TIE expérimental M1

Dark Vectivus - Posté le 24 décembre 2011

Constructeur Sienar Fleet Systems
Taille 6.30 mètres
Équipage 1 cerveau droïde asservi
Armement 1 turbolaser
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique

TIE expérimental M1

Dark Vectivus - Posté le 24 décembre 2011

Modèle de TIE automatisé, premier de la série des TIE expérimentaux et armé d'un turbolaser.

Également connu sous le nom de TIE Bizarro, sans doute parce qu’il fut le premier de cette toute nouvelle gamme de TIE rencontrés par les Rebelles et que son aspect le rendait alors impossible à classer parmi les vaisseaux connus, le TIE expérimental M1, comme son matricule le laissait entendre, était le tout premier modèle d’une gamme de cinq nouveaux chasseurs et fit son apparition au plus fort de la Guerre Civile Galactique, conflit qui opposa l’Empire régnant à la séditieuse Alliance Rebelle. Fruit du Projet de TIE Expérimentaux, le TIE M1, à l’instar des quatre autres versions expérimentales s’inscrivant dans la lignée des produits manufacturés par Sienar Fleet Systems, était un appareil d’une conception remarquable car bénéficiant de la technologie embarquée d’un cerveau droïde asservi à un système de contrôle et de directives supérieur. Ce principe, guère innovant en lui-même, avait déjà été massivement utilisé par la Fédération du Commerce puis par la Confédération des Systèmes Indépendants dans les dernières décennies de l’Ancienne République puis durant la Guerre des Clones, notamment sur les chasseurs droïdes Vautour.

 

Ainsi, l’Empire réutilisa cette technologie de chasseurs spatiaux sans pilote, contrôlables à distance, mais bénéficiant tout de même des avancées technologiques opérées durant le règne de Palpatine, ce qui donna un résultat des plus édifiants. Sous la supervision du Directeur Lenzer, lui-même placé sous les ordres du Grand Amiral Demetrius Zaarin, ce projet de recherche impérial visait à créer une gamme plus efficiente de chasseurs stellaires, en cela que la perte d’un tel engin ne coûterait pas les vies de pilotes sans pour autant sacrifier la vélocité et la maniabilité inhérente à la série des TIE en y adjoignant des boucliers ou une coque plus épaisse. Ultérieurement, dans le plus grand secret, la conception du premier modèle expérimental finit par arriver à maturité et les prototypes sortirent des chaînes de montage à l’époque de la Bataille de Hoth.

 

Du point de vue structurel, ce modèle de TIE, long de plus de six mètres, réutilise bon nombre des éléments que l’on peut assimiler à la série TIE, notamment le cockpit sphérique avec verrière frontale et le système de propulsion par ionisation solaire, à ceci près que cet appareil n’avait pas pour pivot central la nacelle contenant le poste de pilotage mais un unique panneau solaire à haut rendement. De part et d’autre de cette unique aile se trouvent deux modules reliés au panneau central par des pylônes. Si le module tribord contient un arsenal des plus impressionnants pour un chasseur stellaire, matérialisé par un turbolaser au pouvoir de pénétration élevé qui lui octroie en outre la capacité d’affronter des bâtiments capitaux, le module bâbord censé abriter le cockpit n’est aucunement destiné à abriter un être organique. En effet, l’espace habituellement alloué au pilote sur les autres TIE, et ce malgré la présence d’un hublot principal en transparacier, est occupé par le système de contrôle droïde. Et équipement additionnel sans doute permis par l’absence de pilote vivant et d’équipement de viabilité, un hyperdrive augmentant le rayon d’action d’un tel engin de mort, sans compter que sa vitesse en espace conventionnel est de 104 MGLT, ce qui en fait un appareil des plus véloces. L’ensemble est asservi à un vaisseau de contrôle commandant les actes du chasseur, ce bâtiment primaire restant à distance de sécurité des zones de combat le temps que le M1 exécute sa sinistre besogne.

 

Vue d'un TIE expérimental M1.
Vue d'un TIE expérimental M1.

 

Le Projet de TIE Expérimentaux devint une réalité après que l’Alliance Rebelle eut essuyé un revers sur Hoth, et le premier test sur le terrain du TIE expérimental M1 fut de mener des attaques contre des convois de navires commerciaux dans le Secteur Vilonis. Bien évidemment, les rapports de ces raids effectués par de mystérieux appareils ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd, puisque la Rébellion en eut vent et put, grâce à un coup du destin inouï, contrecarrer le projet de Zaarin. En effet, lors d’un transfert de personnel entre le croiseur Defiance et le croiseur Liberté, alors que la navette Rebelle et son escorte se trouvaient dans un secteur de transit en espace normal, les Rebelles captèrent un signal de détresse émanant d’un convoi situé près du Système Belat. Le personnel affecté vers le Liberté étant en relative sécurité pour parcourir le reste de son trajet jusqu’au croiseur Mon Calamari, deux A-Wings de l’Escadron Bleu, dont l’un était piloté par Ace Azzameen, fut détaché pour sauter en hyperespace jusqu’à la source du signal. Une fois sur place, ils constatèrent qu’une horde de TIE M1 était en train de décimer le convoi, et ce fut tout naturellement que les A-Wings prêtèrent assistance aux civils en détresse. La victoire alla aux Rebelles, qui purent lors de cette escarmouche récupérer des données préliminaires relatives à ces mystérieux appareils. D’ailleurs, le but de la Rébellion à ce moment-là dans ce secteur de la galaxie était de lever le voile sur ces attaques provenant d’un adversaire d’un nouveau genre.

 

Par la suite, la Rébellion, grâce à un subterfuge qui permit d’attirer des modèles de TIE M1 et d’autres encore dans un piège, réussit à mettre la main sur plusieurs versions de TIE expérimentaux. Malheureusement pour les Rebelles, les Impériaux à l’œuvre derrière ce projet secret ne restèrent pas sans réaction et remontèrent la trace des Rebelles à la suite d’une de leur mission pour collecter des informations sur ces nouveaux engins. Ainsi, les TIE M1 furent impliqués dans une embuscade tendue contre le croiseur Liberté. Grâce à la témérité et aux talents des pilotes de l’Alliance Rebelle, et même si le Liberté souffrit de graves avaries consécutives à cette bataille, les TIE M1 et les autres modèles furent vaincus. Puis, lorsque la Rébellion décida de mettre fin une bonne fois pour toutes à la production de ces TIE, les M1 participèrent à la défense de la station impériale Obsidian, mais leur échec à protéger leur centre de production ainsi que le vaisseau baptisé le Sardis stoppa net le projet qui tomba aux oubliettes.

Source(s)

Totally Games, X-Wing Alliance, LucasArts 1999

Mis en ligne le 24 décembre 2011 à 15:09 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 24 décembre 2011 à 15:09.

Fiche consultée 970 fois.

Constructeur Sienar Fleet Systems
Taille 6.30 mètres
Équipage 1 cerveau droïde asservi
Armement 1 turbolaser
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique

Haut