Meetra Surik

Dark Vectivus - Posté le 16 septembre 2012

Espèce Humaine
Genre Féminin
Fonctions Chevalier Jedi
Général Jedi
Arme Sabre laser
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi
Revanchistes

Meetra Surik

Dark Vectivus - Posté le 16 septembre 2012

Général Jedi ayant servi sous les ordres de Revan durant les Guerres Mandaloriennes et qui anéantit le Triumvirat Sith des années après la fin de la Guerre Civile des Jedi.

Celle que l'on surnommait l'Exilée était, avant le début des Guerres Mandaloriennes, une Apprentie Padawan parmi tant d'autres Jedi, qui fut initiée aux voies de la Force dans l'Enclave Jedi de Dantooine. Une seule chose différenciait réellement cette Jedi des autres : sa capacité à créer des liens dans la Force avec les autres, avec une facilité déconcertante, ce pouvoir pouvant influer, voire contrôler, tous ceux qui fréquentaient l'Exilée.

Mais l'Exilée devint véritablement une figure de légende lorsqu'elle décida de suivre Revan avec d'autres Jedi vers la Bordure Extérieure, car ressentant une immense compassion pour les innocents qui se faisaient massacrer par les Mandaloriens. C'est ainsi que, allant à l’encontre de ses aînés Jedi, l'Exilée partit en guerre contre les guerriers de Mandalore l'Ultime. On ne sait pas quel Maître Jedi a entraîné l’Exilée, mais on sait par contre que celle-ci suivit une partie de son instruction avec Maître Kavar.

On sait que c’est Malak, appelé encore Alek Squinquargesimus à cette époque, qui recruta personnellement l’Exilée lorsque des Jedi décidèrent de se joindre à Revan pour épauler la République. Sous le commandement de Revan, l'Exilée fut bombardée Général Jedi durant la dernière phase des Guerres Mandaloriennes. Elle atteignit le rang de Chevalier Jedi suite à ses exploits durant cette guerre. Et elle joua également un rôle capital dans la bataille de Malachor V en ordonnant l'activation de la super-arme de la République, le générateur de masse gravifique, alors que les Mandaloriens s'apprêtaient à submerger l'armée républicaine. Le brusque accroissement de gravité à la surface de la planète écrasa et tua tous les soldats qui se trouvaient à sa surface, et la planète, s'effondrant partiellement sous son propre poids, créa une explosion qui oblitéra la flotte mandalorienne et une bonne partie de la flotte républicaine, toutes deux situées en orbite de Malachor V.

Le choc de ce massacre fut si intense dans la Force que l'Exilée fut obligée de se couper de la Force pour ne pas être tuée. Par la suite, l'Exilée fut la seule Jedi de Malachor V à ne pas avoir été corrompue par le Côté Obscur, dont la présence habitait la planète et l'Académie de Trayus, ancien lieu Sith. Elle fut également la seule à ne pas avoir suivi Revan lors de sa quête de la Forge Stellaire et à être retournée sur Coruscant pour répondre de ses actions – et les défendre – devant le Conseil Jedi. Bien que Malak ait demandé à Revan d’envoyer HK-47 pour éliminer l’Exilée à cause du fait qu’elle allait retourner sur Coruscant, Revan décida qu’il valait mieux la laissait faire pour mettre les Maîtres face aux erreurs et aux failles de l’enseignement Jedi, failles qui avaient divisé les Jedi entre ceux qui ne voulaient pas intervenir dans le conflit et ceux qui avaient pris part à la guerre.

Mon image
L'Exilée, une puissante Jedi au combat.

Mais en dépit de sa plaidoirie défendue avec ferveur, le Conseil la condamna à l'exil en raison du fait qu'elle avait suivi Revan à la guerre. En ultime signe de défi envers ce Conseil, l'Exilée planta son sabre laser dans l’obélisque trônant au centre de la chambre du Conseil. Mais lorsqu'elle quitta les Maîtres pour partir en exil, la véritable raison de son bannissement, que l'Exilée n'apprit que bien des années plus tard, fut discutée entre les membres du Conseil Jedi. À la vérité, le Conseil l'avait bannie parce que ses membres furent effrayés par la blessure dans la Force, comme un vide, que l'Exilée portait en elle. Certains membres reconnurent même qu'ils l'avaient bannie parce qu'elle était le symbole de l'échec des enseignements Jedi, qui n'avaient pu empêcher tant de jeunes Jedi de partir à la guerre pour s'adonner à la haine. Et ces mêmes derniers membres du Conseil, en tentant de revenir en arrière, virent en l'Exilée une opportunité de comprendre pourquoi et comment tant de Jedi avaient basculé du Côté Obscur. Mais des membres plus conservateurs, tels qu'Atris, ne ressentirent pas ce besoin de comprendre et ajoutèrent même que l'exil était une punition trop douce pour l'Exilée. Mais quoi que le Conseil ait voulu faire, l'Exilée était partie vers la Bordure Extérieure.

