano quant à ses "qualités" de pilote. Si R2-D2 retrouva néanmoins le corps de son grand dadais de camarade, la tête de C-3PO, suite à une rencontre avec un animal local, dégringola d'une colline pour se retrouver au fond d'une rivière où R2-D2 dut le repêcher. Mais après une autre rencontre avec un prédateur local qui fit valdinguer les droïdes dans les airs, C-3PO, la tête réajustée à la va-vite, rencontra avec son compagnon un groupe de soldats clones, qui n'étaient en fait que des rebelles locaux qui s'apprêtaient à assassiner Amidala et Vuul pour empêcher leur monde de rejoindre le giron républicain. Mais à cause d'un réflexe non contrôlé de la jambe de C-3PO, les rebelles, croyant être attaqués, se tirèrent les uns sur les autres avant que l'un d'eux ne lance une grenade. À la fin, il ne resta plus que les deux droïdes, qui regagnèrent en piteux état le palais présidentiel.

Malgré ce genre de désagréments, C-3PO continua à servir fidèlement Amidala, même si cela le mit en danger plus que de raison. Par exemple, lorsque la sénatrice reçut un renseignement du Chancelier Palpatine, indiquant que le Clan Bancaire Intergalactique souhaitait entamer des négociations, Amidala partit avec C-3PO aux coordonnées convenues pour une rencontre.

Mon image
C-3PO et Padmé Amidala, prisonniers dans les entrailles du Malveillant.



Malheureusement, il s'agissait d'un leurre, et le yacht d'Amidala fut capturé par le Malveillant, alors en fâcheuse posture, après sa sortie d'hyperespace. Amidala devait servir d'otage à Grievous afin de stopper le feu nourri des Républicains contre le vaisseau séparatiste et permettre la réparation de son hyperdrive, qui lui permettrait ainsi de rejoindre un territoire séparatiste pour y subir des réparations. Surchargeant le moteur de son yacht en guise de piège, guet-apens auquel Grievous survécut, Amidala et C-3PO se déplacèrent dans les entrailles du Malveillant pour déboucher jusqu'à une voie rapide, comportant plusieurs trains magnétiques, parcourant la longueur du vaisseau. Dans toute cette pagaille, C-3PO et Amidala furent secourus par Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, même si C-3PO aurait préféré que les exercices de télékinésie de Kenobi ne le place pas sur la trajectoire d'une des locomotives en marche, ce qui valut au droïde doré quelques secousses. Néanmoins, tous purent quitter le vaisseau avant que celui-ci s'écrase.

Par la suite, lors d'une mission diplomatique sur Rodia, C-3PO resta avec Jar Jar Binks, accompagnant également la sénatrice sur ce monde, et les deux furent confrontés à des droïdes de combat. Bien que le Gungan ait détruit le vaisseau de Padmé durant cet incident, et malgré la fâcheuse posture de C-3PO face aux droïdes de combat de la Confédération des Systèmes Indépendants, le droïde protocolaire fut libéré par la sénatrice, qui elle-même s'était libérée suite à sa capture par Nute Gunray. Amidala lui dit de rejoindre une station de communication afin de solliciter l'aide de la République sur Rodia. Le message fut envoyé, mais C-3PO et Amidala se retrouvèrent à nouveau dans une position précaire, et ne durent leur salut qu'à l'intervention de Jar Jar et de son nouvel ami, un Kwazel Maw que le Gungan baptisa Boogie. Avec un tel retournement de situation, Gunray fut capturé et Onaconda Farr, sénateur de Rodia, promit par la suite que sa planète resterait désormais fidèle à la République. Cette mission diplomatique quelque peu houleuse ne fut pas la seule à laquelle C-3PO participa.

Mon image
C-3PO et Jar Jar Binks lors de leur mission avec Padmé Amidala sur Rodia pendant la Guerre des Clones.



Quelques temps plus tard, le droïde protocolaire accompagna Obi-Wan Kenobi, R2-D2 et Anakin Skywalker sur Orto Plutonia, un monde gelé où se trouvait une base de la République qui avait rompu tout contact. Le Polémarque Chi Cho et la sénatrice Riyo Chuchi les accompagnaient également. Les talents de traducteur de C-3PO ne furent pas de trop pour établir les négociations entre les Talz présents sur Orto Plutonia, responsables du carnage présents mais seulement en qualité de peuple agressé par une intrusion extérieure, et les Pantorans représentés par Chi Cho et Riyo Chuchi, Orto Plutonia étant dans la juridiction de leur peuple. Mais le Polémarque n'était pas d'humeur à parler paix et revendiqua Orto Plutonia au nom de son peuple, et demanda à C-3PO de traduire mot pour mot au chef des Talz ses propos. Le droïde dut s'exécuter, ce qui amena inévitablement à une sanglante escarmouche entre les Républicains et les Talz. Cependant, grâce notamment à Chuchi, plus conciliante que le Polémarque, un accord de paix fut trouvé, accord où le droïde de protocole joua à nouveau les traducteurs.

Plus tard, la présence de C-3PO fut sollicitée lorsque des droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants furent détectés et détruits sur Naboo. L'un d'eux, un droïde tacticien, fut partiellement réactivé, les photorécepteurs en moins, ce qui le rendait aveugle. C-3PO profita de cette situation pour essayer de lui soutirer discrètement des informations concernant sa présence sur Naboo. Malheureusement, Jar Jar Binks, également présent dans l'atelier où l'on avait réactivé le droïde tacticien, fit preuve encore une fois de maladresse et détruisit ledit droïde. Mais cela n'empêcha pas les Républicains de découvrir la nature de la mission du droïde séparatiste, ainsi que le laboratoire secret du docteur Nuvo Vindi et de mettre fin à ses activités. Et même si Padmé fut temporairement infectée par le dangereux virus de l'Ombre Bleue, elle fut guérie grâce à un traitement rapporté de la planète Iego, et C-3PO put retrouver sa maîtresse saine et sauve et à nouveau en pleine santé.

Mon image
C-3PO tente discrètement de soutirer des informations à un droïde tacticien séparatiste à propos de sa présence sur Naboo.



Apparemment pour C-3PO, seule la capitale offrait un cadre de paix en ces temps mouvementés. C'est dans le cadre des appartements privés de la sénatrice que le droïde protocolaire continua à servir sa maîtresse, les visites d'Anakin venant parfois agrémenter le séjour de la sénatrice sur Coruscant. Cependant, suite à l'une de ces visites, la sénatrice Amidala accepta d'espionner le sénateur Rush Clovis pour le compte du Conseil Jedi, ce dernier soupçonnant le sénateur de Scipio de collusion avec les Séparatistes. Amidala fut choisie car ayant été très proche de Clovis par le passé, et le Conseil espérait que l'ancienne flamme de Clovis pour la sénatrice pourrait jouer en leur faveur. Aussi, après une rencontre avec Clovis au cours d'un dîner de retrouvailles dans un restaurant, C-3PO accompagna Amidala, le sénateur Clovis, le capitaine Typho, R2-D2 et Anakin Skywalker – celui-ci se faisant passer pour un pilote du vaisseau d'Amidala pour les besoins de la mission – sur Cato Neimoidia. Arrivés sur place, C-3PO aida sa maîtresse à s'installer dans sa luxueuse chambre après qu'elle eut rencontré Lott Dod, le Neimoidien ayant accueilli Amidala et Clovis à leur arrivée sur le monde séparatiste et avec qui Clovis était en affaire.

Au terme de la soirée au cours de laquelle Amidala fut présentée aux autres partenaires de Dod, C-3PO fut congédié par Amidala qui souhaitait faire un tour avec le sénateur Clovis dans le palais, et ce pour mieux découvrir ce qu'il manigançait avec les Séparatistes. En fait, et cela C-3PO ne pouvait le deviner, Amidala avait été empoisonnée par son hôte Neimoidien. Mais C-3PO n'était qu'un droïde et ne pouvait qu'obéir, et il le fit remarquer à Anakin Skywalker lorsque le Jedi se faufila dans la chambre d'Amidala et demanda au droïde pourquoi il ne se trouvait pas avec la sénatrice pour veiller sur elle. Anakin patienta en compagnie de C-3PO dans la chambre de Padmé jusqu'à ce qu'il eût reçu le signal convenu avec la sénatrice sur son comlink : Padmé avait récupéré des informations vitales concernant la construction d'une nouvelle usine de droïdes. Alors le Jedi fonça en laissant C-3PO, qui finit par croire que personne ne voulait de sa compagnie ce soir-là. Ce ne fut que peu de temps après que la sénatrice fut amenée, souffrante, par Clovis, le poison commençant à faire son effet. C-3PO resta au chevet d'Amidala pendant que Clovis partit chercher un droïde médical.

Mon image
Rush Clovis, C-3PO et Padmé Amidala, lors de leur séjour sur Cato Neimoidia.



Cela fut chose faite, mais C-3PO et le droïde médical furent interrompus par le retour de Clovis, qui avait découvert qu'Amidala l'espionnait pour le compte des Jedi et de la République. Par la suite, Anakin arriva, transporta Padmé et l'emmena à son vaisseau avec l'aide de Clovis. Ce dernier menaça Dod pour obtenir l'antidote au poison qui était en train de tuer Padmé, et l'un des subalternes de Lott Dod remit le contrepoison à C-3PO. Sur ces entrefaites, le droïde embarqua avec ses maîtres à bord de l'esquif naboo d'Amidala avec les précieuses informations concernant les plans des Séparatistes. Quant à Rush Clovis, il fut laissé sur Cato Neimoidia et dut rendre des comptes à ses partenaires de la Confédération des Systèmes Indépendants.

C-3PO put ainsi retrouver le cadre paisible de la capitale et les halls de la Rotonde du Sénat aux côtés de sa maîtresse Amidala. Il fut présent lors de la plaidoirie de la Duchesse Satine en faveur de la neutralité pour la planète Mandalore et de la diffusion d'un message holographique, falsifié comme cela fut prouvé par la suite, du ministre substitut Jerec. Ultérieurement, le droïde doré continua d'assister la sénatrice lorsque celle-ci et plusieurs de ses alliés voulurent faire voter une loi visant à réduire le budget de l'armée, croyant surtout en une résolution pacifique de la guerre par la voie diplomatique. Il la vit prononcer son discours devant les membres du Sénat, mais par la suite, alors qu'il servait des rafraîchissements pour Amidala et ses alliés, C-3PO assista à la mort du sénateur Farr, conséquence apparente d'une crise cardiaque. Mais en réalité, le sénateur de Rodia avait été empoisonné, et par une proche de surcroît, à savoir Lolo Purs.

 

Pendant le conflit, C-3PO accompagna sa maîtresse lorsque celle-ci, informée par Obi-Wan de la détention de la bête de Zillo sur Coruscant, voulut plaider la cause de la créature devant le Chancelier. À cette occasion, le droïde protocolaire put revoir son compagnon R2-D2. Mais l'entretien de la sénatrice avec Palpatine s'avéra infructueux. Le soir venu, alors que C-3PO, Amidala, Anakin Skywalker et R2-D2 étaient toujours présents dans l'office du Chancelier, ce dernier apprit par le docteur Sionver Boll que la bête était parvenue à se libérer de ses entraves et dévastait les rues de la capitale. L'alerte fut donnée et Amidala demanda à C-3PO de faire évacuer tout le personnel sénatorial vers les abris souterrains, chose que le droïde exécuta dans l'instant. Cependant, lorsque la bête de Zillo atteignit le Bâtiment Exécutif de la République, l'un de ses yeux venant occuper toute la largeur de la baie vitrée du bureau de Palpatine, C-3PO et ses compagnons durent s'éclipser au plus vite, la créature ayant une sérieuse dent contre Palpatine qui avait commandé sa mise à mort un peu plus tôt.

 

Le groupe, C-3PO inclus, emprunta un turbo-ascenseur vers une navette pilotée par un garde sénatorial. Mais au moment où l'appareil transportant le Chancelier, Padmé, Anakin et les droïdes R2-D2 et C-3PO décolla, C-3PO fit remarquer qu'ils étaient suivis : la bête de Zillo n'avait rien perdu de cette tentative de fuite et happa la navette entre ses énormes pattes, au grand désarroi de C-3PO. Anakin, improvisant un plan comme à son habitude, découpa la carlingue de l'appareil avec son sabre laser. Avec l'appareil ainsi tronçonné, la moitié du vaisseau contenant l'équipage chuta, se libérant des griffes du monstre, même si la descente fut tout sauf agréable pour les passagers. Par chance pour C-3PO, son ami R2-D2 déploya un grappin à ventouse et rattrapa sur son dos le droïde doré avant que leur glissade vertigineuse vers la base du bâtiment ne se transformât en chute libre. Cependant, sur ordre de Skywalker, R2-D2 dut abandonner son comparse, qui s'accrocha tant bien que mal au câble laissé par l'astromécanicien, pour sauver le Chancelier. Mais C-3PO finit par lâcher prise et par choir plusieurs dizaines de mètres plus bas. Lorsqu'il se rétablit sur ses jambes articulées, le droïde de protocole le fit pour mieux échapper au courroux de la bête, sur ses talons et à la poursuite de Palpatine et son groupe. Finalement, lorsque des bombes chargées d'un gaz mortel pour le colosse furent larguées, la course effrénée du droïde, des Jedi et des Républicains prit fin avec la mort de la bête de Zillo. D'ailleurs, C-3PO et plusieurs officiels assistèrent à l'évacuation du cadavre de cet animal colossal. C-3PO put reprendre un train de vie plus serein sur la capitale.

