Qui-Gon Jinn

Mister Fatality - Posté le 07 décembre 2011

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Inconnue
Taille 1.93 mètre
Fonctions Apprenti Padawan
Chevalier Jedi
Maître Jedi
Arme Sabre laser
Maître Comte Dooku
Apprentis Xanatos
Padawan inconnu
Obi-Wan Kenobi
Yoda (héritage de la Force)
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi

Qui-Gon Jinn

Mister Fatality - Posté le 07 décembre 2011

Jedi des derniers temps de l'Ancienne République, élève de Dooku et maître d'Obi-Wan Kenobi, il découvrit également le jeune Anakin Skywalker avant d'être tué sur Naboo par le Sith Dark Maul.

Qui-Gon Jinn était sans doute le Jedi le moins conventionnel de tous. En effet, les situations délicates qu'il dut affronter face au Conseil des Jedi n'étaient pas rares. Il fut le Padawan du Comte Dooku lorsque celui-ci était encore un Jedi, et il prit lui-même comme apprenti le jeune Obi-Wan Kenobi. Il était apprécié des Jedi et était connu pour sa sagesse et sa vivacité d'esprit. Qui-Gon servit l'Ordre Jedi et la République durant toute sa vie. Il prit part à de nombreuses missions, notamment contre le Front Nebula. Il prit part à la célèbre Bataille de Naboo, et découvrit notamment l'Élu, Anakin Skywalker, sur la planète désertique Tatooine. Il finit par mourir, assassiné par Dark Maul lors d'un duel épique sur Naboo. Mais même mort, il joua un rôle capital dans la transmission de l'héritage de l'Ordre Jedi. En effet, Qui-Gon avait découvert comment se fondre dans la Force tout en conservant son esprit, et l'apprit à Obi-Wan et à Yoda.


I. Enfance

Qui-Gon Jinn naquit environ un siècle avant la Bataille de Yavin, et fut repéré très jeune et entraîné sur Coruscant. A l'âge de huit ans, Qui-Gon se lia d'amitié avec une apprentie, Tahl. Leur amitié se renforça avec le temps. Les deux élèves étaient également amis avec d'autres Padawans, tels que Clee Rhara. Jinn participa à un tournoi durant lequel les différents Padawans furent évalués par des Chevaliers et des Maîtres Jedi. En effet, les apprentis qui brilleraient durant cette performance seraient alors pris comme élèves par un des Maîtres ou Chevaliers présents. C'est lors de cette exposition que le Comte Dooku fut impressionné par les compétences de Qui-Gon au sabre laser. Peu de temps après, Jinn devint le Padawan du célèbre Comte.

Mon image
Qui-Gon Jinn devint le Padawan du célèbre Comte Dooku.




II. Un apprenti difficile

Lorsque Qui-Gon revint d'une longue mission avec Dooku, ce dernier lui apprit que l'une de ses plus grandes faiblesses était sa trop grande compassion pour toutes les formes de vies. Jinn devint alors Chevalier Jedi, ainsi que son amie Tahl qu'il n'avait pas revue depuis quelques années. Le Conseil Jedi conseilla à Qui-Gon de prendre un Padawan, mais il refusa, déclarant qu'il n'était pas encore prêt. Durant cette période, il réalisa seul des missions pour l'Ordre Jedi. Il découvrit un jeune garçon originaire de Telos IV, Xanatos. Sa forte connexion à la Force était due à son nombre élevé de midi-chloriens présents dans son sang. Xanatos était le fils de Crion, l'homme le plus riche de tout Telos IV. C'est avec regret qu'il laissa partir son fils vers son destin de Jedi.

Qui-Gon l'emmena au Temple Jedi de Coruscant et, malgré son âge bien trop avancé pour que le Conseil accepte la formation de celui-ci, Qui-Gon décida de le laisser s'habituer à la Force durant quelques années. Pendant ce temps, Jinn termina la formation d'un Padawan accompli et le vit devenir Chevalier Jedi. Qui-Gon devint alors un Maître Jedi renommé, 59 ans avant la Bataille de Yavin, et Xanatos devint le deuxième apprenti officiel de Qui-Gon.

Le Conseil Jedi lui exprima ses préoccupations quant à Xanatos. En effet, sa haute naissance le conduisait souvent à des affrontements avec les autres apprentis du Temple. Yoda décida de faire passer une ultime épreuve à l'apprenti avant de le nommer Chevalier Jedi. Qui-Gon et Xanatos furent tous les deux envoyés sur Telos IV, la planète d'origine du jeune Jedi. Son père, Crion, avait pris le pouvoir et dominait la planète d'une main de fer. Ce gouvernement tyrannique avait laissé place à une guerre civile, pendant que Xanatos, lui, avait rejoint le camp de son père, envoûté par la richesse et la puissance de Crion. Cependant, Qui-Gon, lui, rejoignit l'autre camp, décidant que la tyrannie devrait être vaincue. Qui-Gon dut alors tuer Crion, et Xanatos, fou de rage, défia son ancien maître. Qui-Gon mit peu de temps à contrôler son ancien apprenti mais, ne pouvant le tuer, il le laissa s'échapper. Xanatos prit l'anneau du doigt de son père, encore brûlant, et l'appuya contre sa joue. La cicatrice fut pour lui une promesse de vengeance envers son ancien mentor. Lorsque Qui-Gon Jinn retourna au Temple Jedi de Coruscant, il se reprocha d'avoir échoué dans l'apprentissage de son apprenti et remettait même en cause sa condition de Maître Jedi. Il se jura de ne plus jamais reprendre d'apprenti. Tahl tenta de le réconforter et l'emmena sur Ragoon VI pour tenter de le distraire, mais Jinn ne parvenait pas à tourner la page. Durant cette période, Qui-Gon Jinn effectua de nouveau ses missions seul, accompagné de temps à autre par Tahl.


III. Un autre apprenti

"Qui-Gon Jinn, j'aurais treize ans dans quatre semaines ! Vous êtes ma dernière chance de devenir un Chevalier Jedi."
- Obi-Wan suppliant Qui-Gon Jinn de le prendre comme apprenti

Neuf ans après l'échec de Xanatos, Yoda conseilla à nouveau à Qui-Gon de prendre un Padawan. Jinn, qui avait juré de ne plus jamais en prendre, accepta néanmoins d'assister à un petit tournoi d'exposition entre les Padawans les plus âgés du Temple. Il fut impressionné par les compétences d'Obi-Wan Kenobi, mais refusa de le prendre en charge et dut repartir rapidement sur la planète Bandomeer, sur ordre du Chancelier. Dans le vaisseau de transport, Qui-Gon aperçut Kenobi qui, étant désormais trop âgé pour être formé, allait sur la planète dans le but de commencer sa carrière agricole. Qui-Gon et Obi-Wan défendirent les autres passagers d'une organisation criminelle. Ils arrivèrent sur la planète, et Jinn reçut une lettre de Xanatos expliquant que Bandomeer n'avait en aucun cas besoin du Jedi, qu'il avait tout réglé. Xanatos se révéla être le leader d'Offworld Corporation, une riche organisation minière qui terrorisait toute la planète.

Jinn voulut rencontrer Xanatos non pas pour le tuer mais pour régler le conflit entre Offworld et Bandomeer. Xanatos, toujours furieux face à Qui-Gon, sabota leur réunion et tenta de tuer son ancien maître. Obi-Wan aida Qui-Gon à se débarrasser de Xanatos, qui parvint encore une fois à s'enfuir. C'est à ce moment que Qui-Gon se rendit compte du potentiel de Kenobi et, oubliant la douleur de son échec, il le prit comme Padawan. Kenobi et Jinn furent affectés à de nombreuses missions dans la plupart des régions de la galaxie.

Mon image
Qui-Gon affronte son ancien apprenti, Xanatos.



Les liens entre Jinn et Kenobi s'accentuèrent au fil du temps, et une relation père/fils se mit en place entre les deux hommes. Le jour de l'anniversaire d'Obi-Wan, Qui-Gon lui offrit un cadeau sur lequel le Padawan devrait méditer. Ce cadeau fut une pierre, mais, malheureusement pour l'apprenti, il ne pût méditer dessus bien longtemps, car ils furent envoyés en missions sur Gala afin de surveiller les premières élections démocratiques de la planète.

Cependant, ils furent surpris de voir leur vaisseau se poser sur Phindar, une planète proche de Gala. Le pilote du vaisseau, Paxxi Derida, le frère de Guerra Derida, un ami de Kenobi, leur apprit que lui et son frère tentaient de renverser le gouvernement en place, le Syndicat, qui dirigeait la planète de manière tyrannique. Les deux Phindiens demandèrent l'aide des Jedi dans le but de mettre fin à ce gouvernement abusif. En effet, le Syndicat n'hésitait pas à effacer complètement la mémoire des Phindiens si cela servait ses intérêts personnels. Qui-Gon parvint à découvrir que le Prince de Gala, la planète la plus proche de Phindar, s'était alliée au Syndicat. Jinn se rendit compte, lors de cette mission, qu'il était plus que jamais proche de son Padawan lorsque celui-ci se fit capturer par Terra Derida, un officier supérieure du Syndicat, et condamné à un lavage de cerveau. Le jeune Jedi parvint cependant, à l'aide de la Force, à conserver sa mémoire, mais fit comme si cela n'était pas le cas. Il fut envoyé sur Gala, et rapidement il fit partie de l'entourage proche de Beju, le prince de Gala. Il revint rapidement avec le prince comme otage. Pendant ce temps, Qui-Gon organisa un cambriolage chez Baftu. Obi-Wan se fit alors passer pour Beju face à Baftu, le chef du Syndicat de Phindar. Lorsque ce dernier apprit le vol de ses appartements, il fit assassiner Terra comme traîtresse. Les deux Jedi, joignant leurs forces, parvinrent à faire éclater une révolte. Baftu tenta de s'enfuir mais se fit arrêter par son propre peuple. Beju, quant à lui, parvint à s'enfuir, et Paxxi ainsi que Guerra démarrèrent une carrière politique. Les deux Jedi, eux, se dirigèrent vers Gala, où les attendait leur mission, ainsi qu'une revanche sur Beju.

Après leur détour sur Phindar, ils se rendirent sur Gala, très proche de Phindar. Lors de leur rencontre avec la Reine Veda, ils aperçurent une reine mourante, qui craignait les toutes premières élections démocratiques de la planète qui approchaient à grands pas. Elle demanda aux Jedi de bien vouloir superviser ces élections afin qu'elles se déroulent sans problèmes, ainsi que de surveiller son fils, le Prince Beju, qui ne devait en aucun cas gagner ces élections. En effet, si ce dernier était élu, la monarchie présente sur Gala serait maintenue et une guerre civile s'ensuivrait. Elle leur apprit que le plus apte à diriger la planète serait sans doute Elan, une chef d'une tribu des collines, et la fille secrète du roi déchu Cana. A cet instant Beju, qui était présent, perdit le contrôle de ses nerfs et, fou de rage, ordonna le départ des Jedi. Veda, souhaitant offrir à son peuple des élections correctes, insista pour que les Jedi restent sur la planète, guidés par un espion, Jono Dunn. Qui-Gon pressentit un sentiment étrange quant à cette histoire mais, bien décidé à trouver Elan, il se dirigea vers les collines, tandis que son Padawan Obi-Wan Kenobi resterait au palais afin de surveiller ce qui s'y passait.

