Home One

Dark Vectivus - Posté le 05 août 2013

Constructeur Chantiers Navals de Mon Calamari
Modèle Croiseur Mon Calamari MC80
Rôles Vaisseau étendard
Vaisseau de combat
Transporteur
Taille 1300 mètres
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle
Nouvelle République

Home One

Dark Vectivus - Posté le 05 août 2013

Vaisseau amiral de la Flotte Rebelle, il participa à la Bataille d'Endor et servit la Nouvelle République comme vaisseau de commandement d'Ackbar.

Lorsque les Mon Calamari décidèrent de rejoindre l'Alliance Rebelle, ils apportèrent un atout non négligeable à l'organisation : leurs croiseurs MC80. En effet, ces vaisseaux permirent à la Rébellion de se retrouver sur un pied d'égalité face aux puissants destroyers stellaires de l'Empire, qui auraient avorté les projets des Rebelles bien avant qu'ils fussent en mesure de les défier. Mais pour commander des vaisseaux exceptionnellement robustes et puissants au sein de l'Alliance, il fallait un amiral exceptionnel, et personne ne tint mieux ce rôle que l'Amiral Ackbar qui commanda la Flotte Rebelle depuis son croiseur personnel, le Home One. Ce vaisseau se distingua des autres croiseurs du même type pour avoir participé à la fameuse Bataille d’Endor et avoir servi de vaisseau étendard à l’Amiral Ackbar.

 

 

I. Caractéristiques

 

Long de près de plusieurs centaines de mètres (même si les sources officielles divergeaient quant à sa taille réelle), et doté d'une proue au profil aérodynamique, le Home One était toutefois parsemé de petites protubérances irrégulières le long de sa coque. Ces bosses profilées abritaient généralement des batteries de senseurs, des générateurs de boucliers déflecteurs, ainsi que des batteries de turbolasers et des postes d'observation. Pour compléter cette panoplie d'accessoires militaires, plusieurs hangars placés sur les côtés et le ventre du croiseur pouvaient accueillir, dans leur totalité, 10 escadrons de chasseurs, soit 120 appareils, comprenant tous les modèles utilisés par l'Alliance Rebelle durant la Guerre Civile Galactique. Ces hangars pouvaient également abriter, en plus du nombre total de chasseur, une demi-douzaine de navettes de classe Lambda. Au cours de la Bataille d'Endor, le hangar ventral du Home One fut endommagé par une collision avec un intercepteur TIE, alors que ce dernier était en train de poursuivre le X-Wing de Wedge Antilles. Heureusement, cet impact ne mit pas en péril l'intégrité de la coque du Home One.

 

Le hangar du Home One.
Le hangar du Home One.

 

Outre son rôle de croiseur de guerre lourdement armé, le Home One pouvait faire office de transport de troupes et de marchandises, étant capable de transporter près de 1200 soldats des troupes terrestres à son bord ainsi que 20000 tonnes de fret en tout genre. Pour propulser ce mastodonte, huit énormes moteurs subluminiques étaient nécessaires et lui permettaient d'atteindre la vitesse maximale de 60 MGLT, soit celle d'un destroyer stellaire. Pour le manœuvrer et faire en sorte que tous ses systèmes fonctionnent de façon optimale, le Home One disposait d’un équipage de 5402 hommes, même si un équipage réduit de 1230 personnes était parfois suffisant lorsque le MC80 n'était pas engagé dans un affrontement.

 

Évidemment, comme il convenait à un vaisseau amiral, l'armement du Home One lui permettait de se mesurer avec n'importe quel vaisseau lourd de la Marine Impériale, à l'exception des gigantesques super destroyers stellaires. Essaimés en grappes le long du fuselage du croiseur, des turbolasers étaient disposés en rangées de afin de couvrir chaque arc de tir et les angles morts du vaisseau, et ces armes principales étaient secondées par des batteries ioniques afin de neutraliser les vaisseaux que le croiseur ne souhaitait pas détruire. Pour ce faire, une fois hors service, les appareils neutralisés étaient remorqués vers l'une des nombreuses baies d'atterrissage du Home One par un jeu de six rayons tracteurs de type Phylon Q7 situés sur les parties ventrales et dorsales du croiseur. Pour manipuler ce formidable arsenal, une équipe de plusieurs dizaines d’artilleurs était nécessaire pour créer un barrage de feu suffisamment dense.

