Chasseur G1-M4-C Dunelizard

Dark Vectivus - Posté le 23 février 2011

Constructeur MandalMotors
Équipage 1 pilote
1 droïde astromécanicien
Armement 2 canons laser moyens
ou
1 lance-projectiles (6 projectiles)
Troupes 1 passager
Capacités 110 kg de fret
2 semaines d'autonomie
Hyperdrive x2
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Contrebandiers
Pirates
Kajidics Hutts
Cartel des Hutts

Chasseur G1-M4-C Dunelizard

Dark Vectivus - Posté le 23 février 2011

Chasseur moyen utilisé notamment par les Hutts, les groupes de pirates et les contrebandiers à l'époque de l'Empire.

Alors que les marchands indépendants des territoires de la Bordure Extérieure forgeaient des rapports étroits avec les fournisseurs de boucliers et de blindages hauts de gamme pour vaisseaux, cherchant à mieux protéger leurs navires et donc leurs investissements, les Hutts, sponsorisant des actions de piraterie en plus de leurs trafics habituels, durent changer leurs tactiques. Afin de poursuivre leurs opérations de piraterie dans les régions éloignées (et conserver de substantielles marges bénéficiaires), les Hutts se tournèrent vers un nouveau modèle de chasseur, polyvalent, mieux protégé et doté d’une puissance de feu accrue par rapport au chasseur M3-A Scyk, sans pour autant sacrifier la maniabilité sur laquelle les pilotes des Hutts comptaient lors des engagements spatiaux. Ce fut ainsi que le chasseur G1-M4-C Dunelizard, appelé également le chasseur moyen Hutt, fut utilisé à l’époque de la Guerre Civile Galactique par les organisations criminelles des Hutts, mais pas seulement.

 

À l’origine, le G1-M4-C Dunelizard fut conçu par MandalMotors pour être utilisé par des forces de défense planétaires, des groupes de mercenaires et de puissantes corporations. Produit dans la fourchette temporelle s’étendant de la Guerre des Clones jusqu’à la période de la Guerre Civile Galactique, le concept du Dunelizard fut d’abord proposé à la Marine Impériale, qui le rejeta. Néanmoins, le conseiller impérial en charge de la supervision des productions de MandalMotors ne souhaitait pas que la firme souffre de graves pertes financières et l’autorisa à vendre, dans la limite du raisonnable, des Dunelizard à des tiers, en l’occurrence d’autres forces armées, le chasseur étant considéré comme une menace insignifiante pour les forces armées de l’Empire Galactique. Du moins cela était la position officielle revendiquée par le conseiller impérial superviseur, arguant que le G1-M4-C ayant été estimé comme un appareil trop onéreux et pas assez puissant par les stratèges impériaux, ce qui était plutôt vrai.

 

Un chasseur G1-M4-C Dunelizard au milieu de l'espace.
Un chasseur G1-M4-C Dunelizard au milieu de l'espace.

 

Mais même s’il constitue un appareil basique en comparaison d’autres chasseurs militaires, le G1-M4-C Dunelizard n’en demeure pas moins un engin tout à fait capable de donner du fil à retordre à ses adversaires, aisément réparable et à la robustesse avérée. Ceci explique sans doute sa popularité parmi les groupes de pirates et de contrebandiers, sans compter que le Dunelizard peut être modifié au gré de son utilisateur. Par rapport au M3-A Scyk, le G1-M4-C Dunelizard inclut un armement supérieur et de meilleurs boucliers tout en conservant son agilité et sa vitesse, qui est de 950 km/h en milieu atmosphérique. D’ailleurs, son arsenal, constitué de canons laser, peut être facilement remplacé par des canons ioniques, un lance-missiles à concussion ou un lance-torpilles protoniques. Lorsqu’il est équipé d’un lance-projectiles, le magasin à munitions d’un Dunelizard peut contenir six projectiles.

 

Équipé d’un hyperdrive et d’un ordinateur de navigation simple, il manque au Dunelizard un emplacement pour droïde astromécanicien, en tout cas sur le modèle d’origine, ce qui peut être très utile au pilote pour calculer des coordonnées hyperspatiales complexes. Pour remédier à ce problème, il est possible de modifier l’appareil en enlevant l’emplacement du siège du copilote pour le remplacer par un emplacement dédié à un droïde astromécanicien. Le chasseur G1-M4-C Dunelizard existe en deux configurations, l’un étant robuste avec un cockpit plus large, et l’autre suivant des lignes plus fines, plus aérodynamiques, ces deux versions ayant pour base une seule et même structure. La deuxième version fut pensée pour offrir une meilleure visibilité au droïde embarqué. Enfin, il est à noter qu’un tel engin peut s’acquérir pour la somme de 115000 crédits lorsqu’il est neuf, 55000 crédits quand il est d’occasion.

Source(s)

Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Rodney Thompson, Sterling Hershey, Rebellion Era Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
Verant Interactive, Galaxies : Jump To LightSpeed , LucasArts 2004

Mis en ligne le 23 février 2011 à 23:13 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 23 février 2011 à 23:13.

Fiche consultée 1692 fois.

Constructeur MandalMotors
Équipage 1 pilote
1 droïde astromécanicien
Armement 2 canons laser moyens
ou
1 lance-projectiles (6 projectiles)
Troupes 1 passager
Capacités 110 kg de fret
2 semaines d'autonomie
Hyperdrive x2
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Contrebandiers
Pirates
Kajidics Hutts
Cartel des Hutts

Haut