Ainsi, pendant les neuf années qui ont suivi la fin des Guerres Mandaloriennes, l'Exilée parcourut la Bordure, ne s'arrêtant jamais très longtemps à un endroit, et encore aujourd'hui le détail de ses aventures nous reste inconnu. Ce que l'on sait par contre, c'est que c'est la Jedi Atris qui a orchestré son retour dans l'espace connu au bout de ces neuf années, en l'an –3951, divulguant des informations à son sujet comme étant la dernière des Jedi, ce qui ne manquerait pas de faire sortir les Sith de leur tanière pour mieux les détruire, ces derniers, dans les années qui ont suivi la fin de la Guerre Civile des Jedi, ayant traqué et presque exterminé les derniers survivants de l'Ordre Jedi.

Ainsi, le Harbinger, un croiseur Hammerhead républicain gagnant la planète Onderon, reçut l'ordre de se détourner de sa route pour mettre le cap vers la Bordure Extérieure afin de récupérer l'Exilée. Pour les recherches, une description de l'Exilée fut incluse au message, et lorsque la Jedi fut récupérée par le vaisseau républicain, on lui accorda le statut de passager diplomatique et fut dès lors escortée jusqu'à Telos IV. Cependant, le vaisseau n'arriva jamais à destination : en effet, le Harbinger tomba dans une embuscade des Sith, ces derniers s'étant infiltrés à bord du croiseur Hammerhead grâce à des systèmes de camouflage individuels, tandis que leur chef, Dark Sion, s'était fait récupérer par l'équipage, qui croyait avoir récupéré un être ayant subi de graves blessures.

Au moment où éclata cette crise à bord du Harbinger, c'est grâce au cargo Ebon Hawk, alors arrimé au Harbinger, que l'Exilée put échapper aux Sith, grâce à l’aide d’une vieille femme du nom de Kreia. Et grâce aux efforts de T3-M4, également présent à bord de l'Ebon Hawk, le cargo put gagner les installations minières de Peragus II. Lorsque l'Exilée sortit de sa cuve à kolto et reprit connaissance, elle trouva Kreia, laissée pour morte à la morgue, qui l'aida par la suite pour quitter la station. Dans leur exploration de la station minière où elles avaient été recueillies, les deux femmes ne découvrirent qu'un complexe vide, à l'exception d'Atton Rand, qu'elles délivrèrent de sa cellule de détention, et aussi de droïdes miniers qui les attaquèrent. En trouvant un moyen de gagner le hangar où était stationné l'Ebon Hawk, l'Exilée et ses compagnons virent arriver le Harbinger, désormais occupé par Dark Sion et ses Assassins Sith, qui souhaitaient tuer l'Exilée car étant, selon leurs informations, la dernière des Jedi. Si Kreia y laissa une main dans une brève échauffourée avec Sion, les trois compagnons et T3-M4 parvinrent à fuir la station dans leur cargo.

Mon image
L'Ebon Hawk poursuivit par le Harbinger dans le champ d'astéroïdes de Peragus II.



Mais durant la fuite de l'Exilée et de ses compagnons, les Sith les poursuivirent avec le Harbinger dans le champ d'astéroïdes de Peragus II, les tirs de laser fusant lors de cette poursuite venant à enflammer le carburant volatile contenu dans les astéroïdes. Il s'ensuivit alors une réaction en chaîne qui provoqua une gigantesque explosion, détruisant l'installation minière et la planète elle-même. Mais l'Ebon Hawk, ainsi que les Sith malheureusement, échappèrent de justesse à l'explosion et l'Exilée mit le cap sur Telos IV. À l'arrivée du cargo sur la Station Citadelle, en orbite de Telos IV, l'Exilée et ses deux compagnons furent arrêtés car devant répondre des actions ayant entraîné la destruction de Peragus II, seule source de carburant de tout ce secteur galactique, notamment pour la Station Citadelle. Après des investigations poussées, et une tentative d'assassinat, l'Exilée et les siens furent relâchés, mais constatèrent que leur vaisseau ainsi que T3-M4 avaient été volés. Ils utilisèrent donc une navette orbitale républicaine pour gagner la surface de Telos IV en pleine restauration afin de trouver des réponses, mais furent abattus par des tourelles anti-aériennes de la Czerka.

