Padmé Amidala

Mister Fatality - Posté le 27 août 2013

Espèce Humaine
Genre Féminin
Origine Naboo
Taille 1.65 mètre
Fonctions Apprentie législatrice
Reine de Naboo
Sénatrice du Secteur Chommell
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République

Padmé Amidala

Mister Fatality - Posté le 27 août 2013

Reine de Naboo, puis sénatrice de la République, Amidala fut la femme du Chevalier Jedi Anakin Skywalker dont elle eut deux enfants, Leia et Luke.

I. Jeunesse

Native de Naboo, Padmé était une idéaliste pendant une période de conflits et de guerres incessants. Au service du Sénat, elle désirait résoudre les injustices camouflées mais bien présentes de la République. Malgré sa carrière professionnelle qui aurait dû l'en empêcher, elle arriva tout de même à trouver du temps à consacrer à son amour secret avec le jeune Jedi Anakin Skywalker, qui devint, plus ou moins à cause de son amour pour elle, le Seigneur Sith Dark Vador. Elle fut sa première cible sur Mustafar : son ancien époux l'étrangla avec la Force, croyant qu'elle l'avait trahi en amenant Obi-Wan sur Mustafar afin qu'il le tue. Cependant, avant de mourir, elle réussit à accoucher de jumeaux, Luke et Leia, apportant un nouvel espoir dans la galaxie.

Mais pour en revenir au début de sa vie, Padmé est née dans un petit village montagnard, et était la fille de Ruwee et Jobal Naberrie, qui ne souhaitaient que son bonheur. Ils vécurent avec sa sœur ainée durant quelques années dans un environnement rural. Mais découvrant les talents de la cadette, ils déménagèrent vers Theed afin que leur petite Padmé ait une éducation élevée. Elle fut rapidement considérée comme l'une des Naboo les plus intelligentes, et elle fut admise et formée à la prestigieuse Académie de Theed.

La petite fille aimait beaucoup rendre service aux plus démunis, et elle espérait faire carrière dans ce domaine du service public. Elle fit partie d'un groupe d'aide aux gens dans le besoin, le Mouvement d'Aide aux Réfugiés. Et à l'âge de 7 ans, elle se rendit sur Shadda-Bi-Boran afin de permettre l'exode de ses habitants, menacés par un soleil prêt à exploser.

Mon image
La jeune Padmé Amidala, Apprentie Législatrice.

Après quelques actions de secours, elle changea de voie et s'intéressa grandement à la politique. C'est à l'âge de 8 ans qu'elle entra dans le Programme des Apprentis Législateurs et devint, trois ans plus tard, une Apprentie Législatrice. Elle servit Naboo en tant que superviseur de la ville de Theed durant deux longues années. Le roi en poste, Veruna, abdiqua au pouvoir après avoir désobéi à une règle instaurée depuis treize ans, et la place était donc libre. Suite aux élections pour un nouveau dirigeant, Padmé fut élue reine après seulement quatre minutes de votes électroniques et mondiaux. Elle avait, à cette période, 14 ans, et elle était au sommet de son potentiel, en partie grâce à sa formation.

Elle se fit entourer par un grand nombre de conseillers et de collaborateurs, comme par exemple Sio Bibble, qui était le gouverneur de Naboo, ou encore le capitaine Panaka, garde du corps de la reine et à la tête de la sécurité. Cependant, les personnes les plus importantes de son entourage restaient ses cinq servantes, Saché, Yané, Rabé, Sabé et Eirtaé, qui non seulement se faisaient passer pour la reine en cas de danger, mais qui en plus avaient été formées à l'autodéfense. En cas de conflits ou de danger, la reine se déguisait en servante, et Sabé se faisait passer pour elle, revêtant des vêtements royaux pour le coup. Dans ces conditions, la reine reprenait son nom moins officiel de Padmé. L'accoutrement et le maquillage de la reine représentaient des symboles historiques importants pour sa planète natale. Son visage, peint en blanc, était décoré symétriquement par des motifs sur ses joues, et la peinture divisant sa lèvre inférieure était appelée la cicatrice du souvenir, en souvenir de la souffrance qui avait marqué Naboo avant le temps de la paix.

Malheureusement pour elle, la situation commença à s'envenimer en l'an -32, quand la Fédération du Commerce mit en place un blocus afin de protester contre la taxation des voies marchandes. Le Neimoidien Nute Gunray, à la tête de cette organisation, suite aux ordres de Dark Sidious, déclencha l'invasion de la planète. Les défenses du palais de Theed ne suffirent pas à repousser les assaillants droïdes qui prirent rapidement le contrôle de toute la capitale. Pendant ce temps, Padmé et Sabé échangèrent leur rôle. La fausse reine refusa de signer un traité imposé par Gunray légitimant son occupation, et refusa donc de livrer son peuple à la soumission. Elle fut condamnée à être emmenée dans camp de prisonniers avec ses suivantes, la reine déguisée y compris.

Pendant leur transfert du palais vers ce camp, les ambassadeurs Jedi Qui-Gon Jinn et son Padawan Obi-Wan Kenobi se débarrassèrent rapidement des droïdes qui les escortaient. Les Jedi escortèrent à leur tour le petit cortège royal, et ils se rendirent ensemble dans le hangar royal de Theed où se trouvait la nef royale. Avant de décoller, ils réussirent à libérer des pilotes, retenus prisonniers par les occupants droïdes. Qui-Gon réussit à convaincre la reine factice de se rendre sur Coruscant et de plaider leur cause au représentant galactique de Naboo, le sénateur Palpatine.

Mon image
Padmé Amidala pendant le siège de la Fédération du Commerce.



La nef royale était un vaisseau diplomatique, et n'avait été équipée d'aucun armement. Cependant, pendant leur fuite, cela aurait été bien utiles car, malgré l'expérience du pilote Ric Olié, le vaisseau fut touché. R2-D2 répara le plus gros des dégâts, mais l'hyperdrive restait endommagé, et ils devaient à tout prix se poser sur la planète la plus proche afin de changer cette pièce. Il se posèrent donc en urgence sur Tatooine, une planète désertique.

Qui-Gon décida de se rendre au spatioport de Mos Espa afin de se procurer la pièce de rechange. Il partit donc avec Jar Jar Binks et le droïde astromécano R2-D2 qui les avait sauvés de la catastrophe. Cependant, Padmé souhaita se rendre au spatioport avec eux, et elle les accompagna, jugeant que, sous ses habits de servante, il n'y avait aucun risque. Ils traversèrent donc une petite portion de désert et se retrouvèrent au centre de ce spatioport. Ils trouvèrent la boutique du Toydarien Watto, une boutique de réparation mécanique et d'achat de pièces de vaisseaux. Le propriétaire avait en sa possession deux esclaves, un petit garçon du nom d'Anakin Skywalker, et sa mère, Shmi.

C'est dans ce magasin que, pendant que Qui-Gon marchandait avec Watto, Padmé fit la connaissance du jeune Anakin, qui possédait un sens de la mécanique hors du commun. Alors qu'Anakin et Padmé faisaient connaissance, le Jedi Qui-Gon Jinn ressortit, frustré que la Force n'agisse pas sur les Toydariens et n'ayant donc pu obtenir ladite pièce de rechange, faute de monnaie palpable. par la suite, Anakin leur proposa de les héberger chez lui le temps que la tempête de sable qui faisait rage à l'extérieur se calme. Ils acceptèrent, et entrèrent peu de temps après chez lui. C'est à cet instant que Padmé se rendit compte à quel point Anakin était un mécanicien hors pair, surtout lorsque ce dernier lui montra un droïde protocolaire qu'il avait réussi à réparer, C-3PO.

Qui-Gon expliqua à la mère d'Anakin leur situation, et, après les multiples demandes de son fils, il parvint à la convaincre de le laisser partir à la Classique de la Boonta. S'il gagnait, il pourrait aider le Jedi à acheter un nouveau générateur d'hyperdrive, et ainsi permettre au groupe de repartir pour Coruscant. Peu après, Qui-Gon retourna dans la boutique de Watto et tous deux parièrent sur les résultats de la course. Ils arrivèrent à tomber d'accord. Padmé était alors furieuse contre le Jedi, et trouvait cela inconscient de laisser leur avenir entre les mains d'un petit garçon qui n'avait jamais terminé une course de podracers de sa vie.

Le jour J, Padmé était dans les gradins, aux côtés de Shmi, Qui-Gon, R2-D2 et Jar Jar Binks et, stressée, elle assista à la victoire in extremis du petit garçon après que ce dernier ait, sans le faire exprès, envoyé Sebulba, son adversaire de toujours, s'écraser. Ayant gagné la course, Anakin était libre et le groupe repartit à travers le petit désert vers le vaisseau, après des séparations difficiles entre Anakin et sa mère, restée esclave. Pendant leur retour, Padmé, déjà montée dans le vaisseau, assista à l'arrivée du Seigneur Sith Dark Maul, qui attaqua Qui-Gon. Il parvint cependant à en réchapper, et tous repartirent en direction de Coruscant.

Mon image
Padmé Amidala s'occupe d'Anakin qui n'a pas l'habitude des voyages en vaisseaux spatiaux.



