Sphère d'entraînement

Dark Vectivus - Posté le 02 mars 2012

Constructeur Industrial Automaton
Type Automate d'entraînement
Catégorie Technologies
Affiliations Contrebandiers
Empire Galactique
Ordre Jedi
Variable

Sphère d'entraînement

Dark Vectivus - Posté le 02 mars 2012

Globe semi-autonome servant à l'entraînement au tir et au sabre laser, utilisé par de nombreuses personnes pour notamment affûter les réflexes.

Constituant des équipements simples, les dispositifs connus sous le nom de sphères d'entraînement sont des automates destinés à peaufiner les talents de combattant de la personne contre laquelle ils sont engagés. Une telle sphère entre dans la catégorie de ce qu'on appelle les répliques. Derrière ce terme se cache plusieurs catégories d'équipements, allant du simple convoyeur de bagage à l'unité de surveillance.

 

 

I. Caractéristiques

 

En ce qui concerne les répliques d'entraînement, le modèle le plus représentatif de cette classe est le Marksman-H produit par Industrial Automaton. En règle générale, la sphère d'entraînement possède une capacité d'initiative assez limitée, n'agissant que sur ordre de son propriétaire. Néanmoins, cela n'empêche pas ladite sphère d'être dotée d'un certain degré d'intelligence, limité certes, mais suffisant pour suivre des programmes d'instructions préprogrammés et en se référant à des expériences passées afin d'augmenter le niveau de difficulté au fur et à mesure, ce qui permet à l'utilisateur de progresser à chacun de ses entraînements. Mesurant le plus souvent quinze centimètres de diamètre, la sphère d'entraînement est dotée d'un petit répulseur, d'une série de fusées de manœuvre, d'émetteurs lasers et de senseurs pour remplir sa fonction.

 

L'ordinateur intégré dans la sphère d'entraînement étant programmé pour se mouvoir à une certaine distance de l'utilisateur, cet équipement décoche des rayons laser à basse fréquence d'un de ses nombreux émetteurs, les senseurs de la sphère détectant automatiquement quand un tir fait mouche pour laisser un peu de temps à l'utilisateur pour se remettre de la décharge légère. La puissance des lasers peut être variable, allant de la simple démangeaison pour le réglage le plus faible à la paralysie pendant plusieurs minutes, voire l'assommement, pour le plus fort. En fait, le niveau de difficulté est sélectionné par l'utilisateur. Pour les débutants, la sphère d'entraînement se déplace lentement et tire de manière prévisible, alors que pour les experts, l'entraînement se révèle plus complexe, car la sphère utilise alors toutes ses ressources en se déplaçant notamment à grande vitesse autour de l'utilisateur et en tirant de façon aléatoire. Par ailleurs, le niveau de difficulté détermine également le ratio de tir de la sphère, celle-ci pouvant faire feu jusqu'à deux fois par seconde lorsqu'elle est réglée au niveau expert.

 

La sphère d'entraînement de Han Solo.
La sphère d'entraînement de Han Solo.

 

La précision de tir d'une sphère d'entraînement est également variable, bien que des manœuvres avancées très précises de la part de la sphère soient un bon moyen d'entraînement pour les manœuvres d'esquive de tirs ennemis. Pour augmenter cette précision et donc son caractère imprévisible au niveau d'entraînement le plus élevé, la sphère compte sur son répulseur, qui lui octroie une vitesse de 25 km/h en moyenne. Par ailleurs, les fusées de manœuvre lui permettent certes de changer brusquement de direction mais aussi d'accélérer ou de décélérer subitement, et ce avec des ajustements d'altitude. Une télécommande de contrôle portative régit la sphère et permet de changer les réglages instantanément, mais il existe également un système d'arrêt d'urgence à commande vocale en cas de problème avec l'appareil. En effet, certains droïdes peuvent reproduire le signal codé de la télécommande, et le contrôle vocal garantit à l'utilisateur de garder le contrôle total sur sa sphère.

