Canonnière Warrior

Dark Vectivus - Posté le 27 décembre 2012

Constructeur Corporation Technique Républicaine
Taille 190 mètres
Équipage 44 membres d'équipage
36 artilleurs
Armement 10 turbolasers
8 canons laser
4 lance-missiles à concussion
Système antimissile
Troupes 10 soldats
Capacités 500 tonnes métriques
3 mois d'autonomie
Hyperdrive x1 (de secours : x10)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Nouvelle République

Canonnière Warrior

Dark Vectivus - Posté le 27 décembre 2012

Modèle de canonnière issu du Programme des Nouvelles Classes et utilisé par la Nouvelle République, notamment à l'époque de la Crise de la Flotte Noire.

Fruit du Programme des Nouvelles Classes, destiné à offrir à la Marine de la Nouvelle République des appareils de combat plus récents pour remplacer les croiseurs vieillissants de l’Alliance Rebelle, et surtout des navires standardisés pour une maintenance plus aisée, la canonnière de classe Warrior faisait partie de ces engins de moyen tonnage bien armés et destinés à rompre les formations ennemies. Construit par la Corporation Technique Républicaine, ce bâtiment de 190 mètres de long fut pensé pour accomplir un seul et unique objectif : enfoncer les positions adverses, en s’immisçant dans des brèches, quitte à s’en ménager à coup de lasers, et clairsemer les rangs des vaisseaux antagonistes en annihilant notamment les appareils de combat principaux.

 

Partageant avec le vaisseau Agave une superstructure similaire, la canonnière Warrior est un appareil à l’apparence singulière, deux pylônes horizontaux étant reliés par un troisième placé perpendiculairement aux deux premiers, l’ensemble faisait penser à un U. Nécessitant un équipage de 44 personnes, il est possible pour une canonnière de fonctionner avec un personnel réduit de moitié, soit 22 hommes. Disposant d’assez d’espace interne pour transporter une escouade de dix soldats et de 500 tonnes métriques, un tel engin peut fonctionner en totale autarcie pendant une période de trois mois, après quoi un ravitaillement est plus que nécessaire.

 

Ce serait un tort de se fier à sa taille pour jauger ses aptitudes, car la canonnière de classe Warrior est tout à fait apte à engager des croiseurs de combat lourds bien plus imposants qu’elle. Une capacité octroyée par un incroyable arsenal. Forte d’une dizaine de batteries de turbolasers, et de quatre tubes lanceurs de missiles à concussion, c’est un véritable déluge de feu que la canonnière peut déchaîner contre un croiseur adverse, ses bordées de rayons plasmatiques et de projectiles ne faisant la plupart du temps qu’une bouchée de leur cible. Ce modèle de vaisseau recourt à des missiles à concussion CM-9, le même type de projectile utilisé également à bord des croiseurs lourds Majestic, cet armement étant susceptible de perforer la coque des vaisseaux, voire d’immobiliser un bâtiment capital de la taille d’un destroyer stellaire. Par ailleurs, sa vélocité, qui avoisine les 1050 km/h en milieu atmosphérique, fait de la canonnière Warrior une cible difficile à atteindre, passant sous le feu de ses adversaires avec une aisance déconcertante, seuls des chasseurs stellaires ou d’autres canonnières ayant une chance infime de l’abattre.

 

Vue d'une canonnière de classe Warrior.
Vue d'une canonnière de classe Warrior.

 

Et encore, s’ils parviennent à l’approcher, ils doivent encore prendre garde à ne pas se faire pulvériser par ses turbolasers et ses canons laser de défense localisée, manœuvrés par trois douzaines d’artilleurs chevronnés. Enfin, un système antimissile prévient la majorité des tentatives d’incursion de torpilles ou autres projectiles dans son périmètre de sécurité proche pour pénétrer sa coque. Et quand bien même cela relèverait d’une haute probabilité, ses boucliers et sa coque résisteraient suffisamment longtemps pour permettre à la canonnière Warrior de se ménager une échappatoire. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit d’une canonnière, et non d’un croiseur lourd ou d’un destroyer, car ses boucliers déflecteurs, s’ils sont efficients, ne peuvent tenir plus de quelques minutes face à un torrent de plasma tiré par des turbolasers d’un navire lourd avant d’arriver à saturation, et ses bouclier à rayons peuvent s’effondrer après une unique salve de missiles.

 

Cette vulnérabilité fut confirmée lors de la Bataille d’ILC-905, qui survint en pleine Crise de la Flotte Noire contre les Yevetha, lorsque la canonnière baptisée Vanguard, malgré son rôle majeur lors de cet engagement, fut oblitérée après quelques volées de missiles tirées par l’ennemi. Aussi, une fois sa tâche accomplie, une telle canonnière doit se sortir au plus vite du pétrin grâce à ses moteurs subluminiques et ainsi quitter le champ de bataille en hyperespace, grâce à un hyperpropulseur de classe 1, un système hyperluminique de secours de classe 10 venant prendre le relais au cas où. Cette tâche consiste à agir en groupes et à devancer l’armada alliée afin d’entrer en contact avant elle avec la flotte adverse.

 

De là, les canonnières Warrior suivent leurs ordres de bataille et se dispersent en s’enfonçant au cœur de la formation adverse pour mieux pilonner les vaisseaux capitaux avant de prendre la poudre d’escampette, laissant au reste de la flotte alliée le soin de terminer un adversaire désorganisé. De plus, une canonnière peut faire office de vaisseau de reconnaissance offensive en agissant de concert avec d’autres bâtiments de même tonnage, notamment dans des zones jugées trop risquées pour y envoyer des chasseurs. Enfin, la puissance de feu d’une Warrior est un outil idoine pour établir des voies de passage vers la surface des planètes pour permettre à des troupes terrestres de débarquer après que l’artillerie antiaérienne ennemie ait été neutralisée.

Source(s)

Michael P. Kube-McDowell, Drew Struzan, La Crise de la Flotte Noire tome 3 : Le Défi du Tyran, Fleuve Noir 2002
Michael P. Kube-McDowell, Drew Struzan, The Black Fleet Crisis #3 - Tyrant's Test, Bantam Spectra 1996
Timothy S. O'Brien, Drew Campbell, Cracken's Threat Dossier, West End Games 1997
Jason Fry, Paul R. Urquhart, The Essential Guide to Warfare, Del Rey 2012

Mis en ligne le 27 décembre 2012 à 14:03 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 27 décembre 2012 à 14:03.

Fiche consultée 848 fois.

Constructeur Corporation Technique Républicaine
Taille 190 mètres
Équipage 44 membres d'équipage
36 artilleurs
Armement 10 turbolasers
8 canons laser
4 lance-missiles à concussion
Système antimissile
Troupes 10 soldats
Capacités 500 tonnes métriques
3 mois d'autonomie
Hyperdrive x1 (de secours : x10)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Nouvelle République

Haut