Croiseur d'attaque Discril

Dark Vectivus - Posté le 01 février 2013

Constructeur Planètes-États de Daupherm
Équipage 150 membres d'équipage
51 artilleurs
Armement 5 tourelles laser
4 canons à particules triples
3 canons lasers tritubes
Troupes 60 soldats
Capacités 7800 tonnes métriques
2 semaines d'autonomie
Hyperdrive x3 (de secours : x20)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable
Pirates
Planètes-États de Daupherm

Croiseur d'attaque Discril

Dark Vectivus - Posté le 01 février 2013

Vaisseau de combat léger utilisé principalement par les Planètes-États de Daupherm et par les pirates.

Conçu et fabriqué non par un des géants de l’astronautique qui dominait alors le marché de la fourniture de vaisseaux de moyen ou de gros tonnage, mais par une petite fédération d’une trentaine de mondes situés dans la région des Mondes du Noyau, à savoir les Planètes-États de Daupherm, le croiseur d’attaque de classe Discril témoignait du fossé technologique qui existait entre l’autorité centrale galactique à l’époque de sa production et les maigres ressources de gouvernements planétaires ou interstellaires. Car si ce croiseur d’assaut semblait adapté aux besoins du Corps des Marines de Daupherm, l’appareil faisait bien pâle figure au regard des critères technologiques actuels.

 

À l’origine, le croiseur d’attaque Discril servit la confédération de Daupherm comme fer de lance de sa flotte dans sa lutte contre l’Enclave de Botor, un autre regroupement de planètes ayant un contentieux avec Daupherm, des tensions qui finirent par dégénérer en guerre ouverte connue sous le nom de Conflit Daupherm-Botor. D’une longueur de 85 mètres, ce croiseur de moyen tonnage s’avère être l’outil idoine pour effectuer des opérations éclair ou engager l’ennemi dans des escarmouches, l’engin étant hérissé de cinq canons laser montés sur tourelles, de quatre canons à particules triples et de trois canons laser à trois tubes pour assurer sa protection, un arsenal bien suffisant pour se frotter à des flottes d’un niveau technologique relativement bas, mais ridiculement dérisoire face à des armadas du calibre de la Flotte de l’Empire par exemple. Pour la manœuvre, un équipage de 150 personnes et de 51 artilleurs est nécessaire pour une efficacité optimale, même si le seuil minimal requis pour la navigation est de 75 membres d’équipage. Outre un contingent d’une soixantaine de soldats, la soute d’un tel croiseur est assez ample pour stocker 7800 tonnes métriques de marchandises.

 

Un croiseur d'attaque Discril en pleine action.
Un croiseur d'attaque Discril en pleine action.

 

Là où le croiseur Discril accuse des capacités faiblardes au vu des standards galactiques modernes c’est, outre son armement, son système de motorisation hyperluminique dont l’obsolescence est des plus patentes, son hyperdrive primaire n’étant que de classe 3. Par ailleurs, son rayon d’action n’excède pas les deux semaines, ce qui limite la portée opérationnelle du croiseur d’attaque Discril à une zone relativement restreinte d’un ou quelques parsecs, si ce n’est moins. Des carences et des défauts dont les autorités des Planètes-États de Daupherm se rendirent bien compte lorsqu’elles réalisèrent qu’elles étaient à la traîne au niveau technologique par rapport à d’autres organismes politico-militaires de la galaxie. Par conséquent, Daupherm prit la décision de retirer progressivement du service actif ses croiseurs Discril vers l’époque de la Guerre Civile Galactique. Si nombre de ces bâtiments furent remisés dans l’attente d’une reconversion, d’une mise à niveau, ou furent purement et simplement démantelés, certains exemplaires eurent droit à une seconde chance car certaines personnes et d’autres gouvernements planétaires à travers la galaxie reconnurent le potentiel de cette classe d’appareils et en firent l’acquisition.

 

Plusieurs croiseurs Discril furent vendus en toute légalité sur le marché de l’armement stellaire, pour la somme de 500000 crédits d’occasion, mais on sait que des exemplaires tombèrent entre les mains de pirates. Le Rétribution reste à ce jour le plus fameux croiseur de cette classe de navires, volé par son ancien capitaine Gorvan Shrulldike et Evram Darkmere lorsque ceux-ci se reconvertirent pour embrasser une carrière de pirates. Par la suite, Darkmere, suite à une divergence d’opinion avec Shrulldike à propos du fait de s’adonner à l’esclavagisme, tua ce dernier lors d’un combat singulier et revendiqua le commandement du vaisseau. Et l’on sait que le pirate Rei’kas possédait quelques-uns de ces croiseurs lorsqu’il attaqua Exocron en l’an 19 après la Bataille de Yavin, peu de temps avant la signature du traité de paix entre la Nouvelle République et les Vestiges de l’Empire, une flotte qui fut annihilée en même temps que le scélérat Rodien.

Source(s)

Timothy Zahn, Drew Struzan, La Main de Thrawn tome 2 : Vision du Futur, Fleuve Noir 2003
Timothy Zahn, Drew Struzan, The Hand of Thrawn #2 - Vision of the Future, Bantam Spectra 1999
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Paul Balsamo, Craig Robert Carey, Cracken's Rebel Operatives, West End Games 1994
Timothy S. O'Brien, Pirates & Privateers, West End Games 1997

Mis en ligne le 1 février 2013 à 23:10 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 1 février 2013 à 23:10.

Fiche consultée 764 fois.

Constructeur Planètes-États de Daupherm
Équipage 150 membres d'équipage
51 artilleurs
Armement 5 tourelles laser
4 canons à particules triples
3 canons lasers tritubes
Troupes 60 soldats
Capacités 7800 tonnes métriques
2 semaines d'autonomie
Hyperdrive x3 (de secours : x20)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable
Pirates
Planètes-États de Daupherm

Haut