Frégate d'assaut Mark II

Dark Vectivus - Posté le 08 février 2010

Constructeur Rendili StarDrive
Taille 700 mètres
Équipage 4820 hommes d'équipage
Armement 15 canons laser
20 canons laser quadritubes
15 batteries de turbolasers
Troupes 100 soldats
1 navette d'assaut Gamma
Capacités 7500 tonnes de fret
1 an et demi d'autonomie
Hyperdrive x2 (de secours : x12)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle

Frégate d'assaut Mark II

Dark Vectivus - Posté le 08 février 2010

Pour répondre aux besoins de l'Alliance Rebelle, qui manquait cruellement de vaisseaux capitaux pour faire face aux destroyers stellaires de la Marine Impériale, les ingénieurs de l'organisation rebelle tournèrent leur attention vers d'anciens modèles de vaisseaux, faisant véritablement figures de reliques : les cuirassés de Rendili StarDrive. Ces vaisseaux, dont les origines remontaient à une époque bien antérieure au déclenchement de la Guerre des Clones, servirent de base à une nouvelle gamme de bâtiments de guerre et purent ainsi connaître une seconde jeunesse. Grâce aux talents des ingénieurs rebelles, à partir de la superstructure de ces anciens cuirassés, l'Alliance put acquérir deux types de vaisseaux : les frégates d'assaut de type Mark I et Mark II.

L'un des problèmes majeurs que les ingénieurs de la Rébellion durent résoudre, que cela soit sur le modèle Mark I ou le Mark II, fut le nombre de membres d'équipage trop élevé à bord des cuirassés. En effet, ces derniers vaisseaux avaient besoin, pour un fonctionnement optimal, de pas moins de 16 000 hommes. Grâce à une automatisation accrue apportée sur les principaux systèmes de ces cuirassés, le nombre d'hommes d'équipage put être revu à la baisse à 5000 hommes pour une Mark I, et ce nombre put être encore diminué d'un cran pour une Mark II, qui pouvait fonctionner avec un équipage optimal de 4820, 1600 étant le nombre minimal de personnes pour faire fonctionner un tel appareil. Par ailleurs, des portions entières de la superstructure ont été enlevées au niveau des systèmes de propulsion afin de baisser la consommation en carburant de ces deux modèles de frégates, tout en dopant les capacités réactives des moteurs subluminiques, faisant ainsi de ces nouveaux vaisseaux des appareils moins gourmands en carburant. Ces points communs entre la Mark I et la Mark II, mesurant toutes les deux 700 mètres de long, n'empêchent pas l'une et l'autre de se distinguer, notamment au niveau de la forme.

Si le modèle Mark I fut créé par les ingénieurs de l'Alliance Rebelle à partir d'un ancien cuirassé, le modèle Mark II fut une reprise de la frégate d'assaut rebelle de première génération, mais ne fut pas cette fois le fait des ingénieurs de la Rébellion, mais d'un autre groupuscule. En effet, des ingénieurs dissidents de Rendili StarDrive avaient vu, après le développement de la frégate d'assaut Mark I, une occasion d'apporter des améliorations au vaisseau créé par les ingénieurs rebelles, et ils développèrent ce qui fut connu par la suite comme la frégate Mark II. Elle aussi basée sur la superstructure d'un cuirassé, cette nouvelle version intègre néanmoins des systèmes avancés de boucliers déflecteurs mis au point par les Mon Calamari, systèmes qui peuvent augmenter la puissance globale du bouclier d'une Mark II pour une période limitée sans pour autant griller les systèmes de projections des écrans de protection. Ce bouclier à la puissance accrue permet ainsi à une frégate Mark II de prendre un avantage tactique non négligeable dans un engagement court. Pour les combats spatiaux, une frégate d'assaut Mark II compte sur un solide armement composé de 15 canons laser, de 20 canons laser quadritubes et de 15 batteries de turbolasers. Pouvant embarquer une centaine de soldats, la frégate Mark II dispose d'une autonomie d'un an et demi, temps où le vaisseau peut se déplacer à travers toute la galaxie grâce à son hyperdrive de classe 2.

Mon image
Une frégate d'assaut Mark II à l'époque de la Guerre Civile Galactique.


Bien que les exemplaires de la Mark II fussent moins nombreux que ceux plus communs de la frégate Mark I, la frégate d'assaut de deuxième génération fut largement utilisée au tout début de la Guerre Civile Galactique. Cependant, lorsque Rendili StarDrive apprit que des éléments séditieux, ceux qui avaient participé au développement de la frégate d'assaut Mark II, étaient disséminés dans ses rangs, une sorte de purge fut pratiquée au sein de la société et mit un terme au projet de la Mark II. Et bien que les chantiers navals rebelles eussent continué à utiliser les schémas de fabrication et de modification de la frégate d'assaut Mark II, ce fut au final la frégate Mark I qui passa avec succès la période de test avant d'être définitivement intégrée à la flotte de l'Alliance Rebelle, puis à celle de la Nouvelle République, au sein de laquelle elle servit encore pendant de nombreuses années. Ainsi, ce n'est pas une mauvaise conception qui a signé la fin de la production de la frégate d'assaut Mark II, mais les aléas de la guerre et de l'histoire.

Source(s)

Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Rodney Thompson, Owen K.C. Stephens, Starships of the Galaxy (Saga Edition), Wizards of the Coast & LucasBooks 2007
Michael Knight, Star Wars: Empire at War: Prima Official Game Guide, Prima Games 2006
Petroglyph, Empire at War : Forces of Corruption, LucasArts 2006
Petroglyph, Empire at War, LucasArts 2006
Frégate d'assaut Mark II sur Star Wars Databank

Mis en ligne le 8 février 2010 à 08:45 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 8 février 2010 à 08:45.

Fiche consultée 2008 fois.

Constructeur Rendili StarDrive
Taille 700 mètres
Équipage 4820 hommes d'équipage
Armement 15 canons laser
20 canons laser quadritubes
15 batteries de turbolasers
Troupes 100 soldats
1 navette d'assaut Gamma
Capacités 7500 tonnes de fret
1 an et demi d'autonomie
Hyperdrive x2 (de secours : x12)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle

Haut