Intercepteur léger Actis Eta-2

Fab-du-54 - Posté le 30 mars 2010

Constructeur Kuat Systems Engineering
Taille Longueur : 5.47 mètres
Envergure : 4.30 mètres
Hauteur : 2.50 mètres (ailes déployées)
Équipage 1 pilote
1 droïde astromécano
Armement 2 canons laser
2 canons ioniques
Capacités 60 kg de fret
2 jours d'autonomie
Hyperdrive x1 (avec anneau de transport hyperspatial)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle
Ancienne République
Empire Galactique
Ordre Jedi

Intercepteur léger Actis Eta-2

Fab-du-54 - Posté le 30 mars 2010

Faisant suite au célèbre chasseur Delta-7, l'intercepteur Actis Eta-2 est un appareil puissant et agile. Utilisé uniquement par les Chevaliers Jedi à l'époque de la Guerre des Clones, les intercepteurs Actis Eta-2 étaient craints des Séparatistes en raison de leurs qualités mais aussi des extraordinaires talents de leurs pilotes. Tout comme son contemporain, le Delta-7, l'Actis Eta-2 ne possèdent pas de moteur hyperspatial et doit donc utiliser un anneau hyperspatial de type Syluire-45, cet hyperdrive de classe 1 amovible conférant à l'appareil une portée de déplacement de 150000 années-lumière à travers la galaxie. L'Actis embarque à son bord, en plus du pilote, une unité R2 ou R4 qui s'occupe principalement de gérer la navigation, les coordonnées de saut hyperspatial, mais aussi les réparations en vol et le ciblage lors des combats. Les Généraux Jedi qui utilisaient l'intercepteur Actis Eta-2 ne portaient, contrairement aux autres pilotes clones, aucune combinaison spatiale qui leur permettrait de survivre dans l'espace quelques minutes en attendant les secours. Leur seul équipement réside dans un petit comlink qui leur permet de rester en contact avec les autres appareils.

Durant la Guerre des Clones, les Jedi effectuaient souvent des missions qui nécessitaient de la rapidité, une bonne puissance de feu et parfois de la discrétion. L'Actis ayant été conçu pour cela, il fut très vite adopté par l'ensemble de l'Ordre Jedi. Capable d'atteindre une vitesse spatiale de 125 MGLT ou entre 1500 et 15000 km/h, l'intercepteur Actis Eta-2 peut encaisser une accélération maximale de 5200 G. L'armement principal de l'intercepteur réside en deux canons laser situés de part et d'autre de l'appareil. Ces canons, dotés d'une bonne puissance de feu, sont capables de pulvériser un chasseur droïde Vautour d'un coup bien placé. Contre les droïdes et les équipements électroniques, l'Actis Eta-2 possède une paire de canons ioniques permettant de court-circuiter les cerveaux droïdes des vaisseaux ennemis. Durant une confrontation spatiale, les ailes de l'Actis Eta-2 se déploient afin de permettre aux panneaux thermiques des radiateurs de réguler la chaleur excessives émanant des composants de l'appareil, qui sont alors très sollicités lors d'un engagement. Mais il est aussi possible pour le pilote de déployer ces ailes lorsque l'appareil ne fait que voyager pour mieux réduire la température des moteurs.

Le point faible le plus important et le plus visible du modèle Actis Eta-2 est son absence d'écran déflecteur. Toujours dans l'optique de fabriquer un chasseur plus rapide et plus maniable que les autres, les ingénieurs de Kuat Systems Engineering ont été obligé de faire une croix sur les systèmes les plus coûteux en énergie et en espace. Heureusement, un pilote Jedi aguerri peut se permettre de se passer d'un bouclier quand ses réflexes sont suffisants pour éviter les tirs adverses. Mais lors de batailles rangées, parfois confuses, un tir peut toucher de manière quasi accidentelle le chasseur, le malheureux pilote ne pouvant alors compter que sur la résistance de sa coque en duracier renforcé. Une protection bien faible contre un tir de canon laser bien placé. Toutefois, une version ultérieure de cet intercepteur vit le jour, version comprenant une coque plus épaisse et un bouclier. D'un coût de 320000 crédits lorsqu'il est neuf, l'Actis Eta-2 ne vaut plus que 240000 crédits quand il est d'occasion.