 

Cependant, même sur Coruscant, les dangers de la guerre rattrapèrent C-3PO quand le Général Grievous lança son attaque contre la capitale. Au cours de la vague d'assaut initiale, les appartements de Padmé furent menacés, au grand désarroi de C-3PO, qui aurait bien voulu dire deux mots aux programmateurs des droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants à propos du chaos ambiant sur Coruscant. Suivant sa maîtresse, C-3PO ne put que se mettre à l'abri en attendant que la Bataille de Coruscant de -19 fût terminée. Une fois les Séparatistes partis et le Chancelier Palpatine libéré, ce fut avec joie que C-3PO accueillit ce dernier, ainsi que son compagnon R2-D2, fraîchement revenu de la Main Invisible. Mais le calme sur la capitale allait être de courte durée, car le Chancelier resserrait son emprise sur le Sénat, et C-3PO assista à l'une des réunions de la Délégation des 2000, annonçant la future Alliance Rebelle. Servant toujours fidèlement la sénatrice Amidala, le droïde de protocole se sentait parfois inutile devant l'inquiétude grandissante de la jeune femme, sentiment justifié ultérieurement par les choix d'Anakin, devenu Dark Vador. En une dernière tentative, Padmé se rendit sur Mustafar pour raisonner son mari, C-3PO pilotant son esquif naboo, car commençant à avoir le coup de main comme il le disait.

Seulement, la situation s'envenima sur la planète volcanique, et Anakin engagea le combat avec Obi-Wan, qui s'était discrètement faufilé sur l'esquif, et pendant ce temps, C-3PO dut porter la sénatrice inconsciente à bord de son vaisseau, presque étranglée par son mari. Lorsque Kenobi revint victorieux, C-3PO lui affirma qu'il fallait quitter Mustafar au plus vite, tant l'endroit lui paraissait horrible. Pilotant l'esquif jusqu'à Polis Massa, C-3PO y assista à la naissance de Luke et Leia et, malheureusement, au décès de Padmé. Alors que Kenobi, Yoda et Bail Organa ramenaient le corps sans vie de la sénatrice parmi les siens sur Naboo, le sort des jumeaux fut décidé, ainsi que celui des droïdes : si R2-D2 garda sa mémoire intacte et fut assigné à l'équipe de droïdes travaillant à bord du Tantive IV, C-3PO vit sa mémoire effacée afin de protéger les jumeaux de l'Empereur Palpatine et de leur père Dark Vador. Ainsi, loin de se douter de son passé riche en expériences, C-3PO crut d'abord que son premier emploi fut de travailler sur des porte-charges binaires. Bien que C-3PO fût également attaché à l'équipe de la corvette corellienne d'Organa, sous les ordres du capitaine Raymus Antilles, il servit également la famille Organa en maintes occasions.

Mon image
C-3PO et R2-D2, affectés à bord du Tantive IV en l'an -19.



Mais ceci n'empêcha pas le droïde d'être à l'abri des gaffes. Par exemple, lors d'un bal donné par l'Empereur sur Coruscant, C-3PO tomba par hasard sur son créateur, même s'il ne s'en souvenait plus, et commit une erreur qui lui aurait valu un étranglement de la part de Vador si le droïde avait été un être organique. En effet, C-3PO prit le Seigneur Sith pour un nouveau modèle de droïde travaillant dans l'enceinte du Palais Impérial. En guise de punition, C-3PO fut réassigné pendant un an dans une école maternelle où il tint le rôle d'enseignant, non sans mal. Il réintégra par la suite les rangs des droïdes servant la famille Organa.

Cependant, il ne faut pas croire que C-3PO et son compagnon astromécano restèrent au service de la Maison Royale d'Alderaan durant les 19 années suivantes. Au début de l'ère impériale, le premier maître Corla Metonae était en train de superviser un test de lancement des capsules de sauvetage quand un groupe de pirates du Système Karthakk attaqua, forçant le Tantive IV à abandonner les capsules qu'il avait larguées. On découvrit par la suite que R2-D2 et C-3PO se trouvaient sans qu'on l'ait su à bord d'une des capsules perdues, ce qui fit que les deux droïdes furent séparés de leurs maîtres alderaaniens pendant des années, le duo voyageant à travers la galaxie et servant plus d'une quarantaine de nouveaux maîtres. L'un d'entre eux fut l'ambassadeur Zell de Majoor notamment. Cependant, tous, à quelques rares exceptions près, ne montrèrent pas de considération particulière à l'encontre des deux droïdes, qui passèrent ainsi de mains en mains.

Ainsi, des années plus tard, C-3PO et R2-D2 furent abandonnés par un contrebandier de glitterstim sur la planète Ingo. Par la suite, après des traitements plus ou moins passables entre les mains d'autres possesseurs, C-3PO et son ami astromécano trouvèrent enfin des maîtres responsables et dignes de respect en les personnes de Jord Dusat et de Thall Joben, des coureurs de speeders. Durant la période où les deux droïdes furent leurs propriétés, C-3PO et R2-D2 aidèrent les deux coureurs à gagner les courses de speeders. Mais n'étant jamais durant cette période les propriétés définitives de leurs maîtres, C-3PO et R2-D2 cherchèrent par la suite du travail par le biais de l'Agence Droïde Intergalactique, et furent assignés à des travaux qui semblaient à des années-lumière de leurs programmations respectives. Ainsi, le droïde protocolaire et son compagnon acceptèrent même un travail de serveurs dans un restaurant appelés le Café Doodnik sur le monde de Tyne's Horky. Mais loin d'être doués pour le service dans le domaine de la restauration, C-3PO et R2-D2 furent prestement congédiés et durent se mettre eux-mêmes en vente sur un marché à droïde. C'est à ce moment qu'ils devinrent la propriété d'un jeune mineur nommé Jann Tosh, et que les droïdes furent impliqués dans une intrigue royale.

En effet, alors qu'il croyait avoir récupéré un androïde, Jann Tosh et son oncle se rendirent compte qu'il s'agissait d'un Tammuz-an. Par la suite, ils apprirent par le biais d'un autre Tammuz-an que celui qu'ils avaient recueilli n'était autre que le souverain légitime de la planète Tammuz-an, Mon Julpa, détrôné par son infâme grand vizir. Donc, C-3PO et R2-D2 accompagnèrent leur maître et Mon Julpa vers la planète de celui-ci afin qu'il puisse revendiquer son droit de souveraineté. Malheureusement, le voyage ne fut pas pour autant calme, car la compagnie fut attaquée par IG-88, envoyé par le grand vizir pour capturer Julpa et lui prendre son sceptre, symbole incontestable du pouvoir royal de Tammuz-an. Si le droïde chasseur de primes put être neutralisé, C-3PO et ses amis durent s'extirper des griffes du pirate Kybo Ren. Heureusement, l'affaire fut vite conclue et Mon Julpa put retrouver son trône. Toujours au service de Jann Tosh, qui livrait maintenant du carburant pour le compte de la flotte de défense de Tammuz-an, C-3PO et son maître parvinrent à anéantir la base secrète du pirate sur Tarnoonga et à le capturer. Et même si celui-ci réussit à s'échapper, il fut à nouveau neutralisé sur une lune de Bogden.

Mon image
Mungo Baobab, l'un des nombreux propriétaires de C-3PO et R2-D2.



Puis, les deux droïdes devinrent la propriété de Mungo Baobab. Durant leur période opérationnelle au service de ce maître, C-3PO et R2-D2 participèrent à une mission pour neutraliser le Grand Heep sur la planète Biitu et libérer le peuple de ce monde des Impériaux. Cette mission, qui fut un succès, attira sur Mungo les foudres de l'amiral Terrinald Screed, et ce ne fut pas la seule et unique fois que les deux hommes se confrontèrent. Peu après, Baobab et ses droïdes partirent à la recherche des mythiques pierres de Roon, une planète cachée dans un nuage de poussière stellaire appelé le Voile des Sith. Comprenant que pour trouver Roon il fallait franchir ce nuage tout en suivant la trajectoire d'une comète arc-en-ciel, C-3PO, R2-D2 et Baobab furent réceptionnés à leur arrivée par le gouverneur Koong, qui les prit pour des émissaires de l'Empire. Mais lorsque l'amiral Screed se présenta à Koong, celui-ci comprit que Baobab et ses droïdes l'avaient leurré, et C-3PO faillit bien voir sa mémoire effacée si ses compagnons n'avaient pas trouvé un moyen pour s'échapper. Par la suite, C-3PO participa à une course locale de Roon qui fit gagner l'équipe de la province d'Umbo, rivale de Koong, menée par Auren Yomm, nouvelle amie de Baobab et des droïdes à leur arrivée sur Roon. Plus tard, C-3PO tenta de retrouver la source des pierres de Roon, qui était en fait cachées juste sous le nez de Koong, dans les entrailles du volcan où sa forteresse était sise. Si Mungo Baobab ne put tirer profit de ce filon qu'il avait découvert et qui était maintenant perdu, ne récoltant de ces péripéties qu'une seule pierre de Roon, il ne regretta pas ses aventures, mais il repartit en laissant C-3PO et R2-D2 sur Roon, confiés à Auren et son père Nilz Yomm.

Encore une fois, C-3PO et son petit compagnon se retrouvèrent livrés à eux-mêmes, du moins jusqu'à ce qu'ils arrivent sur le monde de Kalarba. Sur place, les droïdes furent on ne peut plus ravis car ils furent pris en charge par la famille Pitareeze, qui leur donna un bon foyer. Mais en dépit de ce cadre de vie confortable, tout à fait aux goûts de C-3PO, le droïde protocolaire s'arrangea encore avec R2-D2 pour s'attirer des embêtements. En effet, les deux droïdes eurent quelques accrochages avec le gangster amateur répondant au nom d'Olag Greck. En une autre occasion, C-3PO crut qu'il allait bel et bien être envoyé à la casse lorsqu'il fut envoyé pour participer à un combat de gladiateur dans l'Arène Hosk, arène se trouvant sur la Station Hosk en orbite de Kalarba, le droïde protocolaire doré ayant été confondu avec un autre droïde, spécialisé dans l'assassinat et la destruction : C-3PX. Par la suite, C-3PO et R2-D2 croisèrent la route d'un droïde policier 501-Z, répondant au nom de Zed, auquel ils joignirent leurs services pour poursuivre Greck, ce qui les conduisit jusqu'à Nar Shaddaa où la jambe gauche de C-3PO fut touchée par un tir de blaster.

Mon image
C-3PO menant la rébellion droïde.

C-3PO, doté alors d'une programmation modifiée installée dans sa nouvelle jambe, mena une rébellion droïde contre Boonda le Hutt. À la fin des cabrioles de C-3PO, ce dernier finit par retrouver sa programmation originelle de droïde au comportement serviable, et aussi casse-pieds, grâce à son compagnon R2-D2. Passant toujours de mains en mains avec son compagnon astromécano, le nouveau maître de C-3PO fut un botaniste ithorien du nom de Zorneth, qui travaillait sur une herbe génétiquement altérée baptisée savorium. Puis, ils devinrent la propriété d'un diplomate connu sous le nom de conseiller Harthan. Quand il disait que lui et son compagnon étaient destinés à souffrir, C-3PO n'exagérait en rien la situation au vu de sa vie mouvementée. Et la liste de leurs propriétaires successifs continuait à s'allonger avec le temps.

Ensuite, dans les temps qui précédèrent la Bataille de Yavin, C-3PO et R2-D2 revinrent au service de la Maison Royale d'Alderaan, C-3PO retrouvant enfin un univers familier de culture et de raffinement où il pouvait s'accomplir, l'étiquette et les relations diplomatiques entre politiques étant plus dans ses cordes que le fait de faire des courses de speeders, combattre des pirates ou participer à des rébellions. Même s'il fut assigné à l'équipe de droïdes stationnés sur le Tantive IV, toujours commandé par le capitaine Raymus Antilles, C-3PO était content d'avoir retrouvé une situation relativement stable. Du moins, c'est ce qu'il croyait.

Les Organa soutenant secrètement la jeune Alliance Rebelle contre l'Empire, le Tantive IV, avec la princesse Leia Organa à son bord, réussit à intercepter les plans de la nouvelle station de combat de l'Empereur : l'Étoile de la Mort. Cependant, en orbite de Tatooine, la corvette corellienne CR90 de la princesse fut rattrapée par le destroyer stellaire Devastator de Dark Vador. Inquiet en apprenant que le réacteur du vaisseau avait été coupé, C-3PO fut littéralement submergé par la panique lorsqu'il vit que les stormtroopers impériaux étaient montés à bord du vaisseau de Leia. Évitant de peu des échanges de tirs entre Impériaux et Rebelles dans un des corridors du Tantive IV, C-3PO, en dépit de sa prudence légendaire, dut se résigner à suivre son compagnon R2-D2 dans une capsule de sauvetage pour, selon les dires de l'astromécano, accomplir une mission qui consistait à délivrer un message à Obi-Wan Kenobi. Cependant, l'atterrissage ne s'était pas effectué en douceur, et les deux droïdes se retrouvèrent au milieu des dunes de Tatooine, à des kilomètres de toute civilisation. Sentant ses jointures se corroder, C-3PO, suite à une énième prise de bec avec R2-D2, décida d'emprunter un chemin différent qui semblait plus facile que celui que son ami voulait prendre.

Mon image
C-3PO et R2-D2 durant l'abordage du Tantive IV par les Impériaux.



Croyant être sauvé lorsqu'il aperçut un véhicule, C-3PO regretta de s'être posé sur cette planète, car les Jawas, ferrailleurs locaux, écumaient les déserts à la recherche de droïdes ou de matériaux susceptibles d'être revendus. Et avec sa coque dorée, même salie par le sable, C-3PO représentait une cible de choix. Retrouvant peu de temps après R2-D2, lui aussi capturé et emprisonné à bord d'un char des sables, C-3PO découvrit que le public de droïdes captifs était un excellent exutoire à l'exposition de tous ses malheurs. Mais les deux droïdes ne restèrent pas longtemps entre les pattes des Jawas, car ils furent achetés par un fermier du nom d'Owen Lars, un ancien propriétaire de C-3PO, même s'il ne s'en souvenait pas. Comme sa programmation le lui imposait, C-3PO eut hâte de servir ses nouveaux maîtres, tout en espérant un bon bain d'huile, qui lui fut administré par le neveu des Lars : Luke Skywalker. Ainsi, dans la longue existence opérationnelle de C-3PO, le jeune Luke devint son 43ème maître. Pendant que le jeune fermier astiquait R2-D2, C-3PO entama la conversation avec son propriétaire et comprit vite que celui-ci en avait assez de la vie qu'il menait actuellement, notamment lorsque C-3PO mentionna la Rébellion.

