Yorik-et (Corail Skipper)

Pash Cracken - Posté le 27 décembre 2012

Créateurs Yuuzhan Vong
Taille 13 mètres
Équipage 1 pilote
Armement 2 Yaret-Kor
Capacités 1300 kg de fret
1 jour d'autonomie
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Yuuzhan Vong

Yorik-et (Corail Skipper)

Pash Cracken - Posté le 27 décembre 2012

Vaisseau monoplace organique constituant le principal appareil de chasse de la flotte Yuuzhan Vong.

Une flotte de combat ne peut pas se contenter de posséder uniquement des vaisseaux capitaux. Bien que puissants, ces derniers ont besoin d'une protection rapprochée et ne suffisent pas à frapper l'ennemi de manière chirurgicale. C'est pour cette raison que toute flotte dispose de chasseurs stellaires, appareils à la fois rapides, maniables et aussi mortels que leurs équivalents capitaux, peut-être davantage à certains égards. Dans le cas des Yuuzhan Vong, ce rôle était dévolu aux redoutables coraux skippers, nommés Yorik-et dans la langue d'origine des extragalactiques.

 

À l'instar des autres créations de larsenal Yuuzhan Vong, le corail skipper est un engin constituée d'una matière organique appelée le corail Yorik, les Vong abhorrant tout ce qui ressemble de près comme de loin à un instrument technologique, véritable abomination à leurs yeux. Le Yorik-et est dans ses lignes principales un chasseur monoplace de 13 mètres de long ressemblant à un bulbe possédant une pointe à l'une de ses extrémités. Il dispose d'une arme principale, un canon lançant des projectiles de plasma pouvant perforer les coques en duracier, mais toutefois stoppée par les boucliers énergétiques standards de la Nouvelle République. Ce genre de canon, utilisé par tous les vaisseaux de l'armada Yuuzhan Vong, est appelé un Yaret-Kor. Le chasseur Yorik-et est également équipé d'un basal dovin situé sur la proue de l'engin. Cette créature lui confère une protection contre les tirs ennemis, car capable de les avaler littéralement. De plus, il peut être utilisé pour absorber les boucliers énergétiques, rendant ainsi vulnérables les chasseurs ennemis, d'autant que le basal dovin constitue également son moyen de propulsion principal.

 

Comme tout vaisseau Yuuzhan Vong, le corail skipper était une créature vivante obéissant à la volonté de ses maîtres scarifiés, pilotée grâce à une capuche de commande télépathique qui fait office d'interface bilatérale permettant au pilote et à son Yorik-et d'entretenir une relation de symbiose dans le combat, comme si le vaisseau n'était que le prolongement de l'esprit du guerrier. Le pilote prend place dans une cavité ménagée à cet effet et refermée en position de vol par une sorte de verrière sombre de matière minérale. Le Yorik-et pousse en général dans des sortes de vignes feuillues avec plusieurs douzaines de ses congénères, chacun étant unique, mais ceci n'empêche pas le fait qu'ils possèdent tous les mêmes caractéristiques de base. Le chasseur se ravitaillait en absorbant de la roche ou des débris spatiaux qu'il collecte autour de lui. Cependant, en dépit de son caractère létal, le corail skipper possède au moins deux défauts majeurs. Premièrement, ses capacités de vol atmosphérique sont plutôt réduites à cause de la gravité. Les Vong l'utilisaient donc principalement dans l'espace, préférant des appareils comme le Tsik-Vai pour les opérations en surface. Deuxièmement, ils sont dépourvus d'hyperdrive, et dépendent donc de transporteurs ou de plus gros vaisseaux à l'image des chasseurs TIE dépendant d'un navire de soutien capital.

 

Un Yorik-et, appareil Yuuzhan Vong mortel.
Un Yorik-et, appareil Yuuzhan Vong mortel.

