Intercepteur impérial Fury

Dark Vectivus - Posté le 02 janvier 2010

Constructeur Empire Sith
Équipage 1 pilote
1 copilote
Armement 4 canons laser
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Sith

Intercepteur impérial Fury

Dark Vectivus - Posté le 02 janvier 2010

Vaisseau de transport impérial polyvalent utilisé par les Sith au temps de la Grande Guerre et de la Guerre Froide.

Si la corvette corellienne légère Defender était l’appareil de transport dédié aux Chevaliers Jedi durant la Grande Guerre Galactique, l’intercepteur impérial de classe Fury (Fureur en version française) n’était rien de moins que son équivalent Sith. À vrai dire, il s’agissait de l’appareil le plus polyvalent de l’armada de l’Empire Sith, si polyvalent qu’il subit des modifications pour répondre aux besoins d’un nouveau type d’utilisateur. En effet, il était destiné à l’origine aux missions prioritaires de l’armée, mais l’intercepteur impérial connu un tel succès auprès de la caste des Seigneurs Sith que les modèles les plus récents furent pensés pour répondre à leurs attentes.

 

Il faut dire que l’appareil possède des atouts certains, avec son hyperdrive de haute facture et ses moteurs subluminiques de qualité, sans compter que, comme son nom l’indique, il combine la vitesse et l’agilité d’un intercepteur avec l’arsenal d’un vaisseau plus imposant, capable de rivaliser avec un vaisseau capital de l’armada impériale. Pour ce que l’on sait, ce modèle d’intercepteur sert aux déplacements des Guerriers Sith et des Inquisiteurs Sith à travers la galaxie, cet appareil leur servant de base d’opérations mobile au cours des différentes missions qui sont assignées aux sombres serviteurs de l’Empereur Sith. D’un point de vue esthétique, l’apparence externe du transport est à l’image de son intérieur, fait d’une structure principale aux lignes anguleuses et aux coursives à l’éclairage rouge qui n’est pas sans rehausser le côté inquiétant de l’engin, ce qui est l’exact opposé de l’intérieur spacieux et serein d’une corvette Defender.

 

La passerelle d'un intercepteur impérial Fury.
La passerelle d'un intercepteur impérial Fury.
 

 

Tout comme son équivalent Jedi, l’intercepteur impérial Fury dispose d’une vaste salle dédiée aux communications et équipée d’un holoprojecteur central. Des cabines disposant de plusieurs couchettes peuvent accueillir un nombre raisonnable d’hommes d’équipages, sans compter que les réunions peuvent se dérouler dans une salle de conférence aménagée à cet effet pour accueillir au moins six personnes si l’on tient compte des sièges. Le pont de l’intercepteur impérial se situe dans la partie frontale de la section centrale et constitue le centre névralgique du vaisseau avec ses nombreux moniteurs de contrôle. La passerelle comprend un troisième siège au centre de la pièce et qui surplombe ceux du pilote et du copilote, sans doute réservé à un officier supérieur de l’Empire Sith pour superviser la manœuvre.

 

Cet appareil est bien évidemment paré pour le combat avec quatre canons laser apparents disposés par paires de chaque côté de l’appareil. Par ailleurs, un intercepteur impérial Fury est équipé d’un système inédit appelé les « ailes de frappe ». En mode de vol normal, les ailes de l’appareil sont repliées mais elles peuvent se déployer lorsqu’un combat se présente, ce qui augmente son agilité et sa portée de tir. Ce système d’ailes à géométrie variable ne se rencontre pas vraiment sur un appareil de la taille d’un intercepteur impérial Fury, mais généralement sur un engin de type chasseur stellaire. Le plus souvent, ces intercepteurs se trouvent stationnés à bord des croiseurs de combat Oppressor, même s’il n’est pas rare de les trouver un peu partout sur le territoire de l’Empereur Sith.

 

Ces vaisseaux impériaux entrèrent en jeu dès les premières années de la Grande Guerre Galactique, où ils participèrent notamment à la Chute de Korriban, qui fut une victoire totale pour l’Empire Sith. Trois ans après le début du conflit opposant la République aux Sith, Teneb Kel partit à bord de son intercepteur impérial Fury en compagnie d’Asticot afin de traquer Exal Kressh pour le compte de l’Empereur Sith. On retrouva ce modèle d’appareil au cours d’autres batailles clés de la Grande Guerre, comme par exemple lors de la Seconde Bataille de Bothawui de -3671 où les forces impériales tentèrent en vain de conquérir la planète des Bothans.

 

Vue d'ensemble d'un intercepteur impérial Fury.
Vue d'ensemble d'un intercepteur impérial Fury.

Source(s)

Alexander Freed, Dave Ross, Blood of the Empire #1 - L'ombre des Sith, SWTOR.fr 2010
Alexander Freed, Dave Ross, The Old Republic #4 - Blood of the Empire Part 1, Dark Horse 2010
Alexander Freed, Dave Ross, The Old Republic Volume 1 : Blood of the Empire TPB, Dark Horse 2011
Alexander Freed, Dave Ross, The Old Republic tome 1 : Le Sang de l'Empire, Delcourt 2011
Daniel Erickson, Frank Parisi, The Art and Making of Star Wars The Old Republic, Chronicle Books 2011
Bioware, The Old Republic, LucasArts 2011
La Bataille de Bothawui sur Star Wars: The Old Republic.com (France)
L'Assaut de l'Empire Sith sur Star Wars: The Old Republic.com (France)
Intercepteur impérial Fury sur Star Wars: The Old Republic.com (France)

Mis en ligne le 2 janvier 2011 à 22:22 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 2 janvier 2011 à 22:22.

Fiche consultée 2943 fois.

Constructeur Empire Sith
Équipage 1 pilote
1 copilote
Armement 4 canons laser
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Sith

Haut