Puis, alors que Luke continuait à nettoyer l'astromécano, ce dernier délivra un extrait d'un message enregistré par Leia peu avant sa capture. Devant l'entêtement de R2-D2 à ne pas montrer tout le message à Luke, C-3PO se mit en colère, piquant une nouvelle crise de bouderie à l'encontre de son petit camarade. Et le droïde de protocole fut encore plus exaspéré quand il vit que R2-D2 avait quitté la ferme des Lars, C-3PO craignant, lorsque Luke revint au garage, d'être désactivé une fois pour toutes. C-3PO, même si Luke n'était pas de nature rancunière, tenta néanmoins de se justifier, expliquant que tout était la faute de l'unité R2. Luke étant anxieux quant à la réaction de son oncle face à cette disparition, le jeune homme et C-3PO partirent dès l'aube pour retrouver R2-D2 à bord d'un landspeeder X-34. C-3PO se chargea du pilotage tandis que Luke se concentra sur les scanners de détection. Lorsque C-3PO et son maître retrouvèrent R2-D2, le droïde doré fit part de son indignation à son petit compagnon mécanique. Mais cette séance de réprimandes fut interrompue lorsque R2-D2 détecta la présence de pillards Tuskens dans les environs du canyon où ils se trouvaient.

Le groupe étant attaqué par une petite bande de Tuskens, C-3PO dégringola d'une bonne hauteur tandis que son maître fut assommé et que R2-D2 ne pouvait que se cacher dans une anfractuosité du canyon. Heureusement, Obi-Wan Kenobi arriva à tant pour sauver Luke et les droïdes. Si C-3PO avait souffert de son accident, ayant perdu un bras dans sa chute, Luke put le réparer sans problème une fois tout le monde en sécurité dans la demeure d'Obi-Wan.

Mon image
Obi-Wan Kenobi et Luke Skywalker relèvent C-3PO après l'attaque des Tuskens.



Quelque peu dépassé par les événements récents, C-3PO demanda à se désactiver temporairement, tandis que le vieil ermite révélait à Luke son héritage de Jedi. Lorsqu'il se remit sous tension, C-3PO découvrit de nouveaux changements, comme quoi il serait confié avec R2-D2 à Obi-Wan Kenobi et que tous les trois seraient conduits jusqu'au spatioport de Mos Eisley afin d'accomplir la mission dont le petit astromécano parlait sans cesse. Cependant, en chemin, le groupe rencontra le char des sables des Jawas qui vendirent les droïdes aux Lars, percé de toute part par des tirs de blasters. Comprenant qu'il s'agissait de l'œuvre des Impériaux, et que ces derniers recherchaient des droïdes, Luke fonça seul en direction de la ferme.

Pendant ce temps, Obi-Wan, C-3PO et R2-D2 s'occupèrent d'offrir un bûcher funéraire de fortune aux corps des Jawas massacrés. Revenant la mine complètement dépitée, il était évident que les troupes de l'Empire étaient passées à la ferme et avaient tué Owen et Beru Lars. Comme plus rien ne le retenait sur Tatooine, Luke accompagna le Jedi et les droïdes dans leur voyage. Ainsi donc, et toujours malgré lui, C-3PO fut propulsé sur le devant de la scène galactique, vivant des aventures plus excitantes que ce qu'il aurait pu imaginer. Arrivée à Mos Eisley, la compagnie fut arrêtée par une patrouille de sandtroopers. Mais grâce aux talents d'Obi-Wan, les droïdes et leurs maîtres purent passer le barrage sans problème. Puis, le groupe se rendit à la cantina de Chalmun afin de trouver un pilote susceptible de les conduire jusqu'à Alderaan, leur destination. Cependant, les deux droïdes furent refoulés à l'entrée par le tenancier de l'établissement, Wuher, qui n'aimait pas les droïdes, et C-3PO et R2-D2 furent obligés d'attendre dehors, puis de se cacher pour éviter les patrouilles impériales. Une fois les frais de voyage obtenus par la vente du landspeeder de Luke, toute la compagnie embarqua sur le Faucon Millenium de Han Solo et Chewbacca.

Comme il aimait à le répéter, C-3PO n'aimait pas beaucoup les voyages spatiaux, et le départ brusque du Faucon face à une escouade impériale ne vint que confirmer son point de vue. Et la situation ne fut pas du tout à son goût lorsque le cargo corellien dut échapper à deux destroyers stellaires en orbite de Tatooine. Une fois le vaisseau plongé dans la relative sécurité de l'hyperespace, Chewbacca en profita pour défier R2-D2 au Dejarik pour faire passer le temps. Face au tempérament hargneux du Wookiee, qui n'hésiterait pas à démolir son adversaire s'il venait à perdre, C-3PO conseilla au petit astromécano de laisser gagner le copilote du vaisseau. Lorsque le cargo corellien arriva dans le système d'Alderaan, l'équipage et ses passagers virent que la planète avait été réduite en cendres, et lorsqu'un rayon tracteur de l'Étoile de la Mort happa le Faucon Millenium, C-3PO et ses compagnons se dissimulèrent dans des compartiments secrets du vaisseau habituellement réservés à la contrebande. Une fois le cargo YT-1300 arrimé dans le hangar 327, le groupe réussit à duper les Impériaux et à trouver un refuge temporaire dans la salle de contrôle du hangar. Grâce à ses talents de traducteur, C-3PO put retransmettre les informations nécessaires à ses compagnons pour s'échapper de la station impériale.

Mon image
C-3PO et R2-D2 à bord de l'Etoile de la Mort.

Cependant, lorsque R2-D2 découvrit que Leia était détenue à bord, le reste de l'équipe, Kenobi étant parti pour désactiver le rayon tracteur, monta une expédition de fortune pour sauver la princesse, abandonnant les droïdes dans la salle de contrôle. Donnant des indications à ses compagnons quant à la situation sur la station, et notamment sur le niveau d'alerte des troupes impériales, C-3PO réussit à duper une escouade de stormtroopers qui pénétra dans la salle de contrôle où se trouvaient les deux droïdes, C-3PO persuadant les soldats qu'ils étaient des victimes de fous furieux s'étant introduits sur l'Étoile de la Mort. Ainsi, les deux droïdes échappèrent à la capture, juste à temps pour sauver leurs maîtres d'un compresseur d'ordures. Attendant que le groupe revienne vers le Faucon, C-3PO et R2-D2 filèrent vers la liberté à bord du vaisseau de Solo, les soldats le gardant étant allés prêter main forte à Vador, en plein duel avec Kenobi. Devant néanmoins faire face à une patrouille de chasseurs TIE, C-3PO et R2-D2 aidèrent l'équipage dans la réparation des dégâts importants subis pendant l'escarmouche avec les appareils impériaux. Ce fut pour C-3PO une nouvelle occasion d'enguirlander R2-D2, le rendant responsable du fait qu'il s'était retrouvé empêtré dans des câbles électriques.

Une fois arrivé sur la base rebelle de Yavin IV, C-3PO put respirer quelques temps, tandis que les plans de l'Étoile de la Mort contenus dans la mémoire de R2-D2 étaient transférés dans les banques de données et analysés. Lorsque les escadrons de X-Wing et de Y-Wing décollèrent de la base et partirent à la rencontre de la station de combat impériale, arrivée dans le système de l'autre côté de la géante gazeuse rouge Yavin, C-3PO observa le déroulement des opérations depuis le poste de commandement de la base. S'inquiétant pour son compagnon R2-D2, C-3PO ne sut plus quoi penser quand il apprit que son camarade avait été touché par un tir direct. La mission des Rebelles fut un franc succès, même si le coût en fut élevé. C-3PO, au retour du chasseur de Luke Skywalker, resta au chevet de son petit camarade mécanique pour s'assurer qu'il serait de nouveau opérationnel. Car comme il le lui avait fait remarquer peu avant la bataille, et même si les deux compères passaient le plus clair de leur temps à se chamailler, C-3PO s'ennuierait sans R2-D2. L'astromécano fut réparé juste à temps pour rejoindre ses compagnons lors de la cérémonie de remise des médailles. L'Étoile de la Mort détruite, et devenu en quelques sortes un héros malgré lui, C-3PO pensait que les choses allaient maintenant rentrer dans l'ordre. Mais une guerre ne se gagne pas en une seule bataille, et la Guerre Civile Galactique n'en était qu'à ses débuts.

Au lieu de rejoindre les équipes ordinaires de droïdes que possédait l'Alliance Rebelle, C-3PO réalisa qu'il était trop précieux, malgré ses lamentations incessantes, et qu'il formait une excellente équipe avec son coéquipier R2-D2. Et comme Leia était souvent appelée à négocier des traités et à tenter de rallier d'autres mondes à la cause des Rebelles, les services de C-3PO en matière de traduction et de diplomatie étaient très recherchés. Cependant, les missions diplomatiques au service de l'Alliance Rebelle n'avaient rien à voir avec les banquets officiels et les soirées raffinées auxquels C-3PO était habitué, mais comprenait surtout des vols périlleux où il fallait parfois franchir un blocus impérial et des échappées belles de dernière minute. Par ailleurs, ce genre de situation ne lui permettait plus de prendre un bain d'huile régulier, et ce parfois malgré les environnements inhospitaliers qu'il rencontrait au cours de ses missions. En cela, la mission qui aurait dû le conduire jusqu'à Circapous IV en est un parfait exemple. Voyageant avec Leia, Luke et R2-D2 vers ce monde, C-3PO dut affronter les forêts denses et les marécages humides de Circapous V, plus connue sous le nom de Mimban, après que le Y-Wing modifié qui transportait le groupe ait dû se poser en catastrophe.

Même pour ses maîtres humains, Mimban était un monde inhospitalier. Avec l'aide d'une autochtone amicale nommée Halla, C-3PO et R2-D2 sauvèrent Luke et Leia, même si par la suite le droïde protocolaire dut faire face à un wandrella géant, sorte de serpent local. Dans une telle situation, C-3PO ne pensait pas qu'elle pouvait empirer, ce qui arriva pourtant lorsque Dark Vador se posa sur la planète. Le Seigneur Sith était à la recherche de la légendaire pierre de Kaiburr, et se confronta au groupe. Si les droïdes furent momentanément mis hors service, Luke, avec l'aide de l'esprit d'Obi-Wan, affronta Vador et lui coupa un bras mécanique. Ainsi, cette mission eut une conclusion heureuse et C-3PO et Leia purent utiliser de précieux renseignements concernant une activité impériale dans le secteur. Malgré tous les affronts subis, qu'ils soient physiques ou moraux, C-3PO continuait de se surpasser pour aider au mieux ses maîtres, plus poussé par sa petite fierté que par sa programmation. Cette fidélité sans faille à l'encontre de ses maîtres, parfois quelques peu grossiers à son encontre tels que Han Solo, le poussa même, à son grand étonnement et à celui de ses propriétaires, à faire preuve d'héroïsme.

Mon image

Par exemple, peu de temps avant la mission sur Mimban, C-3PO permit à Luke Skywalker d'échapper au chasseur de primes nommé Beilert Valance. En effet, ce dernier, un cyborg et ancien soldat impérial, s'apprêtait à éliminer Skywalker quand C-3PO se plaça dans la ligne de mire de l'arme de Valance. Sa bravoure et son désintéressement stupéfièrent tellement le chasseur de primes que cela permit aux Rebelles de s'échapper. Montrant qu'on pouvait lui faire confiance, C-3PO dut à son tour faire confiance à ses maîtres dans les situations les plus périlleuses. Sur la planète Ord Mantell, alors que le droïde doré accompagnait Luke, Leia, Han, Chewbacca et R2-D2 dans le but de récupérer des fonds supplémentaires pour financer la Rébellion, C-3PO et Skywalker durent à un moment sauter d'un cargo vers la soute ouverte du Faucon Millenium, cette nouvelle série de cabrioles ne faisant pas vraiment la joie du droïde protocolaire. Si sur Yavin IV, les jungles denses et humides ne faisaient pas la joie des circuits de C-3PO, les plaines glaciaires de Hoth étaient encore pires. Mais le droïde ne put que suivre la Rébellion lorsque celle-ci dut y emménager.

Malgré ce cadre de travail plus que rude, C-3PO se trouva une utilité en aidant à analyser les communications dans le centre de commande de la Base Écho. Et si le droïde put profiter d'une paix relative sur ce monde glaciaire, les Impériaux avaient d'autres projets en ce qui concerne les Rebelles. C-3PO se trouvait dans le centre de commande lorsque les scanners de la base interceptèrent une faible transmission émanant probablement d'un droïde. Expert en six millions de formes de communication, comme il aimait souvent le rappeler, C-3PO informa ses supérieurs que le code utilisé était probablement impérial. Et la supposition du droïde protocolaire s'avéra juste lorsque le capitaine Solo abattit un droïde sonde Vipère. Mais le mal étant fait, le personnel de la Base Écho dut commencer l'évacuation. Peu de temps après, l'Escadron de la Mort de Dark Vador arriva dans le système et lança son offensive contre la base rebelle. Durant la bataille, alors que les défenses de l'Alliance s'écroulaient, C-3PO resta vaillamment à son poste au centre de commande aux côtés de la princesse Leia.

Même quand cette section de la base fut gravement touchée, la princesse laissa passer à plusieurs reprises l'occasion de s'échapper, ce que lui fit remarquer C-3PO en lui affirmant que le dernier transport était leur dernier espoir. Ses conseils étant ignorés, comme cela était le cas la majorité du temps, C-3PO fut soulagé lorsque Solo parvint à convaincre Leia d'embarquer au plus vite. Mais à cause de la bataille tout proche, une section de couloir creusée dans la glace s'effondra sur leur chemin, et Han, Leia et C-3PO durent prendre un autre itinéraire pour rejoindre le Faucon, au plus grand désarroi du droïde protocolaire. Et comme si la situation n'était pas suffisamment tendue pour C-3PO, le Corellien en rajouta une couche en lui disant que s'il ne se dépêchait pas il deviendrait résident permanent. À ce moment, C-3PO aurait aimé un peu plus de considération de la part de Solo, le droïde ayant profité de la retraite pour retirer des panneaux d'avertissement marquant les entrées de parcs à Wampas afin d'occuper les Impériaux.