Ils furent chaleureusement accueillis à leur arrivée par le Chancelier Finis Valorum et le sénateur Palpatine. Jugeant que le bien de son peuple était en jeu, Padmé décida qu'elle et Sabé devaient reprendre leurs postes respectifs, et c'est ce qu'elles firent. Elle put assister, lors de la session du Sénat, à l'inefficacité de la politique galactique, puisqu'elle se fit rapidement insulter de tous les côtés par les représentants de la Fédération du Commerce, et le débat tourna lentement à l'avantage des occupants. Padmé, furieuse, se préoccupait de la situation de son peuple, et elle ne s'aperçut pas de la corruption flagrante de nombreux sénateurs qui participaient au débat. Au cours de cette séance, le bien de son peuple la préoccupant avant tout, elle déposa une motion de censure à l'encontre du Chancelier Valorum. Plus tard, alors que des élections devaient être organisées suite à cette motion déposée par Amidala, Palpatine fut pressentie pour succéder à Valorum. Mais le temps que les élections se terminent et que la crise de Naboo soit résolue, beaucoup de gens souffriraient sur Naboo pendant ce laps de temps. Amidala devait agir.


II. La reconquête de Naboo

Elle repartit peu après pour Naboo, accompagnée de Binks, Qui-Gon, Obi-Wan et Anakin. Sur place, Amidala dut se résoudre à demander l'aide des Gungans, un peuple qui n'aimait pas vraiment les Naboo, afin de se débarrasser des droïdes qui infestaient la planète. Ils allèrent donc, suivant Jar Jar Binks, parler au Boss Rugor Nass, le chef de ce peuple. Ils le trouvèrent dans un marais, dans lequel lui et son peuple se cachaient. Malgré le profond mépris de Nass envers les Naboo, il accepta de les aider, après que la reine, toujours déguisée, eût révélé son statut et se fût mise à genoux, suivie par tous les Naboo présents.

Ils élaborèrent rapidement un plan, qui consistait à utiliser les Gungans comme diversion, attirant le plus gros des forces droïdes hors de la capitale, pendant que Padmé, Panaka et ses hommes pénètreraient dans le Palais Royal de Theed, où se cachait Nute Gunray, le vice-roi de la Fédération du Commerce. Leur plan fonctionna à merveille. Alors que la plupart des troupes droïdes se battaient face aux Gungans, Panaka et ses hommes réussirent facilement à se débarrasser des quelques droïdes qui voulaient leur bloquer le passage. Même si Padmé fut temporairement retenue avec une partie de ses hommes et amenée devant Gunray dans la salle du trône, Sabé fit son apparition, se faisant passer pour la reine, et fit diversion. Cet instant de distraction permit à Padmé de récupérer les blasters dissimulés dans son trône et de se débarrasser des quelques gardes qui la gênaient. Nute Gunray, pris au piège, fut forcé d'accepter de mettre fin à l'occupation de la planète.

Mon image
Padmé Amidala, pénétrant par la force dans le Palais Royal de Theed, accompagnée de Panaka et ses hommes.



La paix sur la planète natale de la reine avait été rétablie, malgré la mort du Jedi Qui-Gon Jinn, assassiné par Dark Maul, laissant Obi-Wan Kenobi sans maître mais promu au rang de Chevalier Jedi. Même une relation de plus grande proximité fut instaurée entre les Naboo et les Gungans, et pendant cette période de paix, la reine se fit réélire pour un second mandat de quatre ans. A la fin de son second mandat, Padmé était obligée par la constitution de quitter son poste, même si les Naboo auraient été heureux de la voir une nouvelle fois au pouvoir. Elle préféra se retirer de la politique, et profiter des autres plaisirs de la vie, tels que connaître le grand amour. Elle continua tout de même à rester passionnée par la fonction publique. Cependant, sa carrière de politicienne reprit lorsque la nouvelle reine de Naboo, Jamillia, lui demanda personnellement de devenir la sénatrice de Naboo, et de représenter le Secteur de Chommell devant le Sénat Galactique, ce qu'elle accepta.

Elle s'entoura du Gungan Jar Jar Binks en tant que suppléant, et du capitaine Gregar Typho, le neveu du capitaine Panaka, afin d'assurer sa sécurité. Typho reprit la technique de protection de son oncle, et choisit Cordé, Versé et Dormé afin d'assurer la défense rapprochée de la sénatrice et afin de prendre son apparence en cas de danger. Avec la montée du mouvement séparatiste qui menaçait la stabilité de la République, Amidala aurait préféré utiliser une méthode pacifique afin de régler cette crise. Cependant, de nombreux sénateurs furent d'un avis différent et voulurent créer une grande puissance militaire afin de défendre la République face à cette menace. Padmé conduisit une campagne d'opposition face à cette idéologie militariste. Elle déclara que la création d'une armée conduirait inévitablement à des hostilités entre la République et les Séparatistes. Elle resta fidèle à ses idées pacifiques, et retourna sur Naboo afin de demander aux planètes qu'elle représentait devant le Sénat de trouver une solution pacifique à cette crise.


III. Proie d'attentats

Le jour du vote devant décider de la création de cette armée, Padmé se rendit sur Coruscant. Elle utilisa un subterfuge afin d'éviter tout piège : elle se déguisa en pilote et voyagea à bord d'un simple chasseur N-1, tandis que Cordé s'était fait passer pour la reine et voyageait dans le croiseur royal. A leur arrivée, le vaisseau Naboo explosa, faisant sept morts, dont Cordé. Padmé fut bouleversée par la mort de Cordé. Il y eut plusieurs suspects, dont des mineurs d'épices mécontents. Cependant, Padmé resta convaincu qu'il s'agissait de Dooku, Jedi déchu et chef des Séparatistes. En réalité, il s'agissait d'un ennemi de plus longue date : le Neimoidien Nute Gunray, qui espérait toujours avoir la tête de la sénatrice en engageant des chasseurs de primes. La mort de Padmé était d'ailleurs une des conditions pour que Gunray signe le traité stipulant la création de la Confédération des Systèmes Indépendants.

Mon image
Cordé meurt, suite à l'explosion du croiseur royal, sous les yeux de Padmé et de Typho.



A la demande du Chancelier Palpatine, Padmé fut mise sous la protection des Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, des amis de très longue date. Une fois sous leur protection, durant sa première nuit sur la planète capitale, une chasseuse de primes du nom de Zam Wesell tenta à nouveau de l'assassiner à l'aide de deux Kouhuns. Ce plan aurait pu fonctionner si Skywalker n'avait pas ressenti, à l'aide de la Force, la présence des créatures, et ne les avait pas découpés en tranches. La sénatrice, suite à ces tentatives d'assassinat manquées, décida de repartir sur Naboo où, selon elle, elle serait plus en sécurité que sur Coruscant. Pendant ce temps, Kenobi enquêta sur le commanditaire de ces tentatives d'assassinat.

Durant cette période, dans les prairies ensoleillées et dans les paysages paradisiaques de la Région des Lacs de Naboo, Padmé et Anakin renouèrent leurs liens d'amitié qui avaient été rompus une décennie plus tôt. Ces sentiments furent cependant bien plus profonds et se transformèrent en amour. Cet amour était cependant interdit, malgré leurs fortes attirances réciproques. Selon les principes de l'Ordre Jedi, Anakin ne pouvait pas avoir de relation amoureuse, et Padmé devait, quant à elle, se concentrer sur sa carrière professionnelle. Durant ce séjour, ils se rendirent dans la maison secondaire des Naberrie, ancienne maison de Padmé. Dans ce lieu qui lui rappelait son enfance, la jeune sénatrice se laissa gagner par ses sentiments, si bien qu'elle laissa Anakin l'embrasser. Elle finit tout de même par se reprendre et repoussa le jeune Jedi, qui s'excusa. Elle lui expliqua qu'il fallait rester réaliste, et qu'ils ne pouvaient pas vivre cet amour, car cela les obligerait à se cacher.

Un soir, Anakin fit un cauchemar à propos de sa mère qui, dans son rêve, souffrait et se faisait torturer. Bien qu'il fût théoriquement obligé de rester sur Naboo avec la sénatrice, il décida de se rendre sur Tatooine, sa planète natale, où sa mère se trouvait. Padmé, très compréhensive, décida de l'accompagner sur la planète désertique. Une fois posés sur la planète où il avait dix ans plus tôt fait la connaissance de Qui-Gon Jinn, ils se mirent à la recherche de Shmi et apprirent rapidement auprès de Watto que cette dernière avait été vendue par le Toydarien et affranchie. Ils apprirent même que la mère du jeune homme avait épousé celui qui l'avait affranchie, Cliegg Lars.

Anakin et elle ayant retrouvé la maison où vivait son mari, et après avoir appris que Shmi avait été enlevée par les Tuskens, Anakin partit seul, laissant Padmé à la ferme d'humidité des Lars. De retour auprès de Padmé, Anakin revint uniquement avec le corps sans vie de sa mère. Un peu plus tard, le Jedi confessa à Padmé ses actes, en l'occurrence le massacre de la tribu Tusken, et s'effondra de honte et de désespoir. La sénatrice le réconforta de son mieux, lui expliquant qu'il n'aurait rien pu faire.

Mon image
Padmé annonçant à Anakin que leur amour est impossible.



