TL-118 StarHammer

Dark Vectivus - Posté le 07 août 2011

Constructeur Subpro Corporation
Taille 35 mètres
Équipage 1 pilote
1 artilleur
Armement 2 canons laser lourds
2 canons laser légers
2 canons laser jumelés
1 lance-missiles à concussion
Bombes air-sol
Capacités 1 semaine d'autonomie
Hyperdrive x3
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Mercenaires
Criminels
Variable

TL-118 StarHammer

Dark Vectivus - Posté le 07 août 2011

Chasseur massif de Subpro Corporation à l'armement lourd et aux défauts nombreux, rejeté par l'Empire et la Rébellion.

Conçu à l’époque ou la République se mua en Empire Galactique, le TL-118 StarHammer portait plutôt bien son nom (« StarHammer » voulant dire « Marteau Stellaire ») en raison de son caractère massif qui le faisait plus ressembler à un transporteur qu’à un vaisseau de guerre à part entière. Ce produit de Subpro Corporation ne connut pas un destin favorable en raison de ses caractéristiques techniques, une étude de marché ayant probablement pu démontrer que ce vaisseau n’avait rien pour plaire en tentant de concurrencer des appareils de la gamme des chasseurs stellaires. En ce qui concerne ses données techniques, le StarHammer mesurait 35 mètres de long, une bonne taille pour un cargo mais tout à fait inappropriée pour un chasseur, ce qui le handicapait au niveau de sa maniabilité et en faisait une cible de choix dans un exercice de tir au pigeon ou d’autres chasseurs plus petits et plus manœuvrables s’en donneraient à cœur joie en prenant pour cible son importante – trop importante – surface de coque.

 

Avec une vitesse atmosphérique maximale de 300 km/h et un hyperdrive embarqué de classe 3, le TL-118 StarHammer aurait pu être un chasseur aux performances honorables, mais seulement des milliers d’années avant la Guerre Civile Galactique, et encore. Ainsi, ses faibles capacités en ce qui concernait sa vitesse en espace conventionnel ou sa vitesse hyperluminique n’en faisaient même pas un simple appareil de transport ou un bombardier digne de ce nom. De certains diraient, à juste titre, que le TL-118 StarHammer était déjà une antiquité avant de sortir des chaînes d’assemblage de Subpro Corporation. Il faut cependant préciser que la vitesse maximale de 300 km/h n’était pas atteinte en toutes circonstances, comme dans les virages par exemple, où cet appareil devait compter sur des stabilisateurs pour ne pas décrocher brusquement dans le cas malencontreux où il dépasserait son seuil maximal de vélocité. Et c’est justement là que le bât blesse, car un tir ennemi – un seul tir – sur son moteur ionique lui faisait perdre ses moyens et l’amenait très vite à dépasser ce seuil avant de finir en boule de feu se consumant, partant à la dérive dans l’espace interstellaire ou allant se désintégrer dans la haute atmosphère d’une planète proche.

 

Ces tares de conception ne rassuraient en rien son équipage, composé d’un pilote et d’un artilleur, dont les chances de survie à bord de cet engin se trouvaient grandement diminuées, si tant est qu’ils acceptaient volontiers d’y grimper. Même son armement lourd ne suffisait pas à le racheter. Une fois toutes ces faiblesses énumérées, il ne restait plus au TL-118 que bien peu de qualités en contrepartie, si ce n’est aucune. Mais l’erreur la plus incroyable que Subpro Corporation commit en ce temps eut été de croire qu’elle pourrait faire de l’ombre aux autres appareils disponibles dans la catégorie des bombardiers lourds au temps du règne de l’Empire Galactique. Ainsi, la société aérospatiale aurait mieux fait de tout miser sur le marché des navettes ou canonnières d’assaut plutôt que de s’attaquer à celui des chasseurs stellaires, catégorie dans laquelle le TL-118 StarHammer semblait vraiment mal à son aise. Cependant, les pronostics étaient plutôt optimistes pour les ingénieurs de Subpro, à n’en pas douter, qui croyaient sincèrement pouvoir écouler leur stock auprès de l’Empire.

 

Néanmoins, la réalité des choses rattrapa les concepteurs du StarHammer et la Marine Impériale délaissa cet appareil pour deux raisons : d’une part, la société Sienar Fleet Systems se chargeait déjà de la production des chasseurs impériaux, et d’autre part, ce qui était l’argument le plus patent pour rejeter le StarHammer, les inconvénients du TL-118 étaient légion. Subpro Corporation tenta bien de se rabattre sur l’autre gros client du moment, à savoir la Rébellion, mais connut le même échec commercial, l’Alliance Rebelle lui préférant le Y-Wing aux qualités indéniables. C’était un peu comme comparer un filet mignon (le Y-Wing) à un os à moelle grossièrement équarri (le TL-118 StarHammer). Arrêtant les frais, Subpro vendit les quelques exemplaires du Star Hammer produit à des milices et des gouvernements locaux, cet appareil étant même acquis par des criminels et des mercenaires, mais seule la Force savait pour quelle obscure raison les membres de cette dernière clientèle, douteuse, acceptaient de se porter acquéreurs d’un engin stellaire aussi médiocre.

Source(s)

Peter Schweighofer, Paul Sudlow, Instant Adventures, West End Games 1996

Mis en ligne le 7 août 2011 à 12:32 par Dark Vectivus.
Dernière modification le 7 août 2011 à 12:32.

Fiche consultée 808 fois.

Constructeur Subpro Corporation
Taille 35 mètres
Équipage 1 pilote
1 artilleur
Armement 2 canons laser lourds
2 canons laser légers
2 canons laser jumelés
1 lance-missiles à concussion
Bombes air-sol
Capacités 1 semaine d'autonomie
Hyperdrive x3
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Mercenaires
Criminels
Variable

Haut