Même si le cargo corellien réussit à s'échapper de Hoth, il fut poursuivi par des destroyers stellaires une fois en orbite, les acrobaties auxquelles Solo s'adonnait venant contrarier C-3PO. Lorsque le Faucon s'apprêta à passer en hyperespace et qu'il ne le put à cause de son motivateur endommagé, C-3PO fit à nouveau des siennes en formulant une affirmation plus qu'évidente. Cependant, le droïde fut vraiment au bord de l'hystérie lorsque le Corellien décida de manœuvrer son cargo dans la ceinture d'astéroïdes de Hoth, C-3PO l'informant que leurs chances de survies étaient de une sur 3720. Mais les probabilités n'étaient pas le fort des Corelliens. Poursuivis par des chasseurs TIE, les Rebelles parvinrent à leur échapper et à se cacher dans une grotte d'un des plus gros astéroïdes. À nouveau en relative sécurité, C-3PO fut quelque peu nerveux quand le capitaine ordonna qu'on coupe les équipements qui n'étaient pas vitaux. Mais Solo avait une tâche spécifique pour son Bâton d'Or : communiquer avec le Faucon, dont le langage était quelque peu excentrique pour C-3PO. Le dialecte du vaisseau fut un défi, même pour C-3PO, qui mit du temps avant d'isoler le problème, le droïde de protocole regrettant même son compère R2-D2, parti avec Luke vers Dagobah.

Mon image
C-3PO travaillant sur la station de contrôle du Faucon Millenium.



Réussissant à découvrir le problème technique du Faucon, le circuit d'alimentation sur l'axe négatif se trouvant polarisé et devant être changé, C-3PO n'en fut pas pour autant remercié, du moins pas avant d'avoir dérangé Han et Leia, qui s'étaient momentanément laissés aller à leurs sentiments. Alors que les réparations allaient bon train, C-3PO étant toujours la victime des remarques sarcastiques de Solo, Leia les avertit qu'il y avait quelque chose dans la grotte. C-3PO restant à bord, ses trois compagnons sortirent et découvrirent que l'endroit était infesté de mynocks, mais le Corellien découvrit, juste à temps, qu'ils ne se trouvaient pas dans une grotte. C-3PO, Leia et Chewbacca ne comprirent qu'après coup que le capitaine les avait sauvés d'une limace de l'espace, le cargo YT-1300 s'étant réfugié dans son œsophage. Ainsi, la compagnie fut à nouveau prise sous le feu des Impériaux, et la situation faillit tourner au vinaigre lorsque C-3PO informa ses compagnons que le bouclier arrière du Faucon avait cédé et que Solo décida par conséquent de foncer sur le destroyer Avenger. Le cargo ayant disparu des scanners du destroyer, car s'étant plaqué à sa coque pour confondre sa signature avec celle du vaisseau impérial, Solo attendit que la flotte impériale se disperse et passe en hyperespace. C-3PO ne pouvant plus se contenir, il déblatéra son discours moralisateur habituel, en insistant sur le fait que la reddition pouvait être acceptable en certaines circonstances. Cependant, on ne l'écouta pas encore une fois et Leia mit fin à ses jérémiades en le désactivant temporairement.

Lorsqu'il fut réactivé, C-3PO se rendit compte que le Faucon se rendait sur Bespin, où se trouvait Lando Calrissian, un vieil ami de Solo. Ce retour vers un endroit civilisé plut assez au droïde protocolaire. Cependant, C-3PO fut inquiet lorsqu'il vit de prime abord qu'aucun comité d'accueil n'était là pour les accueillir, et quand finalement Lando et ses aides se manifestèrent sur la plate-forme où le cargo corellien avait atterri, le droïde fut soulagé de l'accueil chaleureux. Même s'il avait toujours du mal à comprendre en profondeur le comportement humain, en particulier ce que ces derniers appelaient l'humour, la blague de mauvais accueil de la part de Calrissian semblant pour lui étrange. Par malchance pour C-3PO, la Cité des Nuages n'était pas un endroit sûr pour ses compagnons et lui : après avoir rencontré un droïde protocolaire au comportement grossier, C-3PO s'aventura seul dans un complexe technique, croyant reconnaître les trilles électroniques si caractéristiques de son compère R2-D2. C'est alors que le pauvre droïde à la coque dorée tomba sur un contingent de stormtroopers. Présentant ses plus plates excuses, et cherchant en vain à faire demi-tour, C-3PO vit un des soldats se lever et lui tirer dessus. Ce fut la dernière image de C-3PO lorsqu'il fut mis en morceaux, avant d'être remonté plus tard.

Sur ordre de Vador, arrivé avec ses troupes sur Bespin avant les Rebelles, C-3PO lui fut amené pour examen de sa mémoire. Lorsque C-3PO fut amené en pièces détachées devant le Seigneur Noir, une partie de celui-ci se remémora l'époque où il avait construit C-3PO, lorsqu'il était un petit garçon innocent. Revenant à la réalité, Vador ordonna la destruction du droïde. Mais ce dernier ne semblait pas encore prêt à être réduit à l'état de circuits fondus. En effet, alors que Chewbacca traînait dans la salle de rebuts pour trouver des pièces de rechange, il empêcha les Ugnaughts de fondre C-3PO, et rapporta ses restes à l'appartement où se trouvaient Han et Leia. Cependant, peu de temps après, les Rebelles furent capturés par les Impériaux, et ces derniers, lors de la fouille des appartements de la princesse, ne comprirent pas pourquoi les restes du droïde s'y trouvaient. Croyant que ce droïde protocolaire semblait très important pour la Rébellion, un officier demanda à ce que l'on examine sa mémoire, mais Vador, en proie à un nouveau moment de nostalgie, refusa et ordonna qu'on remette le droïde au Wookiee parce qu'il le méritait, en tout cas mieux que lui, le créateur de C-3PO. Ainsi, la caisse contenant le corps morcelé du droïde doré fut transportée dans la cellule de Chewbacca.

Si C-3PO avait subi toutes sortes d'ignominies au cours de sa vie opérationnelle, être remonté à la mode bricolage maison façon wookiee fut sans doute la pire pour lui. Seul dans sa cellule de détention, Chewbacca, souffrant encore des effets de l'engin de torture sonique auquel on l'avait soumis, chercha à s'occuper l'esprit, et ne vit pas d'autre occupation que de remonter C-3PO. Mais Chewbacca ne faisant pas de réel effort de concentration, il n'est dès lors pas étonnant que C-3PO fut tout sauf reconnaissant lorsqu'il fut remis en fonction. En effet, le droïde avait la tête montée à l'envers.

Mon image
C-3PO remonté à l'envers à la mode Chewbacca.



Mais les réparations ne purent aboutir, la tête de C-3PO ayant été remise dans le bon sens et un seul bras ayant été rattaché, et le droïde, ou du moins le montage approximatif qui résultait du travail du Wookiee, fut sanglé sur le dos de ce dernier et conduit avec les autres dans la chambre de congélation carbonique de la Cité des Nuages. Cette journée déjà traumatisante pour C-3PO faillit tourner au cauchemar lorsque Chewbacca attaqua momentanément des stormtroopers, le droïde le suppliant d'arrêter car ne voulant pas être désintégré, encore une fois. Une fois Solo congelé et livré à Boba Fett, Vador changea à nouveau les termes du marché passé avec Calrissian en décidant d'emmener la princesse et le Wookiee dans son vaisseau. L'incarcération de C-3PO allait encore durer un petit moment.

En chemin vers le destin, la confiance soupçonnée par C-3PO envers Lando Calrissian s'avéra fondée lorsque le baron administrateur le libéra lui et ses compagnons, ces derniers, surtout Chewbacca ne partageant pas toutefois l'opinion du droïde. Présentant toutes ses excuses à Lando lorsque Leia et le Wookiee partirent pour rattraper Fett avant qu'il ne s'échappe, C-3PO fit remarquer à Calrissian que ce n'était qu'un Wookiee. Par chance, durant la poursuite, dont C-3PO ne vit que des bribes, le droïde protocolaire retrouva son compagnon R2-D2, séparé de Luke lorsque celui-ci était venu sur la Cité des Nuages pour sauver ses amis. Si le chasseur de primes réussit à s'enfuir, le point de vue littéralement inversé de C-3PO lui permit de prévenir ses compagnons juste à temps pour parer une embuscade impériale. Heureusement, Leia, Lando et Chewbacca, ainsi que les droïdes, purent rejoindre le Faucon Millenium, parvenant même à secourir Luke, désormais amputé d'une main. À bord du cargo, C-3PO apprécia l'aide de R2-D2, qui le remonta correctement cette fois-ci. Mais une fois encore, l'astromécano délaissa C-3PO et fit montre de son goût pour les actions de dernière minute, ignorant les conseils et les plaintes du droïde de protocole, à qui il manquait encore une jambe. Grâce à l'entêtement de l'unité R2, l'hyperdrive fut réparé et les Rebelles en fuite purent gagner le point de rendez-vous de l'Alliance Rebelle, où les techniciens finirent de réparer C-3PO.

Profitant de ce temps de répit, C-3PO n'en fut pas moins très sollicité pour servir d'interprète à Chewbacca, ses autres compagnons ne pouvant pas tout comprendre car Solo, le seul à savoir parler correctement le langage des natifs de Kashyyyk, ayant été emmené par Fett. Pendant son temps libre, C-3PO put reprendre ses habituelles conversations avec R2-D2, et en apprit beaucoup sur la nature du comportement humain. Malheureusement pour lui, le cadre de ces leçons ne correspondait pas à son goût pour la tranquillité. Ainsi, C-3PO se retrouva à arpenter les rues et les cantinas louches de Tatooine, Lando passant son temps à chercher des indices pour localiser Han. Durant cette période où Solo fut retenu prisonnier, la relation entre C-3PO et Chewbacca avait quelque peu changé, le droïde comprenant que les menaces perpétuelles du Wookiee à son encontre, notamment lors des parties de Dejarik, étaient largement exagérées, et se sentit dès lors plus précieux que jamais aux yeux de ses compagnons. Mais bien que contribuant parfois à leurs missions, C-3PO restait frustré lorsque ses amis rebelles ignoraient ses conseils, comme ce fut le cas lors de la Bataille de Gall. Lando y ayant repéré Boba Fett, un contingent rebelle décida d'attaquer l'enclave impériale qui s'y trouvait pour libérer Han. Mais la mission s'avéra être un échec et Fett put s'échapper à temps. Après l'évasion de justesse du Faucon de Gall, avec des chasseurs TIE à ses trousses, C-3PO et Chewbacca tombèrent d'accord sur un point : il fallait retourner sur Tatooine et attendre que le chasseur de primes mandalorien remette son prisonnier à Jabba.

Mon image

Mais si C-3PO aurait voulu profiter d'un moment de repos après les événements de Gall, ce n'était pas le cas de Leia, qui voulait entrer en contact avec l'organisation criminelle du Soleil Noir, car quelqu'un ayant essayé de tuer Luke en orbite de Gall. Par conséquent, C-3PO se retrouva dans un établissement de jeu d'Equator City sur la planète Rodia, observant Lando qui s'était installé pour jouer. En fait, il espérait établir un contact avec le Soleil Noir. Ce moment fut l'occasion pour C-3PO de s'adonner à un nouvel exercice sur la nature humaine, même s'il ne comprenait pas la fascination des êtres organiques pour le hasard, le concept de bluff lui étant inconnu. Pourtant, cela n'empêchait pas C-3PO de comprendre un jeu. Il vit ainsi Chewbacca remporter des parties de Dejarik, croyant que la chance y était pour quelque chose. En fait, c'était peut-être le fait qu'il ait mentionné aux adversaires du Wookiee que ce dernier adorait arracher des membres s'il perdait qui viendrait expliquer pourquoi Chewbacca a remporté ses victoires. Finalement, le groupe établit un contact avec Guri, garde du corps de Xizor. Si Leia et Chewbacca partirent pour rencontrer le prince, C-3PO et Lando restèrent ensemble, et sauvèrent même Luke et R2-D2 d'un groupe de chasseurs de primes.

Une fois la situation calmée, Luke informa les autres que Leia et Chewbacca étaient en danger auprès de Xizor, et sembla être le seul à croire que les secourir sur Coruscant était une bonne idée. Si l'infiltration du palais de Xizor réussit, C-3PO, ayant examiné les risques de la situation, décida de rester sur le Faucon avec R2-D2. Et puis d'ailleurs, si la situation venait à dégénérer, les droïdes étaient chargés de récupérer leurs compagnons avec le vaisseau. Bien que C-3PO espérait que non, ce cas de figure se présenta car le cargo corellien fut découvert, ce qui obligea les droïdes à faire montre de leurs "talents" de pilotes. Cependant, entre un droïde protocolaire et un pilote organique chevronné, la différence reste conséquente, et même si C-3PO eut l'impression de bien s'en sortir, ne laissant aucune pièce importante du vaisseau sur chaque obstacle rencontré, cette opinion ne fut aucunement partagée par Lando, qui vociféra tout en jurant de tuer le maudit droïde protocolaire. Heureusement, les deux droïdes purent récupérer toute l'équipe rebelle saine et sauve et décampèrent avant l'explosion du palais de Xizor. Et après une altercation au-dessus de Coruscant, tout ce petit monde put regagner Tatooine. Luke avait effectivement une nouvelle idée pour sauver son ami Han, et C-3PO allait jouer un rôle des plus importants, même s'il ne le savait pas.