Ils enterrèrent sa mère peu après, et malgré la douleur d'Anakin, ils remontèrent dans leur vaisseau, prévenu par R2-D2 que Kenobi essayait de les contacter. Le message d'Obi-Wan informait le Conseil Jedi de la création d'une armée droïde sur Géonosis. A la fin de ce message, Kenobi se fit capturer par des droïdes destroyers. Padmé décida de porter secours à Kenobi, et elle et Anakin se dirigèrent vers la planète Géonosis. Une fois arrivés sur place, Padmé et Anakin se posèrent sur la planète où était détenu Obi-Wan. La jeune sénatrice espérait pouvoir profiter de son rang afin de régler ce problème par voie diplomatique, mais elle et Anakin furent rapidement capturés par des Géonosiens, des droïdes et par le célèbre chasseur de primes Jango Fett dans les fonderies de la Ruche Stalgasin.

Accusés d'espionnage, Padmé et le jeune Jedi furent condamnés à être exécutés dans l'arène Petranaki de Géonosis. Face à la terrible sentence qui s'abattait sur eux, Padmé avoua ses sentiments à Anakin et ils entrèrent dans l'arène d'exécution en s'embrassant. Ils furent ensuite attachés à de hautes colonnes, aux côtés de Kenobi qui profita de cet instant pour féliciter comiquement le comportement d'Anakin qui avait désobéi aux ordres du Conseil. Il n'eut cependant pas le temps de terminer ses remontrances car trois effroyables créatures furent lâchées dans l'arène. Padmé réussit tout de même à s'en tirer en utilisant une épingle afin de se débarrasser des chaînes qui lui entravaient les mains, et parvint à monter au sommet de sa colonne. Ceci ne l'empêcha pas de se voir infliger une longue griffure par le Nexu.

Les deux Jedi parvinrent également à se débarrasser de leurs adversaires et, alors que le Comte Dooku et Nute Gunray avaient décidé de lancer dans l'arène des droïdes de combat et des droïdes destroyers pour en finir avec les prisonniers, de nombreux Jedi firent leur apparition dans les gradins et se retrouvèrent par la suite au centre de l'arène à protéger les deux Jedi et la sénatrice. Obi-Wan et Anakin ne tardèrent pas à recevoir un sabre laser chacun et se défendirent lors du combat contre les droïdes. Rapidement, les droïdes les surpassèrent en nombre, mais, tandis que les Jedi tombaient un à un, l'armée de clones, menée par Yoda, débarqua sur Géonosis et permit aux Jedi de s'enfuir. Padmé réussit également à s'enfuir en montant dans une canonnière TIO/BA.

Cependant, au cours de la Bataille de Géonosis, alors que la canonnière transportant Kenobi, Skywalker et Padmé pourchassait Dooku, un tir ennemi d'un chasseur Nantex fit valdinguer le transport et la sénatrice tomba dans le sable. Momentanément inconsciente, Padmé se releva et alla en compagnie d'un clone chercher du renfort pour empêcher l'évasion de Dooku. Mais le leader séparatiste parvint à s'échapper en ayant, au cours du combat contre les Jedi, coupé le bras d'Anakin. Padmé arriva sur les lieux du duel et retrouva les deux Jedi blessés. Suite à cette bataille, Anakin escorta de nouveau Padmé sur Naboo. C'est dans la résidence de Varykino, au bord du lac, là où leur amour avait commencé à fleurir, qu'ils se marièrent en secret, assistés par R2-D2 et C-3PO. Cet instant de pur bonheur permit à Padmé de faire face, surtout s'il était comparé aux instants sombres qu'ils venaient de surmonter.

Mon image
Anakin et Padmé se marient en secret sur Naboo.




IV. La Guerre des Clones

Padmé assista au départ, depuis ses appartements de Coruscant, de son mari Anakin Skywalker pour la guerre. La sénatrice, quant à elle était coincée sur Coruscant, obligée d'exercer son métier de sénatrice. Malgré cela, elle ne resta que très peu écoutée par le Chancelier et par les autres sénateurs, continuant à défendre la voie pacifique dans une galaxie embrasée par la guerre. Un jour, alors qu'elle était en voyage en compagnie du Maître Jedi Yoda, ce dernier eut un mauvais pressentiment et demanda que le vaisseau de la sénatrice se détourne vers la planète Ilum. Sur Ilum, une planète de glace située dans la Bordure Extérieure, se trouvait une caverne renfermant des cristaux de sabre laser. Apprenant cela, la Confédération des Systèmes Indépendants décida d'envoyer des droïdes sur place. Les deux Jedi qui étaient sur la planète à ce moment-là, Luminara Unduli et sa jeune Padawan Barriss Offee, furent prises au piège et emprisonnées dans la glace. C'est ce qui déclencha la perturbation dans la Force ressentie par Yoda et fit que Padmé l'accompagna sur Ilum. Arrivés sur place, Yoda partit seul à la recherche des deux Jedi, ressentant de nombreux dangers. Malgré les protestations de Padmé, il parvint à la convaincre de rester à bord du vaisseau.

Néanmoins, Padmé s'inquiétant pour la santé du Jedi, laissa entendre au capitaine Typho qu'elle avait un très mauvais pressentiment. Elle expliqua que le Jedi aurait dû revenir depuis longtemps. Elle décida alors d'aller à sa recherche, en compagnie des droïdes R2-D2 et C-3PO. Alors qu'ils marchaient dans la neige, ils se firent attaquer, mais parvinrent à s'abriter. Leurs ennemis étant des droïdes camouflés, Padmé lança son manteau dans la neige afin de faire diversion et détruisit le droïde qui les menaçait à l'aide d'un blaster. R2-D2 déclarant qu'il en restait deux autres, la sénatrice envoya C-3PO chercher son manteau, permettant à Amidala de repérer les droïdes qui tiraient sur le droïde protocolaire. Elle les détruisit avec un détonateur. Suite à ces altercations, Yoda revint vers elle accompagné de Luminara et de sa Padawan. Mais Yoda, bien qu'heureux d'avoir sauvé les deux Jedi, révéla à Padmé qu'il n'allait pourtant pas très bien. En effet, la caverne à cristaux se trouvant sur la planète avait été presque entièrement détruite, alors que l'emplacement de cett dernière avait été gardée secrète. R2-D2 repéra un fragment de mémoire dans un droïde que Padmé venait de détruire et le retransmit devant la sénatrice et les Jedi. Il représenta le Comte Dooku ordonnant aux droïdes de détruire la caverne d'Ilum.

Mon image
Padmé, sur Ilum, décide de partir à la recherche de Yoda qui tarde à revenir.



Suite à cette mission sur Ilum, Padmé retourna sur la planète-capitale et reprit ses activités de sénatrice. Elle s'inquiéta pour son mari qui se battait toujours sur le front, même si le jeune homme était désormais un Jedi hors pair, autant en pilotage qu'en duel au sabre laser. Alors que Skywalker avait gravi un échelon dans l'Ordre Jedi en devenant Chevalier Jedi, il avait offert à sa bien-aimée sa tresse de Padawan. Padmé la garda précieusement, comme le porte-bonheur sculpté dans un éclat de japor qu'Anakin lui avait offert autrefois lors de leur voyage de Tatooine à Coruscant, alors qu'il n'était qu'un petit garçon. Puis, alors que le jeune couple était parvenu à passer quelques jours ensemble dans la Région des Lacs de Naboo, Kenobi interrompit leur bonheur afin de partir en mission avec le nouveau Chevalier Jedi à la poursuite d'Asajj Ventress. La guerre semblait les poursuivre même dans les rares îlots de paix de la galaxie.

La situation devint critique pour la République lorsque le fils de Jabba le Hutt, chef du clan Desilijic, fut pris en otage par le Comte Dooku, qui fit passer cet affront pour un complot du Conseil Jedi. L'enjeu était grand : Jabba, suite à cette fausse trahison, se rallierait peut-être aux Séparatistes et empêcherait ainsi la République d'emprunter les routes hyperspatiales de la Bordure Extérieure contrôlées par les Hutts. Il fallait donc agir très vite, et Skywalker fut envoyé avec sa Padawan Ahsoka Tano libérer le fils du Hutt. Lorsqu'elle apprit cela, Padmé décida d'agir et organisa une rencontre avec Ziro le Hutt, l'oncle de Jabba, sur Coruscant. Cependant, malgré les explications de Padmé, Ziro ne voulut rien entendre. Mais la sénatrice ne s'avoua pas vaincue pour autant. Alors qu'elle se faisait raccompagner par un droïde, Padmé réussit à le détruire et retourna voir le Hutt, bien décidée à le convaincre. Elle se cacha cependant lorsqu'elle vit Ziro en discussion avec un Dooku holographique. Alors qu'elle apprenait que c'était un piège des Séparatistes afin de rallier tous les clans Hutt et entraver les efforts de la République, elle fut surprise par les gardes du Hutt. Elle se fit enfermer dans une petite cellule mais parvint à communiquer avec C-3PO et elle lui signala qu'elle était détenue par Ziro. Alors que le Hutt déclara que la mort serait sa sentence, une explosion retentit : les clones venaient chercher la sénatrice. Les droïdes entourant Ziro furent rapidement abattus. Elle contacta Jabba et lui expliqua la situation, puis remercia Anakin d'avoir retrouvé le fils du chef Desilijic. Quant à Ziro, il se fit arrêter par les clones, puis emmener à bord d'un vaisseau afin d'être jugé.

Mon image
Padmé s'entretient avec Ziro le Hutt et tente de le convaincre qu'il s'agit d'un complot contre les Jedi.



