Tête de la Mort

Dark Vectivus - Posté le 09 janvier 2016

Constructeur

Kuat Drive Yards

Modèle

Destroyer stellaire Impérial I

Rôles

Destroyer

Vaisseau de commandement

Transporteur

Taille

1600 mètres

Commandant

Harbid

Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique
Vestiges de l'Empire

Tête de la Mort

Dark Vectivus - Posté le 09 janvier 2016

L'image utilisée n'est pas une image officielle. Elle est utilisée uniquement à but illustratif.

Destroyer stellaire Impérial qui se distingua notamment au cours de la Campagne de Thrawn.

Faisant partie de la myriade de destroyers stellaires de classe Impérial déployés par l’Empire Galactique afin d’imposer la loi de Palpatine aux quatre coins de la galaxie, le Tête de la Mort est un vaisseau qui prit part aux actions qui contribuèrent à façonner le visage de l’espace connu, même si le bâtiment en lui-même ne s’illustra que ponctuellement à l’époque de la Guerre Civile Galactique et durant la campagne instiguée par le Grand Amiral Thrawn. Car loin d’être un vaisseau étendard de premier plan, même si en plusieurs occasions il aurait pu passer pour tel, le Tête de la Mort se contenta de suivre le rythme comme bien d’autres appareils. Néanmoins, son parcours n’est pas pour autant dénué de tout intérêt.

 

Si le début de la carrière opérationnelle de ce destroyer stellaire ne méritait pas de figurer dans les annales ou autres chroniques galactiques, on sait que le Tête de la Mort faisait partie de la force d’intervention menée par le destroyer Chimaera dans les temps qui suivirent la Bataille de Hoth, puisque le pilote Ace Azzameen, très peu de temps avant la Bataille d’Endor, alors qu’il tentait de localiser une base de mercenaires causant des ennuis sérieux à la Rébellion, fut dirigé sur une fausse piste qui le mena en plein dans le Système Carida et sur le Tête de la Mort. Plus précisément, le vaisseau d’Azzameen émergea de l’hyperespace au milieu d’une formation de destroyers, parmi lesquels le Tête de la Mort, en plein exercice de tir sur cibles spatiales au Centre d’Essai des Armes de Carida. Azzameen parvint à échapper à l’escadre de destroyers sans casse, et à partir de là nous perdons la trace du Tête de la Mort pendant une période de plusieurs années, ignorant s’il participa ou non à la bataille décisive qui vit la destruction de la seconde Étoile de la Mort.

 

Mais toujours est-il que ce navire de combat survécut aux vicissitudes politiques consécutives à la fragmentation de l’Empire et à l’avènement de la Nouvelle République, au point qu’il finit par intégrer les forces commandées par Thrawn lorsqu’il fit son retour sur le devant de la scène. Ainsi, en l’an 8, le Tête de la Mort participa à une opération aux côtés du Judicator et du Chimaera visant à récupérer le tableau Le Crépuscule des Killiks sur la désertique planète Tatooine. Neuf ans après la victoire rebelle à Yavin, le destroyer était commandé par le Capitaine Harbid et sembla demeurer aux côtés du Chimaera, navire amiral de Thrawn, pendant un certain temps, car le Tête de la Mort semblait faire partie des quelques vaisseaux que le Grand Amiral Chiss utilisait pour des missions récurrentes et importantes.

Le Tête de la Mort flottant au milieu de l'espace.

Par exemple, le Tête de la Mort servit de renfort potentiel posté non loin de la position du Chimaera lorsque des éclaireurs revinrent vers ce dernier avec des informations vitales volées sur Obroa-skai, même si au final le bâtiment de Thrawn n’eut besoin d’aucun renfort lors de la confrontation avec la force d’intervention dépêchée à la poursuite de ses hommes et contre son destroyer. Figurant toujours en bonne place parmi les meilleurs éléments de la flotte de Thrawn, le Tête de la Mort se distingua lors de l’attaque de Sluis Van, même si sa présence n’empêcha pas les Néo-républicains de saborder le plan du Chiss en l’empêchant de voler des vaisseaux à la Nouvelle République avec des taupes minières. Et comme si une déconvenue n’arrivait jamais seule, le Tête de la Mort fut envoyé dans le Système Palanhi pour capturer Han Solo, mais les manigances de Thrawn n’y firent rien et le destroyer ne put mettre le grappin sur le Corellien. Il fut alors rappelé pour de nouvelles missions.