Après le crash de la navette, l'Exilée eut le plaisir de retrouver Bao-Dur, un technicien zabrak des Guerres Mandaloriennes qui avait conçu le générateur de masse gravifique et servi sous les ordres de l'Exilée. Affrontant avec les siens et son nouveau compagnon de route des mercenaires et des gardes de la Czerka, l'Exilée se fraya un chemin jusqu'à leurs installations, puis jusqu'à une base militaire abandonnée où la compagnie trouva une autre navette et découvrit l'endroit où se trouvait l'Ebon Hawk, c'est-à-dire dans la région polaire de la planète. Arrivés sur place, ils furent abattus une fois de plus par un trio de droïdes protocolaires HK, venus pour tuer l'Exilée, qui régla rapidement leur compte. C'est là qu'ils découvrirent l'Académie Jedi de Telos IV et que l'Exilée dut faire face à Atris, tandis que ses compagnons étaient retenus. Atris, au sein de cette académie, tentait de préserver les enseignements Jedi, et s'était pour cela entourée de sœurs Echani, appelées les Servantes. Après un débat houleux avec Atris quant à la position des Jedi sur ce qu'il fallait faire durant les Guerres Mandaloriennes, l'Exilée repartit avec les siens et l'Ebon Hawk.

Peu de temps après avoir quitté l'Académie de Telos IV, T3-M4 fit part d'une découverte intéressante à l'Exilée. En effet, alors qu'il était prisonnier d'Atris et branché à un port de connexion, le petit droïde s'était arrangé pour télécharger dans ses banques de données un enregistrement du procès de l'Exilée, qui découvrit par cette occasion les vraies raisons de son bannissement. De plus, elle apprit également où les cinq derniers Maîtres Jedi de la galaxie, ceux qui l'avaient condamnée, se cachaient : Atris sur Telos IV, Kavar sur Onderon, Vrook Lamar sur Dantooine, Zez-Kai Ell sur Nar Shaddaa et Lonna Vash sur Korriban. Ainsi, l'Exilée et ses compagnons voyagèrent vers ces quatre derniers mondes, sachant déjà où était Atris, dans le but de trouver et unir les derniers Jedi contre les Sith, et aussi pour qu'ils lui donnent des réponses à propos du lien qu'elle avait tissé avec Kreia, l'Exilée ayant retrouvé l'usage de la Force depuis Peragus II. Au cours de son périple, elle fit plusieurs rencontres, parmi lesquelles Mira sur Nar Shaddaa, Mical sur Dantooine et Canderous Ordo, nouveau Mandalore autoproclamé, sur Dxun, ainsi que la Miraluka Visas Marr, servante de Dark Nihilus, que l'Exilée rallia à sa cause après l’avoir défaite dans un duel au sabre laser. Par ailleurs, elle réussit à étouffer, avec l'aide de Maître Kavar, une insurrection des troupes du Général Vaklu contre la Reine Talia sur Onderon.

Mon image
L'Exilée face aux membres du Conseil.

Mais même si elle parvint à retrouver la majorité des Maîtres Jedi et les convaincre de se rendre sur Dantooine pour organiser un plan d'action, l'Exilée ne put empêcher la mort de Lonna Vash, tuée par Sion sur Korriban. Une fois Kavar, Zez-Kai Ell et Vrook Lamar retrouvés, l'Exilée se rendit dans l'Enclave Jedi rebâtie pour tenir conseil avec ces trois Maîtres. Lors de ce conseil, les Maîtres lui dirent qu'elle était une blessure dans la Force, et que sa capacité à créer des liens pouvait se faire au détriment de la volonté des autres, ce qui, pour eux, pouvait se révéler être du Côté Obscur. Mais pire que tout, ils révélèrent à l'Exilée que cette blessure, doublée de son pouvoir de créer des liens, faisait qu'elle pouvait se nourrir de la Force présente en chaque être vivant, ce qui pourrait causer la mort de la Force. Devant cette révélation frappante, l'Exilée accepta son châtiment et les trois Maîtres tentèrent de la couper de la Force, cette fois-ci définitivement.