Dans les temps qui suivirent, la Guerre des Clones s'intensifia sur tous les fronts. Les Jedi étaient à la poursuite du chef droïde de l'armée séparatiste, le général cyborg Grievous. Ce dernier, à bord de son vaisseau, le Malveillant, possédait une arme terrible : un canon ionique gigantesque monté sur son vaisseau capable de faire perdre à tout autre vaisseau son énergie et ainsi le détruire plus facilement. Après une bataille spatiale acharnée menée par le Jedi Anakin Skywalker, les Républicains arrivèrent à détruire cette arme mais pas le vaisseau séparatiste, qui fut dès lors poursuivi par des destroyers Venator pour être détruit. Pendant ce temps, Padmé, qui croyait se rendre à une discussion diplomatique avec le Clan Bancaire Intergalactique, se retrouva prise au cœur de la bataille. Elle se fit remorquer dans le Malveillant par des rayons tracteurs, et elle ne put que râler de sa naïveté face à cette fausse information. Cependant, une fois son yacht à bord du vaisseau du général, Padmé s'arrangea pour surcharger les moteurs afin que son vaisseau explose. Grievous eut tout juste le temps de ressortir avant l'explosion. Furieux, il fit sonner l'alarme tandis que la sénatrice et C-3PO couraient librement dans les couloirs du vaisseau séparatiste. Padmé trouva dans un couloir une station de communication et parvint à communiquer avec Anakin. Skywalker, accompagné d'Obi-Wan et de R2-D2, parvinrent à s'arrimer à un sas d'urgence du Malveillant et à pénétrer dans le vaisseau du général. Padmé donna rendez-vous aux Jedi sur un espace de transport par monorails dans le vaisseau. Ils se retrouvèrent et furent obligés de sauter sur un des monorails qui passait pour éviter le feu ennemi. Après un baiser volé par un message d'Obi-Wan, le jeune couple repartit vers la salle de contrôle à partir de laquelle Anakin trafiqua les navicomposants du vaisseau, tandis que Padmé cachait les carcasses de droïdes étendues sur le sol. Ils parvinrent à partir de cette salle avant que de nouveaux droïdes ne viennent et, rejoints par Kenobi et les deux droïdes, ils décollèrent du sas d'urgence, avec des chasseurs aux trousses. Padmé se mit aux commandes des canons et, après en avoir détruit quelques-uns, tous regardèrent le Malveillant tentant de passer en hyperespace. Mais Anakin avait réussi son coup, et le vaisseau alla s'écraser sur une lune toute proche. Padmé regarda Grievous, furieux, s'en aller rejoindre Dooku à bord de son chasseur.

Après cet incident, tandis que de nombreuses planètes succombaient aux Séparatistes et quittaient le giron de la République, Padmé décida de se rendre sur Rodia afin de s'assurer de l'allégeance de celle-ci. A bord de son vaisseau, elle reçut un message holographique du Chancelier Palpatine. Il venait d'apprendre que la sénatrice était en territoire ennemi dans la Bordure Extérieure. Cependant, Padmé lui apprit que le sénateur Farr lui avait demandé personnellement de se rendre sur la planète, car son peuple traversait une grande crise : le peuple rodien mourait de faim. Palpatine, compréhensif, lui reprocha en revanche de ne pas s'être entourée de clones, mais elle répondit qu'elle n'avait pas besoin de soldats pour une mission diplomatique comme celle-ci. Le représentant Gungan Jar Jar Binks interrompit cependant la conversation, affirmant qu'il ne serait pas inutile aux négociations. Son discours s'arrêta cependant là car il trébucha et appuya par maladresse sur un bouton qui fit dangereusement changer de direction au vaisseau. La sénatrice prit courageusement les commandes et parvint à redresser le cap à temps.

Mon image
Padmé redresse courageusement le vaisseau.



Après une désagréable remarque de Palpatine à l'égard de la maladresse de Jar Jar, Padmé lui assura qu'elle prendrait note de ses conseils en faisant en sorte que seules les personnes compétentes assisteraient aux négociations avec les Rodiens. Ils se posèrent peu après sur la planète et Binks, voyant que Rodia était une planète marécageuse comme son monde natal, souhaitait absolument sortir du vaisseau et explorer la planète. La sénatrice parvint tout de même à convaincre Binks de rester à bord avec 3PO, afin de le "surveiller". Amidala descendit donc seule et fut accueillie dès son arrivée par Silood, qui la conduisit jusqu'au sénateur Onaconda Farr. Les retrouvailles furent heureuses car les deux sénateurs se connaissaient bien : Farr avait auparavant travaillé au Sénat avec le père de Padmé. La jeune femme assura au Rodien que Rodia était très importante pour la République.

Cependant, Farr lui avoua qu'il ne croyait plus en la République, car elle ne l'avait pas aidé lorsque leurs vaisseaux de ravitaillement avaient été attaqués par des pirates, et que cette même République ne les avait pas aidés non plus alors que le peuple rodien était en train de mourir de faim. Padmé, désolée, assura au Rodien que le Sénat accorderait à Rodia une aide humanitaire. Mais le sénateur lui apprit que son offre arrivait trop tard : Nute Gunray avait déjà proposé à Farr de la nourriture, des vaisseaux et sa protection. Il lui apprit également qu'il avait accepté l'offre du Neimoidien. De nombreux droïdes firent alors leur apparition et encerclèrent la sénatrice.

Mon image
La sénatrice se fait trahir par le sénateur Farr et encercler par des droïdes de combats.



Une holocommunication démarra alors entre Gunray et Padmé, qui tenta tout de même de contacter le droïde de protocole C-3PO, qui se trouvait théoriquement toujours à bord du yacht, mais le Neimoidien ordonna aux droïdes de l'arrêter, ce qu'ils firent sous les yeux du sénateur Farr. Alors que le Rodien lui apprit qu'il n'avait pas le choix, Padmé lui répliqua que le choix existait toujours. Elle se fit alors emmenée par les droïdes de combat. Alors qu'ils traversaient un pont, dernière portion de chemin devant conduire la sénatrice à sa cellule, Padmé tenta une dernière fois de faire changer le Rodien d'avis. Un droïde lui ordonna de se taire. Mais Farr commençait à douter de la fiabilité des propos du Séparatiste Neimoidien.

Pendant ce temps, Jar Jar, de par sa maladresse habituelle, et suite à une attaque de droïdes séparatistes, s'arrangea pour détruire le yacht de Padmé : il venait de compromettre tout espoir de fuite. Padmé arriva dans sa cellule, toujours escortée par les droïdes et par le Rodien, qui regarda les droïdes attacher la sénatrice. La porte de la cellule se referma sur le visage désolé du sénateur Farr. De son côté, Binks déduisit que si les droïdes les avait attaqués, cela signifiait que Padmé n'était pas en sécurité et que la situation n'était pas à son avantage. Il décida alors d'aller l'aider, et revêtit une toge de Jedi qui se trouvait dans le yacht.

Mon image
Padmé se fait enchaîner dans une cellule de détention.



Padmé, de sa cellule, entendit les droïdes à l'extérieur de la pièce déclarer la présence d'un Jedi en liberté sur la planète. Elle tenta de les convaincre de la laisser sortir en leur disant qu'elle avait perdu le compte des droïdes détruits, coupés en deux par le sabre laser d'un Jedi. Ils ne se firent cependant pas avoir. Elle discuta avec un Jedi fantôme afin que les droïdes pensent que celui-ci se trouvait dans la cellule. Tandis que les droïdes ouvrirent la porte, Padmé, qui avait caché un outil dans sa botte et s'était libérée les mains des chaînes qui les entravaient. Elle se cacha alors contre le mur et frappa le droïde qui avait ouvert la porte. Elle récupéra son blaster, détruisit les autres tas de ferrailles qui se trouvaient dans la pièce d'à côté et s'enfuit.

La sénatrice libéra C-3PO, qui avait été précédemment capturé par des droïdes. Il lui apprit qu'il n'y avait pas de Jedi et Padmé, déçue, apprit à son tour au droïde que leurs chances étaient alors très réduites. Amidala demanda à C-3PO de retourner au vaisseau et de demander de l'aide car c'était peut-être une de leurs seules chances de capturer le Séparatiste Nute Gunray, mais le droïde lui expliqua que l'émetteur était hors service suite à une maladresse de Jar Jar. Elle lui demanda alors de trouver un poste de communication et d'envoyer un signal de détresse afin de prévenir des clones qui pourraient être dans le secteur tandis qu'elle partirait chercher Jar Jar.

Pendant ce temps, Gunray se dirigeait toujours vers la cellule déserte, et Farr se rendit compte qu'il avait commis une très grave erreur en acceptant l'offre des Séparatistes : le Neimoidien voulait exécuter Padmé. Alors que Jar Jar, toujours déguisé en Jedi, redescendait du haut bâtiment où était censée se trouver Padmé, la sénatrice abattit deux nouveaux droïdes qui menaçaient le Gungan. Celui-ci plongea alors dans l'eau, afin de se protéger du feu des blasters ennemis. Quelques droïdes de combat vinrent s'opposer à Padmé, qui parvint à en détruire quelques-uns. Mais, alors qu'elle reculait, elle fut stoppée nette par une explosion sous l'eau qui la projeta quelques pas en arrière.