Qui-Gon se fit attaquer par des personnes en speeders mais, même blessé, il se battit du mieux qu'il pût. Ses efforts furent récompensés par une rencontre avec Elan. Tandis qu'elle l'emmenait dans sa tribu, Jinn lui apprit son héritage royal. Cependant, elle ne le crut pas et refusa de retourner avec lui au palais royal. Obi-Wan et son mentor comparèrent leur progression quant à leurs enquêtes respectives via leurs comlinks. Jinn apprit ainsi que le thé de la reine avait été empoisonné. Kenobi l'annonça à la reine. Beju s'empressa d'accuser Qui-Gon mais la reine lui révéla la mission des deux Jedi, qui consistait à superviser l'héritage royal qui revenait à Elan. Lonnag Giba, le conseiller de Veda, accusa celle-ci de mensonges. Le prince appela les gardes et leur ordonna de mettre Obi-Wan et Jono Dunn hors du palais, chose qu'ils firent. Dunn emmena le jeune Jedi jusqu’à Deca Brun, candidat aux élections. Obi-Wan découvrit qu'Offworld, la compagnie minière menée par Xanatos, finançait la campagne de ce candidat. Kenobi fut maîtrisé par les gardes présents et fut enfermé dans une chambre froide.

Pendant ce temps, la tribu d'Elan se fit attaquer par la Garde Royale Galacienne, et Qui-Gon, toujours présent, les défendit pendant que les membres de la tribu s'enfuyaient. Elan prouva ses qualités de tacticienne lorsqu'elle mena les tanks galaciens dans une crevasse. Qui-Gon interrogea un soldat qui n'était pas mort et apprit que l'attaque avait été planifiée par Lonnag Giba, le conseiller de la reine. Grâce à cette information, il parvint à convaincre Elan de revenir avec lui au palais royal. De son côté, Obi-Wan fut libéré par Jono qui lui apprit que la reine avait été emprisonnée par le prince Beju, son fils, et que Veda était en pleine grève de la faim en réponse à son emprisonnement. Kenobi reçut une preuve de l'empoisonnement du thé de la reine. Qui-Gon, accompagné des membres de la tribu des collines, arriva au palais lorsqu'Obi-Wan conseilla à Beju de s'opposer à Giba dans un duel à l'épée. Giba fut arrêté pour avoir servi Deca Brun et, par la même occasion, Xanatos lui-même. Le vote arriva, et ce fut Wila Prammi qui fut élue gouverneur de Gala. Les deux Jedi repartirent vers une autre mission, laissant derrière eux une planète stable.

Mon image
Au fil des missions, Qui-Gon et Obi-Wan devinrent de plus en plus proches.



Ils se dirigèrent ensuite vers la planète Melida/Daan, située loin dans la Bordure Extérieure. Sur celle-ci se déroulait depuis la nuit des temps une guerre opposant les deux peuples natifs de la planète. Le commencement de cette guerre était si vieux que les peuples eux-mêmes ne savaient plus pourquoi ils se battaient. Désormais, ils étaient motivés par la vengeance des générations de morts, tués par le peuple adverse. Un de ces peuples captura Tahl, une grande amie de Qui-Gon. Ce dernier, accompagné de son Padawan, Obi-Wan, parvint sur la planète et trouva leur contact, un Melida nommé Wehutti. Il les amena au quartier général des Melida, qui tentèrent de capturer les deux Jedi. Qui-Gon, qui avait prévu le coup, parvint à s'enfuir avec Kenobi par les égouts. Ils furent accostés par un groupe de jeunes Melida, groupe mené par un garçon nommé Nield et par une fille nommée Cerasi. Ils firent un marché avec les Jedi : ils les aideraient à retrouver et à libérer Tahl, mais en échange, les deux Jedi devraient faire basculer la guerre de leur côté.

Obi-Wan fut d'accord, mais Qui-Gon refusa de leur venir en aide. En effet, leurs devoirs de Jedi les poussait à faire cesser la guerre, et non à prendre parti pour une faction. Le groupe de jeunes Melida les aida cependant, et organisèrent une fausse bataille contre les Daan qui avaient pris Tahl en otage. Kenobi, quant à lui, se rapprocha dangereusement de Cerasi, inquiétant Qui-Gon qui se rappelait de son premier échec avec Xanatos. Qui-Gon parvint à libérer Tahl et assista à une attaque des anciens face au groupe des Jeunes. Qui-Gon, quant à lui, alors qu’il était sur le point de partir sur Coruscant avec Tahl, apprit qu’Obi-Wan l'avait trahi et avait suivi les Jeunes. Il lui ordonna de venir avec lui sur Coruscant ou il ne serait plus un Jedi. Obi-Wan, en réponse, lui remit son sabre laser et s'en alla.

A son retour sur Coruscant, Qui-Gon expliqua la situation à Maître Yoda. Ce dernier le réprimanda, du fait qu'il lui avait laissé le choix entre sa carrière de Jedi ou la mort d'innocents. Jinn fut par la suite appelé devant le Conseil. Jinn s'attendit à être de nouveau réprimandé, mais les Jedi l'informèrent de nombreux vols dans le Temple. L'enquête lui fut attribuée ainsi qu'à Tahl, désormais aveugle suite à sa captivité sur Melida/Daan. Ces vols devinrent de plus en plus sinistres pour les Jedi. En effet, le voleur s'attaquait aux sabres laser, et celui d'Obi-Wan fut l'un de ceux qui furent volés. Ils interrogèrent des apprentis, malgré le fait que Qui-Gon avait du mal à croire que l'un d’eux ait pu faire cela. Ce furent les cristaux régénérateurs qui furent ensuite volés. Cependant, grâce à la Force, Tahl perçut l'odeur de l'eau et en déduisit que le voleur cachait ses trésors dans le lac du Jardin du Temple. Un Jedi plongea pour vérifier et les hypothèses de la Jedi aveugle furent exactes. Cependant, le voleur n'y avait pas encore mis les cristaux, ce qui fit que les deux Jedi préparèrent un piège.

Qui-Gon et Tahl se cachèrent et attendirent le voleur. Ils découvrirent que c'était Bruck Chun, un ancien rival de Kenobi. Mais une autre personne était présente dans ses appartements. Cependant, à cause du droïde 2JTJ, qui permettait de passer outre le handicap de Tahl, les deux voleurs parvinrent à s'enfuir. Lorsque Qui-Gon s'apprêta à l'annoncer à Yoda, ce dernier lui montra une transmission holographique montrant Obi-Wan suppliant Qui-Gon de revenir l'aider, car Cerasi était morte et la planète toujours en pleine crise. Excusant son Padawan, Qui-Gon s'en alla l'aider et, à son arrivée, Obi-Wan se rendit compte à quel point il avait envie de redevenir un Jedi. Cependant, Qui-Gon lui promit de régler cette histoire plus tard. Il ordonna à Obi-Wan de réfléchir avec la Force sur les événements du meurtre de Cerasi. Kenobi se souvint d'un tireur sur un toit, et en déduisit que c'était l'assassin. Qui-Gon interrogea les Anciens, qui étaient censés ne plus avoir d'armes. Les deux Jedi enquêtèrent dans l'entrepôt d'armes et apprirent que Mawat, un des Jeunes, avait réarmé les Anciens afin que ceux-ci renversent Nield. Les deux Jedi se séparèrent pour retrouver Nield, après que Jinn ait rendu son sabre laser à Obi-Wan.

C'est Kenobi qui le retrouva devant la tombe de Cerasi. Il parvint à le convaincre de ce qu'ils venaient d'apprendre, et ils aperçurent Mawat qui plaçait des explosifs. De nouveau amis, Kenobi et Nield jurèrent d'arrêter Mawat par tous les moyens. Quant à Qui-Gon, il trouva un enregistrement holographique dans les affaires de Cerasi. Jinn se précipita vers le lieu où se trouvait Mawat tout en écoutant l'enregistrement, qui montrait Cerasi supplier que tous les habitants travaillent ensemble et que la guerre se termine enfin. Touchés par ces paroles, tous les Melida et les Daan, même Mawat et Nield, abaissèrent leurs armes. Rapidement, ils signèrent un traité de paix. Obi-Wan et son mentor retournèrent sur Coruscant suite à ces événements. Kenobi espérait pouvoir redevenir un Jedi mais la situation se compliqua. Ils reçurent soudain un appel d'urgence provenant du Temple, déclarant qu'une tentative de meurtre avait été commise sur la personne de Maître Yoda.

Arrivés sur Coruscant, les deux Jedi furent directement envoyés devant le Conseil Jedi. Ils y apprirent qu'une explosion avait failli tuer Yoda, et que de nombreux actes de sabotage faisaient rage dans le Temple. Un intrus était en liberté dans le Temple, et il travaillait avec Bruck Chun. Le Conseil demanda à Kenobi ce qu'il savait de Bruck, mais son savoir sembla inutile, et il lui fut conseillé de rester hors de toute cette histoire. Le Conseil n'avait plus confiance en Obi-Wan, de même que son mentor Qui-Gon. Lorsqu'un ascenseur rempli d'enfants fut saboté, et menaçait de s'écraser, Obi-Wan se précipita pour sauver les enfants, mais fut finalement réprimandé par Mace Windu pour son impulsivité.

Mon image
Qui-Gon, qui n'a pas pardonné sa trahison à Obi-Wan, doit cependant travailler avec lui pour enquêter sur la tentative de meurtre envers Yoda.



Qui-Gon enquêta de son côté et reçut des informations de Yoda. Ce dernier lui expliquait qu'une cargaison secrète de vertex, une sorte d'argent, serait entreposée au Temple Jedi pour le Sénat. Yoda lui expliqua également que Kenobi ne devait pas être impliqué totalement dans cette enquête, mais qu'il ne fallait en aucun cas l'empêcher de les aider. Qui-Gon lui ordonna donc d'interroger Siri Tachi, une amie de Bruck Chun. Qui-Gon, de son côté, se rendit compte que la seule personne capable de faire tout cela n'était autre que son apprenti déchu, Xanatos. Il demanda de l'aide à Obi-Wan, qui la lui rendit. Ils apprirent auprès de Siri que Bruck Chun avait été attiré du Côté Obscur par Xanatos. Bant Eerin, le Jedi qui avait plongé pour vérifier si les objets des vols étaient bien placés sous le lac du Jardin du Temple, indiqua que si tout était basé sous l'eau, peut-être que Xanatos et Bruck Chun se cachaient dans les tunnels hydrauliques. Qui-Gon et Obi-Wan empruntèrent ces tunnels et découvrirent Xanatos qui les attendait. Ce dernier parvint à s'enfuir, et Qui-Gon félicita Bant Eerin pour son sens logique. Obi-Wan, quant à lui, se fit rappeler sa trahison sur Melida/Daan.