Quelques temps plus tard, C-3PO et R2-D2 furent envoyés en émissaires pour délivrer un message à Jabba. Le droïde à la coque dorée était on ne peut plus inquiet car Calrissian et Chewbacca avaient tenté d'infiltrer le palais du seigneur hutt et n'avaient plus dès lors donné de nouvelles. En fait, le plan de Luke fonctionnait à la perfection, mais pour qu'il marche, il fallait en dire le moins possible à C-3PO, susceptible de commettre une erreur qui ferait échouer le plan. Ce qui n'était pas le cas de R2-D2, moins enclin à révéler des informations vitales, et le petit astromécano se comporta comme à son habitude durant le trajet, ignorant les conseils de son comparse protocolaire. Lorsqu'ils arrivèrent devant les portes du palais, le droïde portier TT-8L fut si lent à répondre et si peu aimable que C-3PO fut convaincu, à vrai dire il préférait cette possibilité, qu'on ne les laisserait pas entrer. Malheureusement pour lui, les portes s'ouvrirent et le droïde ne put faire autrement que de suivre son compagnon dans les ténèbres. Arrêtés par des gardes gamorréens, les droïdes se présentèrent au majordome Bib Fortuna, C-3PO découvrant par la même occasion que R2-D2 apportait aussi un cadeau. En fait, en délivrant le message de Skywalker pour Jabba, C-3PO découvrit avec effroi que lui et R2-D2 constituaient le cadeau, et après un bref séjour dans les cachots du palais où lui fut posé un bouchon d'entrave, C-3PO rejoignit la salle d'audience du Hutt en tant que traducteur.

Mon image
C-3PO, temporairement au service de Jabba le Hutt.



Connaissant le sort du précédent droïde traducteur de Jabba, C-3PO décida de garder profil bas, exécutant avec un dévouement anxieux sa tâche au service du seigneur du crime. Lorsque la princesse Leia, déguisée en Boushh, se présenta avec Chewbacca, C-3PO put voir de près la colère de Jabba lorsque celui-ci l'envoya à terre, furieux du montant qu'exigeait le chasseur de primes qui lui apportait le Wookiee. Apparemment soulagé que la situation ne se soit pas envenimée lors de cette audience, C-3PO fut consterné lorsqu'il vit que Leia fut découverte et capturée après avoir tenté de libérer Han en le sortant de la carbonite. Solo et Chewbacca incarcérés, Leia se retrouvant enchaînée au trône du Hutt et R2-D2 ayant disparu, C-3PO ne pensait pas tomber plus bas et espérait sincèrement que Luke viendrait à la rescousse. Ses prières furent exaucées lorsque le jeune Jedi vint en personne négocier la libération des captifs, mais Jabba restant campé sur ses positions, la joie du droïde de protocole fut de courte durée. Voulant avertir son maître, sans succès, qu'il se trouvait sur la trappe conduisant à la fosse du Rancor, l'inquiétude du droïde redoubla quand Luke se retrouva confronté au monstre. Heureusement, le Jedi réussit à échapper aux griffes de la bête.

Mais les ennuis n'étaient pas terminés pour autant, et c'est à C-3PO qu'incomba la tâche d'annoncer aux Rebelles prisonniers qu'ils allaient être jetés dans la Grande Fosse de Carkoon pour servir de repas au Sarlacc. Le lendemain matin, C-3PO se retrouva sur la barge à voiles de Jabba, le Khetanna, retrouvant par la même occasion R2-D2, qui servait des boissons à la troupe du Hutt. Mais même ces retrouvailles ne rassurèrent pas le droïde doré, même si l'unité R2 lui affirma le contraire. Tenant le rôle de maître d'exécution, C-3PO s'apprêta à voir mourir ses compagnons. Mais le plan mis au point par Luke Skywalker s'amorça en un éclair, à tel point que C-3PO ne vit rien passer ou presque. La Bataille de Carkoon avait commencé, et C-3PO tenta de rester loin des tirs croisés, mais fut victime des sournoiseries de Salacious Crumb, qui lui arracha un de ses photorécepteurs. R2-D2 arriva juste à tant pour électrocuter Crumb et sauver son compagnon doré. Alors que les droïdes avaient rejoint le pont, l'astromécano poussa C-3PO par-dessus bord avant de sauter à son tour. Enfoui la tête la première dans le sable, C-3PO fut content d'être récupéré par un grappin magnétique juste avant que la barge de Jabba explose. Une fois toute l'équipe réunie et Solo délivré, C-3PO partit à bord du Faucon pour rejoindre la flotte de l'Alliance Rebelle tandis que Luke et R2-D2 avaient encore à faire sur Dagobah.

Cependant, l'appel de l'aventure résonna encore une fois, et C-3PO, R2-D2 et leurs maîtres organiques allaient sembler jouer un rôle prépondérant pour leur nouvelle mission. Cette mission devait être d'une importance cruciale puisque l'intégralité des forces de l'Alliance Rebelle se regroupait près de Sullust. Tout fut expliqué lors d'un briefing à bord du Home One. L'Empereur Palpatine supervisant lui-même la phase finale de la construction de la seconde Étoile de la Mort, la Rébellion voulut profiter de cette occasion inespérée pour oblitérer la station de combat et éliminer le tyran. Mais pour ce faire, un commando devait se poser sur la lune Endor et désactiver le bouclier planétaire protégeant la station impériale. Ainsi, C-3PO et son compère R2-D2 se retrouvèrent intégrés au commando mené par Han Solo, bombardé général. R2-D2 trouva cette perspective excitante, contrairement à C-3PO. Bien que l'on puisse se poser la question de son utilité pour une mission aux risques si élevés, C-3PO accompagna le commando rebelle pour traduire les résultats d'analyse du terrain sur la lune forestière fournis par R2-D2. Si ce dernier trouvait l'endroit joli, C-3PO pensait que chaque carré de végétation pouvait abriter un ennemi. À un moment, le groupe fut dispersé quand Luke et Leia poursuivirent des scout troopers impériaux, et quand il s'avéra que la princesse fut la seule manquante, Solo ordonna au reste du commando de continuer dans leur progression jusqu'au générateur de bouclier tandis que lui, Luke, Chewbacca et les droïdes chercheraient la princesse.

Mon image
C-3PO en compagnie des Rebelles sur Endor.



Se fiant aux talents de pisteur du Wookiee, le petit groupe tomba néanmoins dans un piège aussi grossier que primitif, cette fois-ci à cause de l'estomac de Chewbacca. Comprenant que son petit compagnon voulait se rendre utile, C-3PO lui fit remarquer que la chute allait être rude, et le groupe, libéré du filet suspendu, dégringola de plusieurs mètres vers le sol. C-3PO mit plus de temps que les autres à se relever, et lorsqu'il le fit, il constata que ses compagnons et lui étaient encerclés par des Ewoks, natifs d'Endor. Stupéfaits par l'apparence du droïde doré, les petites créatures poilues le révérèrent comme s'il était un de leurs dieux. Voulant profiter de cet ascendant que C-3PO exerçait sur les Ewoks, Han lui demanda de faire en sorte de les sortir de là. Mais à sa plus grande consternation, le droïde refusa, sa programmation n'incluant pas le fait de se faire passer pour une divinité. Solo en perdit son sang-froid, mais put constater que les Ewoks considéraient C-3PO très à cœur. Transporté jusqu'au village de Bright Tree sur un fauteuil improvisé, C-3PO ne pouvait pas en dire autant de ses amis, pieds et poings liés. C'est d'ailleurs dans cette fâcheuse posture que Solo apprit de C-3PO qu'il allait servir de plat de résistance.

Sur le moment, le droïde de protocole fut ravi de retrouver Leia saine et sauve, mais malgré ses supplications et celles de la princesse, les Ewoks étaient bien décidés à faire de Solo, ainsi que des autres, des mets de choix. Calmement, Luke demanda à C-3PO de dire aux Ewoks que s'ils ne faisaient pas ce qu'il exigeait, ils devraient subir des représailles magiques. Le droïde s'exécuta mais les Ewoks n'en tinrent pas compte. Alors, Luke utilisa ses dons de télékinésie pour faire léviter le droïde doré, qui ne comprit rien, et à vrai dire paniqua, au vu de la situation, mais les natifs de la lune s'exécutèrent immédiatement. Le soir même, C-3PO leur narra le récit des Rebelles et parvint à les gagner à la cause de ses amis. La troupe, forte de ses nouveaux alliés, attaquerait le générateur le lendemain, et sur l'insistance de Han Solo, C-3PO s'entretint avec les Ewoks pour qu'ils leur rendent leurs armes et leur donnent des provisions. En ce qui concerne le droïde protocolaire, la journée suivante ne fut pas attendue avec la plus grande impatience. En effet, lors de la progression discrète du groupe vers l'installation impériale, C-3PO n'était pas ce qui se faisait de mieux question furtivité avec sa coque dorée.

Néanmoins, cela ne le dispensa pas d'accompagner le groupe au complet – moins Luke car celui-ci étant parti à la rencontre de Vador et de l'Empereur – jusqu'à une porte dérobée du bunker impérial, indiquée par Paploo, Wicket et d'autres guerriers. C'est à cette occasion que la nature intrépide des petits Ewoks l'alarma, Paploo volant une motojet 74-Z pour éloigner les gardes. Du statut d'horrifié en voyant que l'Ewok prenait un risque inconsidéré, C-3PO fut stupéfait en voyant qu'il avait facilité la tâche des Rebelles, qui n'avaient plus qu'un garde à neutraliser. Restant hors de vue de l'entrée secondaire du bunker, C-3PO constata que le plan pour détruire le système de protection de la station de combat se déroulait comme convenu. Mais soudainement, des Impériaux déferlèrent dans la clairière devant l'entrée du bunker, maîtrisant rapidement les soldats rebelles restés en faction à cet endroit avant de s'engouffrer dans le complexe pour arrêter Solo et les autres. Comme si cela n'était pas déjà angoissant pour le droïde doré, Wicket partit et laissa les deux droïdes sur place. Cependant, il revint quelques minutes plus tard avec du renfort, les Ewoks demandant aux droïde de faire diversion. Cette suggestion n'enchantait pas C-3PO, mais il fallait bien faire quelque chose pour libérer les membres du groupe rebelle, et le droïde protocolaire héla les Impériaux, sur le conseil de R2-D2, lorsque ceux-ci ressortirent du bunker.

Alors qu'un détachement de stormtroopers tenait en joue les deux droïdes, des Ewoks sortirent de nulle part et des cors résonnèrent dans la forêt, les Rebelles profitant de la confusion pour riposter et les droïdes pour trouver un endroit plus tranquille. Personne ne tirerait sur des droïdes, mais le nombre de tirs perdus qu'il y avait durant cet affrontement était suffisant pour que C-3PO se retrouve une fois de plus en pièces détachées. Puis, sans crier gare, R2-D2 partit en direction du bunker, disant à C-3PO qu'on l'y appelait. Anxieux à l'idée d'être séparé de son petit compagnon dans une telle situation, C-3PO ne put que le suivre au milieu des tirs croisés. Effectivement, l'astromécano avait été appelé pour déverrouiller la porte du complexe, mais il n'y parvint jamais car touché par un tir qui endommagea ses circuits. C-3PO ne put rien faire de plus, si ce n'est veiller sur son compagnon jusqu'à la fin de la bataille. Grâce à Chewbacca et aux talents d'improvisation de Han, les Rebelles purent pénétrer dans le complexe impérial et le détruire, ouvrant la voie à la Flotte Rebelle pour qu'elle détruise le réacteur de la seconde Étoile de la Mort. C'est avec joie que C-3PO et ses amis purent constater la destruction de la station, qui se consuma dans une gigantesque boule de feu dans le ciel d'Endor. En ce qui concerne R2-D2, il fut réparé à temps pour rejoindre son acolyte doré et participer à la célébration de la victoire. Entre-temps, les Ewoks avaient compris que C-3PO n'était pas une divinité, mais ne le respectèrent pas moins pour autant.

Mon image
C-3PO et ses compagnons célébrant la victoire rebelle d'Endor dans le village des Ewoks.



Soulagé d'être revenu à un statut plus commun, C-3PO espérait, avec la fin de la Guerre Civile Galactique, que cette fois il pourrait bénéficier d'une période de tranquillité. Mais à peine la Bataille d'Endor était terminée qu'une autre se profilait à l'horizon. En effet, par le biais d'un drone messager de classe Élégance, envoyé par le gouverneur Wilek Nereus de Bakura, la Rébellion décida d'envoyer une force expéditionnaire, dont C-3PO fit partie, afin d'aider les habitants de cette planète, victimes d'une invasion des Ssi-ruuk. Mais pour cette mission, C-3PO accompagnait la princesse Leia Organa dans ses négociations avec les Impériaux, redevenant par cette occasion un droïde de protocole, même si Nereus ne respecta son engagement avec les Rebelles qu'un temps. Par ailleurs, C-3PO traduisit la langue des envahisseurs reptiliens au cours de cette crise. Mais l'aventure semblant rechercher le droïde doré, ce dernier dut à un moment se déguiser en stormtrooper, revenir vers le Faucon Millenium bien gardé, et se fit tirer dessus par Chewbacca, chose dont C-3PO se serait bien passé. Une fois les Ssi-ruuk vaincus, C-3PO établit un lexique de leur langage afin que leurs vaisseaux capturés soient réutilisables. Dans les années qui suivirent ces événements, C-3PO resta affilié à Leia, souvent séparé de son compagnon R2-D2 qui, lui, accompagnait Luke dans sa quête pour rebâtir l'Ordre Jedi.