Mon image
L'intercepteur Actis Eta-2 d'Anakin Skywalker au combat.


Le prototype de l'intercepteur Actis Eta-2 fut déployé durant la Guerre des Clones au moment des événements qui survinrent sur la planète Valahari. Le vaisseau fut utilisé par Anakin Skywalker pour engager le combat contre le chasseur de Tofen Vane. Le prototype fit réellement ses preuves lors de la Bataille de la Nébuleuse du Voile, où il put atteindre d'un tir bien placé le vaisseau de Vane et aider la République à remporter la victoire. Avec des résultats satisfaisants, une production bien plus importante d'intercepteurs légers Actis Eta-2 fut lancée. Même si la majeure partie des pilotes Jedi volait sur le modèle standard peint en bleu ou rouge, certains d'entre eux personnalisèrent leurs appareils, comme Anakin Skywalker le fit avec son intercepteur jaune. À noter que l'intercepteur de Saesee Tiin arborait une teinte verte et celui de Mace Windu des marquages mauves.

Pendant la célèbre Bataille de Coruscant de -19, les Chevaliers Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi utilisèrent des intercepteurs Actis Eta-2 pour aller secourir le Chancelier Palpatine, captif du Général Grievous à bord de la Main Invisible. Ce fut aussi à bord d'un de ces engins que Kenobi partit sur Utapau avant que le gros de ses troupes n'arrive pour engager les forces de Grievous. Plus tard, alors qu'il était devenu Dark Vador, Skywalker utilisa un autre intercepteur pour se rendre sur Mustafar et y massacrer le Conseil Séparatiste. Après la proclamation de l'Empire Galactique, l'intercepteur Actis Eta-2 resta en service comme élément de la Flotte Impériale, Dark Vador lui-même continuant à piloter un intercepteur noir lors de ses premières missions pour l'Empereur Palpatine. Au fil du temps, l'intercepteur léger Actis Eta-2 fut remplacé par les chasseurs TIE, à qui il légua notamment son système de panneaux verticaux. Mais plus que cela, il légua toute une philosophie qui fut celle de la politique militaire de l'Empire, à savoir celle de l'utilisation quasi exclusive d'une chasse spatiale composée d'engins plus petits, plus rapides, non équipés de boucliers et produits en masse. Néanmoins, des intercepteurs Actis Eta-2 furent encore en service à l'époque de la Guerre Civile Galactique, bien que réservés aux pilotes de talent. L'Alliance Rebelle parvint à en capturer quelques-uns au cours de cette période mouvementée.

Source(s)

Episode III : La Revanche des Sith, Lucasfilm 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars tome 8 : Obsession, Delcourt 2005
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 9 : Le Siège de Saleucami, Delcourt 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars Volume 7: When They Were Brothers TPB, Dark Horse 2005
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars Volume 8: The Last Siege, The Final Truth TPB, Dark Horse 2006
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The New Essential Chronology, Del Rey 2005
Rodney Thompson, Gary Astleford, The Clone Wars Campaign Guide, Wizards of the Coast 2009
James Luceno, Revenge of the Sith: The Visual Dictionary, Dorling Kindersley 2005
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Revenge of the Sith: Incredible Cross Sections, Dorling Kindersley 2005
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E01 - Chapitre 21, 2005
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E02 - Chapitre 22, 2005
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E03 - Chapitre 23, 2005
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E05 - Chapitre 25, 2005
Pandemic Studios, Battlefront II, LucasArts 2005

Mis en ligne le 30 mars 2010 à 21:31 par Fab-du-54.
Dernière modification le 30 mars 2010 à 21:31.

Fiche consultée 2404 fois.

Constructeur Kuat Systems Engineering
Taille Longueur : 5.47 mètres
Envergure : 4.30 mètres
Hauteur : 2.50 mètres (ailes déployées)
Équipage 1 pilote
1 droïde astromécano
Armement 2 canons laser
2 canons ioniques
Capacités 60 kg de fret
2 jours d'autonomie
Hyperdrive x1 (avec anneau de transport hyperspatial)
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Alliance Rebelle
Ancienne République
Empire Galactique
Ordre Jedi

Haut