Qui-Gon trouva l'explication de tout ceci. Xanatos voulait toujours se venger de Jinn, et voulait également voler le vertex, afin d'éviter la faillite de sa compagnie Offworld Corporation. Qui-Gon remarqua que le droïde 2JTJ fonctionnait bizarrement. Il en déduisit que le droïde était en fait un espion de Xanatos, et cette hypothèse se vit confirmée par la présence d'un transmetteur. Bant Eerin, quant à elle, partit à la recherche de Xanatos, mais se fit capturer et Xanatos fit une offre d'échange à Qui-Gon : la vie de Bant contre sa liberté. Qui-Gon mit en place un plan dans lequel il déclarait, devant 2JTJ, qu'ils attendraient Xanatos devant l'aile nord du Temple. Deux autres Jedi les attendirent devant cette aile, mais Qui-Gon et Obi-Wan les attendirent devant la porte de l'entrepôt où était entreposé le vertex. Cependant, ce plan ne fonctionna pas, car pendant que Qui-Gon se battait contre Xanatos, Bruck Chun se pressa d'aller tuer Bant Eerin. Obi-Wan le poursuivit jusqu'à la Salle des Mille Fontaines, dans laquelle Bant était enchaînée sous l'eau, se noyant peu à peu. Bruck Chun engagea le combat face à Obi-Wan, bien décidé à l'empêcher de sauver Bant. Obi-Wan faillit prendre l'avantage, mais Bruck reprit le dessus. Cependant, Kenobi se rappela les conseils de son maître et se relaxa, laissant la Force le traverser. Il repoussa Bruck jusqu'à une chute. À terme, Bruck Chun mourut et Bant Eerin fut sauvée.

Xanatos parvint à nouveau à s'échapper, mais il laissa derrière lui une surprise. En effet, dès qu'un mécanicien Jedi rétablirait le courant, le Temple complet exploserait. Les deux Jedi réussirent à empêcher Miro Daroon, un mécanicien Jedi, de remettre en route la tension et trouvèrent le piège et le désamorcèrent. Obi-Wan se confia à Bant, qui lui conseilla de faire confiance aux Jedi ainsi qu'à son maître, et conseilla à Qui-Gon de faire confiance à Obi-Wan. Qui-Gon décida de partir à la recherche de Xanatos, quoi que décide le Conseil Jedi. Obi-Wan, pour prouver sa confiance, l'accompagna.

Les deux Jedi arrivèrent sur Telos IV, habillés en touristes afin de ne pas attirer l'attention. Ils décidèrent de mener une enquête sur UniFy, une compagnie que Tahl suspectait d'être une couverture d’Offworld Corporation. Cependant, dès leur arrivée sur Telos IV, ils furent pourchassés par la milice planétaire. Leur course s'arrêta dans une arène, dans laquelle se déroulait une loterie extrêmement populaire. Alors que Denetrus, qui leur avait permis de ne pas être arrêtés, les emmenait vers UniFy, Qui-Gon fut surpris de voir des affiches, posées un peu partout sur la planète, de lui et de son Padawan, nommés comme des "personnes dangereuses en fuite". Denetrus emmena les deux Jedi chez lui, mais la milice avait rapidement envahi le bâtiment. Leur sauveur les conduisit à une cache souterraine, dans laquelle ils apprirent que Den était un codeur et un décrypteur, et une femme, présente dans la salle, Andra, faisait partie d'un mouvement écologique.

Les Jedi apprirent que la loterie était un système inventé par Xanatos sous le couvert de la compagnie nommée UniFy. Cette même organisation avait pris le contrôle de nombreuses terres publiques, pour le compte de "l'embellissement". Lorsque Qui-Gon expliqua à Andra la probable connexion entre UniFy et Offworld, cette dernière ne put que rester stupéfaite et horrifiée. Avec Denetrus, les deux Jedi, bien décidés à prouver ce qu'ils avançaient, pénétrèrent dans les quartiers généraux de la compagnie avec des badges d'identification volés. Denetrus décrypta les données informatiques mais, peu de temps après, les ordinateurs s'éteignirent. Les deux Jedi furent rapidement submergés par les forces militaires et furent emprisonnés. Dans ce lieu sinistre, Qui-Gon, s'ouvrant à la Force, comprit que sa réaction envers Obi-Wan était exagérée et s'excusa auprès de son apprenti. Lorsque Xanatos arriva, il discuta avec les deux prisonniers, tout en restant hors de la cellule. Il les informa qu'ils avaient été accusés de plusieurs crimes importants, ce qui n'est évidemment pas vrai, et furent condamnés à mort.

Mon image
Qui-Gon et Obi-Wan sont arrêtés par la milice de Telos IV.



À l'instant où Qui-Gon et Obi-Wan furent menés à leur exécution, Denetrus et Andra entrèrent dans la prison et parvinrent à emmener les deux Jedi en lieu sûr. Qui-Gon, méfiant, demanda des explications à Denetrus qui n'avait pas cherché les bons fichiers, mais les fichiers sur la loterie. Denetrus s'excusa et expliqua qu'il cherchait à truquer la loterie, ce qu’UniFy faisait déjà. En effet, les gains de ce jeu leur avaient permis de mettre de leur côté le gouvernement. Pendant ce temps, le peuple s’en retrouvait appauvri, tandis qu’UniFy prenait possession de terres de la planète et s'enrichissait. Qui-Gon mit en place un plan qui consistait à gagner le gain de la loterie. Denetrus, avec ses talents, devrait s'en charger pendant qu'Andra devrait se rendre aux étangs secrets afin de trouver une preuve de la connexion entre UniFy et Offworld. Qui-Gon, qui lui conseillait d'emmener avec elle les membres de son parti écologique, apprit que ce parti n'avait qu'elle pour membre. Obi-Wan accepta alors de l'accompagner.

Obi-Wan et Andra trouvèrent toutes les preuves nécessaires pour prouver la connexion entre les deux organisations, mais ils furent repérés et n'eurent pas le temps de dévoiler ce secret. Capturés, ils n'avaient plus aucune chance de pouvoir retourner à la capitale pour la prochaine loterie. Kenobi décida de résoudre deux problèmes à la fois : se rendre dans les mines d'Offworld Corporation pour trouver quelques preuves supplémentaires, ainsi que voler un vaisseau pour pouvoir se rendre à Thani, la capitale de la planète. Le plan d'Obi-Wan fonctionna à merveille et ils parvinrent à retrouver Qui-Gon et Denetrus pour le dernier tour de la loterie, remporté par Denetrus. Au moment où Xanatos remit l'argent à Denetrus, l'enregistrement vidéo montra toutes les preuves concernant les connexions entre Offworld et UniFy qu’Obi-Wan avaient enregistrées. Xanatos déclara que c'était une ruse de la part des Jedi et ordonna de les faire tuer. Au moment où la foule commençait à effectuer la tâche ordonnée par le Jedi déchu, Denetrus expliqua au peuple de Telos IV que Xanatos avait truqué toutes les loteries et s'était enrichi sur leur dos. Xanatos vit la situation se retourner contre lui et fut forcé de s'enfuir. Les Jedi se promirent que cette fois-ci il ne leur échapperait pas et partirent à sa poursuite.

Leur course se termina aux étangs sacrés qui, à cause des actions minières d'Offworld Corporation sur la planète, s'étaient transformés en étangs d'acide. Il tenta de convaincre Obi-Wan de la fourberie de son maître, et lui rappela les incidents récents, dont la mort de Bruck Chun. Mais Kenobi, qui s'était renforcé depuis la mort de Bruck, n'écouta pas, sachant pertinemment que sa mort n'était pas de sa faute. Andra et Denetrus se mêlèrent au combat, et Xanatos fut rapidement entouré. Cependant, le Jedi déchu refusa de se rendre, et lâcha ses derniers mots : "Je suis ton pire échec, vis avec ! Et vis avec ça !". Et sur ces mots, il se jeta dans un étang d'acide et se désintégra sous le regard horrifié des deux Jedi, de Denetrus et d'Andra. Les membres de la soi-disant compagnie UniFy furent tous arrêtés et la loterie fut également stoppée. Une relation amoureuse semblait être née entre Denetrus et Andra, qui se dirigèrent désormais vers une carrière politique. Alors qu'ils revenaient au Temple Jedi de Coruscant, Obi-Wan demanda à son maître si la mort de Xanatos le hantait. Jinn lui répondit que non, mais qu'il lui faudrait du temps pour oublier cela. Qui-Gon accepta de reprendre Obi-Wan en tant que Padawan, sans aucune réserve, mais décida de passer un peu de temps au Temple à méditer afin de prendre du recul sur les événements tragiques qui venaient d'avoir lieu.

Dans les temps qui suivirent, Obi-Wan et Qui-Gon s’arrêtèrent sur le monde de Jonction V, où ils furent confrontés à Lorian Nod, un ancien confrère et ami de Dooku. Lorian Nod, à la tête d’un groupe nommé les Gardiens, utilisait la menace d’une arme de destruction massive qu’étaient censés posséder les habitants de Delaluna, une lune de Jonction V. En fait, cette arme de destruction massive connue sous le nom d’Annihilateur n’était qu’une rumeur, lancée uniquement pour que Nod puisse maintenir son pouvoir sur la population de Jonction V. Qui-Gon et Obi-Wan le découvrirent avec l’aide de Cilia Dil et exposèrent la vérité à tout le monde. Une fois cette mascarade terminée, Nod fut emprisonné, les deux Jedi ayant une fois de plus rempli une mission périlleuse, même si au départ ils ne devaient faire qu’une simple halte sur cette planète. Cependant, ces missions locales sur diverses planètes n’allaient plus être le seul genre d’opérations que Qui-Gon et Obi-Wan auraient à affronter dans le futur, car le Maître et l’apprenti allaient être propulsés sur le devant de la scène galactique.

Qui-Gon, Obi-Wan ainsi que d'autres Jedi tels que Tholme et son apprenti Quinlan Vos participèrent en effet à un grand conflit précédant la Guerre des Clones, la Guerre Hyperspatiale de Stark. Ce fut l'une des seules périodes où les Jedi prirent la défense de la Fédération du Commerce. En effet, la Fédération du Commerce, menacée par le Cartel Commercial de Stark, composé de contrebandiers et de pirates, a vu son leader, Nute Gunray, sauvé par Qui-Gon Jinn lors de ce qui ne devait être que des négociations entre la République et le Cartel Commercial de Stark. Luttant sur Troiken aux côtés de son Padawan, d’autres Jedi et des soldats de Ranulph Tarkin, Qui-Gon tint en respect les troupes de Stark lors de ce bref conflit qui se termina avec la chute du Cartel Commercial de Stark. Victoire effectuée au prix de nombreuses vies.

A leur retour au Temple Jedi, Qui-Gon et Adi Gallia firent entraîner leurs Padawans ensemble. Cependant, Obi-Wan et Siri Tachi ne travaillant pas assez de concert, ils échouèrent tous les deux à ce test. C'est à ce moment que Maître Yoda entra dans la pièce et informa les quatre Jedi de leur mission sur Kegan, un minuscule monde isolé. Leur mission consistait à obtenir des informations sur un bébé très sensible à la Force. Avant de repartir, il conseilla aux deux apprentis de travailler en équipe s’ils souhaitaient réussir leur mission. A leur arrivée sur la planète, ils furent accueillis par deux guides, O-Rina et V-Haad. Ces deux guides les emmenèrent chez les parents de ce bébé, V-Nen et O-Melie. O-Lana, le bébé, possédait effectivement une connexion très puissante avec la Force. Les parents, peu coopératifs, tentèrent de mettre au point un plan avec les deux guides dans le but de faire partir les Jedi de la planète. Qui-Gon, ayant compris ce qui se passait, envoya les deux Padawans hors de la vue des guides et leur ordonna d'en apprendre plus sur cette planète. Cependant, ils n'allèrent pas loin, assommés par des habitants. Ils furent conduits, inconscients, hors du village.

