Chasseur Pinook

Dark Vectivus - Posté le 26 décembre 2011

Constructeur Joraan Drive Systems
Taille Longueur : 14.79 mètres
Largeur : 18.15 mètres
Hauteur : 7.13 mètres
Équipage 1 pilote
Armement 2 canons laser légers
Capacités 25 kg de fret
1 semaine d'autonomie
Hyperdrive x1.5
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable

Chasseur Pinook

Dark Vectivus - Posté le 26 décembre 2011

Chasseur aux faibles capacités offensives et défensives produit par Joraan Drive Systems au temps de l'Empire Galactique.

Développé par Joraan Drive Systems, à qui l'on doit également le chasseur Supa, le chasseur Pinook, s'il ressemble à un intercepteur de par sa structure assez légère, fut conçu pour être un vaisseau d'escorte. Doté de trois ailes, deux latérales et une verticale, l'appareil de presque quinze mètres de long est propulsé par un unique moteur subluminique, néanmoins suffisamment puissant pour que le Pinook atteigne la vitesse raisonnable de 95 MGLT, ou 600 km/h en atmosphère, avec une accélération de 18 MGLT/seconde. Point faible plus qu'évident de l'appareil car étant son unique moyen de propulsion, l'ensemble moteur est protégé au maximum par un blindage renforcé à ce niveau du fuselage où les trois ailes se croisent. Mais ce défaut de conception des moteurs n'est pas ce qui caractérise le plus ce chasseur, cet honneur revenant à son cockpit tout à fait atypique pour un engin de cette classe.

 

En effet, le module réservé au pilote est étonnamment large et allongé, allant jusqu'à être presque disproportionné par rapport au reste du châssis de l'appareil, et son immense verrière de transparacier sur sa partie supérieure confère un champ de vision idéal à son occupant. En fait, les ingénieurs qui ont conçu le Pinook, devant développer un chasseur d'escorte, ont pensé que, comme les pilotes devaient rester pour une durée indéterminée à bord de leur engin afin de s'acquitter de leur mission d'escorte de vaisseaux plus gros d'un point à un autre, il fallait leur offrir suffisamment de confort pour qu'ils puissent passer le temps en hyperespace aussi agréablement que possible. En plus d'un système de survie abolissant le port d'une combinaison pressurisée, le siège du pilote est inclinable pour un meilleur confort, et des lecteurs de musique et de vidéos sont également intégrés à la console tactique pour permettre de passer le temps agréablement. Le constructeur du Pinook ne manqua pas de souligner cette caractéristique du chasseur pour en faire la publicité. C’est à se demander si le véritable but était de créer un chasseur d’escorte ou un engin de plaisance, car de l’un à l’autre il n’y a qu’un pas à franchir.

 

Mais si sa console intègre de tels dispositifs d'agrément, l'ordinateur de navigation du Pinook est assez limité car ne pouvant stocker dans ses banques mémorielles que quatre sauts en hyperespace. Cependant pour le marché civil, cela ne s'avéra pas être un réel problème, et ce défaut est compensé par l'autonomie en vol d'une semaine de l'appareil, ainsi que par la présence d'un hyperdrive de classe 1.5. Afin d'assurer son rôle d'escorteur, le chasseur Pinook est armé de deux canons laser léger, et il est possible (mais cela n’existe pas sur tous les modèles de Pinook) d’équiper l’engin avec des lance-missiles à concussion, le magasin à munitions ne pouvant cependant en contenir que très peu. L'ensemble confère une puissance de feu moyenne à l'engin. La puissance nominale du bouclier déflecteur du Pinook est relativement faible, c'est un fait indéniable, mais en situation de combat, lorsque le réacteur principal est à pleine puissance, allié à la taille relativement modeste de l'appareil, l'énergie du champ de déflexion n'ayant pas à protéger une zone trop importante, les photons du bouclier se retrouvent concentrés, ce qui permet au Pinook d'encaisser quelques attaques.

 

Un escadron de chasseurs Pinook en patrouille.
Un escadron de chasseurs Pinook en patrouille.

 

À vrai dire, le Pinook compte essentiellement sur ce bouclier, ainsi que sur sa vitesse et sa grande manœuvrabilité pour se tirer des situations dangereuses, sa coque, bien que suivant une conception militaire, n'étant que peu renforcée, comme tous les chasseurs légers, sauf au niveau du moteur. En comparaison d’autres chasseurs utilisés à l’époque de la Guerre Civile Galactique, le chasseur Pinook est largement surclassé en terme de puissance d’alimentation, de bouclier et d’armement, un Z-95 Chasseur de Têtes, bien qu’obsolète au vu des critères galactiques de l’époque, arrivant à surpasser un tel engin du point de vue de la maniabilité et de l’endurance. Et lors d’un engagement spatial avec d’autres chasseurs, comme par exemples des chasseurs TIE de l’Empire, c’est un vrai miracle si le tir d’un Pinook parvient à être ajusté suffisamment longtemps pour transformer son adversaire en boule de feu afin d’éviter le même sort funeste. Disponible à la vente pour un prix de 50000 crédits, un chasseur Pinook peut être acquis pour la somme de 25000 crédits s’il est d’occasion.

 

Bien que n’offrant des capacités médiocres, voire exécrables, la faute n’est pas entièrement imputable aux ingénieurs de Joraan Drive Systems, car le design de cet appareil eut à subir les régulations impériales en matière de puissance de feu et d’alimentation en vigueur à l’époque du règne de Palpatine afin de maintenir un contrôle sur la production d’engins de combat civils. En effet, le conseil d’administration de la société n’était pas un fervent partisan de l’Ordre Nouveau, et les membres de ce conseil furent incapables de convaincre les inspecteurs impériaux de les laisser vendre leur produit aux alliés de l’Empire. Le verdict fut sans appel et le couperet tomba : pour pouvoir écouler le Pinook sur le marché civil, l’appareil se vit imposer de considérables restrictions au niveau de l’armement de son alimentation. Toutefois, cela n’empêcha pas le chasseur de rencontrer son petit succès, notamment comme chasseur d’entraînement bon marché. Mais même s’il fut essentiellement utilisé par des corporations marchandes cherchant un chasseur pour les prémunir contre les attaques de pirates, les organisations commerciales ne s’attendaient pas à des performances élevées, mais juste à ce que ce genre d’engin donne l’alarme lors d’assauts de pirates avant d’être annihilé et offre une résistance de principe. L’impopularité du chasseur Pinook fut telle que Joraan Drive Systems dut produire des appareils pour le Soleil Noir, comme le chasseur Supa, pour espérer survivre économiquement parlant.

Source(s)

Rodney Thompson, Sterling Hershey, Rebellion Era Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
Totally Games, X-Wing Alliance, LucasArts 1999

Mis en ligne le 26 décembre 2011 à 20:33 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 26 décembre 2011 à 20:33.

Fiche consultée 984 fois.

Constructeur Joraan Drive Systems
Taille Longueur : 14.79 mètres
Largeur : 18.15 mètres
Hauteur : 7.13 mètres
Équipage 1 pilote
Armement 2 canons laser légers
Capacités 25 kg de fret
1 semaine d'autonomie
Hyperdrive x1.5
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable

Haut