 

Si son armement et ses capacités de transport faisaient du Home One un vaisseau de guerre standard possédant de bons atouts militaires, la véritable force du croiseur par rapport aux destroyers impériaux réside dans ses capacités défensives. En effet, la configuration et les formes organiques de sa coque, comme tous les vaisseaux de sa classe, lui permettaient d'encaisser des tirs directs en ne subissant que peu de dommages, la solidité de la superstructure en alliage de titanium étant couplée à un système de bouclier Serridge SEAL. Évidemment, puisqu’il était un vaisseau de ligne à la base, de nombreuses sections de hublots du Home One furent recouvertes de plaques de blindage supplémentaires. En plus de posséder des défenses plus qu'efficaces, la force du Home One lui provenait de ses systèmes primaires redondants, ce qui permettait au croiseur, au cas où l'un d'eux viendrait à être détruit, de ne jamais se retrouver pris au dépourvu. Exemple type, les générateurs de boucliers à bord du Home One étaient trois fois plus nombreux que sur un destroyer stellaire Impérial, les générateurs supplémentaires pouvant prendre le relais des principaux ou fonctionner en synchronisation avec ces derniers afin de créer une puissante barrière énergétique face au feu ennemi. Il n'était pas étonnant que, avec de telles capacités, l'Amiral Ackbar l'eût choisi comme vaisseau de commandement.

 

Ackbar et plusieurs de ses officiers sur la passerelle.
Ackbar et plusieurs de ses officiers sur la passerelle.

 

 

II. Histoire

 

Comme tous les autres croiseurs Mon Calamari, le Home One fut d'abord conçu, ce dont on pourrait douter au vu de sa taille, comme un appareil civil sans aucun armement, et possédait les formes organiques et ovoïdes le faisant ressembler à une tête de calmar, typiques de tous les autres appareils fabriqués dans les Chantiers Navals de Mon Calamari. Construit à l'origine pour effectuer des missions d'exploration spatiales et de prises de contact pacifiques avec des civilisations et des peuples vivant en dehors de la planète Mon Calamari, le Home One fut précipité sur le devant de la scène galactique et participa activement à la défense de la Rébellion sous le commandement d'Ackbar. Dès lors, en même temps qu'ils offrirent leurs vaisseaux à l'Alliance Rebelle, les Mon Calamari mirent à la disposition du mouvement de sédition leurs talents de constructeurs dont le Home One était le plus brillant exemple. Ce vaisseau, même s'il suivait des plans généraux, était totalement différent du point de vue de la structure et des composants d'un autre MC80.

 

Si cela conférait au Home One un aspect très esthétique, son entretien pouvait s'avérer parfois problématique pour les non-Mon Calamari qui avaient du mal à réparer un vaisseau ne suivant pas des schémas précis. Ce bâtiment de guerre s’avéra crucial dans les temps qui suivirent la Bataille de Hoth, cinglante défaite pour la Rébellion. Privé de quartier général planétaire, le Haut Commandement de l’Alliance Rebelle établit son centre de commande à bord du croiseur Mon Calamari, qui devint une base mobile d’opérations pour les leaders du mouvement, d’autant qu’un quartier général mobile pouvait s’avérer bien plus pratique en cas d’attaque impériale. Ainsi, la Rébellion avait tiré une leçon importante de sa débâcle sur Hoth : plutôt que de subir des pertes catastrophiques lors de l’évacuation d’une base planétaire, la Rébellion pourrait mettre son poste de commandement central à l’abri des Impériaux en gardant le Home One constamment en mouvement.

 

En tant que navire principal de la Flotte Rebelle, il fut tout à fait normal que ce croiseur fut choisi pour être le lieu où se déroula le briefing visant à préparer les différents commandants de l'Alliance Rebelle peu avant la Bataille d'Endor alors que la Flotte Rebelle se rassemblait près de Sullust. Et ce fut toujours à son bord, depuis la passerelle, que l'amiral Mon Calamari coordonna la flotte dépareillée de l'Alliance Rebelle afin de détruire la seconde Étoile de la Mort. Si les Rebelles furent d'abord surpris par le piège que leur avait tendu l'Empereur Palpatine, Ackbar se ressaisit et lança son croiseur et tous les autres vaisseaux de la Rébellion contre la Flotte Impériale. Durant la bataille, le navire fut abordé par des stormtroopers, mais les troupes impériales furent repoussées alors qu’elles tentaient de détruire le réacteur du vaisseau. Alors que les chasseurs de l’Alliance pénétraient dans la superstructure de la station impériale, la bataille continuait de faire rage entre les croiseurs et Ackbar put contempler l'anéantissement du vaisseau amiral de l'Empire, l'Executor, depuis sa passerelle de commandement du Home One.