 

L’une d’elle visait à s’emparer du monde agricole d’Ukio, et pour ce faire Thrawn déploya plusieurs de ses destroyers pour mener des attaques de diversion, et le Tête de la Mort fut chargé d’attaquer la base néo-républicaine d’Ord Pardron, ce qui laissa le champ libre à la force d’intervention du Chimaera pour subjuguer Ukio sans avoir à se soucier d’éventuels renforts adverses venus pour prêter main forte au monde agricole. Le destroyer mena également une offensive contre la planète Woostri et remporta une nouvelle victoire pour le Grand Amiral Thrawn. Ultérieurement durant cette campagne, le Tête de la Mort participa à l’attaque de la capitale Coruscant où des astéroïdes camouflés à l’aide d’un bouclier occultant furent largués en orbite de la ville-planète, ce qui plaça le siège de la Nouvelle République en état d’alerte permanent. Après avoir délivré sa mortelle cargaison, le Tête de la Mort et les autres destroyers rebroussèrent chemin en hyperespace en laissant planer sur la tête des citoyens Coruscanti une épée de Damoclès invisible en la présence de ces aérolithes furtifs.

 

Et après un assaut rondement mené sur Xa Fel, ce qui permit aux Impériaux de s’accaparer le Secteur Kanchen, le Tête de la Mort participa à la décisive Bataille de Bilbringi. Se positionnant avec les autres vaisseaux capitaux près des chantiers navals de Bilbringi, le Tête de la Mort accueillit à coups de turbolasers la flotte néo-républicaine arrivée sur place et prise au dépourvu par le piège tendu par Thrawn. Toutefois, l’intervention de l’Alliance des Contrebandiers et l’assassinat du Grand Amiral par son garde du corps Noghri au plus fort de la bataille empêcha le Tête de la Mort et le reste de la flotte impériale de remporter la victoire malgré l’avantage initial, et cet affrontement marqua la dernière opération répertoriée du Tête de la Mort, son sort final restant inconnu.

Source(s)

Mike Baron, fred Blanchard, Heir to the Empire TPB, Dark Horse 1996
Mike Baron, Terry Dodson, Dark Force Rising TPB, Dark Horse 1998
Mike Baron, Edvin Biukovic, The Last Command TPB, Dark Horse 1999
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 1 : L'Héritier de l'Empire, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 2 : La Bataille des Jedi, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Michel Demuth, La Croisade Noire du Jedi Fou tome 3 : L'Ultime Commandement, Fleuve Noir 2004
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #1 - Heir to the Empire, Bantam Spectra 1992
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #2 - Dark Force Rising, Bantam Spectra 1993
Timothy Zahn, Tom Jung, Thrawn Trilogy #3 - The Last Command, Bantam Spectra 1994
Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Bill Slavicsek, Heir to the Empire Sourcebook, West End Games 1992
Jason Fry, Paul R. Urquhart, The Essential Guide to Warfare, Del Rey 2012
Bill Slavicsek, A Guide to the Star Wars Universe (Second Edition), Del Rey 1994
Peter Schweighofer, Paul Sudlow, Star Wars Adventure Journal 5, West End Games 1995
Petroglyph, Empire at War : Forces of Corruption, LucasArts 2006
Petroglyph, Empire at War, LucasArts 2006
Totally Games, X-Wing Alliance, LucasArts 1999

Mis en ligne le 9 janvier 2016 à 12:24 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 9 janvier 2016 à 17:44.

Fiche consultée 340 fois.

Constructeur

Kuat Drive Yards

Modèle

Destroyer stellaire Impérial I

Rôles

Destroyer

Vaisseau de commandement

Transporteur

Taille

1600 mètres

Commandant

Harbid

Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique
Vestiges de l'Empire

Haut