Mon image
Obi-Wan et Siri échouent à l'entraînement devant leurs maîtres, par manque de travail d'équipe.



Lorsque Qui-Gon et Adi Gallia revinrent voir le bébé, ce dernier avait été enlevé par le gouvernement de la planète afin de subir un examen médical. Alarmés, les deux Jedi reçurent toutefois l'ordre de ne rien faire pour l'instant. Jinn décida de discuter directement avec les dirigeants de ce gouvernement, V-Tan et O-Vieve. Cependant, les deux dirigeants refusèrent de les recevoir et les Jedi retournèrent chez les parents du bébé. A ce moment, Qui-Gon se rendit compte que les habitants étaient constamment surveillés par O-Vieve et par V-Tan. Les parents d'O-Lana conduisirent Jinn et Gallia dans une chambre sécurisée dans laquelle leur discussion ne serait pas enregistrée. Ils apprirent que les deux dirigeants avaient transformé la démocratie présente sur la planète en communisme. Ils apprirent également que les deux parents faisaient partie d'un groupe rebelle agissant contre ce gouvernement, et demandèrent à Qui-Gon et à Adi de les aider. Jinn accepta, malgré quelques objections de Gallia.

Détectant des mini-speeders espions présents dans la maison des parents du bébé, ils les détruisirent et fouillèrent dans le système informatique de ceux-ci. Ils y trouvèrent des fiches complètes et détaillées sur tous les habitants de la planète, sauf celle sur O-Lana qui avait été effacée. Ils reçurent un indice sur la position du "centre d'apprentissage", lieu dans lequel tous les enfants étaient envoyés et dans lequel les instructeurs ne racontaient que des mensonges sur la galaxie et sur les Jedi. Cependant, lorsqu'ils reçurent l'information, la maison fut envahie par la sécurité planétaire, et furent accusés de "contrôle mental". La peine pour ce crime était la déportation immédiate. O-Vieve et V-Tan apparurent et leur déclarèrent de partir en paix, et que leurs Padawans seraient retrouvés sous peu et leur seraient renvoyés. Les deux dirigeants, ayant reçu une vision néfaste des Jedi, leur expliquèrent que s’ils restaient sur Kegan, le gouvernement n'aurait pas d'autre choix que de les exécuter.

Escortés par des chasseurs, les deux Jedi décollèrent de la planète dans un vaisseau de transport non armé. Gallia prit les commandes et, s'aidant de la Force, sema rapidement les chasseurs. Qui-Gon la félicita pour ses talents de pilotage et déclara que c'était sans doute pour cela qu'elle et Siri avaient été envoyées avec Obi-Wan et lui. Elle répondit que non, qu'elles avaient été envoyées avec Qui-Gon et Obi-Wan dans le but d'observer comment fonctionnait une bonne équipe Maître/Padawan. Adi dirigea le vaisseau vers le centre d'apprentissage, mais Qui-Gon, même à l'aide de la Force, ne parvint pas à sentir la présence de leurs apprentis. Arrivant dans le bâtiment, ils se frayèrent un chemin vers leurs Padawans qui faisaient la même chose dans le sens inverse. Lorsqu'ils se retrouvèrent, les deux Maîtres Jedi furent surpris de voir O-Lana dans les bras d'Obi-Wan. Les Jedi, ressortant du complexe, déclarèrent la vérité sur le "centre d'apprentissage". V-Tan et O-Vieve furent remplacés par un Conseil Décisionnel, et les parents du bébé acceptèrent de la laisser partir avec les Jedi. Obi-Wan fut choqué de voir qu'une planète complète pouvait être transformée en dictature à cause d'une vision évidemment fausse d'un homme qui détruirait les Jedi, chose absolument impossible pour le jeune apprenti. A cet instant, Qui-Gon eut une vision du futur dans laquelle apparaissait Obi-Wan, vieil homme, sur une planète désertique, hanté par une catastrophe récente.

Dès leur retour au Temple Jedi de Coruscant, ils repartirent en mission, sur Rutan cette fois-ci. Un conflit avait déjà eu lieu entre Rutan et sa lune, Senali, mais un accord avait été trouvé. Cet accord stipulait que chaque héritier devrait grandir sur le monde opposé. Cependant, le Prince Leed refusa de retourner sur Rutan, et le roi Frane menaça de déclarer la guerre à Senali si Leed ne revenait pas. A leur arrivée, les Jedi tombèrent en panne et durent se poser en urgence dans un champ, interrompant une partie de chasse à laquelle participait le roi Frane lui-même. Le roi les mena à son palais dans lequel il organisa un festin pour les deux Jedi. Frane expliqua aux Jedi qu'il croyait que Meenon, le roi de Senali, gardait l'héritier de Rutan contre son gré. Qui-Gon décida d'aller parler au Prince Leed en personne, mais Frane insista pour que Taroon, le petit frère de Leed, les accompagne. Ils décollèrent donc avec Taroon, mais à leur arrivée ils furent reçus par Meenon avec une nouvelle désagréable : la fuite de Leed. Ils se dirigèrent vers le clan de la sœur de Meenon, mais ils refusèrent de coopérer. Qui-Gon ressentit tout de même que Drenna, une amie de Leed, pourrait les conduire jusqu'au prince. Ils la suivirent discrètement jusqu'à une falaise où les attendait Leed. Ce dernier leur expliqua que rien ne le ferait revenir sur Rutan, surtout si cela était pour faire face à son père. Malgré ses paroles, il les conduisit jusque chez lui, sur une petite île où il leur offrit un repas. Une terrible dispute éclata alors entre Taroon et Leed. En effet, le petit frère du prince croyait à un lavage de cerveau. Sur une ultime supplication de Qui-Gon, Leed accepta de revenir sur Rutan pour faire face à son père, armé de ses convictions. Il s'arrangea avec son frère pour que celui-ci reste sur Senali le temps de son absence. Alors que tout semblait rentrer dans l'ordre, un groupe de Senaliens bâillonnèrent et attachèrent Leed, puis s'enfuirent pendant le sommeil des deux Jedi. Qui-Gon se sentit obligé d'avertir le roi Frane, et ce dernier ordonna à Taroon de rentrer sur Rutan, car dans douze heures ses troupes envahiraient la lune.

Les deux Jedi se dépêchèrent de l'annoncer à Meenon mais ce dernier, déjà au courant, attendait l'attaque de Frane avec sa propre armée. Ils apprirent que les responsables de l’enlèvement de Leed étaient sûrement les membres d’une tribu nommée les Fantômes. Ils partirent à la recherche de Drenna afin qu'elle les aide à traquer cette tribu, mais elle était introuvable. Il semblait qu'elle était partie seule pour libérer le prince. Les deux Jedi arrivèrent à une cache dans laquelle ils combattirent la tribu et libérèrent Leed. Ils reprirent immédiatement la route de Rutan à bord d'un vaisseau et, à leur arrivée, Frane fut très heureux de revoir son fils, mais jura de ne plus le laisser partir, car il devait rester sur Rutan et devenir le roi de la planète. Voyant que son fils ne voulait rien entendre, il marcha au chantage et le prince accepta. Qui-Gon, peu rassuré, déclara que les deux mondes étaient encore plus proches de la guerre qu'auparavant. Grâce à la Force, Qui-Gon se rendit compte que la tribu soi-disant nommée les Fantômes était en fait constituée de Rutaniens, et que le coup avait été fait par Taroon. Suite à un interrogatoire des Jedi à ce sujet, Taroon avoua qu'il convoitait le trône. Les Jedi forcèrent Taroon à avouer ses actes devant son père qui, étonnamment, fut ébloui par l'audace de son fils et accepta qu'il devienne le prochain roi de Rutan. Il accepta aussi de faire la paix avec Senali. Les Jedi repartirent vers Coruscant, certains que la vie leur réserverait encore de nombreuses autres surprises.

À leur retour, Qui-Gon conduisit Obi-Wan chez un vieil ami à lui, Didi Oddo, un informateur pour les Jedi, qui fut très heureux de revoir son ami. En effet, une chasseuse de primes en avait après lui. Il demanda à Qui-Gon d'aller la voir et de lui expliquer qu'il n'était pas la cible qu'elle recherchait, et Qui-Gon accepta de la rencontrer dans l'hôtel dans lequel elle résidait. Lors de leur rencontre, la chasseuse de primes les attaqua avec un fouet laser, réussissant presque à les tuer. Les Jedi parvinrent cependant à s'enfuir. Il apprit auprès de Tahl qu'elle travaillait habituellement avec de riches employeurs. Qui-Gon se demanda ce que pouvait avoir la chasseuse de primes après Oddo, un simple informateur. Ils tentèrent de rencontrer plusieurs autres personnes dans le but de trouver des informations sur cette chasseuse mystérieuse, et s'entretinrent avec Fligh, un autre informateur, avec la sénatrice de Belasco, Uta S'orn, qui venait de prendre sa retraite, et finirent par Helb, un Neimoidien à la tête d'un groupe travaillant au marché noir, les Tech Raiders. Helb ne leur apprit rien, seulement que s’il avait une cible ce serait Fligh. Dans la taverne dans laquelle ils se trouvaient, nommée Splendor, ils aperçurent la chasseuse de primes qui disparut. Qui-Gon en conclut qu'elle travaillait sans doute avec les Tech Raiders.

Les Jedi retournèrent rapidement au café de Didi Oddo et ce dernier, en pleurs, leur apprit que Fligh s'était fait assassiner. Ils le trouvèrent ligoté et vidé de son sang. La chasseuse de primes avait quitté son hôtel pour de bon, et lorsqu'ils retournèrent à nouveau au café de Didi Oddo, elle les y attendait. Elle parvint à s'enfuir mais, heureusement, Didi et sa fille n'avait pas été tués. Suite à cette attaque, Qui-Gon conseilla à son ami de fermer boutique et de s'en aller dans un lieu sûr le temps de l'enquête. Oddo décida d'aller dans sa seconde maison, dans les Montagnes Cascardi, sur Duneeden. Qui-Gon et son apprenti retournèrent au Temple de Coruscant, et Jinn expliqua la situation à Tahl. Yoda mit en relation les différentes informations de Qui-Gon, et se remémora la mort de Ren S’orn, le fils de la sénatrice S'orn, qui était sensible à la Force mais qui avait quitté le Temple. Il avait été assassiné de la même façon, vidé de son sang. Une seconde rencontre avec S'orn leur apprit que la chasseuse de primes était très amie avec Jenna Zan Arbor. Les Jedi partirent donc à la recherche du docteur, qui leur expliqua que S'orn cherchait à créer une coalition de planètes dans le but de détruire les Tech Raiders. Les deux Jedi repartirent, mais Obi-Wan fut bousculé par un speeder et tomba du gratte-ciel dans lequel résidait Arbor. Qui-Gon parvint à le sauver et à identifier l'auteur de cette tentative : la chasseuse de primes.

