Davik Kang

Fungio - Posté le 25 décembre 2013

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Taris
Fonction Seigneur du crime
Arme Blaster lourd
Vibrolame
Combinaison de guerre de Davik Kang
Catégorie Personnages
Affiliations Échange

Davik Kang

Fungio - Posté le 25 décembre 2013

Seigneur du crime de l'Échange basé sur la planète Taris, il fut tué par Revan lors du bombardement de la planète.

D'origine humaine, David Kang était un seigneur du crime et membre à long terme de l'Échange, une organisation criminelle interstellaire active au cours de la Guerre Civile Jedi. Pendant ce dernier conflit, Davik était le chef des opérations de l'organisation sur le monde de la Bordure Extérieure appelé Taris. Davik Kang était à la tête de douzaines de mercenaires et autres hommes de main afin de garder un contrôle officieux sur Taris. Les plus célèbres étaient l'ancien Mandalorien Canderous Ordo ainsi que le célèbre chasseur de primes Calo Nord. Ce dernier livrait régulièrement des têtes empaillées et des crânes de créatures féroces qu'il tuait et que Davik aimait collectionner. Néanmoins Kang possédait un bien extrêmement précieux : l'Ebon Hawk, un vaisseau spatial de contrebande réputé pour être le vaisseau le plus rapide de l'époque.


Kang possédait également une combinaison de combat tellement performante qu'elle restait pour certain une légende. Selon la rumeur, la combinaison était légère, flexible et durable. On raconte même que le seigneur du crime épargna la vie d'un brillant technicien qui lui devait de l'argent afin que ce dernier lui fabrique une combinaison de guerre efficace et personnelle. Toujours selon cette rumeur, Kang tua par la suite le technicien qui avait conçu la combinaison afin que personne ne possède un jour un équipement similaire. Une autre rumeur, sans doute plus plausible, stipulait que Davik aurait versé une forte somme d'argent pour se faire fabriquer un tel équipement. Le seigneur du crime possédait également une visière prototype qui conférait un meilleure précision à son blaster lourd. 

 

En ce qui concernait ses activités, Kang s'adonnait autant à l'extorsion qu'à l'esclavage en passant par la contrebande. D'ailleurs, en échange de sa "protection", certaines enseignes se devaient de payer une taxe que leur imposait le seigneur du crime sous peine de représailles malencontreuses. Kang sut tirer avantage de la situation de personnes désirant s'enrichir et qui, pour cela, contractait une dette envers Davik, dette qui se présentait souvent sous la forme d'une somme que les malheureuses personnes ne pouvaient hélas pas vraiment rembourser. En règle générale, pour ces mauvais payeurs selon Davik, le seigneur du crime ne faisait pas dans la dentelle et envoyait ses chasseurs de primes. Davik Kang était un chef redoutable et respecté, dont les affaires étaient florissantes, mais il restait néanmoins suspicieux et en colère vis-à-vis des Sith dirigés par Dark Malak. À cette époque, les Sith avaient orchestré un blocus planétaire autour de Taris et de fait avaient coupé l'Échange, et donc Davik, de toutes les affaires galactiques. Même si ses affaires ne tournaient pas aussi bien en raison du blocus Sith, Kang évita néanmoins de se confronter à Malak et son armada, sachant qu'une rébellion serait durement réprimée.


Après avoir sauvé Bastila Shan du gang des Vulkars Noirs, l'ancien Seigneur Noir des Sith Revan (dont la mémoire avait été effacée par le Conseil Jedi) avait été approché par Ordo, qui lui offrit l'occasion de quitter Taris, à condition qu'il puisse récupérer les codes de lancement planétaire, nécessaires pour quitter la planète sous le contrôle des Sith. Une fois les codes récupérés, Revan fut introduit par le Mandalorien dans la résidence de Kang, vaste bâtiment comprenant un laboratoire, des casernes et des chambres d'invités, sans compter le vaste hangar. Ordo comptait quitter Taris avec l'aide de Revan, car depuis l'instauration du blocus Davik en était venu à ne pas payer certains de ses employés, comme Canderous Ordo, afin de tirer un certain profit même dans cette situation de crise. Attitude que le Mandalorien prit mal et qui le poussa à trahir son employeur. Ordo convainquit Davik Kang d'employer Revan comme mercenaire. La situation était bénéfique à la fois pour Revan et pour Canderous Ordo, et les deux hommes profitèrent de leur situation pour voler l'Ebon Hawk. Dans le hangar où était stationné le vaisseau, Davik Kang et Calo Nord essayèrent d'empêcher Revan de voler le vaisseau. 


Indigné par la trahison de Canderous et Revan, Kang et Calo Nord tentèrent de les stopper dans leur projet, mais ils sous-estimèrent la force de l'ancien Seigneur Sith. Au cours du combat Davik Kang succomba aux nombreuses attaques de ses adversaires. Nord, désormais seul et impuissant face à deux adversaires redoutables, sortit un détonateur thermique en espérant qu'il emporterait Revan et ses amis avec lui. Au cours du combat, Dark Malak ordonna à sa flotte de bombarder la planète. L'un des lasers frappa le hangar dont une partie s'effondra sur Calo Nord et son détonateur. Revan et ses compagnons réussirent alors à fuir Taris avant que cette dernière ne fût réduite en poussière par les Sith.

Source(s)

John Jackson Miller, Rodney Thompson, Knights of the Old Republic Campaign Guide, Wizards of the Coast 2008
David Hodgson, Knights of the Old Republic: Prima's Official Strategy Guide, Prima Games 2003
BioWare Corp, Knights Of The Old Republic, LucasArts Entertainment 2003
Davik Kang sur Star Wars Databank

Mis en ligne le 25 décembre 2013 à 19:23 par Fungio.
Dernière modification le 25 décembre 2013 à 19:23.

Fiche consultée 1196 fois.

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Taris
Fonction Seigneur du crime
Arme Blaster lourd
Vibrolame
Combinaison de guerre de Davik Kang
Catégorie Personnages
Affiliations Échange

Haut