Le Neimoidien arriva dans son dos, aux côtés du sénateur Farr. Padmé crut que Jar Jar était mort dans l'explosion, mais il ne l'était pas en réalité. Des droïdes destroyers empêchèrent la sénatrice d'agir et, tandis que Farr tentait d'empêcher Gunray d'ordonner l'exécution de Padmé, Jar Jar sortit de l'eau et se fit à nouveau passer pour un Jedi. Suite à un ordre du Neimoidien, les droïdes tirèrent sur le Gungan qui parvint à éviter les tirs et, aidé par son nouvel ami, un kwazel maw qui l'avait sauvé de l'explosion, il détruisit tous les droïdes. Padmé, désormais en possession d'un blaster, abattit les deux droïdes qui escortaient Gunray. Farr apparut derrière la sénatrice et apprit au Séparatiste que Rodia était et resterait fidèle à la République : Nute Gunray était en état d'arrestation.

Mon image
Nute Gunray, sous le blaster de Padmé, est placé en état d'arrestation.



Quelques temps plus tard, le comte Dooku fut capturé par des pirates Weequays. Padmé assista à une conférence holographique durant laquelle leur leader, Hondo Ohnaka, apprit à Padmé, Yoda, Mace Windu et Palpatine que les siens détenaient le leader séparatiste sur la planète Florrum. Ils demandèrent, en échange du Sith, une somme d'argent non négligeable en épices. Palpatine refusa, mais Padmé l'informa que c'était peut-être leur seule chance de mettre la main sur le Sith et d'en terminer avec cette guerre interminable. Elle prit alors la décision d'envoyer deux Jedi vérifier les informations des Weequays. Cependant, Dooku parvint à s'échapper.

Dans cette terrible guerre, même les planètes les plus pacifiques n'étaient pas en sécurité, déchirées entre la République et les Séparatistes. Des droïdes furent par exemple aperçus sur Naboo. Ils furent facilement détruits, mais la sénatrice Amidala et son suppléant Jar Jar Binks décidèrent de retourner sur leur planète natale pour voir de quoi il retournait. A leur arrivée, la reine Jamillia demanda à Padmé d'informer le Sénat qu'ils étaient désormais menacés eux aussi par les Séparatistes. Elle assista ensuite, avec Typho, la reine et Binks, à une analyse des droïdes de combats ayant été détruits sur la planète. Avec l'aide de C-3PO, ils réactivèrent un de ces droïdes et lui firent croire qu'il était sur un vaisseau séparatiste, le droïde tacticien ne se doutant d'abord de rien puisque ses photorécepteurs étaient inactifs. Les Républicains firent semblant de vouloir entendre la véritable version de sa mission, ainsi qu'un rapport détaillé. Il révéla, à la grande surprise de Padmé, qu'il y avait un laboratoire secret sur la planète, mais il refusa cependant de révéler son emplacement, même sous la pression du blaster de Typho. Le droïde devina alors qu'il n'était pas sur un vaisseau séparatiste. A cet instant, Padmé et les autres parvinrent à éviter in extremis une catastrophe de Jar Jar Binks qui fit tomber sur le droïde plusieurs grandes étagères. Le droïde fut écrasé sous le poids des meubles. Cependant, les Républicains parvinrent à deviner l'emplacement du labo grâce à une limace coléoptère qui sortit d'un casque de droïde. Binks indiqua alors à Padmé qu'on ne trouvait ces créatures que dans un seul endroit de la planète : dans les marais de l'est.

Mon image
Padmé Amidala trouve le laboratoire secret sur Naboo.



Les Républicains communiquèrent alors par voie holographique avec Mace Windu et Yoda. Les Jedi les informèrent que deux Jedi seraient envoyés afin d'évaluer la situation. Padmé demanda alors à Windu d'envoyer les Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi. Elle leur expliqua que les relations avec les Gungans étaient très tendues en ce moment, et que ce peuple considérait Kenobi comme un des leurs. Les Jedi accédèrent à la requête de la sénatrice. Padmé ordonna à la reine et à Typho de lui donner plus d'informations sur la situation en leur demandant de regarder dans la mémoire des droïdes. Quant à elle, elle était déterminée à trouver ce laboratoire mystérieux et elle partit donc avec Jar Jar à la recherche de celui-ci. Ils arrivèrent rapidement près d'une rivière et ils virent de nombreux shaaks morts. Ils furent alors attaqués par une Gungan, Peppi Bow, qui les prenait pour des ennemis. Elle finit par révéler, sous le blaster de Padmé, que la rivière avait été empoisonnée. Padmé décida de continuer sa route, en refusant l'aide de Bow à qui elle dit de rester sur place en attendant que des soldats viennent pour l'emmener à Theed. Alors que Padmé et Binks marchaient à travers les arbres perlote, ils furent espionnés par Nuvo Vindi et, alors que la sénatrice découvrit l'emplacement du laboratoire, ils furent accueillis par des droïdes. Ils furent emmenés dans le labo où ils rencontrèrent Vindi, qui leur apprit qu'il s'attelait à créer la vie. Très fier de lui, il accepta de leur faire une démonstration de ses talents en redonnant vie, devant la sénatrice, au virus mortel de l'Ombre Bleue. Nuvo Vindi leur expliqua que ce virus avait cependant un gros défaut : il ne se transmettait que par la voie des eaux. Cependant, il comptait bien y remédier. Il transforma le virus pour en faire un agent aérosol, et le docteur fou leur apprit que le problème était désormais réglé. Il plaça un flacon contenant le virus dans une petite bombe et exposa son plan : faire exploser une bombe dans chaque système stellaire afin que le virus se transmette dans toute la galaxie. Alors que Padmé le traitait de fou, il lui déclara que, selon lui, le virus n'est pas différent de la guerre qui faisait rage et qui se propageait dans toute la galaxie, condamnant des systèmes entiers.

Tandis que Padmé était retenue dans le labo, les deux Jedi Skywalker et Kenobi, accompagnés d'Ahsoka Tano, atterrirent à Theed et furent accueillis par Typho qui les amena directement voir les dernières trouvailles : un fragment de mémoire d'un droïde montrant Nuvo Vindi, un médecin disparu depuis dix ans, chargeant une bombe avec le virus de l'Ombre Bleue. Typho leur montra ensuite le scan du labo que Padmé avait réussi à envoyer au palais avant sa capture. Padmé, assise aux côtés de Jar Jar, tous deux attachés, assista au tremblement de terre déclenché par une explosion provoquée par un détonateur lancé par Ahsoka Tano. Peu de temps après, elle aperçut Anakin découper la porte de la salle de recherche du labo avec son sabre laser. Une fois dans la pièce, le Jedi eut à faire un choix imposé par Vindi : lâcher les armes ou perdre Padmé et Jar Jar qui étaient menacés par des décharges électriques.

Le Jedi choisit la première proposition et donc de sauver la sénatrice. Vindi s'enfuit en laissant les décharges électriques en marche et, une fois tous les droïdes détruits par les soins du Jedi, Anakin libéra Padmé. Amidala informa Skywalker qu'elle avait vu Nuvo Vindi confier une bombe à un droïde, et tandis qu'Anakin repartit à la poursuite du médecin fou, Padmé s'occupa de trouver le droïde. Avec l'aide de Jar Jar, elle retrouva ce droïde et la sénatrice parvint à l'attraper. Elle prévint Ahsoka Tano qu'ils avaient retrouvé le droïde et la Padawan envoya son équipe de déminage, qui désamorça la bombe juste à temps. Pendant ce temps, Vindi fut attrapé par Skywalker, aidé par Peppi Bow.

Mon image
Padmé retrouve la bombe ayant été confiée à un droïde.



Padmé, toujours dans le labo, se rendit compte que la dernière bombe qu'ils avaient désamorcée n'avait pas été chargée avec virus, et donc qu'un droïde se promenait en liberté dans le labo, un flacon d'Ombre Bleue à la main. Elle assista comme les autres à la secousse causée par l'explosion d'une bombe chargée et activée par ce droïde. Elle contacta alors Anakin Skywalker et lui apprit qu'elle allait bien. Elle et Jar Jar portaient des combinaisons et ne pouvaient donc pas être contaminés par l'Ombre Bleue. Elle apprit qu'Ahsoka et ses hommes étaient parvenus à rejoindre une pièce scellée mais furent néanmoins contaminés. Mais la sénatrice pensa aux droïdes séparatistes, qui tenteraient de sortir du laboratoire et contamineraient ainsi toute la planète, ce que Padmé refusait catégoriquement.

Elle partit avec le Gungan à la recherche de Tano, car ils auraient besoin d'aide pour détruire tous les droïdes contenus dans le laboratoire. La sénatrice parvint à communiquer à la Padawan qui était avec ses clones dans un sas de protection stérile. Amidala lui assura alors qu'ils arrivaient de suite. Avant de couper la communication, Padmé demanda s'ils étaient contaminés. La réponse affirmative bouleversa la Naboo. Padmé et Jar Jar rejoignirent le groupe de la Togruta. Alors que Padmé s'excusait auprès de Tano, la Jedi lui répondit que, malgré le fait qu'ils soient contaminés, ils n'avaient pas terminé leur mission : détruire tous les droïdes. Ils se partagèrent donc les tâches : la sénatrice s'occuperait du corridor sud et Ahsoka du corridor nord. Avant de partir, Padmé se fit remettre un blaster.

Padmé, accompagnée de Binks et de deux clones, tomba sur un groupe d'une dizaine de droïdes, qu'ils détruisirent sans problème avec l'aide d'Ahsoka qui les attaqua dans leur dos. Ils furent bloqués par deux droïdekas, mais Tano parvint à les abattre. Cependant, durant cette escarmouche, la combinaison de Padmé perdit son étanchéité. La sénatrice quitta donc son casque, infectée qu'elle était à son tour. Les Républicains interrompirent ensuite deux droïdes qui tentaient de détruire une porte de sortie. La Jedi, dans un râle, assura à Padmé que cela allait, mais le virus commençait à faire son œuvre.