Mon image
La mystérieuse chasseuse de primes frappe Obi-Wan à leur sortie des appartements d'Arbor.



Par la suite, Qui-Gon et Obi-Wan retrouvèrent Helb, qui leur expliqua tout. Les Tech Raider avaient volé le datapad personnel de S'orn dans le but de trouver son plan. Les informations qu'ils recueillirent étaient que S'orn allait tenter un retour en politique. Il leur apprit que Fligh avait volé deux de ses datapads et en avait sûrement confié un à Didi Oddo. Helb leur apprit également qu'il avait vendu à Didi la résidence qu'il occupait actuellement sur Duneeden. Il avait eut lui-même cette résidence d'une "personne qui résidait dans l'hôtel Splendor". Les deux Jedi, alertés, partirent immédiatement vers Duneeden et retrouvèrent Oddo et sa fille encore en vie. Alors qu'il leur expliquait qu’ils devaient tous fuir, les portes se bloquèrent et les fenêtres furent recouvertes de planches de duracier. La chasseuse de primes apparut et parvint à capturer Qui-Gon devant les yeux horrifiés d'Obi-Wan.


IV. La folie d'Arbor

"Vous êtes un sujet d'expérimentation. Vous ne serez pas blessé, simplement étudié."
- Jenna Zan Arbor à Qui-Gon Jinn.

Qui-Gon se réveilla la tête en bas, placé dans un réservoir rempli de vapeur. Il entendit la voix de Jenna Zan Arbor, qui lui expliquait qu'elle étudiait la Force, et principalement comment y accéder et l'utiliser. Il la supplia de l'enlever de ce réservoir, dans le but de reprendre des forces. Elle accéda à sa requête et lui apprit qu'elle avait placé des capteurs dans tout son corps. Elle ordonna au Jedi, très affaibli, d'utiliser la Force. Voyant que Jinn refusait, elle le replaça dans le réservoir. Il se fit frapper par Nil, l’assistant sadique d'Arbor, et se fit traîner hors du réservoir. Elle lui apprit qu'elle était obligée de rendre ce projet secret, étant donné les interdictions du Sénat. Qui-Gon se rendit compte que Jenna était complètement consumée par sa vantardise et par ses ambitions. Elle avait en effet créé des virus qu'elle avait lâchés dans la galaxie, uniquement pour qu'on la félicite des antidotes qu'elle avait créés. Elle s'attaquait désormais à la puissance, souhaitant s'emparer du pouvoir ultime des Jedi : la Force. Le fils de S'orn fut sa première cible. Qui-Gon sentit une très faible connexion à la Force, mais le Maître Jedi fut renvoyé dans le réservoir.

Mon image
Qui-Gon, dans le laboratoire d'Arbor, se fait torturer.



Nil, jaloux des pouvoirs du Jedi, le sortit du réservoir dans le but de le tuer. Cependant, Qui-Gon, qui avait retrouvé des forces, les utilisa contre l'assistant. En fait, ce n'était qu'une ruse d'Arbor afin que Qui-Gon utilise ses pouvoirs, et le Jedi fut paralysé. Suite à la très faible coopération du Jedi, Arbor décida de le tuer tout comme elle l'avait fait avec Ren, en le vidant de son sang. Cependant, son Padawan parvint à le sauver et le sortit du réservoir. Le mentor du jeune Kenobi l'aida à retrouver l'antidote pour sauver Didi Oddo, qui avait été empoisonné suite au tir de blaster d’Ona Nobis, la mystérieuse chasseuse de primes. Ona apparut pour se faire payer par Arbor, qui lui jura que ce serait leur dernière affaire ensemble. Le groupe de Jedi s'apprêtait à repartit lorsque Jenna leur apprit qu'elle détenait un autre Jedi en otage, et que si Qui-Gon partait elle le tuerait. Jinn resta donc en compagnie d'Arbor, mais Obi-Wan lui jura qu'il reviendrait le sauver.

Ils revinrent en effet, mais furent débusqués par des droïdes. Qui-Gon se pressa de rejoindre les autres et engagea également le combat. Cependant, Arbor profita de ce temps pour s'enfuir à bord de son vaisseau. Peu de temps après, Qui-Gon se fit guérir par une guérisseuse Jedi, Winna Di Yuni. Il fut heureux d'apprendre que Didi était sur le chemin de la guérison. Le Conseil Jedi ordonna alors aux quatre Jedi (Obi-Wan, Qui-Gon, Adi Gallia et Siri Tachi) de retrouver Jenna et Noor R’aya, le vieux Jedi détenu par le docteur fou. Ils apprirent cependant qu'Astri, la fille de Didi, avait quitté le Temple afin de partir à la recherche d'Ona Nobis, la chasseuse de primes. Qui-Gon et Adi partirent à la recherche de Jenna Zann Arbor. Obi-Wan ignora l'ordre de Qui-Gon, qui était de rentrer au Temple, et décida de partir avec Siri à la recherche d'Astri.

Mon image
Adi Gallia, Siri et Obi-Wan partent sauver Qui-Gon.



En chemin vers Belasco, Qui-Gon et Adi ressentirent une perturbation dans la Force. En effet, les approvisionnements d'eau avaient été empoisonnés et un virus créé par Arbor se propageait très rapidement. Ils se précipitèrent vers le palais d'Uta S’orn, certains que Jenna se trouvait derrière tout cela, mais n'eurent pas l'autorisation d'entrer, s'entendant dire qu'Arbor était bien trop occupée à soigner les patients. Qui-Gon fut très surpris de voir Fligh, qui lui expliqua qu'il avait volé un cadavre à la morgue. Ce dernier, toujours en possession du datapad de S'orn, le remit au Jedi. En comparant les enregistrements de S'orn extraits de certains discours du Sénat avec les discours réels, ils se rendirent compte de certaines irrégularités qui permirent à S'orn d'outrepasser certaines règles, et en déduisirent que S'orn avait aidé Arbor. Suite à cette accusation, la sénatrice avoua ses actes. Selon elle, elle avait fait cela pour sauver son fils qui avait été kidnappé, mais malheureusement retrouvé mort par la suite.

Le monarque de Belasco apparut et fit sortir les deux Jedi. Gallia, cependant, sentit que le discours de S'orn n'était pas tout à fait exact et sentit la présence de Noor R’aya tout proche. Ils décidèrent d'infiltrer le centre de purification d'eau et prirent quelques échantillons de cette eau. Ils parvinrent difficilement à ressortir, mais cela en valait le coup car les analyses de Tahl prouvèrent que ce virus avait été conçu dans un laboratoire et que, comme par hasard, l'antidote avait été annoncé par les Industries Zan Arbor. En effet, Jenna pourrait devenir riche en soignant les patients qu'elle avait elle-même rendus malades. Ils retournèrent au palais royal et découvrirent qu'Ona Nobis s'y trouvait. Les Jedi avertirent le monarque de Belasco, qui ordonna la fouille des appartements de S'orn. Cependant, la fête censée être organisée se transforma en champ de bataille lorsque les Jedi entamèrent le combat face à des droïdes. En effet, Qui-Gon et Adi Gallia tentaient de se diriger vers la résidence de S'orn. Jenna les attendait, un datapad à la main contenant les informations sur l'antidote. Elle leur apprit que s’ils la tuaient les habitants de Belasco mourraient également.

De plus, elle refusa de se faire capturer, et leur indiqua que ce serait la liberté ou au contraire la mort. Qui-Gon enleva le datapad des mains d'Arbor à l'aide de la Force, tandis qu'Obi-Wan partit aider Siri qui se faisait battre par Nobis, sur le toit du palais. Alors qu'Ona tentait de s'enfuir, Adi Gallia sortit et trancha le fouet laser de la chasseuse de primes, qui tomba du toit et mourut. À leur retour sur Coruscant, les Jedi assistent à l'ouverture du nouveau bar de Didi Oddo. Arbor et Uta S'orn reçurent comme peine un emprisonnement à vie sur une lointaine planète carcérale. Siri découvrit sa vulnérabilité, et informa les autres Jedi que désormais elle n'aurait plus peur d'avouer ses faiblesses.

De retour sur Coruscant, Qui-Gon et Obi-Wan furent appelés par le Conseil, qui les avertit de l'arrivée imminente de Vox Chun, le père de Bruck, qui souhaitait avoir des explications sur la mort de son fils. Ils accueillirent donc Vox et le petit frère de Bruck, Kad Chun. Les Jedi les emmenèrent à l'endroit où Bruck était mort, mais Vox, se remémorant de mauvais souvenirs, décida qu'il en avait trop entendu et s'en alla. Qui-Gon, afin de détendre son Padawan qui avait quelques années plus tôt tué Bruck au cours d'un duel dans le but de sauver Bant Eerin, l'emmena en mission sur Centax 2 pour enquêter sur le sabotage du chasseur de Clee Rhara. Qui-Gon tenta de discuter avec Tahl et de la convaincre de prendre Bant Eerin en tant qu'apprentie, mais elle changea brusquement de sujet. Avant de pouvoir enquêter sur Centax 2, les deux Jedi furent rappelés sur Coruscant. Vox s'était servi de son influence au Sénat pour ouvrir une enquête sur la mort de son fils. Qui-Gon dut témoigner, ainsi que Bant. Obi-Wan devrait également témoigner un peu plus tard mais, Qui-Gon ne pouvant rien faire pour lui, il décida de retourner sur Centax 2 afin d'aider Tahl à sauver la vie de pilotes Jedi.

Ils interrogèrent les mécaniciens de la compagnie des chasseurs Jedi et Tahl se rendit compte qu'un de ces hommes, Tarrence Chenati, lui avait mentie en affirmant qu'il n'avait pas travaillé sur le véhicule saboté. Ils découvrirent également que le nom qu'il portait était celui d'un homme mort depuis plusieurs années. Ils tentèrent de l'arrêter mais il parvint à s'échapper et, décidant que la série des sabotages serait sans doute terminée désormais, Qui-Gon retourna sur Coruscant. Obi-Wan, en plein interrogatoire, avait perdu ses moyens, mais Qui-Gon interrompit la séance. Il récupéra le sabre laser de Bruck, déclarant que Xanatos ne faisait confiance à personne, et encore moins à ses alliés. Il trouva, dans le manche de ce sabre, un enregistreur et fit écouter à tout le monde les dernières paroles de Bruck Chun pendant son duel avec Kenobi. Ces paroles leur permirent d'effacer tous les soupçons envers une possible culpabilité d'Obi-Wan. Kad, resté seul avec les deux Jedi, refusa de les croire et attaqua Obi-Wan qui, malgré son refus de le blesser, fut piqué au vif par les paroles de l'enfant qui le traitait de meurtrier.


