Sivill

Dark Vectivus - Posté le 17 janvier 2011

Espèce Humain
Genre Masculin
Fonction Capitaine
Arme Blaster
Catégorie Personnages
Affiliations Empire Sith

Sivill

Dark Vectivus - Posté le 17 janvier 2011

Capitaine de l'Empire Sith qui vécut à l'époque de la signature du Traité de Coruscant.

Officier humain au service de l’Empire Sith ressuscité, le Capitaine Sivill comptait parmi les officiers de l’Armada Impériale qui déferla sur la galaxie pour affronter la République et ses protecteurs Jedi lors de la sanglante Grande Guerre Galactique. Même si l’on ne connaissait pas les états de service exacts de cet homme, le capitaine au service de l’Empire Sith était néanmoins aux commandes d’un croiseur de combat Oppressor à l’époque de la signature du Traité de Coruscant. Sitôt ce dernier traité ratifié entre les Républicains et les Sith, le Capitaine Sivill fut chargé de diriger le transfert de captifs humains vers le monde nécropole des Sith, Korriban. Sur Dantooine avec son croiseur Oppressor, stationné sur la Base de Combat Impériale 18, Sivill se fit approcher par le Wookiee Dalborra, qui tenait entre ses mains un chasseur de primes du nom de Braden qui, jusque-là, avait travaillé pour la République.

 

Quelque peu étonné par les manières de la République qui, selon lui, devait être désespérée au point d’embaucher des mercenaires, Sivill accepta de transférer le prisonnier du Wookiee sur Korriban. Mais Dalborra exigea d’amener lui-même son captif sur le monde Sith. Malgré les réticences du Capitaine Sivill, ce dernier s’inclina face aux rugissements tonitruants du Wookiee mais le mit en garde : ceux de son espèce étaient considérés comme des indésirables sur Korriban. Une fois ses passagers embarqués, Sivill fit mettre le cap sur Korriban. Mais alors que le vaisseau de Sivill croisait dans le Secteur Kuat, le navire Sith engagea le combat avec un appareil républicain baptisé le Messager. En réalité, la manœuvre était planifiée dès le départ, Sivill ayant reçu des ordres secrets du Seigneur Sith Baras pour attaquer le vaisseau de la République et faire croire que les Républicains avait tiré le premier coup de canon. Sivill partit à l’abordage du Messager avec ses hommes et captura la Jedi Dar’Nala dans l’une des coursives du transport républicain. L’apprentie de Dar’Nala, Satele Shan, parvint à fuir la bataille pour prévenir le Conseil Jedi de la traîtrise des Sith.

 

Ultérieurement, le Capitaine Sivill soumit la Jedi Togruta à la question dans le centre de détention de son croiseur Oppressor. Et le moins que l’on pût dire, c’était que le capitaine impérial considérait l’interrogatoire comme quelque chose de tout à fait sérieux, soumettant la Jedi à une série d’électrochocs afin de lui soutirer les informations qui permettraient d’affirmer que les Républicains avaient tiré les premiers et rompu le traité nouvellement établi. Ne prenant pas nécessairement plaisir à cette pénible tâche, Sivill n’en demeurait pas moins têtu et prêt à toutes les tentatives pour obtenir ce qu’il voulait. Suite à cette séance de torture, Sivill quitta la salle d’interrogatoire pour laisser Dar’Nala à ses pensées, le temps qu’elle révise sa position et finisse par tout avouer. Cependant, l’absence de Sivill du quartier de détention permit à la Togruta de libérer le chasseur de primes Braden pour qu’il rapporte à la République le fait que les Sith avaient violé le cessez-le-feu. L’évasion de Braden, aux yeux de Sivill, signa l’arrêt de mort de la Jedi, le capitaine la condamnant à la peine terminale. Mais plutôt que d’exécuter lui-même cette basse besogne, Sivill ordonna à Dalborra de faire office d’exécuteur. L’annonce de la mort de Dar’Nala fut rapportée tant du côté Sith que du côté Républicain.

 

Sivill, en compagnie de Dalborra et de Dar'Nala.
Sivill, en compagnie de Dalborra et de Dar'Nala.

 

Arrivé à destination sur le monde de Korriban, Sivill assura le Wookiee que ses émoluments lui seraient versés et ce même si son prisonnier s’était évadé. Mais toujours était-il que le Wookiee n’était pas le bienvenu sur ce monde. Sitôt après avoir quitté Dalborra, Sivill remonta à bord de son appareil, mais pour mieux affronter son destin. En effet, le vaisseau de Sivill fut la cible d’un attentat à la bombe et l’explosion fit passer le capitaine Sith de vie à trépas. D’après les premières suppositions du seigneur Dark Angral, des espions républicains, peu soucieux de respecter le traité de paix, auraient été à l’origine de cette attaque. Cependant, la vérité était bien plus complexe car il s’avéra par la suite que Dar’Nala n’était pas morte et que ceux qui cherchait à saboter la trêve établie entre la République et l’Empire Sith n’étaient pas ceux que l’on croyait.

Source(s)

Rob Chestney, Alex Sanchez, Threat of Peace #1 - Le Traité de Coruscant, SWTOR.com
Rob Chestney, Alex Sanchez, Threat of Peace #2 - Nouvel Ordre Galactique , SWTOR.com 1999
Rob Chestney, Alex Sanchez, The Old Republic #2 - Threat of Peace Part 2, Dark Horse 2010
Rob Chestney, Alex Sanchez, The Old Republic #1 - Threat of Peace Part 1, Dark Horse 2010
Rob Chestney, Alex Sanchez, The Old Republic Volume 2 : Threat of Peace TPB, Dark Horse 2011

Mis en ligne le 17 janvier 2011 à 21:33 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 17 janvier 2011 à 21:33.

Fiche consultée 894 fois.

Espèce Humain
Genre Masculin
Fonction Capitaine
Arme Blaster
Catégorie Personnages
Affiliations Empire Sith

Haut