 

Lorsque la situation est normale, un entraînement avec une de ces répliques dure le temps du programme de combat ou alors jusqu’à ce que le score désiré par l’utilisateur soit atteint, et pour éviter d’endommager la sphère lors d’un entraînement devant simuler un échange de tirs entre deux camps, l’utilisateur règle son blaster au niveau minimal, juste de quoi toucher la sphère sans faire sauter ses circuits. En raison de sa nature, cet automate sphérique préprogrammé ne peut guère être utilisé pour opérer des actions offensives ; toutefois, dans certaines villes à l’époque de l’Empire, les autorités gardaient souvent un essaim complet de ces sphères pour prendre d’éventuels ennemis par surprise.

 

 

II. Histoire

 

Le modèle Marksman-H était un appareil qui était déjà en service peu avant la Guerre des Clones. En effet, de tels outils d'entraînement étaient utilisés par les membres de l'Ordre Jedi pour s'entraîner au maniement du sabre laser, et ce dès leur plus jeune âge. En général, la vue d'un novice Jedi était masquée afin de l'obliger à voir à travers la Force, exacerbant ainsi ses dons pour qu'il visualisât la sphère et anticipât ses actions en bloquant ses tirs. Ainsi, même si une sphère d'entraînement possédait une intelligence limitée, ses routines d'attaque imprévisibles obligeaient néanmoins un apprenti Jedi à rester sur ses gardes. Mais loin d'être l'apanage des Jedi, la sphère d'entraînement servait également aux tireurs chevronnés pour parfaire leur précision au tir et affûter leurs réflexes pour les manœuvres évasives. Han Solo possédait un modèle Marksman-H à bord du Faucon Millenium, bien que ce modèle fût déjà daté mais toujours efficace à l’époque où l’humain faisait de la contrebande avec Chewbacca. D'ailleurs, cette sphère servit à Luke Skywalker lors de son initiation aux voies de la Force par Obi-Wan Kenobi lors de leur voyage vers Alderaan.

 

Outre le rôle premier d’automates d’entraînement qu’elles revêtaient, les sphères d’entraînement pouvaient être configurées pour remplir des tâches à mille lieues de leur vocation initiale, comme par exemple effectuer des patrouilles de surveillance à longue distance, faire office d’enregistreurs vocaux mobiles ou de microphones ambulants, et même transporter de petites quantités de marchandises. Bien entendu, comme pour toutes les inventions, la mission des sphères d’entraînement fut dénaturée par les militaires, notamment ceux de l'Empire Galactique, qui modifia de telles sphères pour qu'elles devinssent des traqueurs, armés de lasers mortels et de senseurs de haute précision pour acquérir leurs cibles. Dans un autre registre, le Zabrak Bao-Dur, près de quatre millénaires avant la Bataille de Yavin, s'était fabriqué une sphère équipée également de lasers aux capacités létales, et lui avait conférée suffisamment d'intelligence pour qu'elle pût agir en relative autonomie.



Source(s)

Episode IV : Un Nouvel Espoir, Lucasfilm 1977
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
W. Haden Blackman, The New Essential Guide to Weapons and Technology, Del Rey 2004
Bill Smith, The Essential Guide to Weapons and Technology, Del Rey 1997
Daniel Wallace, The Jedi Path: A Manual for Students of the Force (real-life book), 2010
Daniel Wallace, Le Manuel du Jedi, Larousse 2011
Obsidian, Knights Of The Old Republic II : The Sith Lords, LucasArts 2005
Pandemic Studios, Battlefront II, LucasArts 2005

Mis en ligne le 2 mars 2012 à 17:28 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 2 mars 2012 à 17:28.

Fiche consultée 2581 fois.

Constructeur Industrial Automaton
Type Automate d'entraînement
Catégorie Technologies
Affiliations Contrebandiers
Empire Galactique
Ordre Jedi
Variable

Haut