V. La mort d'un proche

Qui-Gon emmena ensuite son Padawan Obi-Wan sur Ragoon VI, dans le but de l'entraîner à rester en vie dans des conditions difficiles. Quelques années plus tôt, c'était Qui-Gon et Tahl qui étaient venus sur cette planète, accompagnés de leurs maîtres, pour les mêmes raisons. Alors que les deux Jedi marchaient dans le but de trouver un vaisseau de transport, ils se firent attaquer par des malia, des créatures féroces, rapides et agiles. Les deux Jedi furent rapidement submergés par le nombre de créatures, mais une tribu autochtone les aida et tua plusieurs malia, faisant fuir les autres. Cette tribu les chassait pour leur viande et leur peau, et lorsqu'ils apprirent que Qui-Gon et Obi-Wan n'étaient pas intéressés par les ressources de ces bêtes, ils les laissèrent repartir. Alors qu'ils reprenaient la route, Qui-Gon eut une terrible vision dans laquelle il vit Tahl en grande souffrance. Ils rentrèrent immédiatement sur Coruscant au Temple Jedi. Dès son arrivée, Qui-Gon se lança à sa recherche et la retrouva dans la salle du Conseil. Les Jedi présents acceptèrent que Jinn reste pour la conférence. Tahl leur annonça l'appel à l'aide des jumelles Alani et Eritha, vivant sur Nouvelle Apsolon.

Qui-Gon se souvint de la mission qu'ils avaient effectuée sur cette planète quelques années plus tôt. À l'époque, cette mission consistait à ramener la paix entre les riches, nommés les Civilisés, et les Travailleurs. Ils trouvèrent un accord et les Travailleurs purent élire démocratiquement un chef. Cependant ce chef, Ewane, fut assassiné et remplacé par son second. Ses deux filles, Alani et Eritha, se sentaient désormais en danger sur la planète et demandèrent de l’aide aux Jedi dans le but de la quitter. Malgré les demandes répétées de Qui-Gon pour s'y rendre avec Tahl, effrayé par sa vision, le Conseil accepta que Tahl s'y rende seule. La Jedi souhaitait prouver à Qui-Gon que sa cécité ne la gênait en rien.

Mon image
Qui-Gon et Obi-Wan assistent à la conférence du Conseil dans laquelle Tahl présente une mission sur Apsolon.



Quelques semaines plus tard, les Jedi n'eurent aucune nouvelle de Tahl, qui avait pourtant déclaré qu'elle n'y resterait que deux, voire trois jours maximum. Qui-Gon, afin de ne pas s'inquiéter, se plongea dans un entraînement intensif tandis que Bant Eerin, une amie d'Obi-Wan mais également la Padawan de Tahl, expliqua sa frustration de ne jamais être envoyée en mission avec Tahl. Suite à une nouvelle vision de Qui-Gon, celui-ci décida de partir pour Nouvelle Apsolon. Qui-Gon refusa qu'Obi-Wan l’accompagne dans un premier temps mais finit par accepter après les demandes répétées de son apprenti. Lors de leur arrivée sur la planète, les Jedi furent surpris de la trouver en bon état, considérant la guerre qui venait d'avoir lieu. Cependant, alors qu'ils avançaient dans les rues, ils s'aperçurent qu'une révolte était en train de prendre forme : les murs avaient été couverts d'insultes envers Roan, le successeur d'Ewane (et son assassin par la même occasion). Ils apprirent que les filles d'Ewane étaient logées dans la Résidence Officielle, et les deux Jedi décidèrent de leur rendre visite.

Lors de cette rencontre, ils apprirent qu'elles n'avaient jamais demandé de l'aide auprès des Jedi et que Roan assurait parfaitement leur sécurité. La question qui se posait désormais dans l'esprit de Qui-Gon était la suivante : qui avait demandé de l'aide auprès des garants de la paix en se faisant passer pour les filles d'Ewane ? Ils se rendirent dans l'ancien quartier général des Absolus, la police secrète des Civilisés, devenu un musée dans le but de dénoncer leurs actions passées. Ils y apprirent que de nombreux Absolus étaient encore en liberté et que Roan, qui avait la liste de ceux-ci, refusait de la rendre publique. Ils apprirent également qu'Irini, qui leur servait de guide au musée, ne faisait absolument pas confiance à Roan, qui était un ancien Civilisé. Lorsque les Jedi ressortirent du musée, Qui-Gon sentit la présence d'un droïde sonde qui les espionnait. Ils se cachèrent, puis Qui-Gon le détruisit. Une fois le droïde détruit, une personne ouvrit le feu sur les Jedi. Les tirs venaient des toits mais, lorsqu'ils s'y rendirent, ils ne trouvèrent rien ni personne. Qui-Gon ramassa cependant une boîte à munitions contenant un symbole : le même que celui sur le collier d'Irini.

Lorsqu'Irini partit de son travail, les deux Jedi décidèrent de la suivre et arrivèrent dans le quartier des Travailleurs. Ils entrèrent dans un bâtiment et écoutèrent une discussion qu'avait Irini avec les membres d'un groupe dont elle faisait partie. Ils exposèrent leurs avis : selon eux, Roan défendait les Absolus et avait fait appel aux Jedi dans le but de prouver son honnêteté. Alors que la discussion s'éternisait, ils furent avertis d'un raid mené par les Absolus. Ils s'enfuirent mais, à leur arrivée, ils arrêtèrent les deux Jedi. Les Jedi furent amenés dans un bâtiment et furent attachés. Alors qu'ils pensaient être torturés, Qui-Gon reconnut une voix : celle de Tahl. Ils se firent interrogés par les Absolus qui tentaient d'établir un lien entre eux et les Travailleurs. N'obtenant rien de plausible, ils décidèrent de les tuer, mais Tahl, qui semblait avoir une place importante, déclara qu'il serait plus profitable de les relâcher. Qui-Gon et Obi-Wan furent relâchés, mais Kenobi sentait son maître inquiet, soucieux, et surtout dérouté. Sentant que Tahl était en train de mener à bien ses recherches, Qui-Gon décida de lui laisser une semaine supplémentaire durant laquelle il enquêterait de son côté sur la mort d'Ewane. Leur enquête débuta lorsque les Jedi rendirent visite à Manex, le frère de Roan. Il leur apprit que Roan n'avait aucun intérêt à le tuer, vu qu'il lui apportait de la stabilité. Il déclara également que Roan considérait Ewane comme son frère. Les deux Jedi repartirent mais pas entièrement satisfaits. Ils se rendirent alors chez Roan et furent surpris de ne voir aucun garde.

Ils passèrent par l'arrière de la maison et surprirent deux intrus en train d’emmener les filles d'Ewane. Mais les Jedi parvinrent à s'échapper tout en emmenant les jumelles. Qui-Gon avança l’hypothèse qu’il s’agissait de l’œuvre du groupe d'Irini. Roan voulut voir les Jedi et ils se rencontrèrent. Alors qu'ils discutaient, le chef des Travailleurs reçut un appel des ravisseurs demandant sa démission immédiate contre la vie des jumelles, et Roan accepta. Qui-Gon et son apprenti sortirent du bâtiment, et c’est alors que Jinn reçut un appel provenant de Tahl. Elle lui indiqua qu'elle avait été repérée et qu'elle était poursuivie par des droïdes sondes dans le quartier des Travailleurs. Les Jedi allèrent l'aider et revinrent à la maison de Roan sains et saufs. Lorsqu'ils arrivèrent sur place, ils apprirent que celui-ci était parti à un rendez-vous avec les ravisseurs, mais les Jedi ignoraient le lieu de cette rencontre. En ressortant, ils découvrirent le cadavre de Roan. Une réunion fut organisée entre les Civilisés, les Absolus et les Travailleurs, ainsi que Tahl. Peu de temps avant cette réunion, Qui-Gon déclara son amour pour Tahl, qui lui rendit son sentiment. Ils reçurent une visite d'Irini lors de cette réunion, qui leur apprit que seule une personne proche de Roan aurait pu enlever les jumelles si discrètement : en effet, les ravisseurs devaient connaître les codes d'accès. Les Jedi pensèrent immédiatement au chef de la sécurité, un dénommé Balog. Perturbés, Qui-Gon demanda à Irini pourquoi elle ne siégeait pas à la conférence, et fut d'autant plus surpris quand celle-ci lui apprit qu'elle n'était pas au courant d'une telle réunion. Les deux Jedi se rendirent immédiatement dans la salle où devait avoir lieu cette réunion, mais ne trouvèrent sur les lieux que le sabre laser de Tahl.

Qui-Gon, stressé par l'enlèvement de sa bien-aimée, ne parvint pas à se concentrer pour trouver la piste de Balog et c'est Obi-Wan qui lui conseilla de canaliser ses pensées. Ils décidèrent finalement d'utiliser un droïde sonde dans le but de retrouver le ravisseur. En effet, Balog était un Travailleur, si bien que si on entrait ses données dans le droïde sonde, ce dernier pourrait facilement le retrouver. Le plus difficile serait cependant de trouver un de ces droïdes, qui étaient désormais illégaux. Alani, une des filles d'Ewane, leur conseilla d'aller voir Lenz, le chef des Travailleurs. Cependant, pour le trouver, il faudrait passer par Irini. Ils parvinrent difficilement à convaincre cette dernière qu'elle les mène à Lenz. Ils apprirent que Balog était en fait un espion se faisant passer pour un Travailleur. Il leur apprit également qu'il était en possession d'un produit des Absolus, capable de paralyser les sujets et qui finissait pas détruire leur organisme. Aussi, les Jedi devaient se dépêcher. Ils se firent conduire chez un marchand qui leur vendit un speeder, un swoop et un droïde sonde. Ils lancèrent immédiatement ce droïde qui revint rapidement, leur apprenant que Balog n'était plus en ville. Le droïde les mena dans un désert, où les Jedi trouvèrent une piste dans le sable et la suivirent. Lorsqu'ils pensaient l'avoir rattrapé, Qui-Gon se rendit compte que c'était un piège : ils durent affronter deux droïdes d'assaut tout en protégeant le droïde sonde qui restait leur seule chance de retrouver Balog. Ils parvinrent à détruire les assaillants mais le swoop d'Obi-Wan fut touché, et les réparations leur firent perdre un temps précieux.

Reprenant la route, Qui-Gon repéra quelque chose d’autre : ils étaient suivis. Les Jedi firent demi-tour pour s'occuper de ce poursuivant, mais ce dernier se trouva être Eritha, une des jumelles. Elle souhaitait leur apprendre que leur ennemi le plus dangereux n'était pas Balog, mais sa sœur jumelle, Alani. En effet, Eritha l'avait entendue discuter avec Balog et lui dire qu'elle souhaitait diriger Nouvelle Apsolon et qu'elle avait le soutien des Absolus. La nouvelle qui rassura Qui-Gon fut celle de l'état de Tahl, qui était encore vivante. Ils furent attaqués par des Travailleurs qui croyaient à un raid des Absolus, et s'en excusèrent après la bataille. Cependant, le droïde sonde avait été détruit et Obi-Wan avait été blessé. Ils passèrent la nuit au camp des mineurs et apprirent que ces derniers avaient été dépouillés de toutes leurs armes légères par les Absolus. Alors que les Jedi reprenaient la route, un mineur les rattrapa et leur demanda de l'aide : les Absolus attaquaient le campement. Qui-Gon décida qu’il fallait se séparer et ordonna à Obi-Wan de s'occuper du raid au campement tandis que lui continuerait sa route pour retrouver Tahl. Qui-Gon se rendit compte de son erreur de laisser passer ses sentiments avant sa mission et retourna vers le campement. Cependant, à leur arrivée, seuls les cadavres les accueillirent, mais pas une trace des Absolus. Ils apprirent grâce à une survivante que la terre présente ne se trouvait que dans une seule région de la planète, et ils en déduisirent que le camp des Absolus s'y trouvait.