Mon image
Padmé, aux cotés de Binks et de plusieurs clones.



Par la suite, Padmé et Ahsoka communiquèrent par voie holographique avec Skywalker, lui apprenant que tous les droïdes se trouvant à l'intérieur du laboratoire avaient été détruits. Cependant, Anakin se rendit compte que la sénatrice et sa Padawan étaient très mal en point. Padmé le supplia de faire en sorte que personne n'ouvre jamais ce bunker. La communication se coupa sur Padmé, abandonnant son époux sur un adieu. Le virus était en train de la tuer. Amidala s'occupa tant bien que mal des clones moribonds tandis qu'elle-même et Ahsoka étaient mourantes. Par chance, Padmé fut extraite du laboratoire sur une civière et vit Anakin lui assurer qu'elle était hors de danger. Padmé avoua à son époux qu'elle avait toujours cru en lui. En effet, Skywalker et Kenobi étaient allés chercher un remède sur Iego. Sur ces mots, elle se fit transporter dans un vaisseau avec les autres malades.

De retour de Naboo et guérie, Padmé retourna au travail dans son bureau du Sénat, consacrant du temps à un nouveau projet de loi. Son mari Anakin était présent un jour dans son bureau du Sénat et proposa à son épouse de passer quelques jours loin des responsabilités, loin de la guerre et des conflits qui faisaient rage dans la galaxie. Malgré la proposition alléchante de son mari, Padmé se devait de refuser, ce qu'elle fit. En effet, la sénatrice devait absolument présenter son nouveau projet de loi aux autres sénateurs pour le jour. Anakin l'informa que leur couple était également très important mais Padmé, même suite à ces propos, refusa. Le Jedi lui expliqua que, pour lui, sa femme était la chose la plus importante, si bien qu'en gage de son amour il lui laissa son sabre laser qui, selon Obi-Wan, représentait toute sa vie. Alors qu'ils s'embrassaient, le sénateur Bail Organa fit son apparition dans la pièce en compagnie du droïde protocolaire C-3PO. A cet instant, Padmé cacha le sabre laser dans ses manches, et Anakin se cacha sous le bureau de Padmé. Le sénateur informa Padmé que le sénateur Philo voulait organiser une réunion dans l'atrium de l'aile est du bâtiment sénatorial. Elle l'informa qu'elle y serait et, après un regard pour son mari, elle sortit de la pièce à la suite d'Organa.

Durant la réunion, Cad Bane et d'autres chasseurs de primes pénétrèrent dans le Sénat par la force et s'imposèrent dans la salle de réunion. Il informa les sénateurs qu'ils pouvaient tous se considérer comme des prisonniers. Les sénateurs se firent encercler et, devant les yeux de Padmé, Philo, qui expliquait qu'il n'avait pas l'intention de rester, se fit tuer par Bane d'un tir de blaster. Padmé, espérant pouvoir agir, se fit décourager par Organa qui lui rappela qu'ils n'avaient pas d'armes. Ils se firent alors dépouiller de tous leurs appareils de communication. Un coéquipier de Bane, Robonino, resté en arrière dans une salle de contrôle, était parvenu à couper le courant, si bien que le Sénat fut entièrement plongé dans l'obscurité. Cad complimenta la Naboo de sa beauté et fut surpris de voir une sénatrice aussi belle. Skywalker, qui assistait à cette scène depuis une estrade surplombant la salle, se fit remarquer mais il parvint à ne pas se faire toucher par les tirs de blaster de Bane. Amidala assista au retour d'un chasseur de primes qui expliqua qu'un droïde s'était fait avoir, mais qu'il avait remarqué que le Jedi n'était pas armé. C'est à ce moment que Padmé apprit à Organa que c'était elle qui détenait l'arme du Jedi. Cependant, ils devaient faire un choix : le restituer à Anakin ou tenter de s'en servir.

Pendant ce temps, Cad Bane demanda à Palpatine de relâcher Ziro le Hutt, qui était prisonnier dans le Centre de Détention Judiciaire Central de la République. Les sénateurs virent revenir Skywalker, tiré par les pieds, inconscient. Padmé, inquiète, se précipita sur le Jedi dès que celui-ci avait été placé au sein du groupe de prisonniers. Les chasseurs de primes ayant réussi à libérer le Hutt, ils se préparèrent à partir mais, avant cela, ils placèrent des détonateurs sur les murs de la salle. Ils partirent donc vers la plate-forme d'atterrissage et activèrent les lasers qui, si un prisonnier s'avisait de les toucher, feraient exploser toute la pièce où se trouvaient les sénateurs. Padmé parvint à réveiller le Jedi qui refusa de ne pas bouger, comme l'ont indiqués les chasseurs de primes. Padmé libéra les mains de Skywalker grâce au sabre laser et elle lui remit son arme. Alors qu'Anakin transperçait le sol autour des sénateurs, Bane, désormais loin du Sénat avec Ziro le Hutt, activa les détonateurs. Cependant, le Jedi parvint à terminer son opération à temps et lui et les sénateurs tombèrent tous d'un étage, alors que la pièce explosait. Padmé fit alors des éloges sur l'audace du Jedi, qui la remercia.

Mon image
Le Jedi Anakin Skywalker parvient à sauver les sénateurs de l'explosion.



Au cours de la guerre, Padmé continuait à ne voir que très rarement son mari. La plupart des missions du Jedi se déroulaient en effet loin de Coruscant, dans la Bordure Extérieure. Lors d'une des rares permissions d'Anakin, ce dernier rapporta un repas contenu dans une boîte alors qu'il revenait sur Coruscant à bord d'un cargo. Dans ce moment d'intimité, les deux jeunes gens se sentirent vraiment comme chez eux. Mais la soirée fut interrompue par un appel des Jedi destiné à Anakin, qui avait refusé plusieurs appels auparavant pour être tranquille auprès de Padmé. Mais apparemment, les priorités de la guerre prenaient le pas sur leur amour, ce qui vexa Padmé.

Les Jedi demandèrent à Anakin de convaincre Amidala d'espionner le sénateur de Scipio, Rush Clovis, sur lequel pesaient de graves soupçons de collusion avec les Séparatistes. Et si les Maîtres du Conseil demandèrent ce service à Anakin c'était parce que le Jedi avait des affinités avec la sénatrice de Naboo, et que cela lui permettrait de convaincre Padmé, qui avait déjà refusé une première fois d'espionner Clovis pour le Conseil Jedi. Si la jeune femme était la candidate idéale pour espionner Clovis, c'est parce que ce dernier et la sénatrice avaient eu une liaison par le passé, et les Jedi comptaient sur cela. Le lendemain, après une session du Sénat, Padmé fut interpellée par son mari dans les couloirs du bâtiment sénatorial, apparemment toujours amère suite au brusque départ d'Anakin la veille. Au cours de la discussion, Padmé comprit que le Conseil Jedi réitérait sa demande d'espionner Rush Clovis. C'est à cette occasion que le Jedi découvrit l'ancienne relation qui unissait Padmé à Clovis, et qu'aujourd'hui elle n'était plus que strictement professionnelle, ce qui n'empêchait pas Anakin d'être jaloux.

Mon image
Padmé et Anakin discutent de la demande du Conseil Jedi à propos du sénateur Rush Clovis.



Alors que leur conversation se poursuivait sur une nacelle flottante de la rotonde du Sénat, Anakin surprit sa femme lorsqu'il lui dit qu'il n'était pas d'accord avec le Conseil et qu'il ne désirait pas l'impliquer dans cette histoire. Mais en apprenant la gravité de la situation, en l'occurrence une collusion potentielle entre Clovis et les Séparatistes, Padmé resta stupéfaite et revint sur sa décision première. Contre l'avis de son mari, qui considérait que cette mission l'exposait trop au danger, Padmé lui rappela, non sans ironie, que le devoir était primordial en temps de guerre. Anakin ne put que se plier au choix de sa bien-aimée. Amidala se rendit auprès du Conseil Jedi pour leur faire part de sa décision et de sa stratégie, confiante dans le fait qu'elle pourrait reprendre une relation qu'elle avait elle-même interrompue autrefois. La mission fut approuvée et Skywalker se chargerait de la protection d'Amidala.

Quelques temps plus tard, Padmé avait repris contact avec Clovis, l'invitant même à dîner dans un restaurant du Sénat. Clovis, enthousiaste, avait accepté de revoir celle pour qui il avait toujours des sentiments. Padmé découvrit que Rush devait se rendre sur Cato Neimoidia pour, selon ses propos, recevoir d'importantes sommes des représentants de la Fédération du Commerce. Prétextant qu'elle était en cheville avec les Neimoidiens mais qu'elle avait du mal à les persuader de faire des concessions à propos de leur commerce, Amidala réussit à se faire inviter par Clovis sur Cato Neimoidia, et Rush ne manquerait pas de l'aider dans ses prétendus démêlés, même si le sénateur de Scipio était surtout attiré par la perspective de renouer plus intimement avec Padmé.