Environ huit ans après la Bataille de Yavin, entre autres tâches bizarres que le droïde dut effectuer au cours de sa carrière, fut celle d'aider le général Solo, fraîchement rentré avec le Mon Remonda d'une campagne de plusieurs mois contre le seigneur de guerre Zsinj, à conquérir, ou plutôt reconquérir, le cœur de Leia. Le droïde protocolaire effectua des recherches généalogiques pour Solo et lui découvrit une parenté avec l'ancienne famille royale de Corellia, juste ce qu'il fallait pour faire contrepoids au prestige d'Isolder, prince du Consortium de Hapes et autre prétendant de Leia. Suivant Solo dans son plan, C-3PO accompagna le général et la princesse Leia, enlevée par ce dernier, dans leur voyage vers Dathomir, planète que Han avait gagnée au jeu pour les beaux yeux de la princesse. Au cours de ce voyage, C-3PO composa même une chanson vantant les qualités du contrebandier, ce qui amusa et agaça Leia au grand désarroi de Solo. Si Han put reconquérir l'amour de sa princesse, et que finalement Isolder trouva l'amour sur Dathomir en la personne de Teneniel Djo, C-3PO faillit tout gâcher au dernier moment. S'étant aperçu que la parenté royale de Solo qu'il avait déniché était fausse, le droïde s'apprêtait à interrompre la cérémonie de mariage, mais fut désactivé par Luke, voulant que ce jour reste le plus beau pour sa sœur et son nouveau beau-frère.

Peu de temps après cet heureux événement, C-3PO accompagna Han et Leia sur Tatooine, ce qui était un peu comme un retour aux sources même si le droïde protocolaire ne s'en souvenait pas, dans leur quête d'une peinture alderaanienne, le Crépuscule des Killiks, qui contenait la clé d'un code secret utilisé par l'Alliance Rebelle. Durant le séjour sur la planète désertique, le groupe rencontra Wald et Kitster Banai, amis d'enfance d'Anakin Skywalker, et grâce à la découverte du journal de Shmi Skywalker ils purent en apprendre un peu plus sur le passé d'un des plus terribles Seigneurs Sith de l'Histoire, ainsi qu'une ressemblance entre le droïde décrit dans le journal et C-3PO. La mission put être menée à son terme et le code fut retrouvé et détruit. Dans l'année qui suivit, C-3PO put constater à quel point la Nouvelle République s'était épanouie depuis sa fondation, surtout au vu de ses gains de territoires sur les Impériaux, ce qui augurait pour lui d'un avenir de paix et de stabilité.

Cependant, personne n'avait compté sur la réapparition d'un personnage aussi emblématique que redoutable : le Grand Amiral Thrawn. Alors qu'il assistait Leia, enceinte de Jaina et Jacen, lors d'une mission sur Bimmisaari, le groupe néo-républicain tomba dans une embuscade tendue par des Noghri, les commandos de la mort de Thrawn. Par chance, grâce aux talents de Luke dans le maniement du sabre laser, et à l'intervention de Chewbacca et du Faucon, le groupe put s'en sortir indemne et repartit vers Coruscant. Lors d'une mission suivante, après que la princesse ait à nouveau échappé à une tentative d'enlèvement sur Bpfassh, C-3PO l'accompagna jusque sur Nkllon, qui subit à leur arrivée une attaque du destroyer stellaire Chimaera, vaisseau de Thrawn, qui vola à Lando des taupes minières. Une fois arrivé à la Cité Nomade, alors qu'il aidait R2-D2 à évaluer les dégâts subis par le Faucon au cours de l'engagement précédent, C-3PO fut requis pour être légèrement modifié, son vocodeur pouvant désormais imiter la voix de Leia, ce qui duperait tout le monde. Tout le monde en effet serait convaincu que la princesse était encore sur le cargo corellien, alors qu'en fait elle partait se mettre à l'abri avec Chewbacca sur Kashyyyk à bord du Lady Luck. Mais même avec son imitation parfaite de sa maîtresse, C-3PO ne parvint pas à duper Thrawn, qui envoya par la suite un autre commando noghri pour capturer Organa Solo.

Quant à C-3PO, il tint toujours son rôle de "princesse" jusqu'à Abregado-rae où Han et Lando comptaient obtenir des informations sur Talon Karrde, un contrebandier que le Corellien cherchait à contacter. Puis, au début de son séjour sur Myrkr, base de Karrde, C-3PO n'eut rien d'autre à faire que d'attendre la suite des événements. Peu de temps après, alors que des stormtroopers attendaient Mara Jade, associée de Karrde, et Luke à Hyllyard City, C-3PO les informa de cette situation précaire via le transmetteur holographique de R2-D2 qui les accompagnait. Il expliqua le plan qu'avait mis au point Karrde et les autres pour que Luke et Mara échappent aux griffes des Impériaux. Si la première partie du plan se déroula sans imprévu, Mara et Luke ayant momentanément inversé leur rôle, le jeune Jedi y apporta une légère modification, ordonnant à ses amis embusqués de ne tirer que quand les Impériaux seront placés sous la grande arche de la ville. Cette information fut relayée par C-3PO, qui constata qu'elle ne faisait pas que des heureux, même si le reste fonctionna par la suite. Suite à cette escarmouche avec les troupes de Thrawn, C-3PO partit avec ses compagnons en direction de Sluis Van où le Grand Amiral chiss avait lancé son attaque. Ce fut avec soulagement que C-3PO vit que les vaisseaux néo-républicains, dont Thrawn comptait s'emparer, furent neutralisés.

Après la bataille, C-3PO repartit pour la capitale en compagnie de Han, qui faillit bien devenir dingue en voyant la soudaine passion du droïde pour la mécanique. Après une session quelque peu tendue où Han dut justifier les actions entreprises à Sluis Van et tenter d'innocenter Ackbar, soupçonné de trahison par Borsk Fey'lya, C-3PO partit pour Endor avec Leia et Chewbacca afin de rencontrer Khabarakh et le peuple noghri. Sur place, au moment où le Faucon traversait l'endroit où la seconde Étoile de la Mort avait explosé, C-3PO s'inquiéta pour la santé de sa maîtresse, qui avait ressenti toute la haine de l'Empereur à cet endroit. Puis, avec ses compagnons, C-3PO effectua le voyage jusqu'à Honoghr, mais le groupe dut rapidement se cacher à cause d'une visite impromptue du Grand Amiral Thrawn. C-3PO profitant de l'occasion pour instruire les jeunes Noghri sur la fin de Vador et sur l'histoire de la Rébellion, Leia découvrit par la même occasion l'ampleur du désastre qui avait frappé ce monde. Mais ces conversations durent être avortées lorsque Thrawn rendit une deuxième visite à la Maitrakh locale, rappelant à cette dernière de façon énergique qui était le maître. Voyant la situation empirer, Leia prit les choses en mains et les rallia à sa cause.

Cependant, par la suite, Thrawn réussit à s'emparer de la majeure partie des cuirassés de la Flotte Katana et plus rien ne semblait pouvoir l'arrêter dans sa politique de reconquête des anciens territoires impériaux. Heureusement, parmi le tumulte de la guerre, C-3PO se vit néanmoins gratifier de quelques moments de bonheur, comme cela fut le cas pour la naissance des jumeaux Solo. Dans les années qui suivirent, C-3PO devint leur nounou, parfois à leur grand désarroi car le droïde montrant souvent son habituel comportement pédant et ennuyeux. Mais la tâche dont il fut chargé des années plus tard faillit bien ne jamais voir le jour lorsque Jaina et Jacen faillirent être enlevés par des clones impériaux de Thrawn. Il était vraiment temps d'en finir avec le Chiss, ses clones et surtout le Jedi fou Joruus C'Baoth, et C-3PO et R2-D2 accompagnèrent un commando composé de leurs amis pour détruire l'installation de clonage du Mont Tantiss. Après avoir attiré la sympathie des peuplades autochtones de Wayland, c'est dans les entrailles de cette montagne de la planète que C-3PO assista à la mort du clone fou du Maître Jedi, tandis que la Nouvelle République mettait fin aux agissements de Thrawn lors de la Bataille de Bilbringi. Mais comme une malédiction, la guerre semblait s'accrocher à C-3PO et à ses compagnons.

Six ans après la Bataille d'Endor, Coruscant fut attaquée par une coalition d'Impériaux, comme si ces derniers avaient retrouvé leur force d'antan, et C-3PO participa à une mission de sauvetage à bord du Faucon pour retrouver les survivants du destroyer Liberator, qui s'était écrasé sur la capitale, avec à son bord Luke et Lando. Cependant, le droïde vit une tempête absorber Luke et son compère R2-D2, et C-3PO ne put rien faire d'autre que de rejoindre Da Soocha V, base de repli de la Nouvelle République. Mais il dut immédiatement repartir, car Leia avait eu une vision comme quoi Luke était la proie du Côté Obscur de la Force. Elle ne croyait pas si bien dire, car son frère était aux côtés de l'Empereur Palpatine ressuscité, celui qui avait à nouveau galvanisé toutes les troupes impériales. C'est pourquoi, C-3PO accompagna Leia, Han et Chewbacca sur Nar Shaddaa afin de changer de vaisseau, le Faucon étant trop identifiable, pour pénétrer les douanes de Byss, où Leia avait localisé Luke. Dans le garage de Shug Ninx, C-3PO put profiter d'un bain d'huile revigorant tandis que ses maîtres eurent maille à partir avec Boba Fett.

Mon image
C-3PO et R2-D2 lors de l'attaque sur Byss contre la Citadelle de l'Empereur ressuscité.



Heureusement, le groupe put échapper au chasseur de primes et faire route vers Byss à bord du Starlight Intruder de Salla Zend. Mais sur place, et si C-3PO retrouva son compère astromécano, il fut mené avec ses maîtres devant l'Empereur. Heureusement, grâce à Luke, le groupe put s'échapper de Byss avec, contenus dans la mémoire de R2-D2, les codes des Dévastateurs de Mondes, et C-3PO n'eut jamais été aussi fier de son petit compagnon droïde lorsque celui-ci transmit des ordres erronés aux machines de guerre de l'Empereur. Évidemment, ce moment de réjouissance fut une nouvelle occasion pour les deux compères de s'asticoter. Profitant d'une brève période de repos, priant R2-D2 de subir une révision complète car ayant subi des modifications de programmation, C-3PO et son ami R2 firent partie d'une mission à haut risque : infiltrer la forteresse de l'Empereur sur Byss avec l'aide des X-1 Vipère Automadon de Beltane. Le voyage ne fut pas des plus agréables, les Rebelles étant recroquevillés dans les entrailles des droïdes de guerre, et les plaintes continuelles de C-3PO exaspérèrent Lando au plus haut point. Mais bien sûr, C-3PO ne désemplit pas question lamentations, qui ne firent qu'empirer quand le commando rebelle et les X-1 passèrent à l'action, rappelant que les chances qu'ils avaient d'être détruits étaient de une sur 7872.

Le plan semblait bien se dérouler jusqu'à l'intervention des Monstres Chrysalides de l'Empereur, des Rancors génétiquement modifiés, et C-3PO faillit bien sentir sa dernière heure venir, et ne dut la vie, comme le reste des Rebelles, qu'à l'arrivée de contrebandiers. Ces derniers mirent le cap vers la Nouvelle Alderaan, où Luke, Leia et Han avaient fort à faire avec des Jedi Noirs et des Impériaux. Puis, une fois à l'abri sur Nespis VIII, Da Soocha V ayant été oblitérée par un missile tiré par le Canon Galactique de Palpatine, C-3PO s'occupa un temps des jumeaux Solo, tandis que Leia accouchait d'Anakin Solo. Avec un nouveau futur Jedi venu au monde, C-3PO se dit que l'avenir ne semblait pas aussi ténébreux que l'Empereur voulait le faire croire à ses maîtres. Mais C-3PO et R2-D2 découvrirent, presque aux dépens de la boîte crânienne du droïde doré, qu'un espion impérial avait placé une balise qui permettrait à Palpatine d'éradiquer les Rebelles.

Mon image
C-3PO "découvre" un espion impérial sur Nespis VIII.



Par chance, le premier missile envoyé contre la base de Nespis VIII connut une défaillance technique, ce qui donna le temps nécessaire pour évacuer avant que l'Empereur envoie son second projectile. Anakin Solo apparaissant clairement en danger, Leia se cacha sur Onderon avec C-3PO, ce dernier traduisant pour la princesse un ancien livre d'enseignements Jedi. Malheureusement, l'Empereur les retrouva, et C-3PO tenta de s'interposer entre le Sith et les enfants Solo, mais reçut une puissante décharge d'éclairs de Force. Si C-3PO se retrouva aux premières loges, cette décharge l'empêcha de voir la mort définitive de Palpatine.

Dans les années qui suivirent, C-3PO s'attela à l'éducation des jumeaux Solo, Anakin ayant été confié à Winter qui le cacha sur le monde secret d'Anoth, du moins jusqu'à ce que l'ambassadeur Furgan découvre cet endroit pour s'emparer du cadet de la famille Solo. Si C-3PO restait affilié à la princesse Leia, devenue chef d'État après la tentative d'empoisonnement de Mon Mothma, cela ne l'empêchait pas d'accompagner cette dernière lors de ses visites au Praxeum Jedi de Yavin IV, notamment pour retrouver son acolyte R2-D2. Si celui-ci accompagnait surtout Luke lors de ses déplacements, C-3PO accompagna le Maître Jedi tout du long des péripéties qui les amenèrent à bord de l'Œil de Palpatine, vaisseau automatisé créé des décennies plus tôt pour supprimer les Jedi réfugiés sur Belsavis. Pour l'anecdote, à bord de cette lune de combat, C-3PO sortit du pétrin son maître Luke, alors aux prises avec des Gamorréens conditionnés, en convainquant des Kitonaks, eux aussi embarqués par erreur sur le vaisseau, que les Gamorréens avaient une excellente recette à leur proposer. Ainsi, si C-3PO n'était pas programmé pour le combat, ses talents de polyglotte lui permirent de sauver ses amis et maîtres. Mais C-3PO faillit bien piquer une crise lorsqu'il vit que Seti Ashgad avait kidnappé la princesse Leia. Heureusement pour lui, tout rentra dans l'ordre lorsque la princesse revint saine et sauve et que le plan d'Ashgad pour propager une peste fut réduit à néant.