Les deux Jedi se rendirent à cet endroit et y trouvèrent une base cachée. Ils parvinrent à y pénétrer et furent surpris de la quantité d'explosifs présents, sûrement volés aux Travailleurs qu'ils avaient massacrés. Ils installèrent un système d'autodestruction grâce à ces explosifs et partirent à la recherche de Balog, qui se trouvait sans doute dans cette base sous-marine. Ils finirent par le retrouver, menaçant de tuer Tahl. Avec son sabre laser, Qui-Gon surprit le kidnappeur et lui trancha la main. Il dut cependant le laisser partir pour pouvoir s'occuper de Tahl, alors dans un état critique, et la ramener en ville. Ils réussirent à s'échapper de la base avant que les explosifs ne s’enclenchent, explosifs qui emportèrent la majeure partie des Absolus. Qui-Gon conduisit Tahl dans un hôpital en ville, mais alors que les médecins ne pouvaient encore se prononcer sur son état, sa bien-aimée mourut dans ses bras. Sa mort conduisit Qui-Gon à une terrible dépression, et une hausse de ses émotions liées au Côté Obscur de la Force. Il se croyait responsable de la mort de Tahl et lia ce décès avec son premier échec avec Xanatos. Il jura de venger son amie et fit passer cette vengeance avant tout le reste.

Obi-Wan et Mace Windu, inquiets, lui recommandèrent d'abandonner cette mission, surtout au vu de la haute probabilité que Qui-Gon bascule du Côté Obscur de la Force. Cependant, Jinn était bien déterminé à tenir sa promesse et partit seul à la recherche de Balog, et le retrouva rapidement. Alors qu'il était sur le point de le tuer, il entendit une voix dire deux mots : "Non, Qui-Gon". Grâce à cet avertissement, Qui-Gon réalisa le sombre chemin qu'il était en train de suivre et arrêta son geste. Il fit arrêter Balog et remercia Obi-Wan de l'avoir empêché de commettre cet acte, mais Kenobi expliqua que ce n'était pas lui qu'il avait entendu. Jinn comprit alors que c'était Tahl qui refusait de voir son ami basculer du Côté Obscur, et comprit également que même dans la mort elle était parvenue à le sauver. Les deux Jedi retournèrent sur Coruscant et offrirent de majestueuses funérailles à la Jedi. À son retour sur Coruscant, le Jedi accepta néanmoins, malgré la mort de Tahl, de reprendre une mission qui consistait à escorter Lena Cobral, une veuve, au Sénat de Coruscant dans le but de témoigner contre la tyrannie gouvernementale présente sur la planète Frego. Cependant, ils se rendirent compte qu'elle n'avait aucune preuve, et qu'elle se servait des Jedi pour renverser le gouvernement.

Mon image
Qui-Gon, suite à la mort de Tahl, bascula peu à peu du Côté Obscur de la Force.



Alors qu'Obi-Wan commençait à devenir un homme et un véritable Chevalier Jedi, il fut appelé avec son maître Qui-Gon par le Conseil Jedi, qui les assigna à une nouvelle mission sur Vorzyd IV. La planète, située dans la Bordure Extérieure, était en effet témoin de nombreux sabotages qui empêchaient sa production pourtant très importante. Ils soupçonnaient la planète voisine, Vorzyd V, d'être l'auteur de ces sabotages dans le but de s'approprier une meilleure place au sein de la productivité du système. Ils discutèrent de la situation avec Jocasta Nu, puis partirent vers Vorzyd IV. A leur arrivée, ils furent conduits devant le dirigeant de la planète, le Chancelier Port. Ils y apprirent que la raison de vivre d'un habitant sur leur planète était de produire et de travailler. Aussi, la population atteignait rarement l'âge de la retraite, soixante-dix ans. Le Chancelier Port dirigeait également Multycorp, la plus grosse entreprise de la planète. Lorsque les Jedi y furent emmenés, ils purent constater le sabotage d'un ordinateur empêchant la production rapide. Alors qu'ils passaient la soirée chez les Port, Qui-Gon commença à penser que Vorzyd V n'était peut-être pour rien dans ces sabotages, et que ce devait être un habitant de cette planète qui effectuait ces actions non meurtrières visant simplement à réduire la productivité planétaire.

Qui-Gon apprit qu'Obi-Wan avait mené une petite enquête en suivant une jeune fille qui s'était rendu à une réunion entre les enfants de la ville. Il était parvenu à faire partie de cette réunion et avait apprit que les enfants désiraient que leurs parents s'occupent plus d'eux que de leur travail. Qui-Gon, impressionné, constata la nette progression de son Padawan durant les quatre dernières années. Il lui laissa trois jours afin qu'il parvienne à faire partie des meneurs de ce groupe, malgré ses constantes pensées de ce qui s'était passé sur Melida/Daan. Tandis qu'Obi-Wan était reparti vers sa mission, Qui-Gon aida à sauver des enfants. En effet, un hôpital avait subi une grosse perte d'énergie suite à un sabotage. Après cet incident, Qui-Gon surprit une communication entre le Chancelier Port et Felana, la dirigeante de Vorzyd V. Cette dernière, agacée par les incessantes accusations de Port, déclara la guerre à Vorzyd IV. Qui-Gon se fit apprendre par son élève que le groupe de jeunes s’était séparé en deux parties après un sabotage raté. Il avait réussi à convaincre un membre d'organiser une rencontre avec les adultes. Celui-ci déclara que cette conférence se déroulerait au Quartier Général de Multycorp, et que des retraités feraient également partis de cette réunion. Cependant, le second groupe de jeunes avaient piégé le QG et brouillé les communications. Grâce à la Force, Obi-Wan contacta Qui-Gon et ils parvinrent à évacuer tous les membres de la conférence avant que le bâtiment n'explose. La réunion avait cependant mené à cette décision : les jeunes et les adultes pouvaient s'apporter beaucoup mutuellement, et ils essaieraient de réduire la dose de travail. Qui-Gon, de son côté, félicita Obi-Wan sur sa réussite et sur les progrès qu'il avait faits, et lui apprit qu'il était très fier de lui.

Qui-Gon et Obi-Wan continuèrent à effectuer des missions ponctuelles à travers la galaxie dans les années qui suivirent, mais durent faire fasse à une série de crises à répétitions qui menacèrent de saper les fondements de la République. Outre le Soulèvement Yinchorri qui fut très éprouvant pour les Jedi, Qui-Gon et son Padawan durent mener certaines actions contre une organisation terroriste appelée le Front Nebula. Ces événements conduisirent inévitablement à ceux du Sommet D’Eriadu et à l’instauration de la loi de taxation des voies marchandes. À ce moment, personne, pas même Qui-Gon Jinn, ne doutait que tout ceci faisait partie d’un plan particulièrement retors, instigué en coulisses par les Sith, plus particulièrement Palpatine – alias Dark Sidious – pour accéder au pouvoir. Et dans ce plan, les Neimoidiens de la Fédération du Commerce allaient jouer un rôle déterminant comme purent le constater Qui-Gon et Obi-Wan.


VI. Une dernière mission

Qui-Gon fut assigné à une mission qui consistait à parlementer avec la Fédération du Commerce, qui exerçait un blocus sur Naboo. Les dirigeants de la Fédération du Commerce se rendirent compte que les ambassadeurs envoyés par le Chancelier, à savoir Qui-Gon et Obi-Wan, étaient des Jedi, et Nute Gunray tenta de les tuer. Kenobi et Jinn parvinrent à s'échapper et se rendirent sur Naboo, où ils rencontrèrent Jar Jar Binks, un Gungan. Binks les conduisit jusqu'à Otoh Gunga, la cité sous-marine des Gungans. Rugor Nass, le chef de ceux-ci, leur prêta un sous-marin Bongo qui leur permit de rejoindre Theed, la capitale de Naboo. Qui-Gon et Obi-Wan délivrèrent la reine Amidala, qui avait été faite prisonnière, ainsi que les autres dirigeants de la planète, par les droïdes de la Fédération du Commerce. Le groupe de la reine et des Jedi s'échappèrent alors grâce à la nef royale d'Amidala. Mais, touché par les vaisseaux de la Fédération du Commerce, le vaisseau royal et ses passagers durent se poser en urgence sur Tatooine, une planète désertique.

Sur Tatooine, Qui-Gon se mit en quête d’un hyperdrive pour le vaisseau endommagé et tomba sur la boutique de Watto, un Toydarien, ainsi que sur son jeune esclave, Anakin Skywalker, qui se révéla être un mécanicien hors pair. Anakin décida d'aider le Jedi et participa à la Classique de la Boonta afin que Qui-Gon utilise l'argent pour acheter l'hyperdrive. Suite à une course acharnée, Skywalker gagna la course, ainsi que sa liberté qui avait été pariée entre Qui-Gon et Watto. Mais Qui-Gon ne put obtenir la liberté pour Shmi Skywalker, la mère d’Anakin, et le Jedi et le jeune affranchi repartirent au vaisseau royal après que la mère a dit au revoir à son fils. Alors qu'il retournait au vaisseau avec Anakin, Qui-Gon fut attaqué par un Sith, Dark Maul, armé d'un sabre laser à deux lames. Qui-Gon combattit le Sith tandis que la nef royale redécollait derrière lui, et dans une ultime tentative, Jinn sauta sur la rampe d'embarquement de la Nef, laissant son adversaire seul dans le sable. Sur Coruscant, Qui-Gon rapporta l'existence d'un Seigneur Sith et demanda à ce que Skywalker passe les tests pour devenir un Jedi. Le jeune garçon se montra exceptionnel en ce qui concerne les tests, mais le Conseil Jedi refusa de le former étant donné son âge trop avancé. Qui-Gon tenta de le prendre en tant qu'apprenti, déclarant qu'Obi-Wan avait terminé sa formation, mais le Conseil refusa. De plus, le cas de Skywalker était peu de choses en comparaison de la crise de Naboo. Qui-Gon, Obi-Wan, Anakin et le groupe de la reine retournèrent alors sur Naboo dans le but de libérer la planète avec les Gungans et les Naboo.