C'est ainsi que les deux sénateurs, accompagnés des droïdes C-3PO et R2-D2, du capitaine Typho et d'Anakin (déguisé en pilote Naboo), embarquèrent peu de temps après à bord de l'esquif naboo d'Amidala en direction de Cato Neimoidia. Anakin, jaloux de voir la façon dont Clovis se rapprochait de sa femme, prit soin de séparer les deux sénateurs d'un siège pour éviter des moments d'intimité durant le voyage. Suite à une manœuvre de Skywalker qui bouscula Clovis au cours de la phase de décollage, le sénateur de Scipio dut se résoudre à freiner ses ardeurs le temps du trajet. Arrivés à destination, les passagers furent accueillis par Lott Dod, représentant de la Fédération du Commerce, sur une plate-forme de son palais. Padmé fut conduite dans sa chambre par des droïdes de luxe BD-3000 pendant que Clovis alla s'entretenir avec ses associés.

Mon image
Padmé est à la recherche d'informations vitales dans la bibliothèque du palais de Lott Dod sur Cato Neimoidia.



Consciente des enjeux, Padmé s'aventura dans le palais, finissant par trouver Clovis avec Dod. Mais elle ne pensait pas que Poggle le Bref, dissimulé à ce moment-là, faisait partie du complot actuel. Prétextant que Clovis lui manquait, Padmé se fit raccompagnée dans sa chambre en attendant le dîner, mais la jeune femme se doutait que c'était dans cette pièce que se tramait la conspiration séparatiste. Le soir, Padmé se para de sa plus belle robe pour prendre part au dîner avec Clovis et ses associés, le sénateur de Scipio succombant aux charmes de la jeune femme. Juste avant de passer à table, Lott Dod proposa un verre de l'amitié à Padmé, afin de fêter la nouvelle relation entre la sénatrice de Naboo et la Fédération du Commerce. Seulement, Dod avait appliqué, après avoir bu en premier, un poison mortel sur le rebord du verre, poison que Padmé ingéra sans se douter une seconde de la menace.

Au terme du dîner, Padmé commença à ressentir les premiers effets du poison, qui se traduisirent sous la forme d'un vertige. Malgré les recommandations de C-3PO, Padmé refusa d'aller se reposer, préférant faire le tour du palais avec Clovis. Aussi congédia-t-elle le droïde protocolaire pour se retrouver seule avec le sénateur. Arrivés dans la bibliothèque, Padmé fut à nouveau victime d'un léger malaise et avait terriblement soif. Elle demanda à Clovis d'aller lui chercher à boire, ce que le sénateur s'empressa de faire. Seule dans la bibliothèque, Padmé n'en oublia pas pour autant sa mission et se précipita vers le projecteur holographique de la pièce pour accéder au plan des Séparatistes. Déverrouillant l'hologramme d'une usine de droïdes grâce au mot de passe adéquat, en fait son prénom, Padmé récupéra les données sur un disque et prévint Anakin via son communicateur afin de lui apprendre qu'elle avait trouvé ce qu'ils étaient venus chercher. C'est alors que Clovis revint avec le verre de Padmé.

Celle-ci, tenant le verre d'une main, cacha le disque dans son autre main derrière son dos. Alors que Clovis lui demandait sa main pour l'emmener, Padmé sauta au cou du sénateur de Scipio pour éviter qu'il ne découvre le disque. Clovis prit ceci comme une marque d'affection. Anakin arriva alors au seuil de la bibliothèque, plus jaloux que jamais, et récupéra le disque en question en utilisant la télékinésie avant de filer discrètement vers le vaisseau où il remit les données à R2-D2. Pendant ce temps, Padmé sentait son cœur battre de plus en plus fort, ce que remarqua également Clovis, la jeune femme arguant qu'il s'agissait des sentiments qu'elle ressentait pour l'homme. Mais en réalité, le poison était en train de la consumer et Amidala s'évanouit dans les bras de Clovis, qui en resta incrédule et inquiet. Le sénateur ramena Padmé dans sa chambre, sous la surveillance de C-3PO, et partit chercher un droïde médical. Ce dernier arriva au chevet de Padmé, mais fut rapidement congédié avec C-3PO par Clovis, qui révéla à Padmé qu'il avait découvert la vérité, à savoir qu'elle était une espionne de la République et qu'elle avait volé l'hologramme dans la bibliothèque. Padmé, agonisante et affaiblie par le poison, avoua qu'elle avait agi parce qu'elle croyait en la République et aussi parce qu'elle ne pouvait imaginer que Clovis puisse trahir le gouvernement galactique.

Mon image
Anakin Skywalker, auprès de sa femme empoisonnée par Lott Dod.



Clovis exigeant de savoir où se trouvait le disque volé, Padmé lui rétorqua qu'il était déjà en route pour le Sénat où sa traîtrise serait révélée. Ce fut à ce moment précis qu'Anakin pénétra dans la chambre, sommant Rush Clovis de s'éloigner de Padmé. Mais même si Amidala avait été empoisonnée, Lott Dod devait avoir l'antidote. Aussi Anakin et Clovis décidèrent de quitter les lieux, Skywalker transportant la sénatrice inconsciente dans ses bras tout en étant guidé par Clovis vers la plate-forme d'atterrissage. Mais le groupe fut surprit par Dod et deux de ses aides. Devant l'impasse de la situation, Clovis dégaina un blaster pour obliger le Neimoidien à lui remettre l'antidote, et le Séparatiste ne put qu'obtempérer. Le contrepoison fut remis à C-3PO et le groupe composé du droïde, de Padmé, Skywalker et Clovis fila en direction de l'esquif naboo.

Le groupe embarqua mais Clovis fut laissé sur place, Skywalker abandonnant le traître sur Cato Neimoidia à son sort. Clovis devait désormais s'expliquer face à ses associés pour son comportement et pour la disparition des plans de l'usine de droïdes. Padmé reçut une injection du précieux antidote et fut sauvée, d'autant que sa mission fut un franc succès, puisque les précieuses données furent vitales lors de la mise en œuvre de la seconde campagne sur Géonosis, où les Séparatistes avaient bâti une nouvelle usine de production de machines de guerre. La seule chose qu'elle regretta c'était d'avoir fait douter Anakin à propos de ses sentiments pour lui. Mais le Jedi lui dit que ce n'était rien. Le conflit suivit son cours. Ce fut alors que, dans les derniers mois de la guerre, Padmé se prépara à annoncer une grande nouvelle à son époux : il allait bientôt être père.


V. Trahison pour le pouvoir

Le Chancelier Palpatine, quant à lui, continuait d'accroître sa puissance et son autorité au Sénat. Il se fit cependant capturer par le général des armées droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants, Grievous, lorsque les Séparatistes attaquèrent Coruscant en force. Anakin, servant toujours la République, fut rappelé d'urgence avec Obi-Wan de la Bordure Extérieure afin de libérer le Chancelier Palpatine. Durant cette attaque, les appartements de Padmé furent la cible des tirs croisés entre Séparatistes et Républicains, et la jeune femme et C-3PO durent se mettre à l'abri. Une fois la bataille passée et le Chancelier sauvé et ramené par Kenobi et Skywalker, Padmé, très inquiète, retrouva son mari lorsque celui-ci arriva au Bâtiment Exécutif de la République avec Palpatine. Elle lui annonça alors qu'elle était enceinte et, malgré sa surprise première, le Jedi fut très heureux de cette nouvelle. Durant la nuit qui suivit, Anakin fit un cauchemar dans lequel il voyait Padmé souffrir et mourir. Fou de douleur, il se promit que jamais il ne laisserait une telle chose arriver, et il se rapprocha de plus en plus de Palpatine en délaissant l'Ordre Jedi. Padmé, quant à elle, pensait qu'il l'aimait encore plus, mais elle ne perçut pas de changement plus important.

De nombreux sénateurs se félicitèrent de voir les pouvoirs de Palpatine grandir à ce point, mais tous ne pensaient pas ainsi. En effet, un groupe secret de sénateurs s'était créé. Ce groupe fut créé par les sénateurs Bail Organa et Mon Mothma, et Padmé rejoignit ce petit groupe lors d'une réunion. Ensemble, ils affirmèrent ouvertement qu'ils se méfiaient des amendements du Chancelier en titre et de son désir de pouvoir. Les sénateurs Fang Zar, Giddean Danu, Chi Eekway, Terr Taneel et Bana Breemu rejoignirent également ce groupement. Ils jurèrent ensemble de ne pas divulguer leurs discussions, même avec leurs plus proches alliés et amis.

Quelques tensions se firent ressentir entre Anakin et Padmé lorsqu'Anakin fut accepté au Conseil Jedi mais ne reçut pas le rang de Maître. Il se rapprocha encore plus de Palpatine, alors que Padmé, elle, s'en éloignait et se rassemblait en secret avec les autres sénateurs afin de faire démissionner Palpatine. La sénatrice commença à recueillir des signatures pour la Délégation des 2000, qui exprimait le mécontentement de sénateurs à propos du gouvernement de Palpatine. Mais la machine était en route, et les Sith allaient enfin se venger de la République et des Jedi. C'est ainsi que quelques temps plus tard Padmé aperçut le Temple Jedi en flammes, tombant en pleurs en croyant qu'Anakin s'y trouvait. Lorsqu'il revint et lui annonça qu'il était loyal au Chancelier et que les Jedi avait tenté de renverser Palpatine, Padmé commença à douter de sa loyauté envers le pouvoir en place. Anakin lui apprit qu'il repartait pour Mustafar, où il allait mettre un terme à cette guerre. Dans une dernière réunion organisée devant les représentants du Sénat, Palpatine, défiguré par ce qu'il appelait un acte Jedi et qui était en fait un retour de ses propres éclairs Sith, déclara que ce gouvernement était désormais un Empire Galactique, et tous les sénateurs, heureux, applaudirent, au grand dam de Padmé.