Malgré toutes ces menaces et ces conflits internes, C-3PO vit la Nouvelle République prospérer en s'orientant vers une phase de paix galactique. Mais les fauteurs de troubles existaient toujours, comme C-3PO put le constater lors de la crise d'Almania. En effet, le Jedi Noir Kueller avait projeté de détruire la Nouvelle République en faisant exploser, au moment opportun, des bombes disséminées un peu partout dans la galaxie. R2-D2 découvrit un modèle de ces bombes dans les circuits du nouveau modèle de X-Wing, dépourvu d'espace pour accueillir un astromécano. Avec cette découverte, C-3PO se serait bien passé des aventures qui ont suivi, se rendant avec son compère bleu et blanc et le mécanicien Cole Fardreamer sur la lune de Telti, monde usine où étaient produits des droïdes qui comportaient eux aussi des détonateurs cachés. Sur place, C-3PO paniqua lorsqu'il se retrouva face à des droïdes gladiateurs Terreur Rouge, ce qui ne fut pas trop le cas de R2-D2 qui déconnecta le système des bombes juste avant que Kueller l'active et provoque des millions de morts à travers la galaxie. Puis, il aida R2-D2 à libérer Fardreamer, aux prises avec un droïde de torture. Mais les aventures continuèrent encore l'année suivant cette crise avec l'Insurrection Corellienne, où les enfants Solo, que C-3PO avaient tant pris soin d'éduquer du mieux qu'il pouvait, jouèrent un rôle fondamental.

Malgré son caractère difficile, voire vraiment exaspérant, l'expérience de C-3PO lui permit d'être accepté dans des endroits et par des personnes qui, généralement, ne toléraient pas la présence des droïdes. C'est d'ailleurs en sa qualité de traducteur que C-3PO fit partie de l'équipe de Talon Karrde qui partit vers le Secteur de Kathol afin de trouver Jorj Car'Das, ainsi qu'une copie du Document de Caamas, qui provoquait l'émergence de factions pro ou anti-Bothans et qui menaçaient la stabilité de la Nouvelle République. C'est avec la plus grande joie que C-3PO vit la signature du traité de paix entre la Nouvelle République et les Vestiges de l'Empire car, avec le début de cette nouvelle ère de paix et le fait que les enfants Solo étaient pratiquement indépendants car pris en charge à l'Académie de Yavin IV par leur oncle, il pensait que dorénavant il pourrait mériter une vie paisible et sans aventure d'aucune sorte. Il se trompait, car la pire menace que la galaxie ait jamais connue allait bientôt émerger des limites de la galaxie : les Yuuzhan Vong. D'ailleurs, C-3PO put avoir un avant-goût de leur dégoût des machines lorsqu'il se retrouva face à Nom Anor sur Rhommamool, le rôle du Yuuzhan Vong étant d'attiré l'attention de la Nouvelle République dans ce coin de la galaxie tandis que les forces prétoriennes Yuuzhan Vong faisaient leurs premières incursions dans le Système Helska.

Les humains qu'il servait, ainsi que lui-même, se retrouvèrent précipités dans une guerre d'une violence inouïe, bien pire que celle qui les avait opposés à l'Empire. Et même si ses capacités se limitaient à la traduction de langues et dialectes en tout genre, C-3PO n'en demeurait pas moins un élément vital pour l'effort de guerre. Par exemple, suite à la récupération d'un corail skipper après la destruction de Sernpidal, où Chewbacca trouva la mort, C-3PO traduisit la langue des envahisseurs extragalactiques, permettant ainsi à ses amis et à la Nouvelle République de démêler les rapports d'espionnage. Lorsque l'invasion se poursuivit, C-3PO médita beaucoup sur les actions des Yuuzhan Vong, voyant que tout ce qu'il avait contribué à édifier avec ses compagnons était réduit petit à petit en cendres. Et avec l'apparition de la Brigade de la Paix, la joie ne fit plus partie de la programmation comportementale du droïde, voyant que ces individus aidaient les Vong dans leur conquête et dans leur destruction de masse des droïdes ou autres machines. À vrai dire, C-3PO en vint à envisager sa propre mortalité et à s'en inquiéter, ce qui semble très inhabituel étant donné que ce comportement est surtout l'apanage des êtres vivants. Il en fit même part à Han Solo à la suite de la première attaque Yuuzhan Vong contre Ord Mantell.

Mon image
C-3PO, Leia et Han Solo au temps de l'Invasion Yuuzhan Vong.

Malgré tout, il soutint ses amis tout au long de la crise, et Mara Jade Skywalker et Luke Skywalker ne pensèrent pas pouvoir un jour rembourser leur dette envers le droïde protocolaire, qui avait sauvé leur fils Ben Skywalker des griffes de la sénatrice renégate Viqi Shesh alors que les Yuuzhan Vong étaient en train d'attaquer Coruscant. Avec le tournant de la guerre marqué par la Bataille d'Ebaq IX, et la défaite finale des envahisseurs et la mort de Shimrra, C-3PO put s'estimer heureux d'avoir survécu avec R2-D2 à cette déferlante cataclysmique. S'il continua à servir fidèlement ses maîtres dans les années qui suivirent, C-3PO, à cause du caractère inhabituel qu'il avait développé durant cette dernière guerre, fut moins enclin à tolérer les abus de ses compagnons, en particulier les remarques sarcastiques du capitaine Solo. Mais les aventures n'étaient pas terminées pour autant, et C-3PO dut vivre avec ses amis une crise qui avait pour acteurs de premiers plans les Killiks, une race censée avoir disparu des milliers d'années auparavant.

Suite à cette crise, bien des années plus tard, C-3PO eut encore la malchance d'assister à un autre conflit majeur qui ébranla la galaxie et les anciennes alliances et amitiés : la Seconde Guerre Civile Galactique. Durant le conflit, C-3PO accompagna Han et Leia, vu comme des traîtres par l'Alliance Galactique car ayant opté au début de la conflagration pour le côté corellien. Mais d'un autre côté, les Solo furent considérés comme ennemis d'État sur le monde de Corellia car ayant sur leurs têtes une prime placée par Thrackan Sal-Solo. Accompagnant ses maîtres durant le conflit, C-3PO se rendit sur Hapes, où une tentative d'assassinat contre Tenel Ka Djo fut empêchée. Plus tard, après la bataille qui se déroula sur Kashyyyk, le Nouvel Ordre Jedi utilisa C-3PO lorsque l'Ordre se relocalisa, après avoir retiré son soutien à l'Alliance Galactique – commandée par Jacen Solo devenu Dark Caedus –, sur Endor. En raison de l'expérience passée de C-3PO avec les Ewoks, l'installation se déroula plutôt bien grâce aux talents de communication du droïde protocolaire. Vers la fin du conflit, C-3PO aida à coordonner l'attaque finale contre Dark Caedus lors de l'ultime bataille qui se déroula dans les Brumes Transitoires, à Shedu Maad. Avec la fin de la Seconde Guerre Civile Galactique, la tâche qui fut confiée à C-3PO fut de prendre soin de la petite Allana, fille de Tenel Ka Djo et de Jacen, qui fut confiée aux Solo pour qu'ils veillent sur elle et l'élèvent.

Ainsi était la vie du droïde protocolaire, sans doute le plus célèbre de la galaxie à cause de ses aventures, aventures dont il se serait bien passé. Aussi, qu'il le veuille ou non, C-3PO resta toujours fidèle à son credo, même s'il aurait voulu qu'il en soit autrement, et qui disait : "nous sommes faits pour souffrir, voilà notre lot…"

Source(s)