 

La première rencontre répertoriée avec des coraux skippers fut lorsque la Garde Prétorienne Yuuzhan Vong arriva aux franges de la galaxie dans le but d'établir une tête de pont sur la planète Helska IV, les vaisseaux mondes Prétoriens emportant avec eux des milliers de ces chasseurs. Lorsque les Apôtres de la Vengeance de Kyp Durron se rendirent dans le Système Helska, les pilotes furent confrontés (et quasiment décimés) par les coraux skippers ennemis. Il furent utilisés très peu de temps après contre la planète Dubrillion mais furent repoussés par les défenseurs planétaires, ce qui donna l'occasion aux ex-héros de la Rébellion d'examiner de plus près l'un de ces engins abattus pour en apprendre davantage sur ce nouvel adversaire utilisant une biotechnologie avancée. Lorsque les Néo-républicains voulurent déloger les Vong de la planète Helska IV, les coraux skippers offrirent une résistance des plus tenaces, poussant la Nouvelle République à battre en retraite, ce qui n'empêcha pas au final la destruction de la Garde Prétorienne et de la planète glaciaire.

 

Au cours de l'Invasion Yuuzhan Vong, les habitants de la galaxie purent découvrirent le caractère létal de ces appareils, mais aussi l'une des principales faiblesses des pilotes de Yorik-et, à savoir que sans système de coordination, ces derniers n'étaient pas particulièrement bons et se faisaient largement dominer par les pilotes de la Nouvelle République. En effet, les Vong se reposaient principalement sur les talents d'un Yammosk qui coordonnait l'armée. Lorsqu'une de ces créatures était sur le champ de bataille, les Yorik-et gagnaient énormément en capacité meurtrière. Tous effectuaient leurs mouvements avec une « coordination inquiétante ». Cependant, dès que la communication avec le Yammosk était interrompue, à cause de sa mort ou grâce aux appareils de brouillage de la Nouvelle République, la confusion se propageait dans les rangs, et la Nouvelle République reprenait le dessus en combat au corps à corps. Toutefois, vers la fin du conflit, les pilotes Yuuzhan Vong s'étaient améliorés au pilotage pour pallier ce problème et rivalisaient avec les pilotes de l'Alliance Galactique. De plus, si presque tous les coraux skippers étaient standardisés, les Massacreurs de Shimmra en possédaient des plus évolués, pouvant accueillir plusieurs pilotes et plusieurs armes. Les pilotes de l'Alliance Galactique eurent plus de difficultés à traiter avec eux, mais cela n'empêcha pas la victoire alliée et la signature d'un traité de paix entre les belligérants.

Source(s)

John Ostrander, jan Duursema, Legacy tome 2 : Question de confiance, Delcourt 2007
John Ostrander, jan Duursema, Legacy tome 3 : Les Griffes du dragon, Delcourt 2008
John Ostrander, jan Duursema, Legacy #12 - The Ghosts of Ossus Part 2, Dark Horse 2007
John Ostrander, jan Duursema, Legacy #16 - Claws of the Dragon Part 3, Dark Horse 2007
John Ostrander, jan Duursema, Legacy #18 - Claws of the Dragon Part 5, Dark Horse 2008
John Ostrander, jan Duursema, Legacy Volume 2 : Shards TPB, Dark Horse 2008
John Ostrander, jan Duursema, Legacy Volume 3 : Claws of the Dragon TPB, Dark Horse 2008
Troy Denning, Cliff Nielsen, Le Nouvel Ordre Jedi tome 9 : Étoile après Étoile, Fleuve Noir 2004
Walter Jon Williams, Cliff Nielsen, Le Nouvel Ordre Jedi tome 14 : La Voie du Destin, Fleuve Noir 2004
Sean Williams, Jon Foster, Le Nouvel Ordre Jedi tome 17 : L'Hérétique de la Force III - Réunion, Fleuve Noir 2004
Troy Denning, Cliff Nielsen, The New Jedi Order #9 - Star by Star, Del Rey 2002
Walter Jon Williams, Cliff Nielsen, The New Jedi Order #14 - Destiny's Way, Del Rey 2003
Sean Williams, Jon Foster, The New Jedi Order #17 - Force Heretic III: Reunion, Del Rey 2003
W. Haden Blackman, The New Essential Guide to Vehicles and Vessels, Del Rey 2003

Mis en ligne le 27 décembre 2012 à 19:03 par Pash Cracken.
Dernière modification le 27 décembre 2012 à 19:03.

Fiche consultée 1232 fois.

Créateurs Yuuzhan Vong
Taille 13 mètres
Équipage 1 pilote
Armement 2 Yaret-Kor
Capacités 1300 kg de fret
1 jour d'autonomie
Catégorie Vaisseaux
Affiliations Yuuzhan Vong

Haut