Mon image
Padmé en pleine discussion avec Obi-Wan, qui lui apprend la nouvelle nature d'Anakin.



De retour chez elle, elle fut interrogée par Kenobi, qui lui apprit peu après qu'Anakin avait tué tous les Jedi du Temple, qu'ils soient enfants ou adultes. Padmé, n'en croyant pas ses oreilles, resta choquée par les paroles d'Obi-Wan. Ce dernier lui apprit également qu'Anakin avait basculé du Côté Obscur de la Force à cause de Dark Sidious, qui était en réalité Palpatine. Amidala décida de rejoindre son époux sur Mustafar afin de le faire revenir vers le bon côté. Accompagnée de C-3PO, elle se posa sur la planète volcanique, ignorant qu'Obi-Wan se trouvait à bord de son vaisseau. Elle retrouva rapidement son mari après l'atterrissage.

Cependant, Padmé comprit rapidement qu'Obi-Wan avait dit vrai. Anakin, qui déclara vouloir tout faire pour que sa femme reste en vie, commença à s'énerver lorsque Padmé lui avoua ce que Kenobi lui avait annoncé. Skywalker avait bel et bien basculé du Côté Obscur de la Force, et il avait réellement assassiné des Padawans au Temple. Aveuglé par son désir de puissance causé par le Côté Obscur, il voulait désormais prendre la place de Palpatine et diriger la galaxie avec Padmé. Horrifiée par ce qu'elle venait d'entendre, elle lui expliqua qu'elle ne pourrait jamais faire ça. Fou de rage, Anakin aperçut Obi-Wan sortir du vaisseau de Padmé. Il étrangla sa femme à l'aide de la Force, la croyant complice de cette traîtrise, et finalement la relâcha. Padmé s'écroula inconsciente sur le sol.

Mon image
Padmé s'écroule au sol après s'être fait étrangler par Skywalker.



Les deux anciens amis engagèrent un duel mortel au-dessus de la lave de Mustafar. Pendant ce temps, les deux droïdes C-3PO et R2-D2 ramenèrent le corps inanimé de Padmé à bord du vaisseau. Alors qu'Obi-Wan était parvenu à trancher les jambes et un bras du Sith et le laissait brûler dans la lave, il revint à bord du vaisseau et prit la direction de Polis Massa, où se trouvaient Bail Organa et Yoda. Padmé parvint à accoucher de jumeaux et réussit, dans son dernier souffle, à prononcer leurs noms : Luke et Leia. Avant de mourir, ses derniers mots furent pour Kenobi, lui disant qu'il restait du bon en Anakin, même s'il était devenu Dark Vador. Ce fut dans ces conditions que Padmé Amidala, successivement Apprentie Législatrice, reine de Naboo puis sénatrice du Secteur Chommell, mourut, et ce fut une grande perte pour un grand nombre de sénateurs et d'individus.

Son corps fut ramené sur Naboo, la planète natale de la défunte. Nombreuses furent les personnes importantes assistant à ces funérailles d'État, dont la famille de Padmé, bouleversée. Obi-Wan et Yoda firent passer la fausse information, comme quoi elle était morte en emportant son enfant avec elle. Dans le secret, les deux Jedi séparèrent les jumeaux afin de les protéger de Vador. Luke fut confié à Owen et Beru Lars sur Tatooine, tandis que Leia fut adoptée par Bail Organa.

Mon image
Padmé, même morte, reste majestueuse, sous le regard bouleversé de nombreuses figures importantes.

Source(s)

Episode I : La Menace fantôme, Lucasfilm 1999
Episode II : L'Attaque des Clones, Lucasfilm 2002
Episode III : La Revanche des Sith, Lucasfilm 2005
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars tome 8 : Obsession, Delcourt 2005
Miles Lane, jan Duursema, Star Wars Episodes : Intégrales, Delcourt 2007
Al Williamson, Rodolfo Damaggio, Star Wars Episode I : La Menace fantôme, Delcourt 1998
Tales #5, Dark Horse 2000
Henry Gilroy, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace #1, Dark Horse 1999
Henry Gilroy, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace TPB, Dark Horse 1999
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures - The Phantom Menace TPB, Dark Horse 2000
Al Williamson, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace, Dark Horse 2011
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures TPB, Dark Horse 2011
Bruce Jones, jan Duursema, Omnibus: The Complete Saga, Dark Horse 2011
John Ostrander, Haden Blackman, Tales Volume 2 TPB, Dark Horse 2002
Haden Blackman, Brian Ching, Clone Wars Volume 7: When They Were Brothers TPB, Dark Horse 2005
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I : Révélations, Delcourt 2012
James Luceno, David Stevenson, Dark Lord : L'ascension de Dark Vador, Fleuve Noir 2007
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme, Fleuve Noir 1994
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II : L'Attaque des clones, Fleuve Noir 2002
Jude Watson, Episode I : Journal d'Amidala, Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II : L'Attaque des Clones (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I : La Menace Fantôme (Junior), Pocket Jeunesse
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III : La Revanche des Sith (Junior), Pocket Jeunesse
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III : La Revanche des Sith, Fleuve Noir 2005
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme (Nouvelle édition), Fleuve Noir 2002
Ryder Windham, The Rise and Fall of Darth Vader, Scholastic 2007
James Luceno, David Stevenson, Dark Lord: The Rise of Darth Vader, Del Rey 2006
Jude Watson, Episode I Journal: Queen Amidala, Scholastic 1999
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I: The Phantom Menace (junior novelization), Scholastic 1999
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 2000
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode II: Attack of the Clones (junior novelization), Scholastic 2002
R. A. Salvatore, Steven D. Anderson, Episode II: Attack of the Clones, Del Rey 2003
Matthew Stover, Steve Anderson, Episode III: Revenge of the Sith, Del Rey 2005
Patricia C. Wrede, Louise Bova, Episode III: Revenge of the Sith (junior novelization), Scholastic 2005
Terry Brooks, Episode I : La Menace fantôme, Pocket 2012
Ryder Windham, Biographie de Dark Vador, Hachette 2012
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: The Visual Guide, DK Publishing 2008
Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars: Visual Guide Ultimate Battles, DK Publishing 2009
Daniel Wallace, The New Essential Guide to Characters, Del Rey 2002
George Lucas, Star Wars Episode I The Phantom Menace: Illustrated Screenplay, Random House 1999
David West Reynolds, Episode I: The Visual Dictionary, DK Publishing 1999
David West Reynolds, Attack of the Clones: The Visual Dictionary, DK Publishing 2002
Ryder Windham, James Luceno, The Complete Visual Dictionary, DK Publishing 2006
Pablo Hidalgo, La Menace Fantôme 3D, Nathan 2012
Jonathan Bresman, The Art of Star Wars Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 1999
Simon Beecroft, Hans Jenssen, Star Wars, Episode II L'Attaque des Clones : Plans secrets des vaisseaux et engins, Nathan 2005
Kristin Lund, Hans Jenssen, Star Wars Épisode I, les lieux de l'action, Nathan 2000
Curtis Saxton, Hans Jenssen, Star Wars Épisode II, les lieux de l'action, Nathan 2003
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S01E01 - Chapitre 1, 2003
Kevin Rubio, Jesse Yeh, The Clone Wars S01E08 - Jedi Bombad, 2008
Henry Gilroy, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S01E17 - Le Virus de l'Ombre Bleue, 2009
Brian Larsen, Jesse Yeh, The Clone Wars S01E18 - Les Mystères des Mille Lunes, 2009
Brian Larsen, Giancarlo Volpe, The Clone Wars S01E22 - Prise d'Otage, 2009
Tim Burns, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S01E04 - Détruisez le Malveillant, 2008
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S02E05 - Chapitre 15, 2004
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S02E06 - Chapitre 16, 2004
Genndy Tartakovsky, Genndy Tartakovsky, Clone Wars S03E03 - Chapitre 23, 2005
Brian Larsen, Steward Lee, The Clone Wars S02E04 - Un Espion au Sénat, 2009
Drew Z. Greenberg, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S02E15 - Meurtre au Sénat, 2010
Steven Melching, Steward Lee, The Clone Wars S02E19 - La Bête de Zillo contre-attaque, 2010
Jose Molina, Duwayne Dunham, The Clone Wars S04E01 - Guerre aquatique, 2011
Jose Molina, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E02 - L'Attaque Gungan, 2011
Jose Molina, Danny Keller, The Clone Wars S04E03 - Prisonniers, 2011
Daniel Arkin, brian Kalin O'connell, The Clone Wars S04E04 - Le Guerrier de l'ombre, 2011
Christian Taylor, Dave Filoni, The Clone Wars S04E14 - Un Ami dans le besoin, 2012
Brent Friedman, Danny Keller, The Clone Wars S04E18 - Crise sur Naboo, 2012
LucasArts, Episode I - La Magie Révélée, LucasArts 1999
Padmé Amidala sur Star Wars Encyclopedia

Mis en ligne le 27 août 2013 à 13:54 par Mister Fatality.
Dernière modification le 27 août 2013 à 13:54.

Fiche consultée 7251 fois.

Espèce Humaine
Genre Féminin
Origine Naboo
Taille 1.65 mètre
Fonctions Apprentie législatrice
Reine de Naboo
Sénatrice du Secteur Chommell
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République

Haut