Episode I : La Menace fantôme, Lucasfilm 1999
Episode II : L'Attaque des Clones, Lucasfilm 2002
Episode III : La Revanche des Sith, Lucasfilm 2005
Episode IV : Un Nouvel Espoir, Lucasfilm 1977
Episode V : L'Empire Contre-Attaque, Lucasfilm 1980
Episode VI : Le Retour du Jedi, Lucasfilm 1983
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 2 : Victoires & Sacrifices, Delcourt 2004
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (Nouvelle édition), Delcourt 2004
Miles Lane, jan Duursema, Star Wars Episodes : Intégrales, Delcourt 2007
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (Nouvelle édition), Delcourt 2004
Archie Goodwin, Al Williamson, Star Wars Episode V : L'Empire Contre-Attaque (Nouvelle édition), Delcourt 2004
Ron Marz, Rick Leonardi, Le Côté Obscur tome 5 : Le Destin de Dark Vador, Delcourt 2005
Tom Veitch, Cam Kennedy, L'Empire des ténèbres tome 1 : La Résurrection de l'Empereur, Delcourt 2006
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir, Delcourt
Archie Goodwin, Al Williamson, Star Wars Episode V : L'Empire Contre-Attaque, Delcourt 2004
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi, Delcourt
Tom Veitch, Cam Kennedy, L'Empire des ténèbres tome 2 : Le Destin de la galaxie, Delcourt 2006
Tom Veitch, Cam Kennedy, L'Empire des ténèbres tome 3 : La Fin de l'Empire, Delcourt 2006
John Wagner, Kilian Plunkett, Les Ombres de l'Empire, Delcourt 2006
Michael A. Stackpole, Robert Teranishi, Nouvelle République tome 2 : Union, Delcourt 2007
Darko Macan, jan Duursema, Nouvelle République tome 3 : Chewbacca, Delcourt 2007
Haden Blackman, Michel Lacombe, X-Wing Rogue Squadron tome 1 : Rogue Leader, Delcourt 2006
Terry Austin, Chris Sprouse, La Pierre de Kaïburr, Dark Horse France
John Wagner, Kilian Plunkett, Les Ombres de l'Empire tome 1, Dark Horse France
John Wagner, Kilian Plunkett, Les Ombres de l'Empire tome 2, Dark Horse France
Tales #6, Dark Horse 2000
Paul Chadwick, Douglas Wheatley, Star Wars Comics Collector #1, Editions Atlas 2010
Paul Chadwick, Douglas Wheatley, Star Wars Comics Collector #2, Editions Atlas 2010
Kia Asamiya, Howard Chaykin, Star Wars Comics Collector #5, Editions Atlas 2010
Archie Goodwin, Douglas Wheatley, Star Wars Comics Collector #6, Editions Atlas 2010
John Ostrander, Tales #8, Dark Horse 2001
Christian Read, Tales #10, Dark Horse 2001
Archie Goodwin, John Stokes, Star Wars Comics Collector #7, Editions Atlas 2010
Archie Goodwin, Rick Hoberg, Star Wars Comics Collector #9, Editions Atlas 2010
Russ Manning, Rick Hoberg, Star Wars Comics Collector #10, Editions Atlas 2010
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Star Wars Comics Collector #12, Editions Atlas 2010
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Star Wars Comics Collector #13, Editions Atlas 2010
Russ Manning, Rick Hoberg, Star Wars Comics Collector #16, Editions Atlas 2010
Haden Blackman, Tomás Giorello, X-Wing Rogue Leader #3 - Rogues Forever !, Dark Horse 2005
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Star Wars #1, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Star Wars #2 - Six Against the Galaxy, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Star Wars #3 - Death Star, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Star Wars #4 - In Battle with Darth Vader, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Star Wars #8 - Eight for Aduba-3, Marvel Comics 1978
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #11 - Star Search, Marvel Comics 1978
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #12 - Doomworld , Marvel Comics 1978
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #19 - The Ultimate Gamble, Marvel Comics 1979
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #20 - Deathgame, Marvel Comics 1979
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #27 - Return of the Hunter, Marvel Comics 1979
Archie Goodwin, Carmine Infantino, Marvel Star Wars #32 - The Jawa Express, Marvel Comics 1980
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars #10 - The Rebel Storm Part 3, Dark Horse 1993
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars #16 - Escape to Hoth Part 2, Dark Horse 1994
Roy Thomas, Howard Chaykin, Classic Star Wars: A New Hope #1, Dark Horse 1994
Roy Thomas, Howard Chaykin, Classic Star Wars: A New Hope #2, Dark Horse 1994
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars: The Empire Strikes Back #1, Dark Horse 1994
Russ Manning, Rick Hoberg, Classic Star Wars: The Early Adventures #1, Dark Horse 1994
Russ Manning, Rick Hoberg, Classic Star Wars: The Early Adventures #2, Dark Horse 1994
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars: Return of the Jedi #1, Dark Horse 1994
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars: Return of the Jedi #2, Dark Horse 1994
Russ Manning, Rick Hoberg, Classic Star Wars: The Early Adventures #7, Dark Horse 1995
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars, Vol. 2: The Rebel Storm TPB, Dark Horse 1995
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars: The Empire Strikes Back TPB, Dark Horse 1995
Bruce Jones, Al Williamson, Classic Star Wars: Return of the Jedi TPB, Dark Horse 1995
Roy Thomas, Howard Chaykin, Classic Star Wars: A New Hope TPB, Dark Horse 1995
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars, Vol. 3: Escape to Hoth TPB, Dark Horse 1996
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Classic Star Wars Box Set, Dark Horse 1996
Rick Hoberg, Rick Hoberg, Classic Star Wars: The Early Adventures TPB, Dark Horse 1997
Archie Goodwin, Tom Palmer, Classic Star Wars: A Long Time Ago... Volume 1: Doomworld TPB, Dark Horse 2002
Archie Goodwin, Terry Austin, Classic Star Wars: A Long Time Ago... Volume 2: Dark Encounters TPB, Dark Horse 2002
Archie Goodwin, Al Williamson, Classic Star Wars: A Long Time Ago... Volume 3: Resurrection of Evil TPB, Dark Horse 2002
George Lucas, Ron Frenz, Classic Star Wars: A Long Time Ago... Volume 4: Screams in the Void TPB, Dark Horse 2003
George Lucas, Ron Frenz, Classic Star Wars: A Long Time Ago... Volume 5: Fool's Bounty TPB, Dark Horse 2003
Archie Goodwin, Al Williamson, Marvel Star Wars #40 - The Empire Strikes Back: Battleground Hoth, Marvel Comics 1980
Bruce Jones, Eduardo Barreto, A New Hope - The Special Edition TPB, Dark Horse 1997
Roy Thomas, Howard Chaykin, The Marvel Comics Illustrated Version of Star Wars, Del Rey 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Special Edition Featuring Star Wars 1, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Special Edition Featuring Star Wars 2, Marvel Comics 1977
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Special Edition Featuring Star Wars 3, Marvel Comics 1978
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Movie Showcase 1, Marvel Comics 1982
Roy Thomas, Howard Chaykin, Marvel Movie Showcase 2, Marvel Comics 1982
Archie Goodwin, Al Williamson, The Marvel Comics Illustrated Version of The Empire Strikes Back, Marvel Comics 1980
Archie Goodwin, Al Williamson, Marvel Super Special 16: The Empire Strikes Back, Marvel Comics 1979
Archie Goodwin, Al Williamson, Marvel Special Edition 2: The Empire Strikes Back, Marvel Comics 1979
Archie Goodwin, Al Williamson, The Marvel Comics Illustrated Version of Return of the Jedi, Marvel Comics 1983
Archie Goodwin, Al Williamson, Marvel Super Special 27: Return of the Jedi, Marvel Comics 1983
Haden Blackman, Edvin Biukovic, Omnibus: X-Wing Rogue Squadron Vol. 1 TPB, Dark Horse 2006
Ryder Windham, Igor Kordey, Omnibus: Droids, Dark Horse 2008
Bruce Jones, Dave Gibbons, Omnibus: Early Victories, Dark Horse 2008
Terry Austin, Chris Sprouse, Splinter of the Mind's Eye #1, Dark Horse 1995
Terry Austin, Chris Sprouse, Splinter of the Mind's Eye #2, Dark Horse 1996
Terry Austin, Chris Sprouse, Splinter of the Mind's Eye #3, Dark Horse 1996
Terry Austin, Chris Sprouse, Splinter of the Mind's Eye #4, Dark Horse 1996
Terry Austin, Chris Sprouse, Splinter of the Mind's Eye TPB, Dark Horse 1996
Terry Austin, Chris Sprouse, 30th Anniversary Collection Volume 8 - Splinter of the Mind's Eye , Dark Horse 2007
Timothy Zahn, Kilian Plunkett, Omnibus: Shadows of the Empire, Dark Horse 2010
John Wagner, Kilian Plunkett, Shadows of the Empire #1, Dark Horse 1996
John Wagner, Kilian Plunkett, Shadows of the Empire TPB, Dark Horse 1997
John Wagner, Kilian Plunkett, Shadows of the Empire Ltd. Ed. HC, Dark Horse 1997
Archie Goodwin, Tom Palmer, Omnibus: A Long Time Ago... Volume 1 TPB, Dark Horse 2010
Archie Goodwin, Al Williamson, Omnibus: A Long Time Ago... Volume 2 TPB, Dark Horse 2010
Bruce Jones, jan Duursema, Omnibus: The Complete Saga, Dark Horse 2011
Michael A. Stackpole, Robert Teranishi, 30th Anniversary Collection Volume 11 - Union, Dark Horse 2008
Ryder Windham, Ian Gibson, Droids: Rebellion #1, Dark Horse 1995
Ryder Windham, Ian Gibson, Droids: Rebellion #2, Dark Horse 1995
Ryder Windham, Ian Gibson, Droids: Rebellion #3, Dark Horse 1995
Ryder Windham, Ian Gibson, Droids: Rebellion #4, Dark Horse 1995
Jan Strnad, Bill Hughes, Droids: Season of Revolt #1, Dark Horse 1995
Jan Strnad, Bill Hughes, Droids: Season of Revolt #2, Dark Horse 1995
Jan Strnad, Bill Hughes, Droids: Season of Revolt #3, Dark Horse 1995
Jan Strnad, Bill Hughes, Droids: Season of Revolt #4, Dark Horse 1995
Ryder Windham, Igor Kordey, Droids: The Protocol Offensive, Dark Horse 1997
Ryder Windham, Ian Gibson, Droids: Rebellion TPB, Dark Horse 1997
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire TPB, Dark Horse 1993
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire Ltd. Ed. HC, Dark Horse 1993
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II TPB, Dark Horse 1995
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II Ltd. Ed. HC, Dark Horse 1996
Tom Veitch, Jim Baikie, Empire's End TPB, Dark Horse 1997
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire II 2nd Edition TPB, Dark Horse 2006
Tom Veitch, Cam Kennedy, Dark Empire 3rd Edition TPB, Dark Horse 2003
Tom Veitch, jan Duursema, Dark Empire Trilogy HC, Dark Horse 2010
John Jackson Miller, Brian Ching, Luke Skywalker, Last Hope for the Galaxy, Dark Horse 2008
Darko Macan, jan Duursema, Chewbacca TPB, Dark Horse 2001
Archie Goodwin, Al Williamson, The Empire Strikes Back - The Special Edition TPB, Dark Horse 1997
Bruce Jones, Eduardo Barreto, Return of the Jedi - The Special Edition TPB, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, Robert Teranishi, Union TPB, Dark Horse 2000
John Ostrander, Haden Blackman, Tales Volume 2 TPB, Dark Horse 2002
Kia Asamiya, Kevin Rubio, Tales Volume 3 TPB, Dark Horse 2003
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars Volume 2: Victories and Sacrifices TPB, Dark Horse 2003
Russ Manning, Russ Manning, Gambler's World, Los Angeles Times Syndicate
Russ Manning, Russ Manning, Bring Me the Children, Los Angeles Times Syndicate 1980
Archie Goodwin, Howard Chaykin, Star Wars #0 (American Entertainment special issue), Dark Horse 1999
Archie Goodwin, John Stokes, Star Wars Comics Collector #19, Editions Atlas 2010
James Kahn, Odile Ricklin, Episode VI : Le retour du Jedi, Fleuve Noir 2002
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme, Fleuve Noir 1994
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II : L'Attaque des clones, Fleuve Noir 2002
George Lucas, Ralph McQuarrie, Episode IV : La guerre des étoiles, Fleuve Noir 1999
Donald F. Glut, Odile Ricklin, Episode V : L'Empire contre-attaque, Fleuve Noir 1999
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II : L'Attaque des Clones (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I : La Menace Fantôme (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III : La Revanche des Sith (Junior), Pocket Jeunesse
Christopher Golden, Drew Struzan, Les Ombres de l'Empire (Junior), Pocket Jeunesse
Kathy Tyers, Drew Struzan, Trêve à Bakura (Nouvelle édition), Fleuve Noir 2006
Kathy Tyers, Drew Struzan, Trêve à Bakura, Fleuve Noir 1999
Dave Wolverton, Drew Struzan, Le Mariage de la Princesse Leia , Fleuve Noir 2004
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III : La Revanche des Sith, Fleuve Noir 2005
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme (Nouvelle édition), Fleuve Noir 2002
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 1 : L'Héritier de l'Empire, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 2 : La Bataille des Jedi, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 3 : L'Ultime Commandement, Fleuve Noir 2004
Barbara Hambly, Drew Struzan, La Planète du Crépuscule, Fleuve Noir 2004
James Luceno, Steven D. Anderson, Labyrinthe du Mal, Fleuve Noir 2007
Troy Denning, Anne-virginie Tarall, L'Héritage de la Force tome 3 : Tempête, Fleuve Noir 2009
Aaron Allston, Gabrielle Brodhy, L'Héritage de la Force tome 1 : Trahison, Fleuve Noir 2008
Karen Traviss, Jason Felix, L'Héritage de la Force tome 2 : Descendances, Fleuve Noir 2008
Kristine Kathryn Rusch, Drew Struzan, La Nouvelle Rébellion, Fleuve Noir 2004
Aaron Allston, Fate of the Jedi #1 - Outcast, Del Rey 2010
Matthew Stover, Luke Skywalker and the Shadows of Mindor, Del Rey 2010
Ryder Windham, The Rise and Fall of Darth Vader, Scholastic 2007
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I: The Phantom Menace (junior novelization), Scholastic 1999
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 2000
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II: Attack of the Clones (junior novelization), Scholastic 2002
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II: Attack of the Clones, Del Rey 2003
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III: Revenge of the Sith, Del Rey 2005
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III: Revenge of the Sith (junior novelization), Scholastic 2005
George Lucas, Ralph McQuarrie, Episode IV: A New Hope, Ballantine Books 1976
James Kahn, Episode VI: Return of the Jedi, Ballantine Books 1983
Aaron Allston, Jason Felix, Legacy of the Force #1 - Betrayal, Del Rey 2007
Karen Traviss, Jason Felix, Legacy of the Force #2 - Bloodlines, Del Rey 2006
Troy Denning, Jason Felix, Legacy of the Force #3 - Tempest, Del Rey 2006
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #1 - Heir to the Empire, Bantam Spectra 1992
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #2 - Dark Force Rising, Bantam Spectra 1993
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #3 - The Last Command, Bantam Spectra 1994
Kristine Kathryn Rusch, Drew Struzan, The New Rebellion, Bantam Spectra 1997
Barbara Hambly, Drew Struzan, Planet of Twilight, Bantam Spectra 1998
James Luceno, Steven D. Anderson, Labyrinth of Evil, Del Rey 2005
Dave Wolverton, Drew Struzan, The Courtship of Princess Leia, Bantam Spectra 1995
Christopher Golden, Drew Struzan, Shadows of the Empire (junior novelization), Bantam 1996
Kathy Tyers, Drew Struzan, The Truce at Bakura, Bantam Spectra 1994
Terry Brooks, Episode I : La Menace fantôme, Pocket 2012
Ryder Windham, Biographie de Dark Vador, Hachette 2012
Aaron Allston, Gabrielle Brodhy, Le Destin des Jedi tome 1 : Proscrit, Pocket 2013
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Andy Mangels, The Essential Guide to Characters, Del Rey 1995
LucasFilm Magazine n°7, Courleciel 1997
Ryder Windham, Star Wars: The Ultimate Visual Guide, Dorling Kindersley 2005
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The New Essential Chronology, Del Rey 2005
Star Wars Roleplaying Game, Wizards of the Coast 2000
Daniel Wallace, The New Essential Guide to Droids, Del Rey 2006
Daniel Wallace, The Essential Guide to Droids, Del Rey 1999
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: The Visual Guide, DK Publishing 2008
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Visual Guide Ultimate Battles, DK Publishing 2009
George Lucas, Star Wars Episode I The Phantom Menace: Illustrated Screenplay, Random House 1999
David West Reynolds, Episode I: The Visual Dictionary, DK Publishing 1999
David West Reynolds, Star Wars: The Visual Dictionary, DK Publishing 1998
Ryder Windham, James Luceno, The Complete Visual Dictionary, DK Publishing 2006
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Incredible Vehicles, Dorling Kindersley 2011
Curtis Smith, Ralph McQuarrie, Star Wars: The Roleplaying Game, First Edition, West End Games 1987
Simon Beecroft, Star Wars Character Encyclopedia, Dorling Kindersley 2011
Simon Beecroft, Les Héros de la Saga, Nathan 2012
Pablo Hidalgo, La Menace Fantôme 3D, Nathan 2012
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Star Wars Épisode II, les lieux de l'action, Nathan 2003
Adam Bray, Star Wars Rebels: The Visual Guide, Dorling Kindersley 2014
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S01E01 - Chapitre 1, 2003
Kevin Rubio, Jesse Yeh, The Clone Wars S01E08 - Jedi Bombad, 2008
Henry Gilroy, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E15 - Intrusion, 2009
Henry Gilroy, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S01E17 - Le Virus de l'Ombre Bleue, 2009
Droids S01E01 - La sorcière blanche,
Droids S01E02 - L'expédition,
Droids S01E03 - Trigon 1,
Droids S01E04 - Les courses de Boonta,
Droids S01E05 - Le Prince Perdu,
Droids S01E06 - Le Nouveau Roi,
Droids S01E07 - Les pirates de Tarnoonga,
Droids S01E08 - La revanche de Kybo Ren,
Droids S01E09 - Les émissaires de l'empereur,
Droids S01E10 - Le Talisman de la comète Roon,
Droids S01E11 - Les jeux de la planète Roon,
Droids S01E12 - Tempête sur Roon,
Droids S01E13 - La forteresse de glace,
Droids S01E14 - Heep le destructeur - Partie 1,
Droids S01E15 - Heep le destructeur - Partie 2,
Tim Burns, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E04 - Détruisez le Malveillant, 2008
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S02E05 - Chapitre 15, 2004
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S02E06 - Chapitre 16, 2004
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E01 - Chapitre 21, 2005
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E03 - Chapitre 23, 2005
Brian Larsen, Steward Lee, The Clone Wars S02E04 - Un Espion au Sénat, 2009
Drew Z. Greenberg, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E14 - La Duchesse de Mandalore, 2010
Drew Z. Greenberg, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E15 - Meurtre au Sénat, 2010
Steven Melching, Steward Lee, The Clone Wars S02E19 - La Bête de Zillo contre-attaque, 2010
Bonnie Mark, Danny Keller, The Clone Wars S04E05 - Mission humanitaire, 2011
Craig Van Sickle, Steward Lee, The Clone Wars S04E06 - Droïdes nomades, 2011
LucasArts, Episode I - La Magie Révélée, LucasArts 1999
C-3PO sur Star Wars Databank

Mis en ligne le 1 novembre 2012 à 10:35 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 1 novembre 2012 à 10:35.

Fiche consultée 6508 fois.

Constructeur Cybot Galactica/Anakin Skywalker
Modèle Droïde protocolaire 3PO
Type Droïde protocolaire
Fonction Diplomatie
Relations humains/cyborgs
Taille 1.67 mètre
Équipement VerboBrain AA-1
Module de communication TranLang III
Senseurs auditifs
Photorécepteurs
Synthétiseur vocal
Transrécepteur de micro-ondes
Catégorie Droïdes
Affiliations Alliance Rebelle
Alliance Galactique
Ancienne République
Nouvelle République
Nouvel Ordre Jedi

Haut