 

Le Home One mène la Flotte Rebelle lors de la Bataille d'Endor.
Le Home One mène la Flotte Rebelle lors de la Bataille d'Endor.

 

Bien des années après cette bataille mémorable, et ce en dépit de son caractère obsolète face aux modèles MC80b et MC90, les plus récents croiseurs de guerre Mon Calamari, le Home One continua à servir de vaisseau personnel à l'amiral, qui avait développé au fil du temps un lien affectif profond avec son MC80, qu'il considérait comme une extension parfaite de sa façon d'être. Ce fut d'ailleurs aux commandes du Home One qu’Ackbar seconda l'Escadron Rogue lors de la campagne de Reconquête de Coruscant, et qu'il mena l'assaut contre la capitale impériale une fois que les boucliers de la planète furent anéantis grâce aux efforts de l'escadron d'élite. Si le Home One s'illustra moins par la suite que dans les premières années de la Nouvelle République, le navire resta au sein du service actif, comme cela fut le cas lors de la chasse lancée contre les pirates de Leonia Tavira en l’an 11. Ackbar continua à utiliser son vaisseau de commandement personnel jusqu'à ce que le Mon Calamari prît sa retraite en l’an 23, moment où le Bothan Borsk Fey'lya fut nommé Président de la Nouvelle République.

Source(s)

