TIE expérimental M4

Dark Vectivus - Posté le 24 décembre 2011

Constructeur Sienar Fleet Systems
Taille 8.70 mètres
Équipage 1 cerveau droïde asservi
Armement explosifs
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique

TIE expérimental M4

Dark Vectivus - Posté le 24 décembre 2011

Modèle de TIE automatisé, quatrième représentant de la série des TIE expérimentaux et qui n'est autre qu'un appareil kamikaze embarquant des explosifs.

Également connu sous le nom de TIE Bomb, principalement à cause du fait qu’il s’agissait littéralement d’une bombe volante spatiale, le TIE expérimental M4, comme son matricule le laissait entendre, était le quatrième modèle des TIE sans pilote et fit son apparition au plus fort de la Guerre Civile Galactique, conflit qui opposa l’Empire dominant à l’Alliance Rebelle. Fruit du Projet de TIE Expérimentaux, le TIE M4, à l’instar des quatre autres versions expérimentales s’inscrivant dans la lignée des produits manufacturés par Sienar Fleet Systems, était un appareil d’une conception remarquable car bénéficiant de la technologie embarquée d’un cerveau droïde asservi à un système de contrôle et de directives supérieur. Ce principe, guère innovant en lui-même, avait déjà été massivement utilisé par la Fédération du Commerce puis par la Confédération des Systèmes Indépendants dans les dernières décennies de l’Ancienne République puis durant la Guerre des Clones, notamment sur les chasseurs droïdes Vautour. Ainsi, l’Empire réutilisa cette technologie de chasseurs spatiaux sans pilote, contrôlables à distance, mais bénéficiant tout de même des avancées technologiques opérées durant le règne de Palpatine, ce qui donna un résultat des plus édifiants.

 

Toutefois, une nuance est à apporter avant d’aborder avec plus de détails cet engin : si les TIE expérimentaux semblaient atypiques au sein de la gamme des TIE, le TIE M4 faisait figure de véritable ovni à l’intérieur même de cette catégorie de TIE drones. Le but avoué du Grand Amiral Demetrius Zaarin était certes de voir les ingénieurs participant à son entreprise accoucher d’un drone, mais il désirait surtout disposer d’un appareil automatisé kamikaze. En effet, et contrairement aux autres vaisseaux expérimentaux, le TIE Bomb devait faire office de missile de croisière interstellaire, un peu comme les projectiles utilisés des années plus tard par le Canon Galactique de Palpatine, mais toute autre comparaison s’arrête à ce point-là. Car le TIE M4 possède majoritairement les caractéristiques d’un chasseur interstellaire, à ceci près que, au lieu d’inclure des canons laser, des turbolasers ou autres lance-projectiles, le M4 a été aménagé pour embarquer des explosifs au pouvoir de destruction tel que le vaisseau serait apte à perforer la coque d’un vaisseau capital ou d’une station spatiale, ce qui le rend cinq fois plus dangereux qu’un chasseur TIE jouant les kamikazes.

 

Vue d'un TIE expérimental M4.
Vue d'un TIE expérimental M4.

 

Profilé comme un missile, notamment avec ce qui semble être une tête chercheuse formant une protubérance conique à la proue de son fuselage, le TIE M4 reprend la configuration des panneaux solaires du bombardier TIE, reliés à la nacelle centrale via des pylônes de soutien. La nacelle principale, outre l’ogive à explosifs, comprend bien entendu le système de téléguidage droïde contrôlé à distance par un appareil plus important, ce qui n’entrave en rien le rayon d’action de cette torpille interstellaire qui est équipée d’un hyperdrive pour atteindre des cibles aux quatre coins de la galaxie. Pour augmenter son potentiel de désintégration déjà conséquent, l’appareil est capable de pointes à près de 144 MGLT, ceci étant octroyé par un booster surdimensionné situé à l’arrière et qui vient compléter son système de propulsion standard, et qui explique par ailleurs sa longueur de presque neuf mètres. Ce même propulseur additionnel confère au M4 une accélération linéaire plus importante que celle du défenseur TIE et une manœuvrabilité accrue par rapport au chasseur TIE ordinaire. Cette vélocité extrême est une nécessité pour l’accomplissement des objectifs de l’appareil qui doit atteindre sa cible coûte que coûte sans encourir le moindre risque d’être intercepté, même si la probabilité existe toujours. Les Rebelles purent constater à quel point ces bombes volantes pouvaient passer entre les mailles de leur filet défensif si l’on n’y prenait pas garde.

 

La Rébellion rencontra les TIE Bomb pour la première fois quand les Impériaux lancèrent des représailles contre le croiseur Mon Calamari MC80 Liberté, dont ils étaient parvenus à déterminer la localisation en pistant des escadrons rebelles qui menaient l’enquête à propos des TIE expérimentaux. Malgré la tentative des Impériaux pour se débarrasser du groupe de combat rebelle en charge de l’enquête sur ces nouveaux TIE, les pilotes de l’Alliance Rebelle purent contrer le raid, malgré des dégâts importants notamment infligés par les M4, et furent dépêchés ultérieurement pour anéantir le centre de production des TIE M4 et des autres modèles, à savoir la station de recherche Obsidian. Ainsi, en dépit des prouesses technologiques de l’Empire en matière d’avionique en vue de créer des flottes entières de chasseurs téléguidés, les pilotes rebelles franchirent l’écran défensif des TIE expérimentaux protégeant Obsidian et firent en sorte que ces engins ne nuisent plus jamais à personne.

Source(s)

Pablo Hidalgo, Daniel Wallace, The Complete Star Wars Encyclopedia, Del Rey 2008
Totally Games, X-Wing Alliance, LucasArts 1999

Mis en ligne le 24 décembre 2011 à 14:33 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 24 décembre 2011 à 14:33.

Fiche consultée 750 fois.

Constructeur Sienar Fleet Systems
Taille 8.70 mètres
Équipage 1 cerveau droïde asservi
Armement explosifs
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Empire Galactique

Haut