Mais c'était sans compter sur l'intervention de Kreia, qui se révéla être Dark Traya, et l'Exilée resta bloquée en état de stase, voyant avec impuissance les trois Maîtres Jedi se faire tuer par Traya qui aspira leur Force. Une fois Traya partie, l'Exilée mit un peu de temps pour retrouver toutes ses capacités, et elle décida de se rendre sur Malachor V pour confronter Sion et Traya. Mais en chemin, l'Exilée dut s'occuper de Dark Nihilus, qui attaqua Telos IV dans le but d'assouvir sa faim, car ayant appris qu'une Académie Jedi y était dissimulée. Peu de temps avant que le Sith n'arrive avec ses forces, l'Exilée affronta Atris dans l'Académie Jedi de Telos IV, celle-ci s'étant trop immergée dans les enseignements Sith des holocrons qu'elle gardait en secret. Si elle réussit à vaincre en duel la Jedi déchue, l'Exilée l'épargna toutefois et apprit que c'était elle qui avait organisé son retour dans l'espace connu.

Puis, en regagnant la Station Citadelle, l'Exilée, aidée de ses compagnons, affronta les assassins et soldats Sith de Nihilus avant de se rendre avec Canderous Ordo et un groupe de Mandaloriens à bord du Ravageur. À son bord, l'Exilée se fraya un chemin jusqu'à la passerelle où se trouvait le Seigneur Sith, posant au passage quelques ogives protoniques afin de détruire le Ravageur. Lors d'un ultime duel, l'Exilée, avec Visas Marr, tua Dark Nihilus dont le corps se consuma dans un nuage de flammes rougeoyantes, et quitta son vaisseau avant de la faire exploser, les autres vaisseaux de sa flotte se retrouvant désorientés, ce qui fit pencher la balance en faveur de la flotte républicaine arrivée en renfort. Une fois la bataille de Telos IV terminée, et juste avant de partir pour Malachor V, l'Exilée fut reconnue par un amiral républicain : Carth Onasi. Ce dernier s'était souvenu de l'Exilée quand elle était Général, et lui dit de dire à Revan, si jamais elle le revoyait, qu'il suivait ses recommandations, c'est-à-dire protéger du mieux qu'il pouvait la République.

Mon image
L'Exilée confrontée à Kreia.

En arrivant sur Malachor V, l'atterrissage de l'Ebon Hawk fut plus que houleux, et l'Exilée se retrouva séparée de ses compagnons, affrontant les bêtes des tempêtes tout en se dirigeant dans les profondeurs de la planète pour finalement arriver aux portes de l'Académie de Trayus. Traversant les corridors et salles d'entraînement de cette place Sith, l'Exilée élimina Jedi Noirs, Assassins et Maraudeurs Sith avant d'affronter Dark Sion. En fait, étant donné que ce dernier se nourrissait de la puissance obscure présente dans Trayus, ce qui le rendait techniquement immortel, l'Exilée, au terme de plusieurs combats qu'elle remporta, le ramena vers le Côté Lumineux de la Force, Dark Sion finissant par accepter la mort. Puis, dans le cercle de méditation connu comme le Noyau de Trayus, l'Exilée affronta Dark Traya et la vainquit.

Mais juste avant d’expirer, Dark Traya révéla à l'Exilée le destin de ses compagnons, ainsi que l'endroit où Revan était parti après la fin de la Guerre Civile des Jedi, c'est-à-dire les Régions Inconnues, afin de détruire la menace représentée par ceux qu’elle appelait les Vrais Sith. Le générateur de masse gravifique ayant été activé par la sphère de Bao-Dur afin de détruire une bonne fois pour toutes l'influence néfaste de Malachor V, le reste de l'équipage de l'Ebon Hawk parvint à récupérer l'Exilée et à fuir in extremis la planète avant que celle-ci ne soit détruite. Par la suite, on ne sait pas ce qui est arrivé à l’Exilée, même si on peut supposer qu’elle partit à la recherche de Revan dans les Régions Inconnues.

Source(s)

Drew Karpyshyn, The Old Republic #3 - Revan, Del Rey 2011
Drew Karpyshyn, Thierry Arson, L'Ancienne République tome 3 : Revan, Pocket 2012
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
John Jackson Miller, Rodney Thompson, Knights of the Old Republic Campaign Guide, Wizards of the Coast 2008
Ryder Windham, Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force, Del Rey 2007
Kevin J. Anderson, Daniel Wallace, The New Essential Chronology, Del Rey 2005
Daniel Wallace, The New Essential Guide to Droids, Del Rey 2006
Pablo Hidalgo, Chris Trevas, The Essential Reader's Companion, Del Rey 2012
Obsidian, Knights Of The Old Republic II : The Sith Lords, LucasArts 2005

Mis en ligne le 16 septembre 2012 à 13:42 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 16 septembre 2012 à 13:42.

Fiche consultée 4281 fois.

Espèce Humaine
Genre Féminin
Fonctions Chevalier Jedi
Général Jedi
Arme Sabre laser
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi
Revanchistes

Haut