Une fois l’alliance entre les Naboo et les Gungans conclue, les Jedi épaulèrent la reine dans l’attaque du hangar royal pour que les pilotes puissent embarquer dans leurs chasseurs N-1 et détruire le vaisseau de contrôle droïde en orbite. Cependant, lorsqu'ils tentèrent de sortir du hangar pour attaquer le palais, ils rencontrèrent le Sith Dark Maul qui les attendait. Obi-Wan et Qui-Gon, déclarant qu'ils s'en chargeraient, se lancèrent dans le combat, luttant contre le puissant Sith. Combattant en duo, Qui-Gon et Obi-Wan repoussèrent le Sith jusqu’au complexe du générateur d’énergie de Theed, le combat se déportant sur des passerelles situées à des hauteurs vertigineuses. Au cours du combat, Dark Maul frappa Obi-Wan du pied mais le Jedi, tombant, réussit à se rattraper. Qui-Gon frappa à son tour le Sith, qui parvint à se rétablir sur une passerelle inférieure et le combat reprit entre le Sith et le Maître Jedi. À ce moment, Obi-Wan parvint à remonter sur la passerelle à laquelle il était suspendu et se lança à un rythme de course pour rejoindre Qui-Gon et Dark Maul.

Cependant, Qui-Gon et Maul avaient progressé dans la salle du générateur et traversé un corridor de boucliers laser. Les boucliers fermés entre eux séparèrent les trois combattants. Lorsque les boucliers furent désactivés, le combat reprit entre Qui-Gon et Dark Maul, mais Kenobi se fit coincer à nouveau dans le corridor des boucliers laser. Obi-Wan ne pouvait que regarder le combat. Qui-Gon, qui utilisait la Forme IV, était désavantagé car cette Forme était préférée dans les grands espaces, ce qui n'était pas le cas. Dark Maul, plus rapide, plus jeune et plus puissant, frappa Jinn au menton, laissant le Jedi étourdi. Le Sith en profita et plongea son double sabre laser dans le torse du Jedi qui tomba à genoux. Hurlant de douleur, Obi-Wan dut néanmoins attendre la désactivation des boucliers pour combattre Dark Maul. En mauvaise posture, Kenobi se rattrapa de justesse, laissant tomber son sabre laser. Pendant ce temps, Qui-Gon, moribond mais pas encore tout à fait mort, eut des visions d'Anakin qui basculait du Côté Obscur, puis de son retour au Côté Lumineux grâce à son fils. Obi-Wan parvint à sauter du puits de fusion au-dessus duquel il était suspendu et, à l'aide de la Force, attrapa le sabre laser de Qui-Gon et coupa Dark Maul en deux. Dans un dernier souffle, Qui-Gon fit promettre à Obi-Wan de former Anakin, chose qu'il fit. Jinn expira ensuite et fut incinéré.

Mon image
Qui-Gon périt sous le coup du double sabre laser de Dark Maul.



Cependant, Qui-Gon parvint à trouver le secret de la Force, comme l'avait fait le Seigneur Sith Dark Plagueis. Il avait réussi à se fondre dans la Force tout en conservant son esprit intact. Il revint donc d’outre-tombe l'apprendre à Yoda, ainsi qu'à Obi-Wan. Qui-Gon joua un rôle capital dans la transmission de l'héritage des Jedi. Grâce à cette précieuse trouvaille, il tenta d'empêcher Anakin de massacrer les Tuskens qui avaient tué sa mère, sans succès, mais également lors de la bataille de Praesitlyn, pour l'empêcher de tuer des prisonniers séparatistes. Quelques mois plus tard, il communiqua clairement avec Maître Yoda pour la première fois. Qui-Gon lui transmit ce qu'il avait appris, l'héritage de la Force, qui lui permettrait de se fondre dans la Force tout en continuant d’exister sous forme spectrale. Yoda lui-même l'apprit à Obi-Wan Kenobi. Sans cet héritage, Luke n'aurait pas pu être formé par Yoda sur Dagobah, et la galaxie n'aurait pas connu de nouvel espoir. La mort de Qui-Gon conduisit le Comte Dooku, son ancien maître, à une grande déception envers les Jedi, et le poussa sur le chemin du Côté Obscur de la Force.

Source(s)

Episode I : La Menace fantôme, Lucasfilm 1999
John Ostrander, jan Duursema, Clone Wars tome 7 : Les Cuirrassés de Rendili, Delcourt 2005
Miles Lane, jan Duursema, Star Wars Episodes : Intégrales, Delcourt 2007
John Ostrander, Davidé Fabbri, Jedi tome 4 : La Guerre de Stark, Delcourt 2006
Al Williamson, Rodolfo Damaggio, Star Wars Episode I : La Menace fantôme, Delcourt 1998
Mike Kennedy, Lucas Marangon, Jedi tome 6 : Qui-Gon Jinn et Obi-Wan, Delcourt 2008
Ron Marz, Rick Leonardi, Le Côté Obscur tome 5 : Le Destin de Dark Vador, Delcourt 2005
Haden Blackman, Michel Lacombe, X-Wing Rogue Squadron tome 1 : Rogue Leader, Delcourt 2006
John Ostrander, Davidé Fabbri, Republic #37 - The Stark HyperSpace War Part 2, Dark Horse 2001
John Ostrander, Davidé Fabbri, Republic #38 - The Stark HyperSpace War Part 3, Dark Horse 2002
John Ostrander, Davidé Fabbri, Republic #39 - The Stark HyperSpace War Part 4, Dark Horse 2002
Tales #1, Dark Horse 1999
Kevin Rubio, Tales #12, Dark Horse 2002
Archie Goodwin, Terry Austin, Star Wars Comics Collector #8, Editions Atlas 2010
Randy Stradley, Davidé Fabbri, Jedi Council #3 - Acts of War Part 3, Dark Horse 2000
Randy Stradley, Davidé Fabbri, Jedi Council #4 - Acts of War Part 4, Dark Horse 2000
Randy Stradley, Davidé Fabbri, Jedi Council : Acts of War TPB, Dark Horse 2001
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side #1, Dark Horse 2011
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side #2, Dark Horse 2011
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side #3, Dark Horse 2011
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side #4, Dark Horse 2011
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side #5, Dark Horse 2011
Henry Gilroy, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace #1, Dark Horse 1999
Henry Gilroy, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace TPB, Dark Horse 1999
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures - The Phantom Menace TPB, Dark Horse 2000
Al Williamson, Rodolfo Damaggio, Episode I - The Phantom Menace, Dark Horse 2011
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I Adventures TPB, Dark Horse 2011
Mike Kennedy, jan Duursema, Omnibus: Rise of the Sith, Dark Horse Comics 2008
Scott Allie, Mahmud Asrar, Jedi - The Dark Side TPB, Dark Horse 2012
John Ostrander, jan Duursema, Omnibus: Quinlan Vos - Jedi in Darkness, Dark Horse 2010
Bruce Jones, jan Duursema, Omnibus: The Complete Saga, Dark Horse 2011
Tales Volume 1 TPB, Dark Horse 2002
Kia Asamiya, Kevin Rubio, Tales Volume 3 TPB, Dark Horse 2003
John Ostrander, Davidé Fabbri, Republic: The Stark Hyperspace War TPB, Dark Horse 2003
Scott Allie, Mahmud Asrar, L'Ordre Jedi tome 1 : Le Destin de Xanatos, Delcourt 2011
Henry Gilroy, Robert Teranishi, Episode I : Révélations, Delcourt 2012
Dave Wolverton, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 1 : Premières Armes, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 2 : La Menace surgie du Passé, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 3 : Les voleurs de mémoire , Pocket
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 4 : La marque Royale , Pocket
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 5 : Jedi Contre Jedi, Pocket Junior 2002
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 6 : L'Heure du Choix, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 7 : Le Temple Assiégé, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 8 : Le Jour du Jugement, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 9 : Le Combat pour la Vérité, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 10 : La Paix Menacée, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 11 : Chasseur de Primes, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 12 : Danger Mortel, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 13 : Périlleux Sauvetage, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 14 : Les Liens les Plus Forts, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 15 : La Fin de l'Espoir, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 16 : Désir de Vengeance, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 17 : L'Unique Temoin, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi tome 18 : Les Erreurs du Passé, Pocket Junior
Jude Watson, Cliff Nielsen, Les Apprentis Jedi Edition Spéciale 2 : Les Disciples Noirs, Pocket Junior
James Luceno, Steven D. Anderson, Vent de trahison, Fleuve Noir 2002
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme, Fleuve Noir 1994
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I : La Menace Fantôme (Junior), Pocket Jeunesse
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I : La Menace fantôme (Nouvelle édition), Fleuve Noir 2002
Patricia C. Wrede, Paul Colin, Episode I: The Phantom Menace (junior novelization), Scholastic 1999
Terry Brooks, Lucasfilm Ltd., Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 2000
Dave Wolverton, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #1 - The Rising Force, Scholastic 1999
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #2 - The Dark Rival, Scholastic 1999
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #3 - The Hidden Past, Scholastic 1999
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #4 - The Mark of the Crown, Scholastic 1999
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #5 - The Defenders of the Dead, Scholastic 1999
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #6 - The Uncertain Path, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #7 - The Captive Temple, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #8 - The Day of Reckoning, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #9 - The Fight for Truth, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #10 - The Shattered Peace, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #11 - The Deadly Hunter, Scholastic 2000
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #12 - The Evil Experiment, Scholastic 2001
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #13 - The Dangerous Rescue, Scholastic 2001
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #14 - The Ties That Bind, Scholastic 2001
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #15 - The Death of Hope, Scholastic 2001
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #16 - The Call to Vengeance, Scholastic 2001
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #17 - The Only Witness, Scholastic 2002
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice #18 - The Threat Within, Scholastic 2002
Jude Watson, Cliff Nielsen, Jedi Apprentice Special Edition: The Followers, Scholastic 2002
James Luceno, Steven D. Anderson, Cloak of Deception, Del Rey 2001
A.L. Singer, Episode I Adventures #13 - Danger on Naboo, Scholastic 2000
A.L. Singer, Star Wars Adventures #11 - Danger on Naboo, Scholastic 2003
Terry Brooks, Episode I : La Menace fantôme, Pocket 2012
Ryder Windham, Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force, Del Rey 2007
Daniel Wallace, The Jedi Path: A Manual for Students of the Force (real-life book), 2010
George Lucas, Star Wars Episode I The Phantom Menace: Illustrated Screenplay, Random House 1999
Ryder Windham, James Luceno, The Complete Visual Dictionary, DK Publishing 2006
Daniel Wallace, Le Manuel du Jedi, Larousse 2011
Pablo Hidalgo, La Menace Fantôme 3D, Nathan 2012
Ryder Windham, Episode I Who's Who: A Pocket Guide to Characters of The Phantom Menace, Running Press 1999
Jonathan Bresman, The Art of Star Wars Episode I: The Phantom Menace, Del Rey 1999
Kristin Lund, Hans Jenssen, Star Wars Épisode I, les lieux de l'action, Nathan 2000
LucasArts, Episode I - La Magie Révélée, LucasArts 1999
Qui-Gon Jinn sur Star Wars Databank

Mis en ligne le 7 décembre 2011 à 00:04 par Mister Fatality.
Dernière modification le 7 décembre 2011 à 00:04.

Fiche consultée 4468 fois.

Espèce Humain
Genre Masculin
Origine Inconnue
Taille 1.93 mètre
Fonctions Apprenti Padawan
Chevalier Jedi
Maître Jedi
Arme Sabre laser
Maître Comte Dooku
Apprentis Xanatos
Padawan inconnu
Obi-Wan Kenobi
Yoda (héritage de la Force)
Catégorie Personnages
Affiliations Ancienne République
Ordre Jedi

Haut