Navette stellaire de liaison journalière

Dark Vectivus - Posté le 25 octobre 2014

Équipage 1 droïde pilote RX
Hyperdrive Oui
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable

Navette stellaire de liaison journalière

Dark Vectivus - Posté le 25 octobre 2014

Modèle de navette utilisé pour les trajets de courte durée entre des planètes proches à l'époque de l'Empire.

Si la plupart des vaisseaux que l’on pouvait croiser dans la galaxie étaient conçus pour parcourir des distances se mesurant en centaines ou en milliers d’années-lumière, d’autres catégories d’engins spatiaux étaient destinées aux voyage à courte portée, notamment lorsqu’il s’agissait d’assurer uniquement des liaisons entre des mondes proches les uns des autres. En cela, la navette stellaire de liaison journalière remplissait parfaitement le cahier des charges à l’origine de sa conception puisque son rôle se cantonnait au transport intersystèmes solaires.

 

D’aspect globalement parallélépipédique, la navette stellaire de liaison journalière adopte une configuration qui n’est guère des plus aérodynamiques mais correspond néanmoins à merveilles au rôle de ce vaisseau destiné à acheminer un certain nombre de passagers d’une planète à une autre, sans compter que sa structure n’est pas sans rappeler celle d’un autre modèle de petit transporteur qu’est le StarSpeeder 1000 de Sacul Aerospace. Équipée d’un moteur hyperspatial, cette navette ne fait pourtant office que de ferry entre des mondes proches, ce qui fait que les trajets à bord d’un de ces engins ne prennent que quelques minutes, voire quelques heures, en vitesse supraluminique, la navigation étant assurée par un droïde pilote de série RX attaché au vaisseau.

 

En l’an 3272 de l’Année de Lothal, soit cinq ans avant la Bataille de Yavin, plusieurs de ces navettes effectuaient des liaisons quotidiennes entre les mondes de Lothal et de Garel. L’une d’elles, la navette ST-45, fut empruntée par certains des rebelles de Lothal, en l’occurrence Sabine Wren, Kanan Jarrus, Ezra Bridger, Garazeb Orrelios et Chopper en vue d’une de leur mission qui devait les conduire sur Garel pour détourner une cargaison de fusils disrupteurs ioniques T-7, des armes illégales destinées à l’Empire.

 

Des navettes de liaison dans un spatioport de Lothal.
Des navettes de liaison dans un spatioport de Lothal.

 

En effet, Maketh Tua, ministre de Lothal, et Amda Wabo, fabricant d’armes, comptaient parmi les passagers de la ST-45, l’humaine et l’Aqualish se rendant sur Garel pour finaliser la vente de ces armes, et les rebelles du Ghost profitèrent du trajet pour glaner des informations concernant cette marchandise précieuse, notamment après avoir simulé un esclandre à bord pour priver Tua de son traducteur du moment, à savoir C-3PO, lui-même accompagné de R2-D2. Tua n’entendant rien à la langue de Wabo, Sabine en profita pour jouer les traductrices de fortune pour la ministre et put localiser l’endroit où récupérer les disrupteurs tout en aiguillant Maketh Tua vers une fausse piste dès l’arrivée de la navette sur Garel.

Source(s)

Star Wars Rebels, 2014
Navette stellaire de liaison journalière sur Star Wars Encyclopedia

Mis en ligne le 25 octobre 2014 à 16:10 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 25 octobre 2014 à 16:10.

Fiche consultée 541 fois.

Équipage 1 droïde pilote RX
Hyperdrive Oui
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Variable

Haut