Episode VI : Le Retour du Jedi, Lucasfilm 1983
John Jackson Miller, Scott Hepburn, Vector tome 1, Delcourt 2009
Mick Harrison, Dustin Weaver, Vector tome 2, Delcourt 2009
Jeremy Barlow, Colin Wilson, Rebellion tome 6 : Petites Victoires, Delcourt 2009
Jeremy Barlow, Colin Wilson, Rebellion #12 - Small Victories Part 2, Dark Horse 2008
Rob Williams, Dustin Weaver, Rebellion #15 - Vector Part 7, Dark Horse 2008
Rob Williams, Dustin Weaver, Rebellion #16 - Vector Part 8, Dark Horse 2008
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron tome 6 : Princesse et Guerrière , Delcourt 2009
Ron Marz, Nicola Scott, Empire #26 - General Skywalker Part 1, Dark Horse 2004
Ron Marz, Nicola Scott, Empire #27 - General Skywalker Part 2, Dark Horse 2004
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron tome 8 : Fidèle à l'Empire, Delcourt 2010
John Ostrander, jan Duursema, Vector Volume 2 : Legacy TPB, Dark Horse 2009
John Jackson Miller, Douglas Wheatley, Vector Volume 1 TPB, Dark Horse 2009
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #13 - The Warrior Princess Part 1, Dark Horse 1996
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #14 - The Warrior Princess Part 2, Dark Horse 1996
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #15 - The Warrior Princess Part 3, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #16 - The Warrior Princess Part 4, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #21 - In the Empire's Service Part 1, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #22 - In the Empire's Service Part 2, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #23 - In the Empire's Service Part 3, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron #24 - In the Empire's Service Part 4, Dark Horse 1997
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron #28 - Masquerade Part 1, Dark Horse 1998
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron #29 - Masquerade Part 2, Dark Horse 1998
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron #30 - Masquerade Part 3, Dark Horse 1998
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron #31 - Masquerade Part 4, Dark Horse 1998
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron : The Warrior Princess TPB, Dark Horse 1998
Michael A. Stackpole, John Nadeau, X-Wing Rogue Squadron : In the Empire's Service TPB, Dark Horse 1999
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron : Masquerade TPB, Dark Horse 2000
Michael A. Stackpole, John Nadeau, Omnibus: X-Wing Rogue Squadron Vol. 2 TPB, Dark Horse 2006
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, Omnibus: X-Wing Rogue Squadron Vol. 3 TPB, Dark Horse 2007
Michael A. Stackpole, Drew Johnson, X-Wing Rogue Squadron tome 10 : Mascarade, Delcourt 2011
Jeremy Barlow, Dustin Weaver, Omnibus: At War with the Empire Volume 2, Dark Horse 2011
Jeremy Barlow, Brandon Badeaux, Empire Volume 5 - Allies and Adversaries TPB, Dark Horse 2006
Jeremy Barlow, Colin Wilson, Rebellion Volume 3 - Small Victories TPB, Dark Horse 2008
John Jackson Miller, Brian Ching, Luke Skywalker, Last Hope for the Galaxy, Dark Horse 2008
John Ostrander, jan Duursema, Omnibus: Clone Wars Volume 3 - The Republic Falls, Dark Horse 2012
James Kahn, Odile Ricklin, Episode VI : Le retour du Jedi, Fleuve Noir 2002
Michael A. Stackpole, Rosalie Guillaume, Les X-Wings tome 1 : L'escadron Rogue, Fleuve Noir 2005
Michael A. Stackpole, Paul Youll, Les X-Wings tome 2 : Le jeu de la mort , Fleuve Noir 2005
Aaron Allston, Rosalie Guillaume, Les X-Wings tome 5 : L'Escadron Spectre, Fleuve Noir 2002
Aaron Allston, Rosalie Guillaume, Les X-Wings tome 7 : Aux commandandes : Yan Solo, Fleuve Noir 2003
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 3 : L'Ultime Commandement, Fleuve Noir 2004
Michael A. Stackpole, Rosalie Guillaume, Les X-Wings tome 8 : La vengeance d'Isard, Fleuve Noir 2001
Michael A. Stackpole, Drew Struzan, Moi, un Jedi tome 1 : Mirax a disparu, Fleuve Noir 2003
Michael A. Stackpole, Drew Struzan, Moi, un Jedi tome 2 : L'héritage de Corran Horn, Fleuve Noir 2003
James Kahn, Episode VI: Return of the Jedi, Ballantine Books 1983
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #3 - The Last Command, Bantam Spectra 1994
Michael A. Stackpole, Paul Youll, X-wing #1 - Rogue Squadron, Bantam Spectra 1996
Michael A. Stackpole, Paul Youll, X-wing #2 - Wedge's Gamble, Bantam Spectra 1996
Aaron Allston, Paul Youll, X-wing #5 - Wraith Squadron, Bantam Spectra 1998
Aaron Allston, Paul Youll, X-wing #7 - Solo Command, Bantam Spectra 1999
Michael A. Stackpole, Paul Youll, X-wing #8 - Isard's Revenge, Bantam Spectra 1999
Michael A. Stackpole, Drew Struzan, I, Jedi, Bantam Spectra 1999
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Rodney Thompson, Owen K.C. Stephens, Starships of the Galaxy (Saga Edition), Wizards of the Coast & LucasBooks 2007
Michael Knight, Star Wars: Empire at War: Prima Official Game Guide, Prima Games 2006
Rodney Thompson, Sterling Hershey, Rebellion Era Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
Michael Knight, Star Wars: Empire at War: Forces of Corruption: Prima Official Game Guide, Prima Games 2006
W. Haden Blackman, The New Essential Guide to Vehicles and Vessels, Del Rey 2003
Stephen J. Sansweet, Star Wars Encyclopedia, Del Rey 1998
Factor 5, Rogue Squadron II - Rogue Leader, Lucasarts 2002
Petroglyph, Empire at War : Forces of Corruption, LucasArts 2006
Petroglyph, Empire at War, LucasArts 2006
Pandemic Studios, Battlefront II, LucasArts 2005
LucasArts, Battlefront : Renegade Squadron, LucasArts 2007
Factor 5, Rogue Squadron III - Rebel Strike, Activision 2003

Mis en ligne le 5 août 2013 à 16:46 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 5 août 2013 à 16:46.

Fiche consultée 3262 fois.

Constructeur Chantiers Navals de Mon Calamari
Modèle Croiseur Mon Calamari MC80
Rôles Vaisseau étendard
Vaisseau de combat
Transporteur
Taille 1300 mètres
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle
Nouvelle République

Haut